La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements LIndice Global de la Promotion de l investissement:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements LIndice Global de la Promotion de l investissement:"— Transcription de la présentation:

1 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements LIndice Global de la Promotion de l investissement: Implications pour la CEEAO + CEMAC Celia Ortega Dakar, Senegal November 2010

2 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements 2 Qu'est-ce que la IGPI ? Résultats de la CEEAO + CEMAC Résultats mondiaux Conséquences pour les APIs

3 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Qu'est-ce que la IGPI ? Que mesure la IGPI ? Comment se classent les efforts promotionnels de votre pays par rapport à vos concurrents ? Quel est le degré de compétitivité de votre pays en matière de promotion des investissements étrangers ? Votre pays atteint-il son potentiel d'attraction des investissements ? Que ne mesure pas la IGPI ? Que ne mesure pas la IGPI? Compétitivité mondiale des IED par pays Climats d'affaires par pays Efficacité API dans d'autres fonctions promotionnelles 3 Performance globale par région IGPI (sur 100 %) CEEAO+CEMAC Afrique Sub-saharienne Moyen-Orient et Afrique du Nord Asie du sud Amérique latine et Caraïbes Europe et Asie Centrale Pays a haut revenus de lOCDE

4 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements La IGPI reflète le processus de sélection de site des entreprises En se mettant à la place de deux entreprises (fabrication et logiciels), un consultant en sélection de site a analysé : Les sites Web API-- La mesure dans laquelle les API fournissent des informations sur les pays et sectorielles permettant d'aider les investisseurs potentiels à trouver leur site. Gestion des demandes -- Une approche « client-mystérieux » a permis de tester la capacité du API à interagir avec et de gérer des demandes des investisseurs à fournir des informations adéquates et à un argumentaire d'investissement. Une récente enquête réalisée auprès de grandes entreprises américaines (+ de 25 millions de dollars) réalisée par DCI Consulting révèle que : 64% des entreprises utiliseront le site web API lors de leur prochaine recherche de site dimplantation. Seuls 8% des interrogés déclarent qu'ils ne contacteraient pas lAPI lors du processus de décision. Les consultants en sélection de site sont plus susceptibles d'utiliser les services API pour obtenir des informations lors du processus de filtrage. Une récente enquête réalisée auprès de grandes entreprises américaines (+ de 25 millions de dollars) réalisée par DCI Consulting révèle que : 64% des entreprises utiliseront le site web API lors de leur prochaine recherche de site dimplantation. Seuls 8% des interrogés déclarent qu'ils ne contacteraient pas lAPI lors du processus de décision. Les consultants en sélection de site sont plus susceptibles d'utiliser les services API pour obtenir des informations lors du processus de filtrage. 4

5 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Pourquoi les APIs doivent-ils combler le manque d'informations sur les entreprises ? Les marchés de l'information ne fonctionnent pas parfaitement. En conséquence, les entreprises limitent souvent leurs options aux sites qu'elles déjà connaissent. >>> Le marketing efficace de lAPI peut encourager les entreprises à envisager de nouveaux pays et de nouvelles opportunités et L'instabilité financière actuelle peut inciter les entreprises à être plus prudentes dans leurs projets de développement à l'étranger à moyen terme. >>>Faciliter la disponibilité d'informations d'investissement diminue le risque aux yeux des investisseurs. La fourniture d'informations adaptées, précises et actualisées diminue les frais de transaction des entreprises lors du processus de sélection de sites. >>>Rendant ainsi leur destinations plus compétitives. 5

6 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements 6 Qu'est-ce que la IGPI ? Résultats de la CEEAO + CEMAC Résultats mondiaux Conséquences pour les APIs

7 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements IGPI 2009: 25 meilleures performances mondiales Si bien les pays de l'OCDE continuent de dominer le haut du tableau de performance des APIs, leur domination est aujourd'hui remise en cause par certains APIs d'Amérique latine et d'Europe de l'Est. Les pays d'Afrique Subsaharienne tels que le Botswana, avec une note globale de 70 %, et l'île Maurice, avec 67 %, remontent dans les classements de performance générale. 7

8 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Les APIs maitrîsent les fondamentaux mais ne parviennent pas à fournir aux investisseurs ce dont ils ont besoin Bonnes nouvelles… La quasi-totalité des pays dispose d'une API mandatée pour promouvoir les IDE et faciliter l'entrée des investisseurs au pays. Bonnes nouvelles… Vous pouvez trouver quasiment tous les APIs en ligne et les contacter. Et des nouvelles pas si bonnes... Les APIs ne considèrent pas important, ou ne disposent pas des compétences nécessaires à la production du type d'informations dont les investisseurs ont besoin pour raffiner le projets, comparer des sites et influencer leur choix en faveur de leur pays. 8 Performance régionale par Catégorie d'Evaluation IGPI (notations pour chaque catégorie calculées sur 100%) CEEAO+ CEMAC LOCDE Monde Afrique Sub- saharienne

9 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Tendances Les APIs ont progressé depuis 2006, comme l'indique les "vitrines", à savoir les sites Web. Aucun changement réel n'est à constater dans l'assistance aux investisseurs dans "l'atelier"- les améliorations de la gestion des demandes ont été au mieux modérées et dans la plupart des cas les niveaux de services restent très faibles. Des progrès sont visibles dans la plupart des régions. En Afrique subsaharienne cependant, il semble que les investisseurs recevront moins d'aide des APIs pour naviguer dans le système. Comparaison régionale 2006 et Note : CEEAO+CEMAC inclue seulement le pays qui étaient évalues en 2006 et 2008: Burkina Faso, Cameron, Cape Vert, Gambie, Ghana, Nigeria, Sénégal, et Angola. CEEAO+CEMAC Afrique Sub-saharienne Moyen-Orient et Afrique du Nord Asie du sud Amérique latine et Caraïbes Europe et Asie Centrale Pays a haut revenus de lOCDE

10 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Principales améliorations entre 2006 et 2009 Le Botswana a enregistré la 2 plus forte progression mondiale après la Croatie. Malawi était le 4. Principales améliorations régionales : Botswana 40% Malawi 32% Ghana 29% Rwanda 16% Amélioration essentiellement attribuable aux progrès des sites web 10 Botswana Rwanda Malawi Ghana

11 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Evaluation des sites Web Les sites Web des APIs ont été évalués en fonction de 4 dimensions principales La quasi-totalité des régions classait au moins un API dans le Top 25, pourtant un écart de performance significatif demeure entre l'OCDE et d'autres régions. Cet écart est le plus marqué s'agissant des informations géographiques et sectorielles fournies sur les sites Web. Depuis 2006, on a constaté une amélioration générale de 22%. Les API semblent comprendre l'importance de la promotion en ligne. En revanche, les API n'optimisent pas leur investissement dans leur site Web… 11 Architecture de linformation La Conception Le contenu Leffectivité promotionnelle Pays a haut revenus de lOCDE Dautres APIs

12 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Gestion des demandes des investisseurs La capacité de gestion des demandes a été évaluée en fonction de quatre dimensions principales : La performance mondiale a été faible. Les APIs de l'OCDE ont obtenu une note moyenne de 53 %. La plupart des régions ont subi une baisse de leurs notes de gestion des demandes depuis 2006.Certaines des meilleures performances : Autriche au sein de l'OCDE avec 85 % Brésil en Amérique latine et Caraïbes avec 83 % Turquie en Europe et en Asie centrale avec 77 % Ile Maurice en Afrique subsaharienne avec 59 %, suivie par le Botswana (51 %) et le Sénégal (48 %) 12 La plupart des APIs ont des difficultés à répondre aux besoins d'informations des investisseurs et à remporter des projets. Cela signifie que les APIs ne peuvent pas fournir aux entreprises les données de base nécessaires à une prise de décision informée. Les APIs ne sont pas capables d'influencer la décision en leur faveur. La plupart des APIs ont des difficultés à répondre aux besoins d'informations des investisseurs et à remporter des projets. Cela signifie que les APIs ne peuvent pas fournir aux entreprises les données de base nécessaires à une prise de décision informée. Les APIs ne sont pas capables d'influencer la décision en leur faveur. Pays a haut revenus de lOCDE Dautres APIs Disponibilité et faculté de la prise de contact Réactivité et prise en charge Réponse Suivi de client

13 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Conclusion : Les pays manquent de projets d'investissement et d'emplois Quand les entreprises étrangères frappent à la porte, les APIs ne répondent que rarement Notes régionales IGPI 2009 : Site Web et Gestion des demandes CEEAO+CEMAC Afrique Sub-saharienne Moyen-Orient et Afrique du Nord Asie du sud Amérique latine et Caraïbes Europe et Asie Centrale Pays a haut revenus de lOCDE Monde Site web Demande dinformation Asie de lEst et Pacifique

14 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements 14 Qu'est-ce que la IGPI ? Résultats de la CEEAO + CEMAC Résultats mondiaux Conséquences pour les APIs

15 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements - - Sénégal* Ghana* Gambie Guinée Equatoriale Nigeria Togo Liberia Guinée Niger Burkina FasoCameroun Gabon BeninMali Côte d'IvoireCap Vert République Centrafricaine São Tomé and PrincipeSierra Leone MauritanieGuinée-Bissau Performance CEEAO + CEMAC 15 MEILLEURES PRATIQUES : % SATISFAISANT : 61-80% MOYEN : 41-60% FAIBLE : 21-40% TRES FAIBLE : 0-20%

16 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Principales performances dans CEEAO + CEMAC 16 MoyenSatisfaisant Proche de la compétitivité internationale Le Sénégal et le Ghana obtiennent la note "moyen", loupant de moins de 2 % la note "satisfaisant Mais, notes obtenues essentiellement pour le site Web La faible gestion des types de demandes pèse sur les notations globales Sénégal Ghana Gambie Nigeria Liberia Guinée Equatorial Togo Niger Gabon Guinée

17 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Evaluation des sites Web CEEAO + CEMAC En tant que groupe, CEEAO + CEMAC ont obtenu les plus fortes notes en termes de Conception (34 %) et d'Architecture dinformation (33 %) Le contenu a obtenu la plus faible note, avec 17 % en moyenne 15 pays ont obtenu une note dans la fourchette la plus basse ; 8 d'entre eux n'avaient pas de sites Web 7 pays ont obtenu les notes "satisfaisant" ou "moyen" 17 Ghana Sénégal Liberia Guinée équatoriale Gambie Togo MoyenSatisfaisant

18 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Gestion des demandes des investisseurs CEEAO + CEMAC : Réponse Sur 24 APIs interrogés : 21 APIs n'ont pas répondu à la demande des investisseurs sur la fabrication 20 n'ont pas répondu à la demande sur les logiciels 19 APIs (75 %) n'ont pas répondu dans les deux cas 3 APIs seulement n'ont répondu qu'à un type de demandeLe Sénégal affichait la plus haute réponse moyenne, avec 47 % ; répondant aux deux types de demandes 18

19 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements 19 Qu'est-ce que la IGPI ? Résultats de la CEEAO + CEMAC Résultats mondiaux Conséquences pour les APIs

20 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements 20 Retour aux fondamentaux.... Facilitation, facilitation, facilitation Les APIs sous-estiment les besoins Sans facilitation adéquate, aucun effort de promotion des investissements ne portera ses fruits Plus le budget APIs est réduit, plus la facilitation a d'importance Retour aux fondamentaux : Marchez avant de courir Les pays où il est plus difficile de faire des affaires Rôle accru de lAPI d'information et de facilitation des investisseurs étrangers Pays moins connus Combler le manque d'informations grâce au travail de lAPIs consistant à attirer les investissements Le Web permet à tous les APIs d'assurer leur promotion de manière rentable

21 LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements Merci. Questions


Télécharger ppt "LA BANQUE MONDIALE Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de garantie des investissements LIndice Global de la Promotion de l investissement:"

Présentations similaires


Annonces Google