La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

QUELLE RÉFLEXIVITÉ SUR LA COMMUNICATION DE CRISE ? TECHNOLOGIE, SCIENCE, COMMUNICATION Bernard Feltz UCL Institut supérieur de Philosophie

Présentations similaires


Présentation au sujet: "QUELLE RÉFLEXIVITÉ SUR LA COMMUNICATION DE CRISE ? TECHNOLOGIE, SCIENCE, COMMUNICATION Bernard Feltz UCL Institut supérieur de Philosophie"— Transcription de la présentation:

1 QUELLE RÉFLEXIVITÉ SUR LA COMMUNICATION DE CRISE ? TECHNOLOGIE, SCIENCE, COMMUNICATION Bernard Feltz UCL Institut supérieur de Philosophie

2 Introduction Crise liée à technologie Resituer communication de crise dans contexte plus large de la communication liée à linnovation technologique Resituer la communication dans le contexte plus large de la place de la science dans une société démocratique 2

3 1. Habermas : la science et la technique comme idéologie 2. Science et communication : expertise et décision politique 3. Science et communication de crise 4. Communication de crise et modernité 3

4 I. La science et la technique comme idéologie J. Habermas Connaissance et intérêt (1968,1976) La technique et la science comme idéologie (1968,1969) 4

5 I. Habermas (2) 1.1. Les liens entre technique, science et capitalisme Alliance de fait entre système capitaliste et technique associée à la science Efficacité dispense dune idéologie élaborée Morale du profit et efficacité technique socialement liées Objectivation du vécu social Max Weber : nouvelle aliénation cage de fer Système totalitaire : aucune alternative Système universel : Écrasement des idéologies traditionnelles Écrasement des autres cultures Non neutralité axiologique de la science et de la technique 5

6 I. Habermas (3) « la puissance libératrice de la technologie – linstrumentalisation des choses – se convertit en obstacle à la libération, elle tourne à linstrumentalisation de lhomme. » (TSI, p ) Omniprésence et omnipuissance de la raison instrumentale 6

7 I. Habermas (4) 1.2. Evolution possible Habermas et la discussion rationnelle Mettre la technique en culture (Simondon, Ladrière) par la discussion rationnelle = échapper à laliénation Registre des significations Mettre les décisions technologiques en discussion Conception élargie de la rationalité Nouvelle forme de démocratie Communication de crise, à intégrer dans une dynamique dune culture en gestation avec discussion rationnelle 7

8 II. Science et communication : expertise et décision politique 2.1. Modèle classique Science neutre sociétalement Distinction fait/valeur Scientifique spécialiste des faits Politique : intègre valeurs Profane irrationnel Confiance dans les institutions Communication : information descendante vers le public Ex. OGM et Commission européenne Ex. Agréation des médicaments 8

9 II. Science et communication (2) 2.2. Modèle post-moderne Aucune spécificité au discours scientifique Relativisme épistémique B.Latour : sophistique généralisée Ex. débat nucléaire, OGM… 9

10 II. Science et communication (3) 2.3. Modèle habermassien : pragmatico-politique distinction fait/valeur non absolue Dimension idéologique de la science Non neutralité axiologique de la science Maintien dune spécificité épistémique de la science: ex. vache folle (Encéphalopathie Spongiforme Bovine et Prion), GIEC discussion rationnelle : implication positive du public Reconnaissance de pertinence dun point de vue non scientifique co-construction Ex. Conférences de citoyens Ex. Conflits dintérêts Ex. Double cercle dexpertise (Kourilsky, Viney) 10

11 III. Science et communication de crise Gestion de crise liée à conception dune gestion rationnelle de linnovation technologique 3.1. Modèle classique Paternalisme institutionnel Réflexe de défense des institutions Rétention dinformations « éviter la panique » Information et décisions descendantes Ex. Tchernobyl, Fukushima… 11

12 III. Science et communication de crise (2) 3.2. Modèle post-moderne Non reconnaissance de la spécificité du discours scientifique « sophistique généralisée » Survalorisation de incertitude et méfiance par rapport aux institutions Ex. Certaines conférences de citoyens 12

13 III. Science et communication de crise (3) 3.3. Modèle habermassien Décision politique liée à mise en place de structures de concertation Mobilisation de ces structures en cas de crise Respect de spécificité épistémologique de discours scientifique Rationalité élargie Interdiscipline / Interculture Ex. OGM et conférences de citoyens Ex. Parcs éoliens Ex. Déchets nucléaires 13

14 IV. Communication et modernité Culture moderne (point de vue philosophique) Confiance en la raison dans rapport au vrai, au bien, à la légitimation du politique Science toute puissante Idéologie du progrès Crise de la modernité au 20 ème siècle Guerres, décolonisation, crise écologique Maitres du soupçon (Marx, Freud, Nietzsche) Post-modernité relativiste : une des réponses Plus de confiance en la raison Abandon des grands récits 14

15 IV. Communication et modernité (2) Habermas : modernité critique Confiance en la raison en intégrant les limites de la raison La rationalité comme processus Regard critique sur la science Regard critique sur le progrès Confiance en une raison élargie : co-construction avec non scientifiques Intègre finitude de la raison Communication en temps de crise peut sinscrire dans une perspective de modernité critique. 15

16 Pour en savoir plus Collection Science, éthique, société - Academia/Harmattan Feltz et al., Ethique, technique et démocratie, Lannoy et al., La mobilité généralisée. Formes et valeurs de la mobilité quotidienne, Eggermont et al., Ethics and radiological protection,2008. Maréchal et al., Adam et lévolution, Bourgine et al., Darwinismes et spécificité de lhumain,


Télécharger ppt "QUELLE RÉFLEXIVITÉ SUR LA COMMUNICATION DE CRISE ? TECHNOLOGIE, SCIENCE, COMMUNICATION Bernard Feltz UCL Institut supérieur de Philosophie"

Présentations similaires


Annonces Google