La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment évaluer le rendement des actifs peu liquides Patrick Artus Florent Pochon Jérôme Teiletche Colloque AFIC 5 avril 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment évaluer le rendement des actifs peu liquides Patrick Artus Florent Pochon Jérôme Teiletche Colloque AFIC 5 avril 2005."— Transcription de la présentation:

1 Comment évaluer le rendement des actifs peu liquides Patrick Artus Florent Pochon Jérôme Teiletche Colloque AFIC 5 avril 2005

2 Le report des actifs moins liquides

3 - 3 - Base monétaire mondiale

4 - 4 - Réserves de change (Mds de dollars)

5 - 5 - États-Unis : base monétaire et taux directeur

6 - 6 - Taux 10 ans

7 - 7 - Spread BBB contre swaps (en pb)

8 - 8 - Indices boursiers (base 100 en 1996)

9 - 9 - Encours des hedge funds (Mds de dollars) (États-Unis + Reste du Monde)

10 Rendement des hedge funds (%)

11 Investissements en Venture Capital (Private Equity)

12 Performance du Private Equitiy en fonction de lhorizon (%)

13 États-Unis : prix des maisons, crédits et taux d'intérêt hypothécaires

14 États-Unis : taux de défaut des ménages

15 Royaume-Uni : prix des maisons, crédit hypothécaire et taux d'intérêt

16 Royaume-Uni : nombre de faillites des ménages

17 Japon : prix des maisons

18 Japon : crédit hypothécaire et taux d'intérêt

19 Une estimation de la prime de liquidité

20 Une mesure alternative de la prime de liquidité Organisation : 1. Les mesures traditionnelles de la liquidité sur les marchés financiers sont inadaptées à des actifs dhorizon très long 2. Une estimation de la prime dilliquidité 3. Quelle compensation nécessaire pour un investissement en Private Equity ?

21 Les mesures traditionnelles de liquidité (1)

22 Les mesures traditionnelles de liquidité (2)

23 Une mesure alternative de la prime dilliquidité (1) Le principe : Labsence de liquidité caractérise limpossibilité pour un investisseur dexploiter les opportunités dinvestissement qui se présentent à court terme, i.e. dans un temps inférieur à lhorizon dinvestissement initial. Les déterminants théoriques: Laversion pour le risque Létendue des opportunités dinvestissement La fréquence de re-balancement du portefeuille

24 Une mesure alternative de la prime dilliquidité (2) Calibration sur marché coté des actions françaises entre 1996 et Analyse de la sensibilité des résultats à la prise en compte de contraintes de risque et de gestion. Analyse de la sensibilité des résultats aux capacités prédictives de linvestisseur selon quatre modes : (i) prévisions parfaites ; (ii) application du MEDAF avec prévision parfaite du marché (et beta ré-estimés) ; (iii) application du MEDAF avec prévision autorégressive du marché (et beta ré-estimés) ; (iv) prévisions autorégressives de chacun des titres pris individuellement.

25 Une mesure alternative de la prime dilliquidité (3) : prévisions parfaites

26 Une mesure alternative de la prime dilliquidité (4) : prévisions « imparfaites »

27 Une mesure alternative de la prime dilliquidité (5) : une comparaison avec le « délissage » Les rendements du Private Equity sont affectés par un lissage des rendements. Notre estimation est quune correction de cet effet fait passer le risque du Private Equity de 10% à 17% par an, contre 20% pour le marché actions. Sachant que sur longue période, 1 point de volatilité se rémunère par 0.5 point de rendement en excès, on aboutit à une estimation de 3.5 points pour la prime de risque (excès de rendement par rapport au taux sans risque).

28 Quelle compensation nécessaire pour un investissement en Private Equity ? Notre estimation de la prime dilliquidité se situe entre 1,5% et 3,5% par an (relativement aux actions cotées). Les mesures de performance ex-post sont très variables mais dégagent des estimations autour de ces niveaux. La prime dilliquidité est un « free-lunch » pour les investisseurs à horizon long.


Télécharger ppt "Comment évaluer le rendement des actifs peu liquides Patrick Artus Florent Pochon Jérôme Teiletche Colloque AFIC 5 avril 2005."

Présentations similaires


Annonces Google