La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet 2006-2010I) 2006-2010I) I) Un début difficile: -1 ère femme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet 2006-2010I) 2006-2010I) I) Un début difficile: -1 ère femme."— Transcription de la présentation:

1 Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet I) I) I) Un début difficile: -1 ère femme au pouvoir dans lhistoire du Chili -Une opposition sans pitié: Critique de manque de préparation, leadership, manque de pouvoir et dautorité. -El transantiago: Le mauvais héritage de lex-président Ricardo Lagos - -La révolution pingouin: Une grande revendication des lycéens pour la qualité de léducation publique, lécart entre cette dernière et léducation privée, les inégalités sociales produites par léducation privée et labolition de LOCE ( Loi organique de léducation instauré pendant la dictature)

2 Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet II) La construction de son projet social -Abolition de la LOCE et remplacé pour La LGE: Education publique de qualité, Le rôle de létat pour assurer une bonne éducation, un système de bourses ( Sistema bicentenario becas Chile), aides aux enfants et adolescents à partir de la maternelle. -Programme de protection social pour les enfants plus démunis -Meilleur Qualité de vie : Construction et subvention pour les logements, Nouvelle législation du travail, plus de sécurité pour les citoyens, Nouvelles lois pour la famille, amélioration des infrastructures sportives. - Reconnaissance des peuples originaires: Droits collectifs, politiques, accès à lemploi, la protection de ses terres - Reconnaissance des peuples originaires: Droits collectifs, politiques, accès à lemploi, la protection de ses terres

3 Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Pacte social pour la diversité culturelle - Egalité des sexes : Intégration, le rôle de la femme dans la société, condamnation de la discrimination. -Un Etat Moderne: transparence de létat, dénonciation de la corruption. -La participation des citoyens: Meilleure démocratie, importance du rôle des citoyens afin de construire un pays meilleur, mouvements sociaux, droit des citoyens à linformation publique, droit dassociation. - Plus de culture: Facilité daccès à la culture au niveau national, développement de lArt et la culture urbaine exemple: Festival de théâtre urbain à Santiago, festival culturel de Valparaiso, création du musée de la mémoire etc.

4 Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Plan auge: Meilleur prise en charge de la santé, accès gratuit à une santé gratuite et à la prise en charge de létat pour toutes les maladies en générale et même les plus graves et chères, sans aucun type de discrimination socio- économique. Plan auge: Meilleur prise en charge de la santé, accès gratuit à une santé gratuite et à la prise en charge de létat pour toutes les maladies en générale et même les plus graves et chères, sans aucun type de discrimination socio- économique. Assistance économique pour les personnes agées. Assistance économique pour les personnes agées.

5 La Fin de Michelle Bachelet: La Fin de Michelle Bachelet: - Un soutien historique de tout le peuple Chilien : 80% dapprobation, la présidente plus populaire de lhistoire du Chili.

6 Election présidentielle -Le conflit au sein de la Concertation pour choisir le candidat: Limposition anti-démocratique des chefs de partis de la Concertation ( Camilo Escalona Ps et Jorge Pizarro DC) pour simposer sans élections internes, comme le réclamaient une partie des militants ( Marco Enriquez- Ominami) -La proclamation de Piñera par « la alianza por Chile »: Deux partis politique Udi et RN. - Jorge Arrate le Candidat du parti communiste

7 Conséquence de lautoritarisme partisan -Eduardo Frei Elu comme candidat unique de la concertation: élu par les présidents des partis -Démission de Enriquez-Ominami et de militants ( Députés et sénateurs inclus) - Succès des signatures dont avait besoin Enriquez –Ominami ( díscolo: turbulent) pour se présenter aux élections. -Proclamation de la candidature Independent de Meo.

8

9 1 er Tour des élections: 13 décembre 2009 : - Sebastián Piñera : 44.6% -Eduardo Frei: 29,60

10 1 er Tour des élections: -Meo: % - Jorge Arrate: 6,21%

11 Conséquences politiques de ce résultat: -Défaite de la concertation - Discours d Eduardo Frei: Il annonce quil va gouverner sans les partis politiques, sans les présidents de ces partis. -Démission des présidents du PPD Et PR -Appel de partisans pour la démission des présidents du PS et DC -Meo appelle à la liberté daction pour ceux qui ont voté pour lui. - - Militants importants dans la campagne électorale de Meo : ils donnent leur soutien pour le deuxième tour à Piñera: Député Patricio Navia et conseilleur économique de Meo Jours avant les élections du deuxième tour Meo dit quil votera pour le candidat qui a obtenu le 29 % au 1 er tour car son projet progressiste est irréconciliable avec la droite Chilienne complice de lassassinat de son père dans les main de la dictature.

12 2eme Tour des élections 18 janvier 2010: -Sebastián Piñera: 51,60% - Eduardo Frei: 48.39%

13 Analyse et conséquences politiques: - Après 20 ans au pouvoir, Défaite de la coalition politique qui a eu le plus de succès dans toute lhistoire politique du Chili -Après de plus de 50 ans la droite arrive au pouvoir. - Droite complice de Pinochet: Les mêmes dirigeants de la droite qui ont donné leur soutien à la dictature

14 Comment peut on expliquer que le gouvernement de Bachelet avec 80 % de popularité a été incapable de transformer sa popularité en succès électoral ? La recherche des coupables: - La dispute de pouvoirs au sein de la coalition - Manque de leadership de Bachelet au sein de la coalition - Lautoritarisme des présidents de partis pour choisir le candidat - Individualisme, égocentrisme, envie de pouvoir de Meo - Les mauvaises pratiques partisanes - Loligarchie politique de la concertation - La non démission des présidents du PS et DS

15 Conséquences : - - Démission des présidents du PS et PD: désignés par les partisans comme principaux coupables de la défaite - - Grande dispute interne au PS: Deux tendances Le Laguisme et le Escalonisme - Le retour de Lagos pour être le leader de la nouvelle Opposition: Appel à la rénovation, reproche de Lagos à la « tontocracia » qui a voulu imposer Escalona (utilisation de son pouvoir afin de favoriser ses collaborateurs les plus proches aux postes de létat), mauvaise influence de ce dernier sur Bachelet - Erreurs Politiques de Bachelet: Soutient à Escalona et a fermé les yeux sur linfluence grandissante des chefs de partis au sein de létat.

16 Conséquences pour lavenir du Chili: -Une politique néolibérale et conservatrice -Conflit dintérêt entre le président et ses intérêts privés -Une opposition forte, majoritaire au sénat et à la chambre de députés - - La volonté de privatiser Codelco

17 -Meo et la création de son parti politique -La lutte des travailleurs afin de pouvoir négocier collectivement -La possible mauvaise relation du Chili avec ses voisins notamment avec Venezuela et Bolivie - Le respect de lœuvre sociale de Bachelet


Télécharger ppt "Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet Le Bilan du gouvernement de Michelle Bachelet 2006-2010I) 2006-2010I) I) Un début difficile: -1 ère femme."

Présentations similaires


Annonces Google