La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REF 44 Les radioamateurs. Très bref historique Il y a des radioamateurs depuis que la radio, qui sappelait TSF (télégraphie sans fil), existe, cest-à-

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REF 44 Les radioamateurs. Très bref historique Il y a des radioamateurs depuis que la radio, qui sappelait TSF (télégraphie sans fil), existe, cest-à-"— Transcription de la présentation:

1 REF 44 Les radioamateurs

2 Très bref historique Il y a des radioamateurs depuis que la radio, qui sappelait TSF (télégraphie sans fil), existe, cest-à- dire depuis la fin du XIXème siècle. Historiquement, les grandes découvertes de lhomme ont conduit celui-ci à la recherche de la communication et donc de la radio.

3 Très bref historique L'histoire des ondes courtes et celle du radioamateur sont étroitement liées. Quand au début du siècle on produisit les premières ondes électromagnétiques, ce phénomène attira aussitôt les esprits scientifiques. Très vite, on constata que la portée de ces ondes diminuait rapidement avec la longueur d'onde. Il fut admis qu'en dessous de 200 m. les ondes courtes étaient inutilisables. C'est ainsi que les amateurs furent autorisés à utiliser ces longueurs d'ondes.

4 Très bref historique Multipliant les essais, les amateurs constataient que parfois leurs émissions couvraient des distances inhabituelles. C'est ainsi qu'en 1921 des émissions d'amateurs américains furent entendues en Europe. Ce fut même le médecin français Léon Deloy (8AB) qui réalisa la première liaison transatlantique en communiquant avec laméricain Fred H Schnell, le 26 novembre 1923.

5 Très bref historique Dès lors les succès se multiplièrent : liaisons établies entre des points de plus en plus éloignés, utilisation d'ondes de plus en plus courtes. A partir de 1925, les stations officielles procèdent à des essais sur des ondes inférieures à 100 mètres et commencent à y écouler du trafic commercial.

6 Le service amateur, cest quoi ? Chargée de la réglementation et de la planification des télécommunications dans le monde, l'Union internationale des télécommunications (U.I.T.) donne les définitions concernant la radio d'amateur. Service d'amateur : « Service de radiocommunication ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectué par des amateurs, c'est-à-dire par des personnes dûment autorisées, s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire ». Service d'amateur : « Service de radiocommunication ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectué par des amateurs, c'est-à-dire par des personnes dûment autorisées, s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire ».

7 Le service amateur, cest quoi ? Service d'amateur par satellite : « Service de radiocommunication faisant usage de stations spatiales situées sur des satellites de la Terre pour les mêmes fins que le service d'amateur ». Service d'amateur par satellite : « Service de radiocommunication faisant usage de stations spatiales situées sur des satellites de la Terre pour les mêmes fins que le service d'amateur ». Radioamateur : « Opérateur possédant certaines qualifications techniques et opérationnelles minimales pour assurer lexploitation correcte dune station damateur ou damateur par satellite ». Radioamateur : « Opérateur possédant certaines qualifications techniques et opérationnelles minimales pour assurer lexploitation correcte dune station damateur ou damateur par satellite ».

8 Le service amateur, cest quoi ? Lémission damateur est devenue une activité scientifique qui permet, à ceux qui la pratiquent, détablir des liaisons hertziennes (radio) avec les radioamateurs du monde entier. Elle permet dacquérir des connaissances techniques dans les domaines de la radio et de lélectronique et de développer des liens damitié entre amateurs de différents pays.

9 Le service amateur, cest quoi ? Le radio-amateurisme est une activité dirigée par des règles et des règlements plus que dans la plupart des activités non lucratives. Tout d'abord, les radioamateurs sont encadrés par des règles opératoires établies par leurs gouvernements à propos des fréquences, de la puissance et des limites opérationnelles.

10 Le service amateur, cest quoi ? Les radioamateurs disposent de bandes de fréquences harmonisées au plan international et réservées à leurs services. Chaque bande a des caractéristiques bien particulières. Certaines bandes permettent des liaisons à léchelle locale, dautres, à léchelle mondiale. Dautres donnent de magnifiques résultats pendant le jour et dautres, encore… pendant la nuit, par réflexion des ondes courtes sur les couches ionisées de latmosphère (bandes HF).

11 Le service amateur, cest quoi ? Certaines bandes permettent des liaisons régulières, dans un rayon de 2 à 300 kilomètres (bandes VHF), dautres ne permettent les liaisons que si les deux correspondants, ou plus exactement, si les deux stations sont pratiquement en vue directe (bandes SHF), donc à plutôt courte distance.

12 Les différents types de bandes de fréquences BF Basses fréquences, 150 Hz à 10 kHz le son LF Low frequency, 10 kHz à 300 kHz l'ultrason MF Moyennes fréquences, 300 kHz à 3000 kHz bandes hectométriques HF Hautes fréquences, 3 MHz à 30 MHz bandes décamétriques VHF Very hight frequency, 30 MHz à 300 MHz bandes métriques UHF Ultra hautes fréquences, 300 MHz à 3000 MHz bandes décimétriques SHF Supra hautes fréquences, 3 GHz à 30 GHz bandes centimétriques EHF Extrêmes hautes fréquences, 30 GHz à 300 GHz bandes millimétriques Enfin, de 300 GHz à 3000 GHz bandes déci-millimétriques

13 Combien sont-ils ? Pays Nombre de radioamateurs Année des données Pays Nombre de radioamateurs Année des données Japon Brésil États-Unis Italie Thaïlande Indonésie Corée du Sud Chine Allemagne Ukraine Taïwan Argentine Canada France Espagne Inde Royaume-Uni Norvège Russie Suisse

14 Combien sont-ils ? À l'opposé, des pays comme la Tunisie, Vanuatu ou le Laos, ne comptent que deux ou trois licenciés. À l'opposé, des pays comme la Tunisie, Vanuatu ou le Laos, ne comptent que deux ou trois licenciés. Seuls la Corée du Nord et le Yémen n'autorisent pas le radio amateurisme. Seuls la Corée du Nord et le Yémen n'autorisent pas le radio amateurisme.

15 Que font-ils ? Pour communiquer, les radioamateurs ont utilisé et utilisent encore de nombreux moyens de communication. La télégraphie, grâce au code morse, a longtemps été le seul moyen quils avaient de se joindre, par radio. La télégraphie, grâce au code morse, a longtemps été le seul moyen quils avaient de se joindre, par radio.

16 Que font-ils ? La téléphonie, ou communication par la parole, est arrivée ensuite, en AM (Amplitude Modulée) tout dabord, puis en BLU (Bande Latérale Unique) et en FM (Fréquence Modulée) ensuite. La téléphonie, ou communication par la parole, est arrivée ensuite, en AM (Amplitude Modulée) tout dabord, puis en BLU (Bande Latérale Unique) et en FM (Fréquence Modulée) ensuite.

17 Que font-ils ? Mais ils ont aussi utilisé des moyens plus évolués, tels que : Le téléimprimeur (appelé encore radio télétype ou RTTY) : chacun dispose dun terminal et dun clavier quil suffit dactiver pour que le destinataire reçoive le message. Le téléimprimeur (appelé encore radio télétype ou RTTY) : chacun dispose dun terminal et dun clavier quil suffit dactiver pour que le destinataire reçoive le message.

18 Que font-ils ? La télévision : par un procédé analogue à celui utilisé par notre télévision de tous les jours, le radioamateur peut transmettre, à distance, des images dexcellente qualité, même en couleurs. La télévision : par un procédé analogue à celui utilisé par notre télévision de tous les jours, le radioamateur peut transmettre, à distance, des images dexcellente qualité, même en couleurs. Dans ce domaine, suivant de très près les progrès technologiques, La transmission analogique laisse maintenant largement place à la transmission numérique.

19 Que font-ils ? Les transmissions numériques : les moyens puissants de linformatique permettent la transmission de données entre radioamateurs. Le packet-radio des années 80 qui, en utilisant le protocole TCP/IP, a permis de transmettre des messages puis des fichiers (images ou programmes) à des vitesses plutôt lentes (de 300 et à bauds a ouvert la voie à de très nombreux modes numériques dont certains ont été créés par des radioamateurs. Les transmissions numériques : les moyens puissants de linformatique permettent la transmission de données entre radioamateurs. Le packet-radio des années 80 qui, en utilisant le protocole TCP/IP, a permis de transmettre des messages puis des fichiers (images ou programmes) à des vitesses plutôt lentes (de 300 et à bauds a ouvert la voie à de très nombreux modes numériques dont certains ont été créés par des radioamateurs.

20 Que font-ils ? Le trafic par satellite : Dès 1961, les radioamateurs ont construit des satellites pour leur usage propre. Certains permettent de relayer les communications des radioamateurs. Pour trafiquer à l'aide de ces satellites, les techniques mises en œuvre sont assez sophistiquées aussi bien dans la prévision des passages que dans la poursuite des satellites avec les antennes. Linformatique y joue un rôle essentiel. Le trafic par satellite : Dès 1961, les radioamateurs ont construit des satellites pour leur usage propre. Certains permettent de relayer les communications des radioamateurs. Pour trafiquer à l'aide de ces satellites, les techniques mises en œuvre sont assez sophistiquées aussi bien dans la prévision des passages que dans la poursuite des satellites avec les antennes. Linformatique y joue un rôle essentiel.

21 Que font-ils ? La réalisation de chaque satellite amateur est gérée par un club généralement issu des universités, écoles dingénieurs ou de lindustrie aérospatiale, et leur lancement effectué bénévolement par les agences spatiales. Leur usage en relais est ouvert à tous les amateurs disposant du matériel adéquat. L'AMSAT, dont une section existe dans de nombreux pays, a pour mission de faciliter l'accès aux communications par satellite pour les radioamateurs.

22 Que font-ils ? Il est à noter, également dans ce domaine, que des liaisons sont effectuées régulièrement entre les radioamateurs de la station ISS et ceux du monde entier. Un contact quasi constant est ainsi maintenu avec les cosmonautes qui sont tous radioamateurs. De même, ce sont les radioamateurs qui sont chargés détablir les liaisons de la station spatiale avec des écoles du monde entier.

23 Que font-ils ? LEME (Earth-Moon-Earth - terre-lune-terre) est une communication par réflexion des ondes radio, hautes et très hautes fréquences, sur la Lune et ce, grâce à lutilisation de grandes puissances et de groupements dantennes. LEME (Earth-Moon-Earth - terre-lune-terre) est une communication par réflexion des ondes radio, hautes et très hautes fréquences, sur la Lune et ce, grâce à lutilisation de grandes puissances et de groupements dantennes.

24 Que font-ils ? Le Meteor Scatter : Toujours à la recherche des procédés les plus modernes et les plus astucieux, certains radioamateurs communiquent entre eux en dirigeant leurs antennes vers des essaims de météorites qui, agissant comme un miroir, réfléchissent les ondes vers la Terre. Le Meteor Scatter : Toujours à la recherche des procédés les plus modernes et les plus astucieux, certains radioamateurs communiquent entre eux en dirigeant leurs antennes vers des essaims de météorites qui, agissant comme un miroir, réfléchissent les ondes vers la Terre.

25 Que font-ils ? Les relais : Pour pallier le manque de propagation, ou les faibles possibilités de liaisons, les radioamateurs conçoivent, fabriquent, installent et utilisent des relais, surtout en VHF et UHF. Ces installations, construites par les amateurs, couvrent tout le territoire. Ce moyen est surtout utilisé par les véhicules en déplacement. Les relais : Pour pallier le manque de propagation, ou les faibles possibilités de liaisons, les radioamateurs conçoivent, fabriquent, installent et utilisent des relais, surtout en VHF et UHF. Ces installations, construites par les amateurs, couvrent tout le territoire. Ce moyen est surtout utilisé par les véhicules en déplacement.

26 Que font-ils ? LAPRS (Automatic Packet Reporting System - système de transmission automatique par paquets) est un système de radiocommunication numérique qui permet le partage entre stations d'informations d'intérêt local. L'utilisation la plus connue d'APRS est la transmission de la position géographique des stations ou d'autres éléments liés à l'activité des radioamateurs. APRS est fondé sur le même protocole que le packet radio, AX.25, la version amateur de X.25. LAPRS (Automatic Packet Reporting System - système de transmission automatique par paquets) est un système de radiocommunication numérique qui permet le partage entre stations d'informations d'intérêt local. L'utilisation la plus connue d'APRS est la transmission de la position géographique des stations ou d'autres éléments liés à l'activité des radioamateurs. APRS est fondé sur le même protocole que le packet radio, AX.25, la version amateur de X.25.

27 Que font-ils ? Les expéditions : Un des buts des radioamateurs est de contacter le plus grand nombre de radioamateurs possible, dans le plus grand nombre de lieux et de pays possible. Certains pays, régions ou territoires nayant que très peu de radioamateurs, certains radioamateurs font des expéditions qui consistent à aller dans ces endroits du monde où il ny a pas, en permanence, de radioamateurs. Les expéditions : Un des buts des radioamateurs est de contacter le plus grand nombre de radioamateurs possible, dans le plus grand nombre de lieux et de pays possible. Certains pays, régions ou territoires nayant que très peu de radioamateurs, certains radioamateurs font des expéditions qui consistent à aller dans ces endroits du monde où il ny a pas, en permanence, de radioamateurs.

28 Que font-ils ? Ces endroits peuvent être une île déserte comme lîle française de Clipperton, dans le Pacifique, à 1300 km du Mexique, ou une région désertique, ou bien une région montagneuse. Ces radioamateurs émettent en direction du reste de la Terre, afin de permettre aux radioamateurs qui sont à lécoute, de contacter lendroit quils nont encore jamais contacté.

29 Que font-ils ? La radiogoniométrie sportive : Des radioamateurs profitent de leur passion pour assouvir également leur goût du sport. La radiogoniométrie sportive, également appelée « chasse au renard » dans sa version ludique, est une course d'orientation chronométrée qui combine à la fois les techniques de la radiolocalisation, l'utilisation de cartes topographiques, l'usage d'une boussole et d'un équipement de radiogoniométrie composé essentiellement d'un récepteur radio, d'atténuateurs et d'une antenne directive. La radiogoniométrie sportive : Des radioamateurs profitent de leur passion pour assouvir également leur goût du sport. La radiogoniométrie sportive, également appelée « chasse au renard » dans sa version ludique, est une course d'orientation chronométrée qui combine à la fois les techniques de la radiolocalisation, l'utilisation de cartes topographiques, l'usage d'une boussole et d'un équipement de radiogoniométrie composé essentiellement d'un récepteur radio, d'atténuateurs et d'une antenne directive.

30 Que font-ils ? Les radioamateurs en cas de catastrophes : Les bandes radioamateurs sont bien adaptées à une utilisation à bref délai dans les cas d'urgence. Cest pourquoi lUnion Internationale des Télécommunications (U.I.T.), en 1979 dans sa résolution 640 (Règlement des radiocommunications), reconnaît lexistence de vastes réseaux de radioamateurs disponibles dans les situations durgence. LU.I.T. prie instamment les Administrations dutiliser les ressources offertes par les radioamateurs en cas de catastrophe. Les radioamateurs en cas de catastrophes : Les bandes radioamateurs sont bien adaptées à une utilisation à bref délai dans les cas d'urgence. Cest pourquoi lUnion Internationale des Télécommunications (U.I.T.), en 1979 dans sa résolution 640 (Règlement des radiocommunications), reconnaît lexistence de vastes réseaux de radioamateurs disponibles dans les situations durgence. LU.I.T. prie instamment les Administrations dutiliser les ressources offertes par les radioamateurs en cas de catastrophe.

31 Que font-ils ? Les situations durgence sont un événement ou/et un ensemble de circonstances survenant brutalement, de manière souvent inattendue et exigeant une ou des actions immédiates. Dans la plupart des cas, pour ne pas dire chaque fois, les structures radioélectriques sont détruites ou inopérantes ; sils existent cependant, les éléments du réseau encore aptes au fonctionnement sont totalement saturés.

32 Que font-ils ? Donner lalerte, coordonner rapidement les secours, prévenir les complications… requièrent des moyens de communication efficaces et de bonne qualité. Présents dans plus de 300 pays, cest dans ce créneau que les radioamateurs interviennent.

33 Comment devenir radioamateur ? Les radioamateurs sont les seuls opérateurs de service radio ayant le droit de réaliser leur propre équipement sans homologation technique. Ceci impose un examen de niveau technique dans la plupart des pays pour éviter les gênes ou brouillages aux autres services ainsi que les risques de sécurité. Les radioamateurs sont les seuls opérateurs de service radio ayant le droit de réaliser leur propre équipement sans homologation technique. Ceci impose un examen de niveau technique dans la plupart des pays pour éviter les gênes ou brouillages aux autres services ainsi que les risques de sécurité.

34 Comment devenir radioamateur ? L'âge moyen des radioamateurs est proche de 60 ans, beaucoup d'amateurs obtenant leur licence entre 40 et 50 ans ou au début de la retraite. Pour lutter contre ce vieillissement, un assouplissement de la licence permettant d'opérer en novice avec un examen plus simple et des limites de puissance et de bandes plus réduites a vu le jour dans la plupart des pays pour encourager et rajeunir le radio amateurisme. En France moins de 1% des radioamateurs a moins de 25 ans ! L'âge moyen des radioamateurs est proche de 60 ans, beaucoup d'amateurs obtenant leur licence entre 40 et 50 ans ou au début de la retraite. Pour lutter contre ce vieillissement, un assouplissement de la licence permettant d'opérer en novice avec un examen plus simple et des limites de puissance et de bandes plus réduites a vu le jour dans la plupart des pays pour encourager et rajeunir le radio amateurisme. En France moins de 1% des radioamateurs a moins de 25 ans !

35 Comment devenir radioamateur ? Le radioamateur doit obtenir un certificat dopérateur qui traduit sa compétence et un indicatif qui permet de lidentifier comme un utilisateur de fréquences autorisé. Trois classes de certificat d'opérateur des services d'amateurs ouvrant droit à l'exploitation de différentes bandes de fréquences peuvent être obtenues en satisfaisant aux épreuves d'examen précisées dans le tableau de la diapositive suivante. Après réussite aux épreuves, le candidat recevra son certificat dopérateur des services damateurs et, sil le souhaite, un indicatif. Le radioamateur doit obtenir un certificat dopérateur qui traduit sa compétence et un indicatif qui permet de lidentifier comme un utilisateur de fréquences autorisé. Trois classes de certificat d'opérateur des services d'amateurs ouvrant droit à l'exploitation de différentes bandes de fréquences peuvent être obtenues en satisfaisant aux épreuves d'examen précisées dans le tableau de la diapositive suivante. Après réussite aux épreuves, le candidat recevra son certificat dopérateur des services damateurs et, sil le souhaite, un indicatif.

36 Quelles épreuves ? Types de Notation certificats Bandes de fréquences autorisées Épreuves Nombre de questions Durée en minutes Notation Classe 3144 à 146 MHz Réglementation et conditions de mise en œuvre des installations /60 Classe 2Toutes les bandes de fréquences (en dehors des classes d'émissions : A1A, A2A, F1A et F2A) Réglementation et conditions de mise en œuvre des installations Technique portant sur lélectricité et la radioélectricité /60 Classe 1Toutes les bandes de fréquences des services damateur et damateur par satellites autorisées en France Réglementation et conditions de mise en œuvre des installations Technique portant sur lélectricité et la radioélectricité Télégraphie à 12 mots/min : - 36 groupes (lettres, chiffres ou signes) - 1 texte en clair /60 Maxi 4 fautes

37 Les indicatifs L'indicatif, délivré par l'administration, est l'identifiant de la station d'amateur, une sorte de numéro d'immatriculation, et l'opérateur certifié, responsable de l'utilisation qui est faite de sa station, utilisera cet indicatif pour transmettre. L'indicatif étant attaché à la station d'amateur, si un opérateur autre (dit « occasionnel ») souhaite utiliser la station, il devra obtenir l'autorisation de l'opérateur titulaire, puis, dans son trafic, utiliser l'indicatif de la station qu'il opère, suivi de son indicatif propre. L'indicatif, délivré par l'administration, est l'identifiant de la station d'amateur, une sorte de numéro d'immatriculation, et l'opérateur certifié, responsable de l'utilisation qui est faite de sa station, utilisera cet indicatif pour transmettre. L'indicatif étant attaché à la station d'amateur, si un opérateur autre (dit « occasionnel ») souhaite utiliser la station, il devra obtenir l'autorisation de l'opérateur titulaire, puis, dans son trafic, utiliser l'indicatif de la station qu'il opère, suivi de son indicatif propre.

38 Les indicatifs C'est le cas lors de l'utilisation d'une station d'amateur de radio-club par exemple. Chaque opérateur doit respecter les prérogatives (bandes de fréquence, puissance, type de transmission) de son certificat personnel lorsqu'il opère sur une station d'amateur. Il utilisera l'indicatif du radio-club suivi de son propre indicatif lors des transmissions. C'est le cas lors de l'utilisation d'une station d'amateur de radio-club par exemple. Chaque opérateur doit respecter les prérogatives (bandes de fréquence, puissance, type de transmission) de son certificat personnel lorsqu'il opère sur une station d'amateur. Il utilisera l'indicatif du radio-club suivi de son propre indicatif lors des transmissions.

39 Les indicatifs Les indicatifs sont constitués de trois éléments : Les indicatifs sont constitués de trois éléments : le premier est représentatif du lieu déclaré pour lutilisation de la station, (F pour France Métropolitaine - FG pour Guadeloupe - FM pour Martinique - FR pour Réunion…) ; le premier est représentatif du lieu déclaré pour lutilisation de la station, (F pour France Métropolitaine - FG pour Guadeloupe - FM pour Martinique - FR pour Réunion…) ; le second codifie la classe détenue par lopérateur, ( ou 9 pour la classe 1, 1 ou 4 pour la classe 2 et 0 pour la classe 3) ; le second codifie la classe détenue par lopérateur, ( ou 9 pour la classe 1, 1 ou 4 pour la classe 2 et 0 pour la classe 3) ; le troisième est composé de deux ou de trois lettres qui permettent d'identifier la station. (XY ou XYZ). le troisième est composé de deux ou de trois lettres qui permettent d'identifier la station. (XY ou XYZ).

40 Les fréquence utilisées Les radioamateurs peuvent émettre sur une vingtaine de bandes réparties régulièrement sur tout le spectre radioélectrique. Ces bandes sont globalement les mêmes dans le monde entier. Cependant, certaines ne sont allouées aux radioamateurs que dans certaines régions UIT, d'autres voient leurs limites modifiées selon la région. De plus, les législations nationales peuvent induire quelques différences entre pays. Les radioamateurs peuvent émettre sur une vingtaine de bandes réparties régulièrement sur tout le spectre radioélectrique. Ces bandes sont globalement les mêmes dans le monde entier. Cependant, certaines ne sont allouées aux radioamateurs que dans certaines régions UIT, d'autres voient leurs limites modifiées selon la région. De plus, les législations nationales peuvent induire quelques différences entre pays.

41 Les fréquence utilisées Les règlements de l'UIT définissent trois régions : Les règlements de l'UIT définissent trois régions : Europe, Afrique, l'ouest du Moyen-Orient, le nord de l'Asie (UIT région 1). Europe, Afrique, l'ouest du Moyen-Orient, le nord de l'Asie (UIT région 1). Amérique et Groenland, (UIT région 2). Amérique et Groenland, (UIT région 2). Océanie et Asie, (UIT région 3). Océanie et Asie, (UIT région 3).

42 Les fréquence utilisées Bande Limite inférieure Limite supérieure Notes Bandes BF MF (ondes longues et moyennes) 2 km135,7 kHz137,8 kHz Bande limitée aux modes numériques (Morse inclus) avec 1 W PIRE, autorisée depuis la CAMR de mètres495 kHz510 kHz Utilisée en : Allemagne Belgique Canada Danemark États- Unis Irlande Islande Norvège Pays-Bas République tchèque Royaume-Uni Suède. Les limites de la bande sont variable selon les pays.

43 Les fréquence utilisées Bande Limite inférieure Limite supérieure Notes Bandes HF (ondes courtes) 160 mètres1 800 kHz2 000 kHzLimite supérieure variable selon les pays. 80 mètres3 500 kHz4 000 kHz Bande partagée avec d'autres services, limites variables selon les pays. 60 mètres5 200 kHz5 405 kHz Utilisée avec des canaux dans la bande aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Norvège, en Finlande et en Islande. 40 mètres7 000 kHz7 300 kHz Limite supérieure variable selon les pays kHz à kHz en région 1 et mètres kHz kHz 20 mètres kHz kHz 17 mètres kHz kHz 15 mètres kHz kHz 12 mètres kHz kHz 10 mètres kHz kHz

44 Les fréquence utilisées Bande Limite inférieure Limite supérieure Notes Bandes VHF/UHF 6 mètres50 MHz54 MHzLimites et restrictions variables selon les pays. 4 mètres70 MHz70,5 MHzDans certains pays uniquement. 2 mètres144 MHz148 MHzLimitée à 146 MHz en région 1. 1,25 mètre219 MHz225 MHzUniquement en région cm420 MHz450 MHz Restreinte de 430 MHz à 440 MHz en région 1 et de 430 MHz à 450 MHz en région 2. Sur la fréquence 433 MHz les radioamateurs sont prioritaires et ont des puissances d'émission notables si bien que les installations domestiques sans licence et de très petites puissances risquent d'être perturbées. 33 cm902 MHz928 MHzUniquement en région cm1 240 MHz1 325 MHzLimite supérieure variable selon les pays. 13 cm2 300 MHz2 450 MHz Limites variables selon les pays. Sur la fréquence MHz les radioamateurs sont prioritaires et ont des puissances d'émission notables si bien que les installations domestiques Wi-Fi sans licence et de très petites puissances risquent d'être perturbées.

45 Les fréquence utilisées Bande Limite inférieure Limite supérieure Notes Bandes hyperfréquences 9 cm3,4 GHz3,5 GHzDans certains pays uniquement, limites variables. 6 cm5,65 GHz5,925 GHzLimites variables selon les pays. 3 cm10 GHz10,50 GHz 12 mm24 GHz24,25 GHz 6 mm47 GHz47,2 GHz 4 mm75,5 GHz81 GHz 2,5 mm122,25 GHz123 GHzDans certains pays uniquement. 2 mm134 GHz149 GHzLimites variables selon les pays. 1 mm241 GHz250 GHz

46 Lutilisation des fréquences Les ondes décamétriques (HF entre 1,8 MHz et 29,7 MHz) en particulier les bandes historiques des 80 m, 40 m, 20 m, 15 m et 10 m, permettent des liaisons lointaines par réflexion ionosphérique, selon la densité des couches réflectrices, liée elle-même au cycle solaire d'environ 11 ans. Il y a donc des pics de propagation et des creux, tous les onze ans, plus ou moins prévisibles. Les ondes décamétriques (HF entre 1,8 MHz et 29,7 MHz) en particulier les bandes historiques des 80 m, 40 m, 20 m, 15 m et 10 m, permettent des liaisons lointaines par réflexion ionosphérique, selon la densité des couches réflectrices, liée elle-même au cycle solaire d'environ 11 ans. Il y a donc des pics de propagation et des creux, tous les onze ans, plus ou moins prévisibles.

47 Lutilisation des fréquences Les bandes au-dessus de 30 MHz permettent surtout des liaisons à vue optique, avec cependant de nombreuses propagations exceptionnelles, par exemple sur la couche E sporadique, ou sur les essaims de météorites. La plus utilisée est la bande 144 MHz–148 MHz (bande des deux mètres), où de nombreux répéteurs (relais) amateurs permettent d'effectuer des liaisons lointaines avec un matériel économique. Les bandes au-dessus de 30 MHz permettent surtout des liaisons à vue optique, avec cependant de nombreuses propagations exceptionnelles, par exemple sur la couche E sporadique, ou sur les essaims de météorites. La plus utilisée est la bande 144 MHz–148 MHz (bande des deux mètres), où de nombreux répéteurs (relais) amateurs permettent d'effectuer des liaisons lointaines avec un matériel économique.

48 Lutilisation des fréquences Les bandes situées au-dessus de MHz sont très favorables à l'expérimentation, tant pour la réalisation du matériel que pour les communications entre points hauts à –relativement– grandes distances. Les bandes situées au-dessus de MHz sont très favorables à l'expérimentation, tant pour la réalisation du matériel que pour les communications entre points hauts à –relativement– grandes distances.

49 Le matériel L'équipement d'une station est très variable, selon le budget, la passion, et les possibilités du terrain ou de l'environnement. Un débutant peut démarrer avec une antenne dipôle et un émetteur-récepteur d'occasion, alors qu'une grosse station de club peut représenter un capital et un volume considérables.

50 Le matériel Les premiers amateurs devaient construire leur équipement entièrement, mais leur nombre croissant a amené des constructeurs à proposer les matériels de base pour HF et VHF. De plus l'évolution vers des modes de transmissions plus complexes, bande latérale unique (BLU), RTTY, Packet, où les précisions de fréquence et les filtrages demandent des techniques complexes, a fait que la majorité des amateurs utilisent du matériel commercial.

51 Le matériel Les mordus des fréquences hautes, au-dessus de MHz, doivent au contraire réaliser en grande partie leur équipement, parfois à partir de récupération. Le matériel de base est aujourd'hui un transceiver combinant émetteur et récepteur, en bandes HF ou VHF, avec une puissance de 100 W environ. En HF, il est parfois complété par un amplificateur linéaire de 500 W ou W.

52 Le matériel Malgré la prolifération de matériel commercial, certains radioamateurs tiennent à fabriquer des appareils de leurs mains. On trouve également des kits bien réalisés qui permettent de « faire chauffer le fer à souder ».

53 Lassociation nationale : le REF-Union Lassociation Réseau des Émetteurs Français a été fondée à Paris en avril L'objet de l'association est de créer un lien amical entre les radioamateurs, les écouteurs des bandes radioamateurs ou toutes personnes sintéressant aux activités radioamateurs et sengageant à en respecter les règles. Cest la section française de l'Union internationale des radioamateurs, IARU, conformément aux décisions du premier congrès de l'Union internationale des amateurs de TSF tenu à Paris du 14 au 19 avril 1925.

54 Lassociation nationale : le REF-Union Elle a été agréée par le ministère de la défense sous le n° SAG en décembre 1927 et reconnue d'utilité publique par le décret du 29 novembre 1952, en mémoire des services rendus pendant la guerre par des radioamateurs. Elle a été agréée par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports le 6 juillet Elle regroupe, actuellement, environ radioamateurs français.

55 Et la suite ? Vous la connaîtrez en nous rejoignant ! Vous la connaîtrez en nous rejoignant !


Télécharger ppt "REF 44 Les radioamateurs. Très bref historique Il y a des radioamateurs depuis que la radio, qui sappelait TSF (télégraphie sans fil), existe, cest-à-"

Présentations similaires


Annonces Google