La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

16 janvier 2010, Lucerne Josiane Aubert, conseillère nationale Présidente 2008/2009 Commission Science Education Culture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "16 janvier 2010, Lucerne Josiane Aubert, conseillère nationale Présidente 2008/2009 Commission Science Education Culture."— Transcription de la présentation:

1 16 janvier 2010, Lucerne Josiane Aubert, conseillère nationale Présidente 2008/2009 Commission Science Education Culture

2 La position des HES dans le paysage universitaire de demain : Quelques enjeux et défis KFH J.Aubert2

3 Aperçu LAHE et HES Gouvernance politique Gouvernance académique Positionnement des HES Master dans les HES Synergie avec UNI ou/et EPF Passerelles, passerelles, … KFH J.Aubert3

4 Aperçu - suite Tertiaires A et B : financement … HES et Recherche / Corps professoral Gouvernance de chaque institution HES Intercantonales Bologne Bourses - Mobilité Conclusion très provisoire… KFH J.Aubert4

5 LAHE et HES LAHE : article constitutionnel très précis, peu de latitude dinterprétation: Confédération et cantons nécessairement impliqués. loi EPF - lois cantonales UNI - loi HES : intégrée à la LAHE ou séparée ? LAHE paysage suisse des Hautes Ecoles: elle ne peut exister que si 2 EPF + 10 UNI + 7 HES ( + HEP) sont englobées dans la loi. KFH J.Aubert5

6 Gouvernance politique LAHE : 2 « étages » : tous les cantons / cantons concernés par les institutions: articulation ? … EPF et UNI : autonomie opérationnelle, objectifs stratégiques fixés pour 4 ans par les politiques pourvoyeurs de fonds HES: nécessité dacquérir lautonomie de chaque institution pour assurer spécificité et excellence, objectifs stratégiques fixés pour 4 ans par les politiques (le canton ou lintercantonal). KFH J.Aubert6

7 Gouvernance académique CRUS: équilibre à trouver entre 2 EPF / 10 UNI / 7 HES Spécificité et complémentarité de chaque type décoles. Liberté académique aussi pour HES pas de modèles administratifs fédéraux.. ! HES doivent gagner leur autonomie face à lOFFT Chaque HES doit définir ses Master Ambiguïté du système collaboration et complémentarité doivent primer sur concurrence ! KFH J.Aubert7

8 Positionnement des HES HES: niveau tertiaire A, à côté des 10 UNI et 2 EPF mais « différentes ». Voie royale de la formation professionnelle tertiaire Variable selon les domaines (santé/social - arts-design - musique/danse) Bachelor professionnalisant, master 20 % ?... (UNI et EPF : niveau master) Attractif pour les jeunes, internationalisation. Articulation avec Tertiaire B ? (ex: santé ! ) KFH J.Aubert8

9 Master dans les HES Quel % des étudiants HES jusquau master ? Quels masters : ne pas les multiplier par simple concurrence, mais si spécificité et excellence acquises. Pas de doublon ! Financement déterminera leur nombre et leur ampleur… (bataille cantons/CH) Laisser autonomie aux HES pour ouvrir les master adéquats. Pas de bataille de pouvoir avec lOFFT ! KFH J.Aubert9

10 Synergie avec UNI ou/et EPF Nécessité de passerelles réelles avec les EPF ou les UNI (bachelors venus duniversités internationales). Accords de Bologne: pas de nouvelles chapelles ou de chasses gardées!… (mais saturation de certaines filières EPF, et simultanément, manque dingénieurs de tout niveau…) Domaines particuliers en arts et musique: nécessité bachelor + master. Master compris dans % global des master HES ? Pas au détriment autres domaines ! KFH J.Aubert10

11 Passerelles, passerelles, … Filières master en synergie avec UNI ou/et EPF ? Système existe déjà timidement entre HEP/UNI pour master conjoint. Passerelles entre HES et UNI-EPF passerelles aussi entre ES et HES : parcours individuels seront toujours plus fréquents … Dispositifs déquivalence pour anciens diplômes ES indispensables rapidement… Nécessité de ne pas rigidifier à outrance ces passerelles par des réglementations fédérales lourdes KFH J.Aubert11

12 Tertiaires A et B : financement … Tertiaire B diplômes et certificats fédéraux : formation continue ? En emploi, individu et/ou employeur et/ou association professionnelle financent… Tertiaire B en ES : cantons financent… HES : cantons et CH financent… MAS des HES : autofinancement dans concept de formation continue… KFH J.Aubert12

13 HES et Recherche Recherches appliquées conjointement avec master Recherche importante pour formation de la relève professorale et encadrement des étudiants HES : pas décoles doctorales dans un proche avenir. Participation à des travaux de doctorats envisageables en collaboration avec une EPF ou UNI. (exception: HEP ) Négociation et collaboration entre institutions autonomes, pas de réglementation fédérale ! KFH J.Aubert13

14 Corps professoral Hautes qualifications exigées Rémunération : grandes disparités… Cahier des charges exigeant : acceptable dans période de mise en place (mais 10 ans, ce nest plus de la transition…), situation contradictoire sur le long terme. Relève ? Risque de péjoration de la qualité des HES à lavenir si cantons et confédération ne reconnaissent pas le problème. KFH J.Aubert14

15 Gouvernance interne : Représentativité profs, corps intermédiaire et étudiants à la gouvernance de chaque HES. Reconnaissance de laccréditation demande participation adéquate de tous les groupes de personnels et des étudiants de linstitution et promotion égalité hommes / femmes. (cf projet LAHE art 30 al. 1a) 4 & 5) Mandat de recteur-rectrice électif, limité à 4 ans, renouvelable, élu sur proposition du conseil de lécole. Idem pour les chefs de départements, … KFH J.Aubert15

16 HES Intercantonales HES intercantonales : gouvernance intercantonale en souplesse pour : assurer lautonomie nécessaire à chaque école garantir lexcellence de chacune des écoles Promouvoir une collaboration volontaire des Ecoles Ladministration centralisée doit être subsidiaire et ne pas « avaler » une masse importante des financements publics réservée à la formation et à la recherche Pas de norme fédérale excessive sur lorganisation des HES KFH J.Aubert16

17 Bologne : mise en œuvre à revoir Accords de Bologne font partie intégrante de lEspace européen de la formation, auquel la Suisse appartient de facto Administration doit céder le pas aux missions de formation, recherche et dencadrement des étudiants Equilibre entre différents domaines: Economie privée, parapublic/public, arts et culture : pas seulement la rentabilité immédiate et la marchandisation des HES … KFH J.Aubert17

18 Bourses - Mobilité Mobilité des étudiants, géographique, et entre les domaines, interne à la Suisse et internationale Système de bourses … : accord intercantonal, etc. cantons et CH Quand ? Appartenance de la Suisse à lespace européen de la formation : exemple intéressant pour létranger entre formation professionnelle duale et HES. Perspective et potentialité des HES en mobilité internationale pour les étudiants, mais aussi pour les professeurs et les institutions ( UE, Swissnex, attachés scientifiques des ambassades, … ) KFH J.Aubert18

19 Conclusion très provisoire… 10 ans de HES: reconnaissance acquise et grand chemin parcouru Les HES trouvent peu à peu leur place dans le paysage suisse de la formation tertiaire Financement, passerelles, collaboration, moins dadministration, plus dautonomie, … : défis actuels Lévolution se poursuivra à un rythme soutenu les 10 prochaines années ! KFH J.Aubert19


Télécharger ppt "16 janvier 2010, Lucerne Josiane Aubert, conseillère nationale Présidente 2008/2009 Commission Science Education Culture."

Présentations similaires


Annonces Google