La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un exemple de mise en œuvre : gérer les océans et leurs ressources à partir du cas de lAtlantique Nord Sources : Catalogue exposition co-produite par le.

Copies: 3
3) Un exemple de mise en œuvre : gérer les océans et leurs ressources à partir du cas de lAtlantique Nord Sources : Catalogue exposition co-produite par.

Introduction Comment les sociétés humaines gèrent-elles les ressources océaniques ? 1) EDC à léchelle de lAtlantique du Nord : la gestion de la ressource.

B- Le poisson en Atlantique Nord : une ressource surexploitée aux XX° et au XXIème siècles TE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un exemple de mise en œuvre : gérer les océans et leurs ressources à partir du cas de lAtlantique Nord Sources : Catalogue exposition co-produite par le."— Transcription de la présentation:

1 Un exemple de mise en œuvre : gérer les océans et leurs ressources à partir du cas de lAtlantique Nord Sources : Catalogue exposition co-produite par le musée de Tatihou, la Norvège, lIslande et la Galice. Chacun de ces trois pays a développé depuis le Moyen Age une manière spécifique de vivre avec la mer. Nombreuses photographies, cartes… Librairie lECHO DES VAGUES

2 * TDC, n°906 (décembre 2005)- Locéan mondial Séq. Péda. : océan, peuplement et risques * TDC, n° 954 ( avril 2008)- Le commerce maritime Mise à jour connaissance sur lhistoire des voies maritimes et la présence humaine sur les océans * TDC, n° 920, (septembre 2006) - La Caraïbe

3 L' outre-mer français en mouvement Dossier n° ( mise en valeur de la Côte Sous le Vent, un article sur lélevage de perles) Développement durable Quels enjeux géographiques ? Dossier n° ( le point sur les ressources, un article sur laquaculture et la pêche en France) Les nouveaux (dés)équilibres mondiaux Dossier n° 8072 – 2009

4 Atlas de l'Océan Mondial Pour une politique durable de la planète mer JM Cousteau et P Valette, éditions autrement, mars 2007 Atlas des énergies Quels choix pour quel développement ? B. Barré (dir), éditions autrement, novembre 2007

5 Hérodote- N° 93 Un article sur le littoral et le droit de la mer Atlas 2010 du Monde Diplomatique Alternatives économiques- N° 83 ( 4 ème trimestre 2009)

6 * Les Collections de L'Histoire n° 8 (juin 2000) La grande aventure des Terre-Neuvas ( pêche à la morue en Amérique du Nord depuis le XVI°s ) * Les Collections de L'Histoire n° 9 (octobre 2000) Le petit monde de la Place de Grève ( approvisionnement ville au Moyen Age dont poissons)

7 * Géo n° 306 (août 2004) Ressources et pêche * Géo n° 367 (septembre 2009) Surpêche, géopolitique

8 Chabouté, Terre neuvas, Ed. Vents douest, 2009 Parcours dun équipage de marins qui affrontent la mer afin de ramener des morues plein leurs cales. Chabouté nous montre les conditions de vie de ces hommes

9 PETITE MISE AU POINT PREALABLE Planète océan ( 70% surface de la Terre) 361 milliards de km² 97% volume eau sur Terre 76% des océans = plaines abyssales [ 3000 à 6000 m de profondeur + étroites fosses océaniques dont profondeur maximum = fosse des Mariannes ( m) ] Uniquement 2% exploré par scientifiques

10

11 Océan 90 % produits vendus dans monde y transitent 30 % ressources minérales off- shore 400 millions de personnes subsistent grâce à la pêche Régions littorales = 20 % surface terrestre avec 50% population mondiales ( 75% en 2025) Espace de loisir et de tourisme majeur * Source demploi et de développement ( réduction de la pauvreté?) * Source de biodiversité et de régulation climat et cycle de leau MAIS : -Pollutions importantes notamment depuis espace terrestre -Peu ou pas de contrôle quant à son utilisation ( logique de prédation) - Nombreux conflits géo-politiques Rôle important dans le cycle de leau et labsorption du CO2 SUITE

12

13

14

15

16

17

18 Daprès F. Lasserre ( Université Laval, Québec) voir le site du FIG – archives 2009 fig-st-die.education.fr

19 Introduction Comment les sociétés humaines gèrent-elles les ressources océaniques ? 1) EDC à léchelle de lAtlantique du Nord : la gestion de la ressource halieutique : la pêche 2) Mise en perspective à léchelle mondiale : gestion durable des ressources océaniques & rivalités issues de lexploitation 3) Evaluation

20 Introduction Comment les sociétés humaines gèrent-elles les ressources océaniques ?

21 Zone de pêche et production halieutique par pays

22 1) EDC à léchelle de lAtlantique du Nord : la gestion de la ressource halieutique ( la pêche ) TE

23 A- Le poisson en Atlantique Nord : une ressource vitale exploitée dès le Moyen Age TE

24 Lavancée Viking (route de lOuest) Représentation de Vikings datant du IX e ou du X e siècle.

25 La pêche dans l'océan du Nord à la fin du Moyen Âge (détail) Reproduction d'une gravure sur bois extraite de Historia de Gentibus septentrionalibus d'Olaus Magnus, publiée à Rome en 1555 (Musée Stewart au Fort de l'Île Sainte- Hélène, Montréal) Navires hauturiers 18°s pêche morue ( Terre-Neuve)

26 Granville Mémoire sur la navigation et le commerce du port et du quartier de Granville daté du 17 décembre 1740 : Le commerce le plus considérable de Granville consiste en celui de la pêche de la morue. […]. Environ 32 à 40 navires dès plus petits avec depuis 11 jusquà 19 hommes déquipage, y compris un, ou deux ou trois mousses, vont faire la pêche de la morue verte sur le Grand Banc de Terre-Neuve. Ils vont en partant de Granville prendre leur sel à lîle de Ré pour saler le poisson sur le banc et leur pêche finie ils viennent en décharge de la morue et des huiles qui en proviennent au Havre, Honfleur et Dieppe. Les autres navires sont employés à faire la pêche de la morue sèche à Terre- Neuve à savoir onze navires et qui ont de 30 jusquà 91 hommes déquipage, y compris trois à neuf mousses à la Grande Baye (Labrador), onze navires avec de 23 à 48 personnes y compris de 3 à 10 mousses aux Côtes de Gaspé, 6 autres navires avec un équipage de 17 à 63 personnes y compris de 2 à 6 mousses au Petit Nord et de 1 à 12 hommes et 2 mousses engagés au mois à lIle Royale. […] Il vient en droiture de Terre-Neuve à Granville huit à dix de ces navires dont deux sont chargés de morue verte et les autres de sèche.

27 Granville Terre-Neuve

28 Morue séchée appelée aussi morue plate. Etablissement de la pêche à la Morue séchée à Terre – Neuve au XVIIIè siècle. Planches tirés du Traité général des pesches par Duhamel du Monceau 1772 Terre-Neuve

29 Pieter Bruegel lAncien : le combat de Carnaval et de Carême ( 1559 ) Kunsthistorisches Museum de Vienne (huile sur bois de 118 cm sur 164,5 cm) La nourriture de Carême. Scène de marché. Chronique de Ulrico de Richental 15è siècle. Prague

30 Frans Snyders (1579–1657) The Fishmonger (Oil on canvas, 170 x 145 cm) ANTWERP, The Rockox House Museum

31 Pieter Claesz ( 1597 – 1660) Still life with a glass of beer and smoked herring on a plate. ( Huile sur bois – 1636) Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam

32 Scandinavie France Iles britanniques Espagne Maghreb Islande Groenland Canada Etats-Unis Terre-Neuve P P P P P P P P P P Retour Un espace maritime connu, traversé et organisé par les sociétés humaines depuis le moyen âge : un espace-ressource Découverte - Pèlerinage- Pêche- Commerce- Importance littoralisation pour la puissance…

33 B- Le poisson en Atlantique Nord : une ressource surexploitée aux XX° et au XXIème siècles TE

34 FAO Production mondiale (millions de tonnes), pêche de capture et aquaculture

35 Etats stocks mondiaux FAO Echelle mondiale : * 1850 : tonnes * 1945 : 20 millions de tonnes * 1950 : 40 millions de tonnes * 2005 : 95 millions de tonnes Commerce mondial de poisson et de produits halieutiques a atteint un record absolu en 2006, avec une valeur dexportation de 71,5 milliards de dollars, soit une hausse de 23 % par rapport à FAO- 2007

36

37

38

39

40 C- Le poisson : des essais de gestion durable des réserves ? TE

41 Parmi les zones les plus problématiques figurent lAtlantique du Sud-Est, le Pacifique du Sud-Est, lAtlantique du Nord-Ouest […]. Dans ces zones, les stocks surexploités, appauvris ou en reprise oscillent entre 46 et 66 % du total. Ces tendances confirment que le potentiel de capture des océans de la planète a vraisemblablement atteint son plafond. En outre, elles soulignent la nécessité dune gestion plus prudente et efficace des pêches afin de reconstituer les stocks épuisés et empêcher la diminution des stocks proches de leur rendement maximal. Rapport FAO ( ONU) sur la pêche, mars 2007

42 La FAO dépendant de l'Organisation des Nations Unies a découpé les océans en zones gérées par des instances différentes. 27 = CIEM (Conseil International pour l'Exploration de la Mer)

43 175 PAYS MEMBRES DU CITES Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction – (ONU)

44 LUnion européenne est aujourdhui le plus grand marché mondial des produits de la pêche et la troisième puissance de pêche. Elle compte près de pêcheurs à plein temps ou à temps partiel ; à chaque emploi en mer correspondent quatre ou cinq emplois à terre (filière halieutique et services). La flotte européenne est forte dun peu plus de navires dune grande diversité de tailles. La conservation et la gestion durables des ressources halieutiques : un axe de la Politique Commune de la Pêche ( PCP). Afin dassurer la reconstitution des stocks, il faut permettre aux jeunes poissons de grandir et de se reproduire. La PCP fixe chaque année des quantités maximales de poissons pouvant être capturés sans risque de surexploitation. Sur la base détudes scientifiques réalisées sur les principaux stocks, le Conseil de lUnion européenne statue chaque année en décembre sur la quantité de poissons que les pêcheurs européens pourront capturer lannée suivante. Pour limiter la capture de jeunes poissons, diverses règles techniques ont été adoptées. Ainsi, des maillages minimaux peuvent être fixés ; certaines zones peuvent être temporairement fermées pour la protection des stocks ; certains types dengins de pêche peuvent être interdits et des techniques plus sélectives, facilitant la fuite des juvéniles ou limitant la capture des espèces non visées, peuvent être rendues obligatoires. Des tailles minimales de capture en dessous desquelles il est illégal de débarquer les diverses espèces sont également en vigueur. La surveillance de lactivité de pêche et les activités de contrôle, garanties essentielles pour la viabilité de la PCP, sont de la responsabilité des États membres. Daprès la représentation française à lUE- 2009

45 Thon rouge: Tokyo contre l'interdiction- 22/02/2010 – Le Figaro Le Japon s'est dit opposé à toute interdiction de la pêche et du commerce du thon rouge, alors que la Commission européenne veut proposer aux gouvernements de l'UE de protéger cette espèce. Si les 27 Etats membres de l'Union Européenne approuvent cette proposition et si elle est entérinée en mars lors de l'assemblée au Qatar de la CITES, l'organisation affiliée à l'ONU chargée de la protection des espèces en danger, la pêche de ce thonidé apprécié des Japonais sera interdite de facto. "Nous faisons ce que nous pouvons pour qu'elle ne soit pas adoptée" par la CITES, a déclaré à l'AFP Shingo Ota, un négociateur à l'Agence des pêcheries du Japon. En cas d'approbation par les 175 membres de la CITES, le Japon pourrait déposer "une réserve" quant à son application, a prévenu en outre M. Ota. A la place d'une interdiction, les autorités nippones avancent l'idée d'une pêche assortie de mécanismes permettant la perpétuation de l'espèce. Le Japon consomme à lui seul 80% de la production mondiale de thon rouge, dont la chair est particulièrement appréciée crue, en sashimi, ou accommodée en sushi. La France, principal pays producteur dans l'Union, s'est prononcée récemment en faveur d'une inscription de cette espèce à l'annexe 1 de la CITES, où figurent les espèces menacées d'extinctions dont le commerce international est interdit. L'Espagne, la Grèce, Chypre et Malte continuent de s'y opposer. En septembre dernier, une première proposition de la Commission de soutenir l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 n'avait réuni la majorité nécessaire au sein de l'UE.

46

47 MARSEILLE – 2007

48 = AIDE POUR LA MISE EN PERSPECTIVE 1) Océans = espace-ressource varié et incontournable pour poursuite développement stés humaines TE sous forme schéma 2) Océans = espace-ressource convoité et fragilisé 21) Littoralisation pop° et activités avec impact environnement + pbs pop° littorales 22) Convoitises géo-politiques sources de conflits 3) Océans = espace-ressource à protéger… Voir C/ EDC

49 Amérique Afrique Asie Europe Océanie Océan pacifique Océan atlantique Océan indien Océan arctique Retour

50 Chute des stocks de poissons Augmentation prises de poissons adultes Surexploitation Diminution de la ressource Quantités GESTION ? Causes? Origines ? °Pêche intensive dite industrielle °Mode de consommation ( ancien + nouveau ) °Nbre de consommateurs en hausse ( // CD + CNV) Impacts/ Conséquences ? Disparition à terme de la ressource = 1)Economique 2)Social 3)Environnemental PAS DE DURABILITE GESTION ACTUELLE

51 Par un EtatEntre EtatsMondiale Sphère éco Sphère soc Sphère env Politique (gouvernance?) Objectifs Enjeux « Politiques » de : *Gestions alternatives *Dengagements /contraintes… Ex : France Ex : UE Ex : ONU PAS DE DURABILITE GESTION ACTUELLE DES RESSOURCES HALIEUTIQUES Essais de gestions alternatives à échelles : Retour


Télécharger ppt "Un exemple de mise en œuvre : gérer les océans et leurs ressources à partir du cas de lAtlantique Nord Sources : Catalogue exposition co-produite par le."

Présentations similaires


Annonces Google