La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Socialiser l’innovation

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Socialiser l’innovation"— Transcription de la présentation:

1 Socialiser l’innovation
Socialiser l’innovation. De la « Culture Scientifique et technique » à la citoyenneté scientifique dans la société de la connaissance distribuée Christophe Bonneuil Centre Koyré d’Histoire des Sciences, Cnrs, Paris INRA –Unité Transformations Sociales et Politiques liées au vivant Fondation Sciences Sciences

2 Fondation Sciences Citoyennes
Objectifs (Charte, 2002) L'accroissement des capacités de recherche et d'expertise de la société civile, des forces associatives, consuméristes, syndicales et citoyennes: « tiers secteur scientifique » (ou plus largement tiers secteur de la connaissance et de l’innovation) La stimulation de la liberté d'expression et de débat dans le monde scientifique, l'appui aux lanceurs d'alerte et le développement de controverses publiques et de "forums hybrides" sur les enjeux à forte technicité scientifique. Promouvoir l'élaboration démocratique des choix scientifiques et techniques. Favoriser la mise en débat public des politiques publiques en matière de recherche, de technologie et d'organisation de l'expertise.

3 Publications et rapports
Rapport Futuris, groupe 4 “Socialiser l’innovation”. ANRT, 2004. Taking european knowledge society seriously. Rapport d’un groupe d’experts à la Commission Européenne, 2007 Bonneuil C, « Les transformations des rapports entre sciences et société en France depuis la Seconde Guerre mondiale : un essai de synthèse ». In Actes du colloque Sciences, Médias et Société, ENS Lyon 15, 16, 17 juin 2004, sous la dir. de Joëlle Le Marec et Igor Babou. ENS, 2005, (http://sciences-medias.ens-lsh.fr/IMG/pdf/actes.pdf). Pestre D, Science, argent et politique. Paris, Inra Éditions. Von Hippel E, Democratizing Innovation. MIT Press. Leadbeater C et Miller P, 2004, The Pro-Am Revolution, How enthusiasts are changing our economy and society, Demos, 2004 Benkler, Y The wealth of networks. How social production transform markets and freedom. Hew Haven and London, Yale Univ. Press. Notes de la Fondation Sciences Citoyennes (sur L'expertise et la recherche associative et citoyenne en France (Mars 2004, ) Quelle politique scientifique pour entrer dans le 21ème siècle? ( Oct 2004) Savoirs libres et production de biens communs en réseau (rencontre entre réseaux du logiciel libre, des semences paysannes et de Wikipedia, Janv. 2006) Quelles recherches pour une planète vivable en 2030 (à paraître en 2008)

4 Plan 1. Le rapport au progrès n’est plus ce qu’il était… (les transformations des rapports entre science, innovation, Etat, marché et espace public) 2. La crise du paradigme de la CSTI dans ce nouveau contexte (comment redéfinir la CSTI en fonction des nouvelles façons dont se pose les questions de la production de richesse et de la citoyenneté dans la société de la connaissance?)

5 Le rapport au progrès n’est plus ce qu’il était…
Raoul Dufy, La fée électricité. 1937 Expo Univ. de Chicago 1933: « Science invents, industry applies, society conforms »

6 Gotz Culte à la déesse du progrès

7 Années 1960…

8 1986 Tchernobyl ?

9 « D’une manière générale, avez-vous l’impression que la science apporte à l’homme plus de bien que de mal, plus de mal que de bien ou à peu près autant de bien que de mal ? »

10 Ne pas centrer la réflexion sur «les risques » et «les peurs»
Les transformations des rapports entre science, innovation, Etat, marché et espace public depuis 1945 Ne pas centrer la réflexion sur «les risques » et «les peurs» 4 transformations profondes La « société du risque » (Ulrich Beck) comme crise des institutions de la modernité et crise d’un contrat social La perte d’un statut culturel et social dominant (et partiellement autonome) pour la science De l’Etat entrepreneur de science à une science sous pilotage marchand

11 Brevet végétal: Monsanto + Pioneer(Dupont) > sect
Brevet végétal: Monsanto + Pioneer(Dupont) > sect. public Biomédecine: maladies prévalentes dans les PVD: 90% de la population mondiale <-> 10% des budgets R&D <->1% des 1400 médicaments MM depuis 25 ans

12 Les transformations des rapports entre science, innovation, Etat, marché et espace public depuis 1945 Ne pas centrer la réflexion sur «les risques » et «les peurs» 4 transformations profondes La « société du risque » (Ulrich Beck) comme crise des institutions de la modernité et crise d’un contrat social La perte d’un statut culturel et social dominant (et partiellement autonome) pour la science De l’Etat entrepreneur de science à une science sous pilotage marchand Science, innovation et démocratie dans la société de la connaissance: crise du rapport de délégation, nouvelles aspirations, nouvelles pratiques => le rapport à la science n’est pas indépendant d’un compromis social et de normes culturelles plus larges…

13 2. La crise du paradigme de la CSTI dans ce nouveau contexte (comment redéfinir la CSTI en fonction des nouvelles façons dont se pose les questions de la production de richesse et de la citoyenneté dans la société de la connaissance?) 2.1. Trois diagnostics fondateurs de la CST erronés 2.2. L’inflexion de la «diffusion» au «débat»: est-ce suffisant? 2.3. La CST dans la transition d’une «économie de l’offre» à une «économie de la demande» dans l’appropriation et la création des savoirs

14 2.1. Trois diagnostics fondateurs de la CST erronés a) La science menacée par l’obscurantisme…
Enquête Sofres (2000): -> 88% des Français font confiance dans la science -> 75% dans la police -> 63% dans l’administration -> 58% dans les grandes entreprises -> 52% dans la justice -> 43% dans l’Assemblée nationale -> 29% dans les médias. « la France vit sous la dictature d’un stupide principe de précaution (…) on libère ceux qui saccagent les champs d’OGM (…) les sectes, les diseurs de bonnes aventure prospèrent…Où va-t-on? L’irrationnel s’installe dans les esprits » C. Allègre, Libération, 16 déc. 2003 Des « peurs millénaristes, orchestrées par de nouveaux prophètes » ; un «procès fait à la science» par « les doctrinaires de l'écologisme » Roger-Gérard Schwartzenberg discours d'ouverture des Assises de la Culture Scientifique et Technique le 12 nov. 2001

15 2.1. Trois diagnostics fondateurs de la CST erronés b) Le public résiste par défaut de connaissances
J.-P. Chevènement, Etats Généraux de la recherche 1982: « C’est au prix d’une vaste entreprise de diffusion du savoir (…) que nous pourrons faire reculer certains préjugés contre la science et la technologie, tenir en lisière les mouvements antiscience» Modèle du déficit: Il faut éduquer le public afin d’améliorer l’acceptabilité des innovations

16 Les résistances aux technologies: un déficit de connaissance ?
Réfuté par les acquis des sciences sociales… Enquête d’opinion pour le Cnrs (S. Cheveigné, 2001): « Les différences entre les catégories socioprofessionnelles portent (…) sur la capacité à mettre à distance l’objet science (…). Les CSP plus élevées tendent à rationaliser la démarche scientifique et à l’inscrire dans un contexte social et politique global plutôt polémique. (…) les CSP les plus défavorisées sélectionnent une catégorie de la science [ex. biomédecine] et privilégient (…) ses bénéfices pratiques et immédiats.»

17 Un déficit de connaissance ?
Enquête d’opinion pour le Cnrs (2001) Enquête CSA 2001 sur la Santé : 62% des sondés disent faire confiance aux progrès de la médecine pour rester en bonne santé, 36% disent préférer faire confiance à leurs propres comportements et pratiques; ces 36% deviennent 49% chez les Bac + 2 Plus le capital socio-culturel monte, moins la délégation est acceptée Enquêtes qualitatives (focus groups) => la « défiance » est plutôt liée à des jugements sur le comportement des institutions (Wynne)

18 Filière générales et filières professionalisantes
2.1. Trois diagnostics fondateurs de la CST erronés c) La CST doit/peut endiguer la crise des vocations scientifiques… La CST peut-elle être le palliatif du système scolaire et des choix télévisuels? Filière générales et filières professionalisantes Le succès des hautes études commerciales et financières…reflet d’un basculement très large des valeurs.

19 2.2. L’inflexion de la «diffusion» au «débat»: est-ce suffisant?
Le tournant délibératif des politiques publiques… et de la CST 2 problèmes Positionnement de la CST par rapport aux débats « officiels » qui revendiquent eux aussi une fonction pédagogique Quel rapport à la décision? (et donc à la citoyenneté?)

20 2.3. Taking knowledge society seriously: la transition d’une «économie de l’offre» à une «économie de la demande» dans l’appropriation et la création des savoirs dans une société de la connaissance distribuée Innovation et territoire: notion de « milieu innovant » Innovation et société: Rôle de l’usager et des pratiques sociales dans l’innovation et la création de valeur (cf. Von Hippel) montée d’un tiers-secteur de la connaissance et de l’innovation

21 Un tiers secteur de la connaissance
Les associations de malades : négociateurs voire opérateurs de recherche Montée d’une capacité d’expertise des grandes questions scientifiques et économiques planétaires dans les ONG (ex. MSF et maladies négligées, Doha Act-Up et Kouchner, WWF et la perturbation endocrinienne…) La gestion d’un vivant complexe ne peut se passer des acteurs ‘profanes’ (gestion in situ, rôle des amateurs) Logiciel libre (20 millions d’usagers de Linux) (+ Wifi, Wikipedia, Slashdot, CreativeCommons, etc.) Une société de la connaissance distribuée, de nouveaux modèles d’innovation distribuée et de création de richesses

22 Modèle standard (délégatif, tayloriste)
Modèle ascendant (réseaux coopératifs) La recherche et l'innovation (+ la conservation pour les variétés) sont centralisées, apanages de centres de recherche publics et privés usagers atomisés => asymétrie de pouvoir. récupération de connaissances d'usagers et diffusion de connaissances centralisées -> pas d'autres perfectionnements du produit que venant du centre Production décentralisée. Pas d'asymétrie statutaire dans un collectif usagers-contributeurs ou producteurs-chercheurs liens horizontaux entre usagers: sources de convivialité et d'empowerment non propriétaire => nombreuses contributions sur base de volontariat (auto-attribution des tâches + effets de nombre -> succès et efficacité)

23 3 scénarios prospectifs (Futuris 2004)

24

25

26 Taking european knowledge society seriously
Taking european knowledge society seriously. Rapport à la Commission Européenne, 2007 Chap. 2 : d’un régime de la promesse technoscientifique (top-down) à un régime de l’expérimentation collective p. 21: « shift from the idea of centralized organisation of innovation to explicit recognition of the importance of distributed and more diverse innovation (…) distributed innovation must receive more attention. This is both a matter of democratic principle in its own right, but also a need for making Europe a vibrant knowledge society » p. 28: « taking into account the increasing role of ‘third sector’ knowledge production » => Recommandation 11: « promoting diversity, independance and collective experimentation. Open innovation systems and knowledge-commons should also be encouraged » (p. 86) Recommendation 13: « Support autonomous collective experimentation »

27 La CST d’une logique de l’offre à une logique de la demande ?
Montée des « pro-am » et désenclavement des savoirs => crise des fonctions d’intermédiation Malaise créé dans les milieux CST par les choix du volet Science et Société du 7e PCRD… De premiers dispositifs (où les centres de CST sont un peu périphériques): Boutiques de Sciences, ARUC, PICRI, AO 7ePCRD)

28 Des ARUC (Canada) aux PICRI (Ile-de-France)
Lancé en Appel à projet (agence fédérale) Les critères et objectifs Qualité scientifique du projet Associer un (ou des) partenaires universitaires et un (ou des) partenaires associatifs (ou collectivités locales), accroître les capacités du partenaire non universitaire à produire des connaissances, à intervenir, à résoudre des problèmes, améliorer la formation des étudiants grâce à des travaux de recherche en situation d’usage. Budget : env. 24 Millions d’euros depuis 1999 (un projet peut recevoir jusqu’à $ par an sur cinq ans au maximum) PICRI 1 Millions d’euros depuis 2005, une vingtaine de projets

29 La CST d’une logique de l’offre à une logique de la demande ?
Malaise créé dans les milieux CST par les choix du volet Science et Société du 7e PCRD… De premiers dispositifs (où les centres de CST sont un peu périphériques): Boutiques de Sciences, ARUC, PICRI, AO 7ePCRD) Vers une CST travaillant avec les dynamiques ascendantes, les «groupes concernés » ? (exploration d’alternatives socio-techniques plutôt que diffusion de « la science ») (cf. Michel Callon)

30 D’une politique de «culture scientifique» vers une politique de citoyenneté scientifique
L’enjeu de citoyenneté de la société fordiste à la société de la connaissance: un droit d’accès non seulement aux savoirs (science faite, froide)… mais aussi … à la créativité et la production de savoirs (science en train de se faire, chaude, acquisition des démarches et des passions scientifiques, exploration collective des futurs possibles)

31 Merci ! Publications et rapports
Rapport Futuris, groupe 4 “Socialiser l’innovation” Taking european knowledge society seriously. Rapport d’un groupe d’experts à la Commission, 2007 Bonneuil C, « Les transformations des rapports entre sciences et société en France depuis la Seconde Guerre mondiale : un essai de synthèse ». In Actes du colloque Sciences, Médias et Société, ENS Lyon 15, 16, 17 juin 2004, sous la dir. de Joëlle Le Marec et Igor Babou. ENS, 2005, (http://sciences-medias.ens-lsh.fr/IMG/pdf/actes.pdf). Pestre D, Science, argent et politique. Paris, Inra Éditions. Von Hippel E, Democratizing Innovation. MIT Press. Leadbeater C et Miller P, 2004, The Pro-Am Revolution, How enthusiasts are changing our economy and society, Demos, 2004 Benkler, Y The wealth of networks. How social production transform markets and freedom. Hew Haven and London, Yale Univ. Press. Notes de la Fondation Sciences Citoyennes (sur L'expertise et la recherche associative et citoyenne en France (Mars 2004, ) Quelle politique scientifique pour entrer dans le 21ème siècle? ( Oct 2004) Savoirs libres et production de biens communs en réseau (rencontre entre réseaux du logiciel libre, des semences paysannes et de Wikipedia, Janv. 2006) Quelles recherches pour une planète vivable en 2030 (à paraître en 2008)

32

33 Facteurs limitants: coût; caractérisation, mutualisation et brassage. Collections de RG Culture du brassage avec un modèle distribué et participatif d’innovation et de gestion des RG Culture de la pureté avec un modèle industriel et délégatif d’innovation et de gestion des RG

34 Dynamique de la recherche
Pluralité/historicité des savoirs et dynamique des trajectoires de connaissance Economic arena Scientific arena Advisory arena Regulatory arena Political arena Media arena Legal arena activist arena Temps Dynamique de la recherche

35

36 Von Hippel Eric, Democratizing Innovation, MIT Press, 2005.
Leadbeater Charles et Miller Paul (2004), The Pro-Am Revolution, How enthusiasts are changing our economy and society, Demos, 2004 Raymond (Eric S.), « La cathédrale et le bazar » (où l'auteur oppose un modèle hiérarchique et un modèle coopératif d'invention) Benkler, Yochai, (2002) « Coase’s Penguin, or , Linux and the Nature of the Firm, The Yale Law Journal, (vol. 112, 369 ) (téléchargeable :www.benkler.org/CoasesPenguin.html) Benkler, Yochai, «The Political Economy of Commons» dans Upgrade Vol. IV, issue no. 3, June 2003, Open Knowledge (http://www.upgrade-cepis.org/issues/2003/3/upgrade-vIV-3.html). Aguiton C. et Cardon D., « La trajectoire des innovations ascendantes » (texte encore non publié) Aigrain , P. (2005), Cause commune, L’information entre bien commun et propriété, Paris Fayard.

37 WikiPedia : plus de 2 500 000 articles encyclopédiques

38 Un des 30 plus gros sites au monde 4000 requêtes par seconde


Télécharger ppt "Socialiser l’innovation"

Présentations similaires


Annonces Google