La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Politiques agricoles: expérience de négociations entre OP et pouvoirs publics 1.Historique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Politiques agricoles: expérience de négociations entre OP et pouvoirs publics 1.Historique."— Transcription de la présentation:

1 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Politiques agricoles: expérience de négociations entre OP et pouvoirs publics 1.Historique des politiques agricoles au Sénégal 2.Implication des OP: cas de la Loi dOrientation Agro Sylvo Pastorale

2 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Lâge dor de larachide Pacte de collaboration entre les chefferies traditionnelles et ladministration coloniale, pour le développement de la culture de larachide (période coloniale); À partir de 1960: « âge dor » de larachide – système coopératif – mécanisation et semi intensification des cultures; Révolution agricole – nouvelle économie / société (monétarisation) Ambiguïté: « âge dor de larachide »/ »âge dor du paysan » - lEtat s appuie sur le paysan pour assurer sa propre édification

3 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 1965: début du 1er malaise paysan post indépendance Baisse des rendements et signes de désertification Vieillissement du matériel agricole et pénurie Endettement des paysans Pression des services techniques de lEtat, pour une utilisation plus intensive de lengrais Refus des paysans de prendre lengrais et de rembourser les dettes – bras de fer Etat / paysan Les dettes dues par les paysans aux coopératives sont annulées, le prix de l'arachide est relevé, et l'encadrement du monde rural est réformé 1970: LEtat revoie sa politique

4 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 1979: une nouvelle cassure, cette fois définitive Baisse des prix des matières premières sur le plan mondial et détérioration des termes de léchange Plan de redressement économique et financier en suppression du programme agricole (PA) - liquidation des sociétés publiques dencadrement du monde rural Début des PAS négociés entre lEtat et les Institutions de Bretton WOODS (FMI, BM): le paysan retient « lEtat nous abandonne »

5 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public « Une tendance au désengagement irréversible » Nouvelle politique agricole (NPA) à partir de 1984, Programme dajustement structurel du secteur agricole (PASA) à partir de 1995 Pour poursuivre et accentuer le désengagement de lEtat, la libéralisation de léconomie agricole et la privatisation des sociétés publiques Des politiques pensées de lextérieur – insouciantes des répercussions sur la condition paysanne

6 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Un contexte favorable à lémergence dun mouvement paysan Le regroupement des associations paysannes locales en fédération (FONGS: Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal ) – 1976 / 1978 La jonction de la FONGS avec les anciennes organisations suscitées par lEtat (coopératives agricoles, groupements de promotion féminine, etc.) pour donner le CNCR: Cadre National de Concertation et de Coopération des Ruraux – 1993 / 1994 Un mouvement paysan pour défendre les intérêts des ruraux

7 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 1997: les OP (par le CNCR) renversent la tendance Les paysans saffirment comme un interlocuteur de lEtat et des partenaires au développement dans lélaboration, la mise en œuvre et lévaluation des politiques et programmes publics concernant le monde rural et le secteur agricole Le mouvement paysan saffirme comme un interlocuteur incontournable de lEtat

8 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 1997 – 1999:Des mesures importantes favorables aux paysans Rétablissement en 1997 du programme agricole supprimé en 1979, Conventions de délégation de service public entre lEtat et les OP pour la gestion par celles-ci de projets financés par les bailleurs de fonds (UE, FMI, Banque mondiale), Participation aux réflexions sur les politiques agricoles et sur la réforme foncière,

9 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 1997 – 1999:Des mesures importantes favorables aux paysans (bis) Consensus sur la priorité à lagriculture familiale dans les politiques agricoles et, Elaboration avec lappui de la FAO dun document dorientation stratégique du secteur agricole (DOS) en 1999

10 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public 2000: alternance politique Libéralisme économique Accentuation des actes de privatisation des filières Succession de programmes et plans spéciaux Élaboration dune LOASP ( Loi dOrientation Agro-Sylvo-Pastorale ) Une hâte des nouveaux gouvernants à mettre en œuvre leur propre vision et un mépris des acquis de lancien pouvoir, notamment en terme de dialogue

11 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Retour à lère des grands projets publics Programmes spéciaux (maïs, manioc, sésame, bissap) Programmes de maîtrise de leau, sans effet notable pour linstant Programme de retour à lagriculture dit Plan REVA élaboré en 2006 GOANA en 2008 Des idéaux top-down – misant plus sur de nouveaux entrepreneurs agricoles que sur les paysans

12 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public La réalité des affaires politiques et économiques Faire face aux calamités naturelles (sécheresses, inondations, invasions de criquets) Faire face aux fluctuations des cours de larachide et leurs conséquences : baisse des revenus des ruraux, disettes, accumulation de crédits impayés et déficits des huileries Gérer les tensions électorales, et éviter de se mettre à dos les paysans (60% de lélectorat)

13 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public La réalité des affaires politiques et économiques (bis) Malgré les professions de foi libérales, on assiste à un retour intéressé de ladministration de léconomie agricole par lEtat : distribution des intrants et du crédit, subvention des intrants et des prix, fortes interventions dans les décisions de production des paysans

14 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Une volonté partagée Malgré les divergences de vue, les OP et le pouvoir public sont unanimes quant à la nécessité de clarifier le cadre institutionnel, politique et économique pour développer lagriculture à moyen et long terme; Doù la pertinence dune Loi dOrientation Agro Sylvo Pastorale – LOASP;

15 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Une différence fondamentale de vision entre les OP et le pouvoir en place « Agro business et agriculture entrepreneuriale» versus « exploitation familiale et agriculture paysanne »; Le nouveau pouvoir ne croit pas du tout en les capacités des paysans et des petites exploitations familiales, à moderniser et à développer lagriculture sénégalaise; Il veut implanter de nouveaux agriculteurs, de type entrepreneurs agricoles, capables de financer des investissements, et de créer des emplois en milieu rural; Mais les paysans ne veulent pas devenir des ouvriers agricoles; Une différence de vision quon retrouvera tout au long du processus, malgré les compromis consentis pour avancer

16 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Limportance de créer un rapport de force favorable Dès son arrivée en 2000, le nouveau pouvoir sattaque à lachèvement de la privatisation de la filière arachide Entre 2000 et 2002, le pouvoir en place refuse tout contact avec le CNCR, et une campagne de dénigrement est lancée contre ses leaders Naissance de nouvelles organisations

17 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Limportance de créer un rapport de force favorable (bis) Le 26 janvier 2003, le CNCR organise une journée de mobilisation organisée à Dakar et adresse un Manifeste paysan à lÉtatManifeste paysan Cette rencontre a surtout permis de faire une démonstration de force, avec personnes mobilisées et en provenance de toutes les régions du pays Bras de fer Etat / OP

18 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Un « non » catégorique des OP à la première proposition de lEtat Entre 2002 et 2003, lEtat rédige un avant-projet de loi dorientation agricole avec laide de membres français de la commission franco-sénégalaise sur lagriculture; Les ministères, les directions nationales, les institutions publiques et privées, les partenaires au développement donnent leurs avis sur lavant projet; Le CNCR exige une véritable négociation. Il demande à lEtat de lui laisser le temps nécessaire pour consulter sa base avant de réagir;

19 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public La nécessité davoir une capacité de proposition 1.Un processus paysan participatif qui a associé tous ses niveaux de représentation (communautés rurales, régions, niveau national); 2.Une vision claire et alimentée: type dagriculture, foncier, allocation des ressources 3.Sur ces points, le CNCR avait déjà anticipé et était plus avancé que lEtat;

20 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Des acquis et des concessions de part et dautre Le CNCR a pu ainsi, par ses concertations à la base, ses expériences pratiques, et ses travaux de recherche, alimenter le contenu dune LOASP qui fut adoptée et promulguée en juin 2005 En dehors des parties extraites pour cause de désaccord (le foncier) et des concessions faites de part et dautre (compromis de reconnaître simultanément lagriculture familiale et entrepreneuriale), le contenu de la LOASP est constitué des propositions des OP qui ont ainsi saisi loccasion daborder institutionnellement les questions de la concertation, du financement, de la formation, du conseil, de léducation, de la sécurité sociale, et.

21 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Les risques dune absence de veille, et dune inconstance de la mobilisation et de lentretien du rapport de force Le pouvoir nabandonne pas pour autant sa vision du développement basée sur lagriculture dentreprise et lagrobusiness. De mai 2005 à juillet 2007, aucun décret dapplication de la loi na été publié La LOASP semble donner trop de garanties aux paysans, et se retrouve du coup rangée dans les tiroirs de lEtat

22 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public La relance du processus : quels défis La pression des bailleurs de fonds auxquels le pouvoir en place avait vendu lexistence dune LOASP pour négocier des programmes publics, et les interpellations à lassemblée nationale, contribuent à relancer le processus LEtat a réussi à semer la rivalité entre les organisations se voulant interlocutrices directes avec lui (CNCR, et autres organisations créées par lui-même entre 2002 et 2005) La FONGS, membre fondatrice du CNCR, sest donnée comme défi danimer un dispositif de dialogue entre toutes les OP.

23 Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public De nouveaux modes daction pour répondre au contexte Renforcer les liens pour parler dune seule voix et inverser les rapports de force, Renforcer la capacité danalyse et de proposition des organisations paysannes, Mieux partager la vision dune agriculture profitable aux exploitations familiales rurales


Télécharger ppt "Politiques agricoles au Sénégal - Négociations OP / pouvoir public Politiques agricoles: expérience de négociations entre OP et pouvoirs publics 1.Historique."

Présentations similaires


Annonces Google