La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Frank Sinatra Strangers in the night Edward Hopper Par Nanou et Stan.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Frank Sinatra Strangers in the night Edward Hopper Par Nanou et Stan."— Transcription de la présentation:

1

2 Frank Sinatra Strangers in the night Edward Hopper Par Nanou et Stan

3 Strangers in the night, Des étrangers dans la nuit, Exchanging glances S'échangeant des regards furtifs Wondering in the night, Se cherchant dans la nuit, Edward Hopper-les noctambules

4 What were the chances Quelles étaient les chances We'd be sharing love Que nous partagions l'amour Before the night was through Avant que la nuit ne sachève Edward Hopper-matin dans une grande ville

5 Something in your eyes was so inviting Quelque chose dans tes yeux était si encourageant Something in your smile was so exciting Quelque chose dans ton sourire était si excitant Something in my heart told me I must have you Quelque chose dans mon coeur m'a dit que je devais te posséder Edward Hopper- le soleil se lève

6 Strangers in the night, Des étrangers dans la nuit, Two lonely people Deux personnes seules We were strangers in the night Nous étions des étrangers dans la nuit Edward Hopper-fenêtres dans la nuit

7 Up to the moment when we said our first hello, Jusqu'au moment où nous nous sommes salués pour la première fois, Little did we know Nous en savions peu Love was just a glance away, L'amour ne nous séparait que d'un regard Edward Hopper-femme au soleil

8 A warm embracing dance away Ne nous séparait que d'une danse sensuelle And ever since that night, Et depuis cette nuit, We've been together Nous sommes ensemble Edward Hopper- la lettre

9 Lovers at first sight, Amoureux au premier regard, In love forever Amoureux pour toujours It turned out so right for strangers in the night Cela sest bien passé pour des étrangers dans la nuit Edward Hopper-conférence nocturne

10 Love was just a glance away, L'amour ne nous séparait que d'un regard A warm embracing dance away Ne nous séparait que d'une danse sensuelle And ever since that night, Et depuis cette nuit, We've been together Nous sommes ensemble Edward Hopper-hôtel lobby

11 Lovers at first sight, Amoureux au premier regard, In love forever Amoureux pour toujours It turned out so right for strangers in the night Cela sest bien passé pour des étrangers dans la nuit Edward Hopper-soir dété

12 Frank Sinatra Francis Albert Sinatra, dit Frank Sinatra, né le 12 décembre 1915 à Hoboken, New Jersey et mort le 14 mai 1998 à Los Angeles, est un chanteur et acteur américain, né d'un père d'origine sicilienne et d'une mère originaire de Ligurie (Italie). Crooner à la réputation mondiale, surnommé The Voice ou Ol' Blue Eyes ou encore The Chairman of the Board, il fut le meneur du fameux Rat Pack du milieu des années 1950 au milieu des années Il a vendu plus de 150 millions de disques Le chanteur Sa carrière de chanteur (et, occasionnellement, de chef d'orchestre) couvre soixante années de l'histoire de la musique populaire américaine, de la chanson Shine au sein du groupe The Hoboken Four le 8 septembre 1935, (premier enregistrement radiophonique connu) à son ultime interprétation sur scène de The Best Is Yet to Come le 25 février 1995 (si on ne tient pas compte de l'ultime note de la chanson Theme from New York, New York qu'il tint le 14 décembre 1995 à la fin de l'émission Sinatra : 80 Years My Way). Bien au-delà du registre classique du crooner, Sinatra aborda tous les styles de musique populaire, du jazz (au sein d'un big band à ses débuts ou en formations plus réduites ultérieurement) à la variété, du blues au swing et à la bossa nova, s'autorisant même des incursions anecdotiques dans le rock, le twist, ou le disco. L'acteur La Pluie qui chante Frank Sinatra, Jules Munshin et Gene Kelly Un jour à New York Grace Kelly et Frank Sinatra Haute Société Sinatra obtint l'Oscar du meilleur second rôle dans From Here To Eternity (Tant qu'il y aura des hommes) en Selon certaines sources, son rôle aurait été obtenu grâce à une pression de la mafia sur le patron de la Columbia Pictures, Harry Cohn. Cette hypothèse est évoquée dans le film Le Parrain, à travers le personnage fictif du chanteur Johnny Fontane. Il est vraisemblable que l'influence sur ce producteur de la part d'Ava Gardner, qui était mariée avec Sinatra à l'époque, pour qu'il joue dans ce film le rôle de Maggio fût aussi déterminante. …../…..

13 Edward Hopper Edward Hopper, né le 22 juillet 1882 à Nyack dans lÉtat de New York et mort le 15 mai 1967 à New York, est un peintre et graveur américain. Exerçant essentiellement son art à New York, où il avait son atelier, il est considéré comme lun des représentants du naturalisme ou de la scène américaine, parce quil peignait la vie quotidienne des classes moyennes. Au début de sa carrière, il a représenté des scènes parisiennes avant de se consacrer aux paysages américains et de devenir un témoin attentif des mutations sociales aux États-Unis. Il produisit beaucoup dhuiles sur toile, mais travailla également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Une grande partie de lœuvre de Hopper exprime la nostalgie dune Amérique passée, ainsi que le conflit entre nature et monde moderne. Ses personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques. Caractéristiques et évolution dun style Port de Gloucester (1912)Les premiers tableaux dEdward Hopper représentent des vues de Paris, en particulier de la Seine et du Louvre (Le Pont des Arts, 1907 ; Après-midi de juin, 1907 ; Le Louvre pendant un orage, 1909 ; Le Pavillon de Flore, 1909, etc.). Cette période parisienne, qui correspond aux séjours de lartiste dans la capitale française ( ), se poursuit alors quil est rentré définitivement aux États-Unis (Soir bleu, sa plus grande toile, 1914 ; caricatures parisiennes dans les années 1920). Hopper est en effet marqué par les paysages et la peinture du Vieux Continent au point quil dira plus tard : « Tout ma paru atrocement cru et grossier à mon retour [en Amérique]. Il ma fallu des années pour me remettre de lEurope. » À Paris, il visite les musées et les expositions ; il sintéresse aux impressionnistes (par lintermédiaire de Patrick Henry Bruce)mais aussi aux maîtres néerlandais (Vermeer, Rembrandt) : lors de son voyage aux Pays-Bas, il est notamment très impressionné par La Ronde de nuit de Rembrandt[8]. Son séjour en France ne fait que confirmer son admiration pour Edgar Degas. Cependant, Hopper ne suit pas ses contemporains dans leurs expériences cubistes et préfère lidéalisme des artistes réalistes (Gustave Courbet, Honoré Daumier, Jean-François Millet), dont linfluence est perceptible dans ses premières œuvres. Par exemple, Le Pavillon de Flore (1909, Whitney Museum of American Art, New York), pose quelques principes que lon pourra retrouver dans toute son œuvre : une composition basée sur quelques formes géométriques simples, de larges aplats de couleur, et lutilisation déléments architecturaux dont les verticales, horizontales et diagonales fortes vont structurer le tableau. …./…..

14 Après son retour en Amérique, Edward Hopper produit des eaux-fortes ( ), des affiches, des gravures (jusquen 1928) ainsi que des aquarelles, sous limpulsion de sa femme. Il abandonne progressivement les thèmes parisiens pour se consacrer aux paysages américains et aux maisons de la Nouvelle-Angleterre. Dans les années 1920, il affirme un style personnel en peignant des vues aux couleurs sombres, brunes et tranchées (The City, 1927, Fenêtres, la nuit, 1928 ; Tôt un dimanche matin, 1930). Il séloigne ainsi de limpressionnisme pour privilégier les grands à-plats de couleurs et les contrastes. Les portraits sont alors peu nombreux, à part un autoportrait ( ) et des croquis représentant sa femme Josephine, la présence humaine est réduite à néant. Les figures humaines réapparaissent à la fin des années 1920 : Chop Suey, 1929, Tables pour dames (1930) et Chambre dhôtel (1931) représentent des femmes. Les personnages se généralisent à partir de 1938 pour devenir de véritables acteurs des tableaux (Compartiment C, voiture 293, 1938 ; Soir au cap Cod, 1939 ; Noctambules (Nighthawks) 1942, etc.). Dans les années , le peintre donne aux individus davantage de profondeur psychologique et les met en scène dans leurs relations avec les autres (Soir dété, 1947 ; Route à quatre voies, 1956). On assiste alors à laccentuation progressive de la frontière entre espace intérieur et espace extérieur, séparés par des lignes fortes. Enfin, les toiles représentant des pièces sont de plus en plus épurées, vidées de tout mobilier : dans Chambres au bord de la mer (1951), les meubles sont cachés par un mur. Dans Soleil du matin (1952), le seul objet de la chambre est le lit. Pourtant, cest la période pendant laquelle Hopper rejette la peinture abstraite qui connaît un succès croissant en Amérique. Ses œuvres apparaissent comme des reconstructions, recompositions de souvenirs ou bien des mises en scène du peintre, plus quune représentation fidèle dune réalité. Les effets fantastiques sont créés par la perspective dans Chambres au bord de la mer (1951), à la manière de René Magritte. Inspiration et rayonnement La peinture dEdward Hopper puise son inspiration dans les œuvres du XVIIe siècle (Vélasquez, Rembrandt, Vermeer), mais aussi parmi les maîtres du XIXe siècle : Goya, Daumier et Manet. Lartiste américain appréciait tout particulièrement la production dEdgar Degas, notamment dans le rendu de lespace et lusage de lignes obliques dans la composition. Hopper sintéressait aux poèmes de Ralph Waldo Emerson ainsi quaux théories de Carl Gustav Jung et de Sigmund Freud. Ses peintures ont souvent été comparées aux pièces réalistes dHenrik Ibsen ( ). Edward Hopper aimait aller au cinéma et le septième art exerça une certaine influence sur son œuvre. La peinture de Hopper possède en outre un « caractère éminemment photographique. » Les vues en hauteur (Bureau dans une petite ville, 1953), en plongée (Village américain, 1912 ; La Ville, 1927) ou en contre-plongée (Maison au bord de la voie ferrée, 1925 ; Deux Comédiens, 1965) en témoignent, de même que les cadrages, les effets déclairage et la mise en scène de ses tableaux. Nanou et Stan le 22/04/2014


Télécharger ppt "Frank Sinatra Strangers in the night Edward Hopper Par Nanou et Stan."

Présentations similaires


Annonces Google