La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES FOLLES AVENTURES DU ROI SALOMON ET DE LA REINE DE SABA Claude Boucher PropoSages 12 décembre 2012 Présentation PropoSages1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES FOLLES AVENTURES DU ROI SALOMON ET DE LA REINE DE SABA Claude Boucher PropoSages 12 décembre 2012 Présentation PropoSages1."— Transcription de la présentation:

1 LES FOLLES AVENTURES DU ROI SALOMON ET DE LA REINE DE SABA Claude Boucher PropoSages 12 décembre 2012 Présentation PropoSages1

2 La visite que rendit la reine de Saba au roi Salomon noccupe dans la Bible que onze versets du chapitre 10 du I er livre des Rois. Et pourtant, depuis quelle fut rédigée au VI e siècle avant notre ère donc plusieurs siècles après les événements quelle prétend raconter cette fastueuse visite na jamais cessé jusquà nos jours dexciter limagination des artistes : peintres, musiciens, écrivains, qui se sont laissé inspirer par ce fascinant récit. Ce sont les échos jamais assourdis de ce texte que cette conférence se propose de vous faire entendre. Présentation PropoSages2

3 Le titre : La Bible lue sous les regards de lart et de la raison Raison : Placer lanalyse et linterprétation de la Bible sous léclairage de la rationalité contemporaine : exégèse éclairée par lhistoire, larchéologie et la science Art : Faire ressortir lextrême fécondité des textes bibliques, qui ont sans cesse inspiré jusquà nos jours la production culturelle du monde occidental Présentation PropoSages3

4 I er livre des Rois I er livre des Rois Raconte la mort de David, laccession au trône de son fils Salomon et, après sa mort, la division en deux royaumes : Israël au nord, Juda au sud. Chronologie traditionnelle vers ~970 : Salomon accède au trône vers ~931 : schisme Présentation PropoSages4

5 VIE DE SALOMON intrigues de sa mère pour quil devienne roi doit lutter pour assurer son trône contre ses demi-frères qui avaient un droit de préséance sa réputation de sagesse : jugement exemplaire mais, si lon en croit le texte, son règne aurait été marqué par la démesure : il avait 700 épouses et 300 concubines son empire sétendait de lEuphrate jusquà la frontière de lÉgypte les rois voisins lui payaient un tribut et le servirent tous les jours de sa vie Présentation PropoSages5

6 les enfants de Juda et dIsraël étaient aussi nombreux que les grains de sable au bord la mer, et ils vivaient dans la paix jouissant des plaisirs de la vie répercussions géopolitiques actuelles à Jérusalem, largent était aussi abondant que les pierres Salomon possédait une flotte qui parcourait les mers environnantes et rapportait des quantités invraisemblables dor avec laide de Hiram, roi de Tyr (Liban), il fit construire le temple de Jérusalem et son palais. Vie de Salomon (suite) Présentation PropoSages6

7 La reine de Saba les souverains de lOrient venaient lui rendre hommage La reine de Saba apprit la renommée de Salomon et vint léprouver par des énigmes. Elle arriva à Jérusalem avec une très imposante suite, des chameaux chargés daromates, dor en énorme quantité et de pierres précieuses. Quand elle fut arrivée auprès de Salomon, elle lui demanda tout ce quelle avait médité ; Salomon léclaira sur toutes ses questions et aucune ne fut un secret quil ne pût élucider. Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon, le palais quil sétait construit, [­­­…] les sacrifices quil offrait au Temple de YaHWeH, le cœur lui manqua et elle dit au roi : « Ce que jai entendu dire dans mon pays sur toi était donc vrai ! Je nai pas voulu croire ce quon disait avant de venir et de voir de mes yeux, mais vraiment on ne men avait pas dit la moitié : tu surpasses en sagesse et en prospérité la renommée dont jai eu lécho. Bienheureuses tes femmes, bienheureux tes serviteurs, qui se tiennent continuellement devant toi et entendent ta sagesse ! Présentation PropoSages7

8 8 Béni soit YaHWeH ton Dieu qui ta montré sa faveur en te plaçant sur le trône dIsraël ; cest parce que YaHWeH aime Israël pour toujours quil ta établi roi pour exercer le droit et la justice. » Elle donna au roi cent vingt talents dor, une grande quantité de pierres précieuses ; […] Quant au roi Salomon, il offrit à la reine de Saba tout ce dont elle eut envie, sans compter les cadeaux quil lui fit avec une munificence digne dun roi. Puis elle sen retourna dans son pays avec ses serviteurs. (I Rois, 10, 1 – 10 ; 13) La reine de Saba - suite

9 Le II e livre des Chroniques reprendra à peu près dans les mêmes termes ce récit. Matthieu (12, 42) et Luc (11, 31) lappelleront la Reine du Sud. Doù venait-elle ? deux principales hypothèses ont été élaborées : elle venait : a) du Yémen au sud-ouest de la péninsule Arabique b) de lÉthiopie ces deux territoires sont à peu près situés à la même latitude et sont séparés par la mer Rouge Présentation PropoSages9 La reine de Saba - suite

10 Présentation PropoSages10 a) les Sabéens (peuple bien identifié historiquement) habitaient la Felix Arabia (lArabie heureuse), région fertile de la péninsule Arabique, par opposition aux régions désertiques du reste de lArabie. Mais les Sabéens nentrent dans lhistoire quau ~VIII e siècle, donc bien après le moment où Salomon aurait régné b) des légendes qui circulent dans lÉglise copte éthiopienne affirment que Ménélik I er, premier roi éthiopien, serait né des amours de Salomon et de la reine de Saba La reine de Saba - suite

11 Hailé Sélassié, le dernier roi éthiopien, déposé par un coup dÉtat en 1974, affirmait être le 125 e successeur de Ménélik Ces croyances confortèrent les prétentions au trône des rois éthiopiens, mais ne constituent pas une preuve historiquement irréfutable de cette prétention Ce qui est certain : il existait naguère en Éthiopie un groupe qui sappelait les Bet Israël (maison dIsraël) et qui se disait dorigine juive les autres Éthiopiens les appelaient les Falashas (exilés ou immigrés) Présentation PropoSages11

12 Le Coran (sourate 27, intitulé Les Fourmis, v. 22 – 44) raconte la visite de la reine de Saba au roi Salomon (appelé Sulayman) Le récit coranique diffère appréciablement du récit biblique. La reine et son peuple sont présentés comme des idolâtres qui adorent le Soleil plutôt que Dieu. Le verset 44 propose un pieux happy end. Éblouie par la splendeur du palais de Salomon et par la vérité qui émane de lui, la reine sécrie : « Seigneur, je me suis fait tort à moi-même. Désormais, je me soumets avec Sulayman à Allah, maître de lunivers. » Le sol devant le trône royal était en cristal ; croyant que cétait de leau, la reine souleva sa robe pour ne pas se mouiller en sapprochant du trône. Selon des légendes arabes, des ragots étaient parvenus aux oreilles du roi, affirmant que la reine avait des jambes velues qui se terminaient en sabots danimal. Par le reflet de ce plancher de cristal, le roi put se rincer lœil et en avoir le cœur net : la reine de Saba avait de belles jambes tout à fait normales. Présentation PropoSages12

13 Présentation PropoSages13 Cette sourate 27 est mêlée déléments magiques : Les fourmis parlent Salomon commande une armée composée dhommes, de djinns et défrits, ainsi que doiseaux que le roi passe en revue car, en vertu de sa vaste science, il connaît le langage des oiseaux.

14 Quel était le nom de la reine de Saba ? Ni la Bible, ni le Coran ne le mentionnent. Selon un hadith [commentaire des actes et des paroles de Mahomet], elle sappelait Balkis ou Bilqis. Les Éthiopiens lappellent Makeda. Flavius Joseph (Antiquités juives, VIII, 6 : 5) la nomme Nicaulis et prétend quelle régnait sur lÉgypte et lÉthiopie. Une légende perse prétendait quelle était la fille dun roi de Chine et dune péri. Ce personnage mystérieux ne pouvait que stimuler la créativité des artistes à venir, dans tous les domaines : beaux-arts, musique et littérature. Présentation PropoSages14

15 LA LITTÉRATURE Le I er livre des Rois, où lon trouve le récit de la vie de Salomon et de la visite de la reine de Saba, acquit à peu près la forme sous laquelle nous le connaissons vers la fin du ~VI e siècle à la suite de rédactions successives de documents antérieurs aujourdhui disparus. On soupçonne que se trouvent à la source de maints épisodes quon y lit des récits folkloriques dorigine populaire. Il en sera de même de la sourate coranique numéro 27 dite Les fourmis. Par la suite, les commentateurs juifs, byzantins, arabes, persans, éthiopiens et les auteurs occidentaux broderont au gré de leur imagination autour du personnage de cette mystérieuse reine. Présentation PropoSages15

16 Boccace (Giovanni Boccacio) (1313 – 1375), auteur du Décaméron, écrit en 1361 – 1362 De mulieribus claris (Des dames de renom), un recueil de 106 biographies de femmes réelles ou imaginaires. au 43 e rang, on trouve la biographie de Nicaula, reine dÉthiopie on dit quelle habitait lîle de Méroé sur le Nil, quelle était aussi reine dArabie et dÉgypte, quelle était originaire dune région appelée Saba et quelle rendit visite au roi Salomon Présentation PropoSages16

17 Kebra Nagast (La Gloire des Rois) récit épique rédigé en guèze, datant du XIV e siècle porte sur la rencontre de Salomon et de Makeda et sur le roi Ménélik, le fils qui serait né de cette rencontre sans fondement historique, mais il a permis aux souverains éthiopiens daffermir leur autorité et de donner une assise culturelle et religieuse à leur peuple nous apprend comment lArche dAlliance fut, par des moyens magiques, transportée dIsraël en Éthiopie, ce qui assurera, le temps venu, la suprématie spirituelle de lÉthiopie sur le royaume dIsraël, tout comme lui sera soumis lempire de Rome on y trouve des citations extraites de lAncien et du Nouveau Testament, des Pères de lÉglise et des auteurs talmudiques, ainsi que des légendes qui coururent dans les folklores juif et musulman bref, cest une macédoine rédigée par des compilateurs imaginatifs et patients Présentation PropoSages17

18 Au début des années 1930 naît en Jamaïque un mouvement religieux appelé rastafari. Ses adeptes révèrent lempereur Hailé Sélassié comme une réincarnation de Jésus, le fils de Dieu. Ils rejettent la société occidentale, surnommée Babylone, tandis que lAfrique, et plus particulièrement lÉthiopie, est appelée Sion et proclamée le berceau de lhumanité. Cest là, croient-ils, quétait situé le paradis terrestre. Ces croyances se répandirent à la faveur de la popularité de la musique reggae. Elles alimentèrent les revendications de divers groupes radicaux, comme les suprémacistes noirs américains et suscitèrent auprès des adolescents du monde entier, au grand dam de parents horrifiés, des modes capillaires ou vestimentaires excentriques. Il existerait à lheure présente à travers le monde plus dun million dadeptes rastafariens dont près de cent mille en Jamaïque, le pays où naquit ce mouvement. Présentation PropoSages18

19 Jean de Meung ( ), le second auteur du Roman de la Rose (vers 1275), avait écrit une œuvre misogyne, où il opposait Amour à Nature et Raison. Influencée par Boccace, pour répondre aux auteurs misogynes, Christine de Pisan (1363 – 1430) écrivit en 1405 La Cité des Dames, où, entourée de Raison, Droiture et Justice, elle entend défendre les femmes contre les calomnies dont elles sont lobjet. Elle trace le portrait de femmes qui, au cours de lhistoire, ont honoré leur état par leur courage, leur science, leur hardiesse, leur vertu. Parmi ces femmes, elle mentionne limpératrice Nicaule, descendante des Pharaons, qui régna sur un empire qui comprenait lArabie, lÉthiopie, lÉgypte et Méroé, où « toute richesse abonde et quelle gouverna avec une sagesse exemplaire. […] Elle fut si sage et son empire si grand que même lÉcriture sainte fait état de sa grande puissance. » Présentation PropoSages19

20 1531, Francfort, auteur inconnu Zwolff Sibylle Weissagungen. Die Kunigin von Saba, Kung Solomo gethane Propheccie (Douze propos de sagesse des sibylles. La reine de Saba, le roi Salomon daprès les prophéties) Dans lAntiquité gréco-latine, les sibylles étaient des femmes qui se livraient à la divination. À partir du III e siècle avant notre ère étaient apparus des écrits païens appelés Oracles sibyllins dans lesquels, plus tard, les Pères de lÉglise voulurent voir des prédictions de lavènement du Christ. Ce qui permit aux sibylles dentrer sans réprobation dans liconographie et la littérature chrétiennes. Sur la voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange peindra bien en vue cinq sibylles païennes, dont la sibylle de Cumes, à laquelle Virgile fait allusion dans la quatrième églogue des Bucoliques écrite vers ~39. « Voici venu le dernier âge de la prophétie de Cumes. Voici que renaît le grand ordre des siècles. Déjà reviennent la Vierge et le règne du Temps. Déjà une race nouvelle descend du haut des cieux. Cet enfant dont la naissance va clore lâge de fer et ramener dans le monde lâge dor, protège-le, chaste Lucine. » Présentation PropoSages20

21 Le grand dramaturge espagnol Pedro Calderón de la Barca (1600 – 1681) rédige entre 1634 et 1639 une courte pièce intitulée La Sibilla del Oriente y gran reina de Sabá (La Sibylle de lEst et la grande reine de Saba). Elle ne porte pas dautres noms que Saba, mais on dit quelle est reine dÉthiopie et que ses suivantes sont noires. Présentation PropoSages21

22 En 1843, Gérard de Nerval (1808 – 1855) entreprend un long voyage qui le mènera en Égypte, au Levant et dans lEmpire ottoman. Dans le récit de ce voyage publié en 1853 sous le titre Voyage en Orient, il insère un hors-dœuvre intitulé Histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies. Cet épisode met en scène un conteur populaire qui, à Istamboul, durant une douzaine de nuits de ramadan, raconte cette histoire. Ce récit inspirera le livret de lopéra de Gounod : La Reine de Saba. Nerval se permet quelques variantes et quelques malices à légard des récits reçus de la Bible et du Coran. Si Salomon parvient aussi facilement à résoudre les énigmes de la reine, cest parce que Sadoc, le grand-prêtre du roi hébreu en a payé rubis sur longle les solutions au grand-prêtre des Sabéens. Présentation PropoSages22

23 Mais comment Soliman ne serait-il pas amoureux dune reine décrite en ces termes : Ajoutez aux avantages de la reine de Saba la majesté dune déesse et les attraits de la plus enivrante beauté, un profil dune adorable pureté, où rayonne un œil noir comme celui des gazelles, et si bien fendu, si allongé, quil apparaît toujours de face à ceux quil perce de ses traits ; une bouche incertaine entre le rire et la volupté, un corps souple et dune magnificence qui se devine au travers de la gaze ; imaginez aussi cette expression fine, railleuse et hautaine avec lenjouement des personnes de très haute lignée habituées à la domination, et vous concevrez lembarras du seigneur Soliman, à la fois interdit et charmé, désireux de vaincre par lesprit et déjà vaincu par le cœur. Présentation PropoSages23

24 Après les hommages réciproques, la conversation sengage et la reine met Soliman en boîte en relevant les contradictions qui parsèment ses écrits. Dans lÉcclésiaste, dit-elle, vous blâmez les paresseux, puis, plus loin, vous vous écriez : « Que retirera lhomme de tous ses travaux ? Ne vaut-il pas mieux manger et boire ? Lindustrie est une inquiétude inutile, puisque les hommes meurent comme les bêtes et leur sort est le même. » Vous invitez votre peuple à jouir de la vie chaque jour avec des femmes, car il vous sied dabrutir votre peuple afin de commander plus sûrement à des esclaves. Dans le Cantique, vous chantez joyeusement les charmes de la Sulamite, alors que, dans lEcclésiaste, vous écrivez : « La femme est plus amère que la mort ; son cœur est un piège et ses mains sont des chaînes. Le serviteur de Dieu la fuira, et linsensé y sera pris. » Au temps où Nerval écrivait, les exégètes croyaient presque tous que Salomon était lauteur du livre de lEcclésiaste et du Cantique des cantiques, doù ces citations sont extraites. Présentation PropoSages24

25 Le récit que Nerval met dans la bouche de ce conteur salimente à des sources très diverses : la Bible, le Coran et les folklores du Proche et du Moyen-Orient. De nombreux éléments magiques sont mêlés au récit. La sourate 27 (Les Fourmis) exploitait déjà cette veine : Soliman commandait aux oiseaux dont il connaissait le langage. Le cours du texte de Nerval nempruntera pas la voie heureuse que dautres courants narratifs prêtaient à cette rencontre entre la reine du Midi et le roi dIsraël. La reine ne sera jamais éprise de Soliman. Elle soupçonne que lintérêt quil lui porte ne vient que de son ambition dadjoindre à son empire le royaume de Saba. Après tout, quest-il ce vaniteux Soliman ? Son père ne descend-il pas dune aventurière moabite, et nest- il pas le fils du berger Daoud et de Bethsabée, la veuve adultère du centurion Urie ? Elle deviendra amoureuse dAdoniram qui vient dune longue succession dartisans, dartistes et de créateurs. Présentation PropoSages25

26 Dans La tentation de saint Antoine (version définitive 1874) de Gustave Flaubert (1821 – 1880), la séduisante reine apparaît dans les fantasmes délirants de lermite. Elle lui dit : Ah ! bel ermite ! bel ermite ! mon coeur défaille ! À force de piétiner dimpatience il mest venu des calus au talon, et jai cassé un de mes ongles ! Jenvoyais des bergers qui restaient sur les montagnes la main étendue devant les yeux, et des chasseurs qui criaient ton nom dans les bois, et des espions qui parcouraient toutes les routes en disant à chaque passant : « Lavez-vous vu ? » La nuit, je pleurais, le visage tourné vers la muraille. Mes larmes, à la longue, ont fait deux petits trous dans la mosaïque, comme des flaques deau de mer dans les rochers, car, je taime ! Oh ! oui ! beaucoup ! Présentation PropoSages26

27 Léopold Sédar Senghor ( ), le grand écrivain et homme dÉtat sénégalais, écrivit une radieuse Élégie pour la reine de Saba (parue en 1978 à la fin des Élégies majeures) Pour Senghor, cette reine symbolise le peuple noir et lAfrique tout entière. Elle incarne le concept de négritude – essence de la culture noire – dont il se fit par ses discours et ses actions le porte-parole, lillustrateur et lambassadeur. À ses yeux, la négritude apparaissait comme la voix privilégiée pour toute personne de race noire daccéder à luniversel. Dans cette élégie au ton sensuel, où sélève la voix du séducteur séduit, lauteur retrouve léblouissant lyrisme du Cantique des cantiques. Présentation PropoSages27

28 Présentation PropoSages28 Et la plus belle est la fille du Roi des rois, la Reine-Enfant, reine du Sud ombreux et du matin en lan de lascension. Son nom est cousu dans les bouches : jen donne les masques mouvants. Elle a léclat du diamant noir et la fraîcheur de laube, et la légèreté du vent. Comme lantilope volante elle bondit au-dessus des collines, et son talon clair dans lair est un panache de grâce Séduit par les rêves dune adolescence qui refusait de le quitter, André Malraux (1901 – 1976) entreprenait au début de 1934 de découvrir loin au nord du Yémen les ruines prétendument grandioses de la capitale de la reine de Saba. Lauteur du Royaume farfelu était en quête dune nouvelle source dinspiration.

29 Présentation PropoSages29 À cette époque, le pays est parcouru par des tribus hostiles, et seul un avion permettrait, croit-il, sur la foi de cartes qui se contredisent et de récits anciens, daller chercher, au voisinage de Marib, cette hypothétique capitale. Malraux parvient à convaincre un ancien pilote de guerre, qui convainc à son tour le propriétaire dun monomoteur dernier cri de lui prêter son aéroplane (comme on disait alors). On recrute un mécanicien averti, indispensable en cas de pannes ou davaries. Le quotidien LIntransigeant accepte de publier les reportages de Malraux – il y en aura sept – et met à sa disposition des appareils qui se prêteront à la prise de photos aériennes. Le trio part vers Le Caire, où Malraux prononce une conférence de presse devant les archéologues, historiens ou géographes français résidant en Égypte.

30 Présentation PropoSages30 Les experts tentent de le dissuader : la reine de Saba est un personnage légendaire qui aurait vécu bien avant lépoque où les Sabéens entrèrent dans lhistoire. Autant partir à la recherche du château de la fée Mélusine ! Tel que nous le connaissons, le livre des Rois, où sa visite au roi Salomon est brièvement mentionnée, fut rédigé au moins trois cents ans après les événements quil prétend raconter dans le but évident dexalter la figure dun roi que la durée, la rumeur et limagination populaire avaient grandi, puis que des impératifs politiques avaient, à des fins de propagande, monté en épingle. Malraux nentend pas les choses de cette oreille. Pour lui, comme lécrit Olivier Todd, les choses ne sont ni vraies, ni fausses, mais « vécues dans la réalité supérieure du fabuleux historique ». Il sagit de convaincre les autres avant de se convaincre soi-même. Ou inversement. Il ajoute aux mirages des sables du désert les mirages autrement trompeurs de limagination

31 Il lui suffit de dissimuler la banalité du réel sous les flamboyantes étoffes dune prose qui éblouit. Car, en ce domaine, il nest pas à court de moyens : Avec ses courtes broussailles doù fusent, malgré la brume qui nous entoure, les ombres du matin, la côte est encore pleine de présences antiques et de démons. Comme au Tibet, comme en Mongolie, comme en Perse, il y a ici du surnaturel. Ce nest pas pour rien que se sont réfugiées sur les neiges de lAsie centrale et dans le désert que nous cachent encore ces montagnes en arrêt, les dernières grandes légendes du monde. […] Présentation PropoSages31

32 Présentation PropoSages32 Depuis des années, Salomon avait fui Jérusalem. Asservis au sceau dont le dernier caractère ne peut être lu que par les morts, ses démons lavaient suivi à travers le désert. Et dans la vallée de Saba, le Roi qui avait écrit le plus grand poème du désespoir humain regardait, mains croisées sous le menton et appuyées sur le haut bâton de voyage, les démons qui depuis tant dannées élevaient le palais de la Reine. Il ne gougeait plus jamais, montrant seulement de lindex le sceau tout-puissant. Son ombre, chaque soir, sétendait jusquaux confins du désert. […] Un insecte vint, qui cherchait du bois. Il vit le bâton royal, attendit, prit confiance, commença à le forer. Bâton et roi tombèrent en poussière : le Seigneur du silence avait voulu mourir debout pour asservir à jamais à la Reine tous les démons quil gouvernait.

33 Au fil de la plume, le reporter archéologue sétait magiquement transformé en poète mythologue. En réalité, les photos aériennes rapportées de cette expédition paraîtront peu convaincantes. Malraux avait certes survolé au voisinage de Marib quelques oasis, quelques ruines ensablées, quelques hameaux habités par dhumbles bergers et caravaniers – les photos aériennes en font foi –, mais il navait pas découvert les splendeurs évanouies de la reine de Saba. La plume exaltée de lauteur du Miroir des limbes comble les lacunes de la réalité. Sans quaucune source connue ne vienne étayer cette description, voici ce que devient le cortège de la reine : [En entrant dans la Bible, la reine Balkis] y vient de linconnu, avec son éléphant couvert de plumes dautruche, ses cavaliers verts sur des chevaux pie, sa garde de nains, sa flotte de bois bleu, ses coffres couverts de peau de dragon, ses bracelets débène […], ses énigmes, sa légère claudication et son rire qui a traversé les siècles. Présentation PropoSages33

34 Présentation PropoSages34 Devant lépitaphe de linexistant tombeau de la reine, il lit : Jai déposé son cœur enchanté sur des roses, et jai suspendu au baumier une boucle de ses cheveux. Et celui qui laimait serre sur son cœur la boucle, et senivre de tristesse en la respirant… La civilisation des Sabéens nous a, il est vrai, laissé des ruines impressionnantes qui ont valu au site archéologique de lancienne Marib lhonneur dêtre classé par lUNESCO au rang des trésors culturels de lhumanité. Mais ces ruines sont bien postérieures au moment où aurait vécu la reine de Saba, et ce nest pas André Malraux qui les explorées. Alors que, chez Malraux, un insecte innommé gruge le bâton du roi en une durée indéterminée, mais manifestement brève, dans la narration de Nerval, Soliman, afin de se protéger contre leur voracité, conjure (au sens magique du mot) tous les insectes.

35 Présentation PropoSages35 À lexception du plus petit dentre eux quil avait oublié : le ciron. Soliman, sentant la perte de ses forces, se retira dans un palais inaccessible construit par ses djinns et sendormit sur un trône dor et divoire porté par quatre piliers de chêne. Ce sommeil dura des siècles. Le ciron savança mystérieux… invisible… Il sattacha à lun des piliers qui soutenaient le trône, et le rongea lentement, lentement, sans jamais sarrêter. Louïe la plus subtile naurait pas entendu gratter cet atome, qui secouait derrière lui, chaque année, quelques grains dune sciure menue. Puis tout à coup le pilier rongé fléchit sous le poids du trône, qui sécroula avec un fracas énorme. Ce fut le ciron qui vainquit Soliman et qui le premier fut instruit de sa mort ; car le roi des rois précipité sur les dalles ne se réveilla point.

36 Le Coran décrit en ces termes la mort de Soliman : Lorsque nous eûmes décrété sa mort, les Djinns ne saperçurent pas de son décès, avant que la Bête de la terre ayant rongé son bâton, son corps ne sécroulât. (Sourate 34, v. 14). Tandis que la Bible plus sobrement décrit sa mort par ces mots : La durée du règne de Salomon sur tout Israël fut de quarante ans. Puis Salomon se coucha avec ses pères et on lenterra dans la Cité de David, son père, et son fils Roboam régna à sa place. (I Rois, 11, 42 – 43) Présentation PropoSages36

37 Marek Halter ( ), écrivain dexpression française dorigine polonaise, entreprit à partir de 2003 de rédiger des biographies romancées de femmes de la Bible. Lune delles fut la reine de Saba. Lorsquil écrit cette biographie, lauteur se laisse inspirer par la Bible, le Coran, les folklores de ces régions et les œuvres littéraires qui lont précédé. Mais, quoi quil prétende dans sa 4 e de couverture, il ne sest pas laissé guider par les « dernières fouilles archéologiques ». Lauteur prête à lhistoire et à larchéologie des dos suffisamment larges pour permettre à son imagination de se déployer sans contraintes. Il la voit noire et, dans un geste digne de Salomon, partage le royaume de la reine entre lAfrique et lAsie en le situant de part et dautre des deux rives de la mer « Pourpre ». Il appelle la reine Makéda et sa mère Bilqîs. Présentation PropoSages37

38 Le récit est divisé en cinq parties et un bref épilogue. Les quatre premières parties se déroulent tour à tour en Arabie méridionale et à Axoum, la capitale africaine du royaume. Cette ville dÉthiopie fut, à partir du I er siècle, le centre politique et religieux dun royaume qui sétendait sur les deux rives de la mer Rouge, mais rien ne permet de faire remonter lhistoire de ce pays, jusquau temps où cette reine aurait vécu. La cinquième partie du roman portera enfin sur la rencontre attendue entre Makéda et le roi dIsraël et de Juda. Grâce au plancher cristallin du palais de Salomon, nous serons à nouveau éclairés sur les racontars mensongers qui avaient couru sur lapparence des jambes de la jeune reine. Soulevant sa tunique afin de passer sans trop se mouiller ce qui lui apparaissait comme un bassin deau, elle révéla au roi les chevilles, les mollets et les pieds les plus ravissants du monde. Présentation PropoSages38

39 Présentation PropoSages39 Salomon résolut avec facilité toutes les énigmes que la reine lui proposa. On dit de toi que tu es le maître des oiseaux. Connais-tu cet oiseau qui na ni chair, ni sang, ni plumes, ni duvet ? Jamais on ne sait sil est mort ou vif, car il demeure immobile dans sa couleur dor et de lait. - Reine du Midi, tu me parles dun œuf ! […] - Quel est ce frôlement qui est le rien, ce rien qui na même pas lapparence dune fumée et pourtant qui emplit jusquà éclater celui qui le perçoit ? - Le désir du désir, belle du Midi, toi qui devant mes yeux es montée du désert en colonnes de fumée.

40 Et cest à la suite de cette épreuve que durant trois nuits et deux jours ils saimèrent sans quitter la chambre où ils sétaient réfugiés, et cest ainsi que Ménélik fut conçu, et que par la suite la reine revint en son royaume, ayant accepté YaHWeH pour son dieu. Dix-sept ans plus tard, à linstigation de sa mère, le fils rend visite à son père qui lui remet lArche dAlliance et les rouleaux de la Torah quelle contient. Présentation PropoSages40

41 Présentation PropoSages41 La trace de cette Arche sera perdue jusquà ce que larchéologue de choc, Indiana Jones, bravant les traquenards de la Gestapo, parvienne, aidé par la ravissante Marion Belloq, à ravir lArche à la soldatesque nazie qui convoitait le précieux objet. Autrement dit, par la vertu de limaginaire de M. Halter aidé par celui de MM. Spielberg et Lucas, si vous savez mettre une sourdine à votre raison critique, en lisant La reine de Saba et en visionnant Les Aventuriers de lArche perdue, vous risquez de passer quelques moments de suspense agité.

42 Salomon auteur et magicien La tradition attribuait à Salomon la rédaction de nombreux psaumes et douvrages de la Bible comme les livres de lEcclésiaste, des Proverbes, de la Sagesse, ainsi que du Cantique des cantiques. Les exégètes sérieux daujourdhui se gardent bien daffirmer de telles attributions. On lui attribuait aussi la rédaction douvrages apocryphes comme le Testament de Salomon, qui décrit comment le roi construisit le Temple de Jérusalem en commandant à des démons par le moyen dun anneau magique que lui avait remis larchange Michel. Dans ses Antiquités juives (VIII, ii, 5), Flavius Josèphe prétend que Dieu avait accordé à Salomon le don de combattre les démons afin de guérir les êtres humains des maladies dont ils sont atteints. Présentation PropoSages42

43 Présentation PropoSages43 Ces traitements consistaient essentiellement en incantations et en exorcismes destinés à chasser les démons qui hantaient les malades et causaient les maladie Le Testament de Salomon a donné naissance à une avalanche de grimoires de pensée magique dont le plus célèbre est appelé La clé de Salomon. Selon lintroduction, cet ouvrage aurait été écrit par Salomon à lintention de son fils Roboam, à qui il avait commandé de cacher le manuscrit dans son tombeau. Longtemps après, le livre fut retrouvé par des philosophes babyloniens chargés de réparer le tombeau. Mais nul ne parvint à le déchiffrer. Lun deux suggéra dinvoquer le Seigneur. Un ange leur apparut qui accepta den révéler la signification à une condition : que le texte demeure caché aux yeux des indignes et des méchants. Salomon auteur et magicienSalomon auteur et magicien

44 Présentation PropoSages44 Rien de cela nest historiquement fondé. La plus ancienne version de La clé de Salomon que nous possédons fut rédigée en latin vers le XV e siècle à partir décrits empruntés aux alchimistes arabes et aux kabbalistes juifs [partisans dune interprétation symbolique et allégorique de la Bible]. On y trouve des conjurations et des invocations destinées à forcer les démons et les esprits des morts à réaliser les vœux des magiciens pour leurs propres avantages ou ceux de leurs clients : retrouver des objets perdus, devenir invisible, être comblé de richesses, obtenir les faveurs des personnes de lautre sexe, etc.

45 Une des tartes à la crème de ce type de documents est le pentacle de Salomon, une étoile à cinq ou six branches – cest selon ! – entourée de symboles divers. Chaque semaine, des hebdos populaires continuent à proposer sans vergogne de pareils leurres à des régiments de gobe-mouches. En revanche, si, sans être le moins du monde dupes des exploiteurs de cette richesse naturelle inépuisable quest la crédulité humaine, nous nous laissons sciemment emporter par livresse et lenchantement que procurent ces contes forgés au cours des âges par limaginaire de lOrient, nous goûterons à des joies sans pareilles. Des légendes, qui coururent au Moyen Âge tant chez les juifs que chez les musulmans et les chrétiens, faisaient état, sous le nom de sceau de Salomon, dun anneau magique qui, entre autres vertus, assurait la puissance du roi et le rendait invisible. Présentation PropoSages45

46 Présentation PropoSages46 Mais, soit quil eût égaré cet anneau, soit quil en eût été temporairement dépossédé, il se vit ravir sa royauté et dut entreprendre une longue errance appuyé sur un bâton, le seul bien qui lui fût demeuré. Durant ce temps, un démon, qui avait pris lapparence du roi, occupa le trône dIsraël et de Juda. Le Coran se fera lécho de ces légendes. On peut y lire (Sourate 38, 34 – 38) : Oui, nous avons éprouvé Sulayman en plaçant un fantôme sur son trône, mais il se repentit par la suite. Il dit : « Seigneur, pardonne-moi. Accorde-moi un royaume tel quil nen existera plus pour personne après moi. Tu es en vérité le continuel Donateur. » Nous lui avons soumis les vents qui soufflaient doucement sur son ordre là où il les dirigeait, et tous les démons constructeurs et plongeurs.

47 Dans des légendes arabes, lesprit qui dépouille Salomon de son anneau et de sa puissance sappelle Sakhr, le démon de la Mer. Il était parvenu à semparer de cet anneau en séduisant lune des innombrables femmes du roi, à la suite de quoi il aurait régné à sa place durant quarante jours (certaines sources disent quarante ans), tandis que Salomon errait dans la plus douloureuse misère. Mais, un jour, Sakhr avait, par négligence, jeté lanneau dans la mer. Un poisson, qui passait par là avala lanneau ; un pêcheur captura le poisson et le servit par pitié à Salomon qui mourait de faim. Cest ainsi que le roi dépouillé reprit possession de lanneau magique et put sans peine chasser le démon usurpateur et remonter sur son trône. Ce motif de lobjet jeté à la mer et retrouvé de manière fortuite apparaîtra dans maintes œuvres littéraires. Présentation PropoSages47

48 Présentation PropoSages48 Début de lHistoire du pêcheur et de léfrit Dans la troisième des mille et une nuits durant lesquelles lastucieuse Schéhérazade retiendra, par lentremêlement de ses fascinants récits, la vengeance du roi Schariar, apparaît un pêcheur, très pauvre de son état, qui avait en vain par trois fois jeté son filet au bord du rivage. Chaque fois, il navait rapporté que de lourds déchets sans valeur. Tout en se lamentant sur son misérable sort, il jeta une quatrième fois – ce serait la dernière pour ce jour – son filet dans les eaux. Après quil eut à grand-peine dégagé son filet, qui était empêtré dans les rochers, il en retira un vase de cuivre dont lembouchure était fermée par un couvercle de plomb marqué du sceau du grand Soleïman, fils de Daoud. CONTES DES MILLE ET UNE NUITS

49 Présentation PropoSages49 Quand il eut descellé le vase, une immense fumée sen échappa qui, en se condensant, se transforma en un éfrit dont les pieds traînaient dans la poussière et la tête touchait aux nuages. Ce djinn sétait rebellé contre le Très-Haut et contre son serviteur, le roi Soleïman. Pour le punir, le roi lavait enfermé dans ce vase et le génie, pour se venger de cet enfermement, qui avait duré plus de mille huit cents années, sétait promis de faire périr la première personne qui viendrait le délivrer. Afin déchapper au sort quil lui réservait, le pêcheur mit en doute le récit de léfrit et affirma quil ne croyait pas, alors quil était si grand, quil ait pu tenir tout entier dans ce vase. « Est-ce que, par hasard, tu en douterais ? » dit léfrit. Ce à quoi le pêcheur répondit : « En effet, je ne le croirai jamais, à moins de te voir de mes propres yeux entrer dans le vase ! »

50 Présentation PropoSages50 À ce moment, Schéhérazade vit apparaître le jour et cessa son récit, afin que chacun put vaquer à ses tâches journalières. Mais, quand la quatrième nuit fut venue… Tout en se lamentant sur son misérable sort, il jeta une quatrième fois – ce serait la dernière pour ce jour – son filet dans les eaux. Après quil eut à grand-peine dégagé son filet, qui était empêtré dans les rochers, il en retira un vase de cuivre dont lembouchure était fermée par un couvercle de plomb marqué du sceau du grand Soleïman, fils de Daoud. Quand il eut descellé le vase, une immense fumée sen échappa qui, en se condensant, se transforma en un éfrit dont les pieds traînaient dans la poussière et la tête touchait aux nuages.

51 Présentation PropoSages51 Ce djinn sétait rebellé contre le Très-Haut et contre son serviteur, le roi Soleïman. Pour le punir, le roi lavait enfermé dans ce vase et le génie, pour se venger de cet enfermement, qui avait duré plus de mille huit cents années, sétait promis de faire périr la première personne qui viendrait le délivrer. Dans lespérance déchapper au sort quil lui réservait, le pêcheur mit en doute le récit de léfrit et affirma quil ne croyait pas, alors quil était si grand, quil ait pu tenir tout entier dans ce vase. « Est-ce que, par hasard, tu en douterais ? » dit léfrit. Ce à quoi le pêcheur répondit : « En effet, je ne le croirai jamais, à moins de te voir de mes propres yeux entrer dans le vase ! »

52 Présentation PropoSages52 À ce moment, Schéhérazade vit apparaître le jour et cessa son récit, afin que chacun put vaquer à ses tâches journalières. Mais, quand la quatrième nuit fut venu Tout en se lamentant sur son misérable sort, il jeta une quatrième fois – ce serait la dernière pour ce jour – son filet dans les eaux. Après quil eut à grand-peine dégagé son filet, qui était empêtré dans les rochers, il en retira un vase de cuivre dont lembouchure était fermée par un couvercle de plomb marqué du sceau du grand Soleïman, fils de Daoud. Quand il eut descellé le vase, une immense fumée sen échappa qui, en se condensant, se transforma en un éfrit dont les pieds traînaient dans la poussière et la tête touchait aux nuages.

53 Présentation PropoSages53 Ce djinn sétait rebellé contre le Très-Haut et contre son serviteur, le roi Soleïman. Pour le punir, le roi lavait enfermé dans ce vase et le génie, pour se venger de cet enfermement, qui avait duré plus de mille huit cents années, sétait promis de faire périr la première personne qui viendrait le délivrer. Afin déchapper au sort quil lui réservait, le pêcheur mit en doute le récit de léfrit et affirma quil ne croyait pas, alors quil était si grand, quil ait pu tenir tout entier dans ce vase. « Est-ce que, par hasard, tu en douterais ? » dit léfrit. Ce à quoi le pêcheur répondit : « En effet, je ne le croirai jamais, à moins de te voir de mes propres yeux entrer dans le vase ! » À ce moment, Schéhérazade vit apparaître le jour et cessa son récit, afin que chacun put vaquer à ses tâches journalières. Mais, quand la quatrième nuit fut venue…

54 Au nombre des histoires inspirées par lanneau de Salomon, lune des plus amusantes est sortie de la plume de Rudyard Kipling. Elle est intitulée Le papillon qui tapait du pied (The Butterfly that stamped) et provient dun recueil intitulé Histoires comme ça (Just So Stories) publié en Écoutons lauteur : Il existe trois cent cinquante-cinq histoires sur Suleiman-bin- Daoud, mais celle-ci nen fait pas partie. Ce nest pas lhistoire du Vanneau qui découvrit lEau, ni de la Huppe qui protégeait de la chaleur Suleiman-bin-Daoud. Ce nest pas lhistoire du Pavé en Verre, ni du Rubis avec le Trou de Travers, ni des Lingots dOr de Balkis. Cest lhistoire du Papillon qui Tapait du Pied. Présentation PropoSages54

55 Présentation PropoSages55 Des mille femmes qui composaient le harem de Suleiman, neuf cent quatre-vingt-dix-neuf passaient leur temps à se quereller et à casser les oreilles du roi avec leurs cris et leurs chamailleries. Une seule, sa préférée, la Toute Belle Balkis, demeurait à lécart de ces disputes dont elle saffligeait. Un jour, alors que le roi et Balkis se promenaient dans les jardins du palais, ils aperçurent un couple de papillons qui se disputaient. Pour limpressionner et affirmer son autorité, le papillon mâle disait à sa compagne quil lui suffirait de taper du pied pour que le palais et les jardins qui lentouraient disparaissent instantanément. Amusé par cette incroyable vantardise, Suleiman appela le papillon qui vint se poser sur sa main. « Comment oses-tu, lui dit le roi, raconter de pareilles balivernes à ton épouse, alors quen tapant du pied tu ne pourrais même pas faire plier un brin dherbe. – Jai voulu limpressionner et la faire taire, car vous savez comment sont les femmes », répondit le papillon. Tout en riant à gorge déployée, le roi promit de laider sil en ressentait éventuellement le besoin.

56 Mais la reine, qui avait tout entendu, sortit du bosquet où elle sétait cachée, et commanda à la papillonne : « Viens ici, petite bonne femme. » Prenant son courage à deux ailes, la petite bonne femme vint se poser sur la blanche main de Balkis. La conversation sengagea entre elles et la papillonne expliqua que, sans être dupe, pour avoir la paix elle avait fait semblant de croire son mari, en ajoutant : « Vous savez comment sont les hommes. » Balkis lui suggéra de le mettre au défi daccomplir sa menace la prochaine fois quil la formulerait. Quand lépouse du papillon retrouva son mari, ils furent prompts à reprendre leurs querelles et, pour la faire taire, le papillon mâle menaça une nouvelle fois de taper du pied et de faire disparaître jardins et palais. « Cest ça, tape du pied, tape, dit la papillonne. – Jai promis au roi de ne pas le faire et je ne peux pas briser ma promesse. – Je nen crois rien, tape, tape. » Embarrassé, le papillon vint trouver le roi qui, en tournant lanneau magique quil portait au doigt, fit apparaître quatre énormes djinns et il leur commanda, quand ils verraient le papillon taper du pied, de faire disparaître palais et jardins. Présentation PropoSages56

57 Ainsi fut fait : la papillonne et les femmes du roi furent tellement impressionnées par cet événement quelles se promirent de ne jamais plus se quereller. Kipling termine son récit pas ces mots : Alors Suleiman-bin-Daoud se leva de son siège sous le camphrier et dit : « Ô ma Dame et Douceur de mes Jours, […] grâce à votre sagesse, jai accompli cette magie par amusement à cause dun petit papillon, et voilà quelle ma délivré des tracasseries de mes tracassières épouses. Dites-moi donc, ô ma Dame et Cœur de mon Cœur, doù vous vient tant dhabileté ? » Et Balkis la Reine, belle et grande, plongea ses yeux dans les yeux de Suleiman-bin-Daoud et, penchant un peu la tête sur le côté comme faisait le papillon, elle dit : « Cest premièrement, ô mon Seigneur, que je vous aime et deuxièmement, ô mon Seigneur, que je sais comment sont les femmes. » Alors ils remontèrent ensemble vers le palais et vécurent heureux pendant très longtemps. Présentation PropoSages57

58 Comme on peut le constater, depuis les jours innombrables où, à la veillée autour des bûchers de la nuit,des conteurs populaires narraient à de vaillants écouteurs et à de belles écouteuses les exploits de bergers qui abattirent des géants puis, après un temps dépreuves, devinrent rois, les personnages de David et de Salomon nont jamais manqué de nourrir limaginaire des lignées diverses des enfants dAbraham. Sécartant dune vénérable tradition qui attribuait à ces récits une historicité littérale garantie par la voix du Ciel, au XX e siècle des archéologues, des historiens, des exégètes contestèrent lauthenticité de ces récits. Il est vrai quil y a de nombreuses raisons de douter de cette historicité. Mais, tout compte fait, lauthenticité des récits qui furent inspirés par les personnages de David et de Salomon importe moins que la féconde influence que leurs figures ont exercée dans les cultures juive, perse, arabe et chrétienne. Présentation PropoSages58

59 Blaise Cendrars avait écrit en 1913 La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France. Pierre Lazareff, le fameux journaliste français, lui demanda un jour : « Dis-moi franchement, Blaise, las-tu vraiment pris ce fameux train ? » Cendrars répondit sans hésiter : « Quelle importance cela a-t-il? Ce qui est important, cest quà vous je laie fait prendre ! » FIN Présentation PropoSages59

60 BRÈVE BIBLIOGRAPHIE Boucher Claude, La Bible lue sous les regards de lart et de la raison, Fides, 2012 Draper, Robert, « David and Solomon. Kings of Controversy », National Geographic, vol. 218, n° 6, décembre 2010 Flaubert, Gustave, La Tentation de saint Antoine, Coll. Folio classique, no 1492, Gallimard, 2006 Flavius, Josèphe, Les Antiquités juives, livres VIII-IX, Éd. du Cerf, 2005 Halter Marek, La Reine de Saba, Laffont, 2008 Kipling, Rudyard, Histoires comme ça, Gallimard junior, 2008 Malraux, André, La reine de Saba, Une « aventure géographique », Gallimard, 1993 Nerval, Gérard de, Voyage en Orient, Coll. Folio classique, no 3060, Gallimard, 1998 Présentation PropoSages60


Télécharger ppt "LES FOLLES AVENTURES DU ROI SALOMON ET DE LA REINE DE SABA Claude Boucher PropoSages 12 décembre 2012 Présentation PropoSages1."

Présentations similaires


Annonces Google