La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANALYSE DE LA SITUATION DES MENAGES RURAUX DE LA REGION DE KOLDA EN VUE DUNE OPERATION –TEST DE TRANSFERT MONETAIRE (CASH TRANSFERT) Présentation des principaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANALYSE DE LA SITUATION DES MENAGES RURAUX DE LA REGION DE KOLDA EN VUE DUNE OPERATION –TEST DE TRANSFERT MONETAIRE (CASH TRANSFERT) Présentation des principaux."— Transcription de la présentation:

1 ANALYSE DE LA SITUATION DES MENAGES RURAUX DE LA REGION DE KOLDA EN VUE DUNE OPERATION –TEST DE TRANSFERT MONETAIRE (CASH TRANSFERT) Présentation des principaux résultats Kolda, le 21 Juillet Ibrahima GAYE

2 1- Introduction 2- Objectifs de létude 3- Hypothèses 4- Méthodologie 5- Présentation des principaux résultats 6- Conclusion Plan de présentation 2

3 1- La présente étude dérive dune étude plus générale qui a été menée en milieu rural sénégalais en 2009/2010 par trois institutions partenaires FAFO/ENEA/IPDSR sur financement Banque Mondiale, et intitulée:- Mobilité des enfants et Vulnérabilité rurale au Sénégal- « Changements climatiques et rôle des enfants dans les stratégies de gestion des risques sociaux dans les ménages ruraux au Sénégal » RAPPEL DU CONTEXTE 3

4 2- Létude visait à rechercher les liens probables entre la mobilité des enfants et - la pauvreté rurale - les chocs et risques (environnementaux et autres) - le rôle de la mère dans les prises de décisions dans le ménage - la situation scolaire - les autres facteurs démographiques RAPPEL DU CONTEXTE 4

5 3- Quelques résultats partiels de cette étude: Près de enfants sont déplacés pour apprendre le Coran (talibés) 50% seulement de leffectif est favorable à envoyer les enfants à lécole même sil n y avait aucune dépense liée à lécole (Kaolack 21%, Louga 52%, Kolda 56%, Thiès 67%°) RAPPEL DU CONTEXTE 5

6 3- Quelques résultats partiels de cette étude: Objectifs visés par le déplacement des enfants Mariage École formelle Études coraniques avec un Marabout Social/familial Autre RAPPEL DU CONTEXTE 6

7 3- Quelques résultats partiels de cette étude: Prise de décision du départ de lenfant RAPPEL DU CONTEXTE 7

8 3- Quelques résultats partiels de cette étude: Age de départ des enfants talibés RAPPEL DU CONTEXTE 8

9 3- Quelques résultats partiels de cette étude: Destination des enfants talibés RAPPEL DU CONTEXTE 9

10 1- Introduction La présente étude entre dans le cadre des efforts entrepris par lUnicef en vue dappuyer efficacement lÉtat du Sénégal dans sa lutte contre la pauvreté, en particulier dans le domaine de la protection des enfants. Cette assistance privilégie la région naturelle de Casamance constituée par les régions administratives de Ziguinchor et Kolda qui ont des taux de pauvreté les plus élevés (supérieure à la moyenne nationale) : respectivement 67,1% et 66,5% et en conséquence où les ménages sont dans une situation de vulnérabilité élevée (relations pauvreté et vulnérabilité) La vulnérabilité selon le DSRP II, « se définit en termes de risques particuliers et dexposition des populations à ces risques. Elle traduit la probabilité dune personne, quelle soit pauvre ou non, à subir une perte significative de bien- être en conséquence dun changement de situation (ou dun choc)». Pour lutter contre la vulnérabilité des ménages, Unicef Sénégal voudrait expérimenter le système de Transfert Monétaire Conditionnel ou Inconditionnel dans la région de Kolda qui selon le rapport de lUCW sur les enfants mendiants à Dakar, constitue une des plus importantes zones pourvoyeuses denfants mendiants vers Dakar. UCW : Les enfants mendiants à Dakar- Fafo

11 II- Objectifs de létude Contribuer à l'amélioration de la compréhension des stratégies développées par les familles pour gérer les risques liés au climat et aux chocs; Voir dans quelle mesure les enfants sont concernés et affectés, et quelles alternatives sont mises en place pour assurer la protection des vulnérable ; Produire des résultats fiables qui peuvent avoir des implications pratiques sur les programmes/ projets et qui peuvent influencer les décideurs politiques. 11

12 III- HYPOTHESES LHypothèse que létude a voulu tester est la suivante: « Largent envoyé par les enfants déplacés à leur famille explique leur mobilité » 12

13 IV- Approche méthodologique Enquête par sondage 30 DR ont été sélectionnés et dans chaque DR, un village centre a été retenu pour tenir une réunion communautaire 360 ménages ont constitué léchantillon retenu dans ces 30 DR et 338 ont été effectivement validés, soit un taux de réponse de 94%. Les instruments de collecte utilisés sont essentiellement des questionnaires destinés à chaque cible de létude. Ainsi trois questionnaires principaux ont été élaborés et il sagit des : 1.Questionnaire communautaire : 2.Questionnaire Agricole 3.Questionnaire ménage 4.Questionnaire parents/enfant 13

14 V- Les Principaux résultats de létude 14

15 Les Principaux résultats de létude 1.Les caractéristiques communautaires 2.La situation des ménages ruraux de la région 3.La perception des ménages vis-à-vis des risques 4.Les caractéristiques des enfants mobiles (migrants) 5.Les facteurs importants en prendre en compte dans la conception dun programme de cash-transfert. 15

16 A- Les caractéristiques communautaires 16

17 A-Les caractéristiques communautaires Les 4 plus importantes activités productives menées par les communautés sont: la culture de larachide (97%), les cultures de subsistance (53%), la culture du riz (37%) et lélevage (33%). Le problème daccessibilité géographique de certaines zones surtout durant lhivernage. Des difficultés daccès aux services publics (services administratifs, de sécurité, de santé) à cause de leur éloignement (12 km en moyenne) Pour le cas spécifique de léducation, un peu plus de la moitié des communautés affirme avoir une école primaire dans la localité contre seulement 1/ème pour les Collèges denseignement moyen. Les distances parcourues par les élèves sont de 3,5 km en moyenne pour le primaire et 17km pour les CEM Pour laccès à linformation: 7% ont accès à lInternet, 60% à la TV et 77% à une radio. 17

18 A- Les caractéristiques communautaires (suite) Niveau de satisfaction vis-à-vis de lécole primaire Insatisfaction notée surtout au niveau des résultats et des frais scolaires 18

19 A- Les caractéristiques communautaires (suite et fin) Les trois principaux chocs vécus par les communautés portent sur laugmentation importante des prix des biens de consommation courante (25% des réponses), la chute des prix des produits dexploitation (16%) et la sécheresse (11%). Les Outils de gestions de ces chocs sont les institutions de microcrédit, les groupes de solidarité (GIE, GPF). Mais ces outils sont diversement distribués suivant les départements (cf. graphe) 19

20 B- La situation des ménages ruraux de la région 20

21 B- La situation des ménages ruraux de la région Caractéristiques démographiques et capital humain Une population très jeune avec 59% de moins de 20 ans; Les actifs théoriques 15 à 64 ans représentent 50% de la population et cela donne un rapport de dépendance égal à lunité c'est-à-dire quen moyenne un actif prend en charge un inactif. Dans la tranche des jeunes actifs (15 à 34 ans), il y a une égale répartition entre femme et homme. La population est composée de 47% de femmes et de 53% dhommes, ce qui est une tendance contraire au niveau national (47,5% dhommes et 52,5% de femmes). La taille moyenne des ménages est de 10,5 personnes. (contre 10,8 au niveau national) 21

22 B-La situation des ménages ruraux de la région (suite) Équipements et biens de confort des ménages 36% des ménages ne disposent daucune forme de sanitaire 96% des ménages utilisent des puits traditionnels Cependant 60% des ménages disposent de latrines 57% disposent de téléphone portable Les infrastructures de bien-être 22

23 1.Estimation globale des dépenses La dépense moyenne par ménage et par an est estimée à FCFA soit une dépense moyenne mensuelle de FCFA par ménage. La dépense moyenne par personne est estimée FCFA par an équivalent à FCFA par mois soit 278 FCFA par jour c'est-à-dire moins dun dollar US par jour. 85% des ménages déclarent ne pas être heureux avec ces niveaux de revenu Ces facteurs de pauvreté financière sont autant de motifs qui contribuent à comprendre et à expliquer en partie le phénomène de la migration des enfants dans cette région. B- La situation des ménages ruraux de la région (suite) 23

24 B- La situation des ménages ruraux de la région (suite et fin) Parts des dépenses alimentaires, déducation et de santé dans la dépense totale suivant les trois départements de la région de Kolda Les dépenses alimentaires engloutissent lessentiel du budget des ménages 24

25 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques 25

26 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques Méthodologie de mesure: le degré de perception des risques est mesuré sur une échelle croissante allant de 1 (pas de risque perçu) à 3 (risque le plus élevé). Perceptions des risques portant sur les enfants par ordre dimportance on a: ** Le fait que les enfants tombent malade ** Le viol ** Une fille tombant enceinte en dehors des liens du mariage 26

27 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) Perceptions des risques économiques Le risque le plus craint est « l augmentation des prix des intrants nécessaires à la production » car laccès au crédit est très faible (4,5% des ménages) Le risque le moins craint est la « perte de lenvoi par les migrants » car peu de ménages en bénéficient. Au niveau national limpact des transferts dargent sur la réduction de la pauvreté en milieu rural est très faible car ne touchant que 6% des ménages contre 95% et 63,2% des ménages urbains respectivement de Dakar et des autres villes du pays. 27

28 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) Perception des risques sur les ressources humaines actives La perception des risques tels que « un homme pouvant travailler tombe malade », le « décès dun homme ou dune femme pouvant travailler » est très élevée. 28

29 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) Perception des risques environnementaux et climatiques La perception des risques par ordre décroissant est très élevée et sont liés aux animaux nuisibles et/ou aux maladies des récoltes, aux feux de brousse ou de maison, aux inondations et à la sécheresse 29

30 Ces chocs impactent sur la mobilité des enfants, même si les avis sont partagés sur son caractère ancien ou émergent, il nen demeure pas moins que le phénomène est présent. Et cette migration des enfants est à la fois saisonnière et permanente C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) 30

31 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) Perceptions des ménages sur le confiage des enfants * 64% des ménages souhaitent perpétuer la pratique du confiage des enfants * 43% des ménages acceptent (avec ou sans conditions) que leurs enfants servent de domestique au niveau de la famille daccueil ou ailleurs. 31

32 Parmi les régions, Kolda est celle qui enregistre le plus fort taux dapprobation du confiage (souhaitable 40% et souhaitable avec condition 32%). Elle est suivie de Kaolack où de nombreux chefs de ménages supportent le confiage mais sous certaines conditions. A linverse, les zones rurales de Dakar et celles de Saint-Louis enregistrent les taux les plus élevés de désapprobation quant au confiage (54 et 42%) En terme de travail domestique, bon nombre de chefs de ménages supportent le fait que les enfants exercent un travail domestique, la proportion dapprobation est considérablement plus faible que la moyenne nationale (34% souhaitable et 24% souhaitable avec conditions) Sur un autre plan le désir de placer lenfant chez un migrant marabout est plus faible que la moyenne nationale mais il y a de grandes variations entre les régions. Ainsi à Kaolack et Matam, il y a environ 40% dapprobation, et 30 % dapprobation avec conditions, alors quà Dakar et Thiès le confiage nest généralement pas approuvé. C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) 32

33 C- La perception des ménages vis-à-vis des risques (suite) Les attentes à légard des familles daccueil Ces attentes portent sur la prise en charge de lenfant en matière de nourriture et de protection (94%), déducation (95,6%) et même certains parents vont jusquà souhaiter quon trouve un époux (se) (54%) à leur enfant. 33

34 D- Les caractéristiques des enfants mobiles 34

35 D1- Les caractéristiques des enfants mobiles La population denfants ayant quitté avant lâge de 18 ans est composée de 61% de filles et de 39% de garçons avec un âge moyen denviron 16 ans. Lâge moyen au départ des enfants en provenance de Kolda est légèrement plus bas comparé à la moyenne nationale (8,2 ans contre 8,5 ans). 11% des enfants âgés de moins de 18 ans au moment de lenquête ont migré. Mécanisme de départ: De façon générale, pour 61% des départs, souvent cest le père de lenfant qui a pris la décision contre seulement 7% pour la mère. Les attentes des ménages pour le futur: le départ des enfants est considéré par le ménage comme un placement (investissement) pour le futur. 55,2% des ménages sattendent qu « il/elle soit capable daider financièrement le ménage dans le futur ». 35

36 D1-Raisons de la mobilité des enfants Les raisons dues au mariage et aux aspects sociaux sont déterminantes dans la mobilité des enfants (38,7 et 22,9%) 36

37 D1-Raisons de la mobilité des enfants Les analyses ont montré que la mobilité des enfants nest pas liée au niveau de pauvreté des ménages. Ce sont les ménages les plus aisés où il y a le plus denfants déplacés (27% au 5ème quintile) 37

38 E- Les facteurs importants en prendre en compte dans la conception dun programme de cash-transfert 38

39 E1- Les facteurs importants en prendre en compte dans la conception dun programme de cash-transfert le niveau de dépense des familles vulnérables linfluence de la pauvreté sur la mobilité des enfants, les facteurs déterminants la fréquentation de lécole, le niveau daccès aux structures financières les postes de dépenses prioritaires dans le cas dun soutien mensuel éventuel. La question de la gestion du cash transfert au niveau du ménage (Père ou mère?) 39

40 E2- Lanalyse des postes de dépenses prioritaires dans le cas dun cash transfert mensuel Si vous saviez que le ménage pouvait compter sur le soutien prévisible de 5000 FCFA par mois ( FCFA par mois), comment les dépenseriez-vous ? Rubriques des postes De dépense Montant du cash 5000 FCFA/Mois FCFA/Mois % des ménages Niveau de priorité % des ménages Niveau de priorité Alimentation95,8 1 er 91,51 er Santé76,6 2 ème 74,12 ème Ecole36,73 ème 35,54 ème Production34,44 ème 40,23 ème Vêtements21,55 ème 21,85 ème Epargne14,56 ème 19,56 ème Autre9,27 ème 10,47 ème Voyage3,48 ème 3,58 ème Tableau: Ordre de priorité des poste de dépenses si le ménage bénéficiait dun soutient mensuel de ou FCFA Les deux premières priorités sont lalimentation et la santé. Lordre de priorité de lÉcole passe de la 3 ème à la 4 ème place pour respectivement et FCFA/mois. 40

41 VI- CONCLUSION Létude, montre à linstar de beaucoup dautres recherches, que les ménages ruraux de la région de Kolda sont très vulnérables à de nombreux facteurs relatifs à leur existence. Ces facteurs sont économiques, politiques, sociaux et environnementaux. Cette vulnérabilité affecte les enfants, qui sont ainsi envoyés à la migration. La vulnérabilité des ménages et son impact négatif sur les enfants en général et des enfants mobiles en particulier sera difficile à résorber dans ces communautés. la mise en place dun programme de protection sociale axé sur le Transfert Monétaire est plus que pertinente Les résultats de létude montrent que pour la région de Kolda, lhypothèse de recherche est infirmée, cest-à-dire que les raisons financières ne sont pas seulement à la base de la mobilité des enfants (elles le sont pour les garçons mais ne le sont pas pour les filles qui constituent 61% des enfants déplacés) 41

42 MERCI DE VOTRE ATTENTION 42


Télécharger ppt "ANALYSE DE LA SITUATION DES MENAGES RURAUX DE LA REGION DE KOLDA EN VUE DUNE OPERATION –TEST DE TRANSFERT MONETAIRE (CASH TRANSFERT) Présentation des principaux."

Présentations similaires


Annonces Google