La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence de presse Roberval, 1 er octobre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence de presse Roberval, 1 er octobre 2008."— Transcription de la présentation:

1 Conférence de presse Roberval, 1 er octobre 2008

2 Mot de bienvenue M. Gratien Ouellet, président, SADC Lac-Saint-Jean Ouest Présentation des objectifs poursuivis par la SADC Lac Saint-Jean Ouest M. Steeve Larouche, agent de développement local, SADC Lac-Saint-Jean Ouest Présentation de létude M. Roger Boivin, président, Groupe Performance Stratégique inc. Pistes de suivi M. Serge Desgagné, directeur général, SADC Lac-Saint-Jean Ouest Période de questions

3 Tracer le portrait de linnovation au sein des PME manufacturières de la MRC du Domaine-du-Roy Dégager des pistes dactions visant à accélérer chez les PME de la MRC du Domaine-du-Roy le réflexe innovation Pourquoi cette étude?

4 84 entreprises ciblées dans la MRC du Domaine-du-Roy (sur les entreprises du territoire). Utilisation du questionnaire 2001 utilisé par le Centre de Haute Technologie dans son étude régionale sur les PME Manufacturières (repris dans plusieurs régions du Québec avant et après létude du Centre de Haute Technologie) Nombre total Taux de réponse à lenquête NombrePourcentage Ensemble de léchantillon844148,8 Transformations du bois331236,4 Transformations agro-alimentaires131184,6 Transformations des produits métalliques17952,9 Autres transformations21942,9 Réalisée du 14 au 30 avril 2008 par entrevues téléphoniques

5 Facile dembaucher travailleurs qualifiés (-6,61%) Nos produits sont rapidement périmés (+8,23%) Nous pouvons facilement remplacer nos fournisseurs (-7,35%) Clients peuvent facilement remplacer mes produits (-5,49%) Difficile de retenir travailleurs qualifiés (-1,84%) Besoins clients faciles à prévoir (-2,17%) Technologies de production évoluent rapidement (+0,54%) Sur une échelle de 10, 10=Fortement en accord, 1 = Fortement en désaccord (Variation 2007/2001)

6 Déjà en place % En processus % Non présente % Ensemble36,609,7653, ans80,000,0020, ,00 100, ,150,0042, ,0010,0060, ,7623,0846,16 Bois50,008,3341,67 Agro45,459,0945,46 Métal44,440,0055,56 Autres0,0022,2277,78

7 LINNOVATION DE PRODUITS ET DE PROCÉDÉS Nouveaux produits / services Nouveaux procédés Durée moyenne du projet %mois Ensemble ,5ND9,34 Ensemble ,953,77,9

8 EFFORTS EN DÉVELOPPEMENT PRODUITS/PROCÉDÉS Recherche- développement sur produits Acquisition machinerie Acquisition services dingénierie Formation liée innovation Amélioration mise en marché Amélioration gestion %%% Ensemble 53,751,231,753,743,948,8 0-5 ans 100,040,080,040,080,020, ,016,7 33,350, ,971,428,685,742, ,0 30,060,040,050, ,261,523,153,938,561,5 Bois 66,750,041,783,333,350.0 Agro 72,754,618,254,681,863,6 Métal 44,433,344,422,2 33,3 Autres 22,266,722,244,433,344,4

9 CÉGEP Universités Autres organismes soutien PME Brevets Programmes info gouvernementaux Consultants SADC/CLD Centres de transferts technologiques Centres de recherche publics Congrès Concurrents Internet Foires/expos Filiales Personnel Fournisseurs Clients Échelle : 10 = Extrêmement importante, 1 = Pas du tout importante

10 5 plus forts accroissements Centres de transferts de technologies+25,7% Fournisseurs+12,6% Centres de recherche publics+8,90% Clients+8,10% Internet et les bases de données sur ordinateur+5,90% 5 plus fortes baisses Cégeps-29,7% Programmes dinformations des gouvernements -20,4% Universités-18,1% Documentation à partir de brevets-15,0% Concurrents-11,6%

11 Clients Échelle sur 10 en 2007 Variation 2001/2007 en % Saguenay-Lac- Saint-Jean 7,2+6,19 Ailleurs au Québec 5,4-8,47 Ailleurs en Amérique du Nord 4,6ND Ailleurs au Canada 4,2-22,79 Ailleurs au monde 4,0+5,50 Fournisseurs Échelle sur 10 en 2007 Variation 2001/2007 en % Saguenay-Lac- Saint-Jean 6,4+10,73 Ailleurs au Québec 5,6-7,89 Ailleurs en Amérique du Nord 4,0ND Ailleurs au Canada 4,0-19,03 Ailleurs au monde 2,8-34,27 Échelle : 10 = Extrêmement important, 1 = Pas du tout important

12 Difficultés accès crédits dimpôt R-D Manque coopération universités/cégeps Manque coopération centres de recherche Absence de réactions des clients Manque dinformation sur technologies Manque dinformation sur marchés Moyenne Manque personnel qualifié en gestion Éloignement des marchés Programmes gouvernementaux mal adaptés Manque coopération inter entreprises Manque capitaux extérieurs Manque personnel qualifié en développement Manque fonds propres Échelle : 10 = Extrêmement important, 1 = Pas du tout important

13 Manque coopération inter entreprises+29,50% Programmes gouvernementaux mal adaptés+27,39% Manque dinformation sur technologies+21,43% Moyenne+16,88% Absence de réactions des clients+16,28% Manque personnel qualifié en développement+11,73% Manque de fonds propres+11,65% Manque capitaux extérieurs+6,95% Manque coopération universités/cégeps+4,48% Manque coopération centres de recherche+2,74% Difficultés accès crédits dimpôt R-D+2,36% Éloignement des marchésND Manque dinformation sur marchésND Manque personnel qualifié en gestionND

14 % ayant réalisée de la R-D % du chiffre daffaires en R-D Personnes en R-D Obtenus des crédits dimpôts Ensemble19,53,01 1 0,9 2 34, ans40,05,582,060, ,01,670,216, ,68,201,128, ,01,020,940, ,42,050,630,8 Bois25,02,090,850,0 Agro36,42,150,936,4 Métal11,13,731,222,2 Autres100,020,430,622,2 1 2,88% en 2001, soit un accroissement de 4,5% de 2001 à ,55 personnes en 2001, soit une accroissement de 63,6% de 2001 à ,5% en 2001, soit une baisse de 12,6% de 2001 à 2007

15 Ensemble12,2% 0-5 ans0,0% ,3% ,3% ,0% 31 +7,7% Bois8,3% Agro9,1% Métal0,0% Autres33,3%

16 Raisons fortement invoquées - Manque dexpérience des candidats77,8% - Perception que la région est éloignée et peu dynamique 44,5% Raisons peu invoquées - Salaires trop faibles22,2% - Horaires trop exigeants 22,2% - Environnement physique difficile 22,2% - Manque de compétence de la main dœuvre en lien avec utilisation des outils informatiques 22,2% Raison pas du tout invoquée - Manque de compétence de la main dœuvre en lien avec technologies avancées

17 Relève à assurer dici 5 ans Plan de relève en place % des entreprises qui nont pas de plan de relève alors quelles auront a lassurer dici 5 ans Ensemble46,336,621,0 0-5 ans60,040,033, ,316,749, ,757,133, ,030,025, ,738,5-- Bois41,750,0-- Agro54,636,433,3 Métal44,433,325,0 Autres44,422,250,0

18 Ministères économiques gouvernementaux SADC CLD Chercheurs Cégeps/universités/gouvernements 20013,484,43, ,604,82,60 Variation 2001/2007 en % +3,45+9,09-15,58 Intensité des relations personnelles sur une échelle de 10 (1 = Pas du tout importante à 10 = Extrêmement importante)

19 Développement de marchés dexportation Nouvelles technologies information Développement marché canadien Participation à de nouvelles normes Connaissances de nouveaux marchés Développement de marchés (créneaux) Développement produits personnalisés Satisfaction des clients existants Compétence du personnel

20 Âge Nombre demployés DONT ScientifiquesIngénieursTechniciens Ensemble23,038, ans2,517, ,05, ,538, ,580, ,028,80546 Bois24,884, Agro23,825,53028 Métal20,120,82348 Autres22,68,80218 Le nombre de techniciens, ingénieurs et scientifiques par entreprise de Domaine-du-Roy sest accru de 6% depuis 2001.

21 A)Développer la culture de linnovation au sein des entreprises du Domaine-du-Roy Réduire la dépendance actuelle des entreprises envers un trop petit nombre de fournisseurs. Répondre à la problématique des travailleurs qualifiés. Sensibiliser les plus petites entreprises à la nécessité de développer et daméliorer leurs produits et leurs procédés de fabrication en raison de leur plus faible propension à innover. Sensibiliser les entreprises des secteurs transformation du bois et des produits métalliques à la nécessité de développer et daméliorer leurs procédés de fabrication en raison de leur plus faible propension à innover.

22 A)Développer la culture de linnovation au sein des entreprises du Domaine-du-Roy (suite) Sensibiliser les cégeps et les universités à leur faiblesse en tant que source dinformations pour le développement de linnovation dans les entreprises et développer de nouveaux moyens de liaison entre ces institutions et les entreprises du Domaine-du-Roy. Rendre les programmes dinformations du gouvernement plus accessibles pour les entreprises du Domaine-du-Roy. Poursuivre les efforts de sensibilisation/préparation des entreprises en relation avec la relève de leur propriétaire/dirigeant.

23 B) Actions à entreprendre auprès des entreprises du Domaine- du-Roy Étant donné que la grande dépendance des entreprises du Domaine-du-Roy envers ses clients/fournisseurs du Saguenay- Lac-Saint-Jean sest accrue sensiblement de 2001 à 2008, il faudrait développer des mesures de nature à augmenter lutilisation des sources de connaissances qui se situent à lextérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Développer les actions concrètes de coopération interentreprises (contrats conjoints, partage déquipements, etc.). Faire connaître les services dinformation technologiques (réseaux de veille, bulletin électronique).

24 B) Actions à entreprendre auprès des entreprises du Domaine- du-Roy (suite) Développer des mesures/services conseils susceptibles daugmenter le pourcentage global dentreprises du Domaine- du-Roy qui réclament et obtiennent des crédits dimpôt à la recherche-développement. Organiser des évènements où les dirigeants dentreprises du Domaine-du-Roy pourraient connaître personnellement les intervenants des organismes de promotion économiques, les intervenants et gestionnaires des ministères à vocation économique, ainsi que des chercheurs universitaires et gouvernementaux oeuvrant dans le domaine de leurs produits. Organiser une activité annuelle entre les agents de développement économique locaux et les ministères/agences de développement économique afin de se faire présenter leurs principaux programmes daide/dintervention.

25 B) Actions à entreprendre auprès des entreprises du Domaine- du-Roy (suite) Identifier clairement les entreprises du milieu qui seront prochainement en mode acquisition ou en mode vente. Mettre les acquéreurs en lien avec les vendeurs locaux. Développer un programme daide financière ou autre visant à supporter visant le développement dune stratégie dinnovation dans les PME. Développer une gouvernance optimale de linnovation dans la MRC Domaine-du-Roy selon les principes du Conseil de la Science et de la Technologie du Québec.

26 Conférence de presse Roberval, 1 er octobre 2008

27

28 François Crevier, Bilan de linnovation au Saguenay Lac-St-Jean, Centre de haute technologie, Jonquière, 2007, p. 57.


Télécharger ppt "Conférence de presse Roberval, 1 er octobre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google