La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Otchia Christian Vendredi, le 18 Juillet 2013 1 11. La littérature africaine francophone.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Otchia Christian Vendredi, le 18 Juillet 2013 1 11. La littérature africaine francophone."— Transcription de la présentation:

1 Otchia Christian Vendredi, le 18 Juillet La littérature africaine francophone

2 A. La littérature africaine peut-être repartie comme suit : Littérature Africaine écrite par des Occidentaux en langues occidentales Littérature Africaine écrite par des Africains en langues occidentales Littérature Africaine écrite en langues Africaines Littérature ou traditions orales. 1.La littérature Africaine écrite par des Occidentaux en langues occidentales montre souvent le cote négatif de lAfrique ou des Africains. Les auteurs de ce type de littérature africaine sont des non-Africains qui ont vécu ou ont passé un peu de temps sur le sol africain. Ils ont écrit sur des sujets ayant retenu leur attention dans un domaine quelconque. Introduction 2

3 2.La littérature Africaine écrite par des Africains en langues occidentales (le cas du français, lobjet de ce cours) Les auteurs Africains de ce groupe sont ceux qui ont souvent dabord reçu une éducation traditionnelle africaine et, ensuite, une éducation occidentale ou coloniale. Le développement de cette littérature a commence vers les années qui ont précédé les indépendances dAfrique et immédiatement après. Cette période est née de lEveil Africain. Pendant cette période, léveil africain se manifestait avec des étudiants comme Léopold Sedar Senghor (du Sénégal), Aime Césaire (de la Martinique) et Léon Damas (de la Guyane Française) par leur philosophie de « Négritude ». Beaucoup dautre auteurs ont suivi cet éveil. Introduction 3

4 3.La littérature Africaine écrite en langues Africaines Des auteurs Africains comme Ngugiwa ThiongO, Thomas Mfolo, Fangunwa, Mazisi Kunene, Ousmane Sembene, Cheikh Anta Diop, ont longtemps encouragé la littérature africaine en langues africaines. Ainsi on a des textes en Wolof, Swahili, Lingala, Kikongo, Hausa, Sesuto, Xhosa, Zulu, Umbundu, Kikuyu, et beaucoup dautres. La littérature africaine en langues africaines aidera certainement lAfrique dans son développement. Introduction 4

5 4.La littérature ou traditions orales. Celle-ci est la véritable littérature africaine. Ici tout Africain contribue à sa langue maternelle ou nationale. Les griots chantent de la musique, les sculpteurs sculptent, les peintres peignent et les vieux emmagasinent toutes leurs traditions par la littérature orale. Tout Africain ayant vu le jour en Afrique a eu la chance de bénéficier de ces récits oraux. La tradition orale africaine est souvent présentée en contes, mythes, chansons etc. Cest dans cette tradition orale où les plus âgés jouent le rôle des bibliothèques, bibliothèques des connaissances, de la sagesse, des traditions et cultures. Introduction 5

6 6

7 B. Les auteurs des romans et des contes de l a littérature africaine recourt très souvent à limaginaire et à la créativité pour relater un évènement. Les auteurs africains recourent par exemple à 1.l'image: 2.aux symboles: 3.aux métaphores: 4.aux différents régimes de l'imaginaire Par exemple, Ahmadou Kourouma évoque la Côte d'Ivoire sous le nom de République de la Côte des Ébènes. Le roman « En attendant le vote des bêtes sauvages » ou « les petits garçons naissent aussi des étoiles » démontrent l'interférence du réel et de l'imaginaire. Introduction 7

8 « La vie et demie » de Sony Labou Tansi « Le Guide providentiel eut un sourire très simple avant de venir enfoncer le couteau de table qui lui servait à déchirer un gros morceau de viande [... ]. Le Guide providentiel retira le couteau et s'en retourna à sa viande des Quatre Saisons qu'il coupa et mangea avec le même couteau ensanglanté ». Ce roman parle dun dictateur qui tuait sa propre population. Introduction 8

9 Les années 20 riment avec jazz, art nègre, on entend sur lAfrique les voix de Blaise Cendrars, André Gide, Albert Londres, Michel Leiris… cest essentiellement dans les années 1930 que les écrivains africains ont fait leur apparition. Ces sont marquées par la création de la Revue du Monde noir et de lexposition coloniale (1931). 3 poètes (Léon Gontran Damas, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor) fondent la revue antillaise lEtudiant noir (1932) et se fédèrent autour du concept de négritude « simple reconnaissance du fait dêtre noir ». Ces auteurs voulaient signaleur leur présence, dirent que les auteurs africains sont mieux places pour expliquer la complexité de leur continent. Evolution des pensées 9

10 Dans les années 50 se font entendre les auteurs qui sont aujourdhui les classiques de la littérature africaine. Tous vont donner à voir le pays et ses habitants, ils racontent souvent leur propre histoire, mettent en valeur les valeurs africaines et critiquent la colonisation. De Camara Laye (guinéen) LEnfant noir (livre très politiquement correct) à Mongo Beti (camerounais) chantre dune littérature engagée avec Le pauvre Christ de Bomba en passant par Ferdinand Oyono (camerounais) Une vie de boy, Le docker noir, Les bouts de bois de Dieu de Ousmane Sembène (sénégalais), Climbié de Bernard Dadié (ivoirien) ou LAventure ambiguë de Cheikh Hamidou Kane (sénégalais). Evolution des pensées 10

11 Les grands thèmes abordés entre les années 50 et 90 1.Loralité, la tradition, le souhait de transcrire le patrimoine Lautobiographie 2.La révolte contre le pouvoir colonial, contre les nouveaux maîtres… 3.Le choc Afrique / Europe avec notamment le congolais Tchicaya U Tamsi « congaulois » qui sera lun des premiers à revendiquer une parole individuelle, à affirmer son droit au « je ». 4.Lécriture féminine à partir de la fin des années 70 avec les sénégalaises Mariama Ba Une si longue lettre, Aminata Sow Fall La Grève des battùs, Ken Bugul Le baobab fou et livoirienne Véronique Tadjo qui écrit pour les adultes et les enfants. Evolution des pensées 11

12 Les années 90 marquent la reconnaissance de ces littératures en France. On assiste à lémergence dune nouvelle génération décrivains qui nont jamais connu la colonisation. Leur inspiration est plus cosmopolite, plus libérée et aussi plus intime. La plupart vivent en exil : Lémigration, thème longtemps absent, devient un thème récurrent. Beaucoup dentre eux dénoncent les drames en Afrique et surtout la dictature. Evolution des pensées 12

13 « Ngando » de Paul Lomami- Tshibamba (RDC), 1948 Un enfant ayant fait lécole buissonnière est emporté par un crocodile (ngando) sur une île. Dès lors, le monde surréel se mêle au quotidien, et le conte et le merveilleux se trament avec le roman, permettant la description des lieux et la dénonciation des agissements coloniaux. Un roman pionnier et charnière entre loralité et lécrit. Une petite immersion 13

14 « Un enfant ayant fait lécole » de Kaïdara Amadou Hampâté Bâ (MALI), 1969 Voyage initiatique de trois personnages vers le « lointain et proche pays de Kaïdara ». Lun deux parviendra à vaincre toutes les adversités, à se jouer des rencontres et déjouer les pièges, à faire preuve de probité et ainsi mériter la connaissance. Une petite immersion 14

15 « Reine Pokou » de Véronique Tadjo (CÔTE-DIVOIRE), 2005 La reine Pokou a sacrifié son enfant pour sauver son peuple : telle est la légende fondatrice de la CôtedIvoire. Sur cette trame légendaire et au regard des événements qui ont déchiré son pays, la romancière élabore une série de variations. Et si la reine Pokou navait pas tué son enfant ? Et si la reine sétait sacrifiée à la place de son fils ? Et si la reine sétait enfuie ? Une relecture de la tradition opérée en 2005, au moment où le pays se déchirait, menaçant son unité. Une petite immersion 15

16 « OEuvre poétique » de Léopold Sédar Senghor (SÉNÉGAL), 1990 Réunie par lauteur lui-même, qui restitue une trajectoire poétique sans doute fortement concurrencée par lexercice du pouvoir. Les titres des recueils donnent un aperçu des thématiques abordées par celui qui, à défaut dêtre le plus lu, demeure le plus célèbre des écrivains africains francophones : Chants dombre (1945) ou laffirmation poétique de la Négritude, Hosties noires (1948) en hommage aux combattants africains de la Seconde Guerre mondiale, Éthiopiques (1956). Une petite immersion 16

17 « Le fils du pauvre » de Mouloud Feraoun (ALGÉRIE), Menrad Fouroulou (anagramme de Mouloud Feraoun) est le fils dun paysan misérable de Kabylie qui, grâce à sa réussite scolaire, parvient à échapper à la misère et à son destin de berger pour devenir instituteur. Une autobiographie en deux temps : le premier consacré à la description de la vie en famille au village et le second évoquant le départ du père pour la France et la découverte pour le jeune garçon de sa nouvelle vie au collège. Un témoignage transcrit sur un cahier décolier avec les accents et la spontanéité de loralité. Une petite immersion 17

18 «Lenfant noir» de Camara Laye (GUINÉE ), 1953 Laye vit dans un village de Haute-Guinée. Son père, forgeron, linitie aux mystères de la connaissance et aux techniques de son art. Laye rend parfois visite à sa grand-mère dans un village voisin où il découvre la vie des paysans. À Kouroussa, il commence à fréquenter lécole française. Puis vient le temps des initiations et de lépreuve de la circoncision. À 15 ans, Laye part pour la capitale afin dentrer au collège technique ; ayant obtenu son certificat daptitude professionnelle, il a la possibilité de se rendre en France pour y poursuivre ses études. Déchiré, il accepte néanmoins cette opportunité. Une petite immersion 18

19 « Lanté-peuple » de Sony Labou Tansi (CONGO ), 1983 Dadou, directeur dun collège de jeunes filles, est un homme intègre, marié et père de deux enfants. Un soir, il est attendu par une de ses élèves, Yavelde, qui tente de le séduire. Le lendemain, il reçoit une invitation pour se rendre à une fête où il est invité à danser par Yealdera, la cousine de Yavelde. Afin de masquer sa gêne, Dadou boit au point den être malade. Dès cet instant, la vie du héros bascule dans un tourbillon incontrôlable. Sur cette trame mélodramatique, un roman sur les interrogations existentielles dun héros emporté par une destinée quil ne maîtrise pas. Une petite immersion 19

20 POEME : "A MA MERE" de Camara Laye Femme noire, femme africaine, Ô toi ma mère, je pense à toi... Ô Daman, ô ma Mère, Toi qui me portas sur le dos, Toi qui m'allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas, Toi qui la première m'ouvris les yeux aux prodiges de la terre, Je pense à toi... Ô toi Daman, Ô ma mère, Toi qui essuyas mes larmes, Toi qui me réjouissais le cœur, Toi qui, patiemment, supportais mes caprices, Comme j'aimerais encore être près de toi, Etre enfant près de toi ! 20 Femme simple, femme de la résignation, Ô toi ma mère, je pense à toi. Ô Daman, Daman de la grande famille des forgerons, Ma pensée toujours se tourne vers toi, La tienne à chaque pas m'accompagne, Ô Daman, ma mère, Comme j'aimerais encore être dans ta chaleur, Etre enfant près de toi... Femme noire, femme africaine, Ô toi ma mère, Merci, merci pour tout ce que tu fis pour moi, Ton fils si loin, si près de toi. Femme des champs, femme des rivières femme du grand fleuve, ô toi, ma mère je pense à toi...


Télécharger ppt "Otchia Christian Vendredi, le 18 Juillet 2013 1 11. La littérature africaine francophone."

Présentations similaires


Annonces Google