La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mai 2010 COLLOQUE Jeudi 20 mai 2010 à la maison internationale Quelle place pour le parc social dans la mobilité résidentielle des ménages franciliens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mai 2010 COLLOQUE Jeudi 20 mai 2010 à la maison internationale Quelle place pour le parc social dans la mobilité résidentielle des ménages franciliens."— Transcription de la présentation:

1 1 Mai 2010 COLLOQUE Jeudi 20 mai 2010 à la maison internationale Quelle place pour le parc social dans la mobilité résidentielle des ménages franciliens ? AORIF CDC DREIF Fédération des EPL IAU Île-de-France

2 2 Deuxième table ronde : Lévolution de la dépense logement et des taux deffort Mai 2010

3 3 Les taux deffort et leur évolution En 2006, les locataires franciliens consacrent 20,4% de leur revenu au paiement de leur loyer Cest dans le parc locatif privé que le taux deffort brut est le plus élevé Source : Insee, ENL 2006 Loyer Revenu

4 4 Mai 2010 Taux deffort brut selon le niveau des revenus Les taux deffort et leur évolution Parc locatif social dont éligibles 100 % 89 %76 %34 %90 % Parc locatif privé dont éligibles 100 % 65 %55 %22 %75 % Mais les différences de taux deffort brut entre ménages dépendent surtout des écarts de revenu Source : Insee, ENL 2006

5 5 Mai 2010 Les taux deffort et leur évolution Source : Filocom 2007, base loyer OLAP -Traitements IAU-îdF, DREIF, AORIF et OLAP Cartographie : OLAP, DREIF BD Carto, Géofla IGN Taux deffort brut moyen dans le parc locatif privé (moyenne 24%) Taux deffort brut moyen dans le parc locatif social (moyenne 16%)

6 6 Mai 2010 Ratio loyer mensuel parc privé / parc social Les taux deffort et leur évolution Source : Filocom 2007, base loyer OLAP -Traitements IAU-îdF, DREIF, AORIF et OLAP Cartographie : OLAP, DREIF BD Carto, Géofla IGN

7 7 Mai 2010 Les taux deffort et leur évolution Les différentes aides au logement permettent de diminuer le taux deffort de 2 points… en moyenne Une progression sensible du taux deffort net malgré les aides au logement (entre 1984 et 2006) … et de 14 points (de 29,4% à 15,5%) pour les seuls bénéficiaires de ces aides (28% des locataires en ÎdF) + 7,2 points + 4,8 points Évolution du taux deffort net ( ) Source : Insee, ENL 1984 à 2006

8 8 Les charges locatives (Etude OLS) Mai 2010

9 9 Lintégration des charges accroît la dépense logement de 20% pour lensemble des locataires… Les taux deffort et leur évolution Ventilation de la dépense logement en dans le secteur HLM contre 95 dans le secteur locatif libre La différence sexplique en grande partie par le champs des prestations incluses dans les charges, plus large dans le secteur HLM, ainsi que par la taille des logements. Source : Insee, ENL % 29 %

10 10 Mai 2010 Sur la période récente ( ), les charges ont augmenté plus vite que les loyers Parc HLMParc locatif privé Les taux deffort et leur évolution Source : Insee, ENL 1992 à 2006

11 11 Mai 2010 Méthodologie de létude - gestion du chauffage et production deau chaude - électricité des usages communs - taxe denlèvement des ordures ménagères - autres dépenses dentretien (VMC, TV…) - gestion de leau - gestion des ascenseurs - entretien de propreté - les garages Létude sur les charges locatives –Analyse de 2166 résidences gérées par 8 bailleurs franciliens, représentant logements –Huit grands postes de charges ont été identifiés : –Seules les charges récupérables ont été analysées

12 12 En 2006, près de 80 % des charges sont assurées par trois postes de dépense : chauffage, eau et entretien Mai 2010 Pour une dépense annuelle moyenne de 1739 euros (dépenses récupérables des résidences équipées dun chauffage, dune production dECS collectifs et dun ascenseur) 33% 24% 21% 22% Létude sur les charges locatives Divers Entretien gardiennage Chauffage Eau

13 13 Mai 2010 Lévolution des charges sur le long terme (1990 – 2006) : une hausse sensible depuis 2000 (+25%)… Dépenses en euros constants 2006 par m² Létude sur les charges locatives Source : Observatoire national des charges - USH

14 14 Mai 2010 …et un taux de couverture du « forfait charges » en forte décroissance Létude sur les charges locatives Source : Observatoire national des charges - USH

15 15 Mai 2010 La dépense totale pour le chauffage et lECS est supérieure de 35% en chauffage urbain. 48% des logements 26% des logements Dépenses de CHAUFFAGE (moyenne par an)par logementpar m² Chauffage collectif 514 8,0 Chauffage urbain ,6 Létude sur les charges locatives –Des disparités liées au mode de chauffage… Chauffage et eau chaude : 1 er poste de dépense (577) Source : Etude OLS En chauffage urbain, les dépenses sont supérieures de 21% à la moyenne pour les résidences dont la taille est inférieure à 50 logements. –… ainsi quà la taille de la résidence par an

16 16 Leau : 2 ème poste de dépense (421 ) Mai 2010 Létude sur les charges locatives … qui varie selon la taille de la résidence… … et son âge par an –La mise en place de compteurs individuels permet de diminuer les factures de 12% (de 466 à 411 par logement). –Une consommation moyenne facturée qui sélève à 117 m 3 par logement… Source : Etude OLS

17 17 Lentretien de propreté : 3 ème poste de dépense (361 ) Mai 2010 entreprises dentretien : 54% du total personnel de proximité : 45 % du total (gardien) Létude sur les charges locatives –Les dépenses se répartissent en deux principaux postes : Source : Etude OLS –Létude na pas identifié de facteurs dinfluence pour ce poste de dépenses (taille de la résidence, localisation…).

18 18 Les autres postes de dépense (380 ) Mai 2010 non négligeables (quand elles sont renseignées) 40% des résidences et 60% des logts Dépenses AUTRES POSTES par anpar logementpar m² Taxe sur les ordures ménagères141 2,2 Electricité (usages généraux)86 1,3 Entretien des espaces verts55 0,7 Entretien des ascenseurs35 0,6 Autres dépenses (VMC, TV…)63 1,0 Les dépenses dascenseurs décroissent en fonction de la taille… par an … mais varient du simple au double selon lâge de la résidence par an Létude sur les charges locatives Source : Etude OLS

19 19 Quelques éléments de débat pour conclure Mai 2010 –Lévolution du « forfait charges » dans le calcul des aides au logement –La récupération auprès des locataires des économies dénergie –Le chauffage urbain : des coûts fixes élevés faible impact des économies dénergie sur la facture évolution de la facture dans le cadre des opérations ANRU (avec des CF répartis sur moins de locataires) –Leau : un poste en forte hausse (x2 depuis 15 ans) Conclusion

20 20 Mai 2010 Merci de votre attention


Télécharger ppt "1 Mai 2010 COLLOQUE Jeudi 20 mai 2010 à la maison internationale Quelle place pour le parc social dans la mobilité résidentielle des ménages franciliens."

Présentations similaires


Annonces Google