La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lannée de la foi Présentation du pape François Le pape François a été élu le 13 mars 2013. Benoît XVI ayant annoncé sa démission le 11 février, il ny a.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lannée de la foi Présentation du pape François Le pape François a été élu le 13 mars 2013. Benoît XVI ayant annoncé sa démission le 11 février, il ny a."— Transcription de la présentation:

1 Lannée de la foi Présentation du pape François Le pape François a été élu le 13 mars Benoît XVI ayant annoncé sa démission le 11 février, il ny a pas eu de catéchèses formelles après le 6 février. Le pape François continue, après Pâques, ce qui a été commencé précédemment. LOsservatore Romano du jeudi, 14 mars, informe ses lecteurs qui désirent connaître un peu le nouveau Pape. « Le premier Pape américain est le jésuite argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, archevêque de Buenos Aires. Cest une figure de premier plan pour tout le continent et un pasteur simple et très aimé dans son diocèse, quil a visité en long et en large, en métro et en autobus, au cours des quinze ans de son ministère épiscopal. « Mes gens sont pauvres et je suis un des leurs », a-t-il dit à plusieurs reprises pour expliquer son choix dhabiter dans un appartement et de préparer lui-même ses repas. Il a toujours recommandé à ses prêtres, la miséricorde, le courage apostolique et douvrir les portes à tous. Le pire qui puisse arriver dans lÉglise, a-t-il expliqué à plusieurs occasions, « est ce que de Lubac appelle la mondanité spirituelle », qui signifie « se mettre soi-même au centre ». Et quand il cite la justice sociale, il invite dabord à reprendre en main le catéchisme, à redécouvrir les dix commandements et les béatitudes. Son projet est simple : si lon suit le Christ, lon comprend que « piétiner la dignité dune personne est un péché grave ». Malgré son caractère discret, il est devenu un point de référence pour ses fortes prises de position lors de la dramatique crise économique qui a bouleversé son pays en »

2 Lannée de la foi : présentation de François Jorge Mario Bergoglio est né dans la capitale argentine le 17 décembre 1936, fils démigrants piémontais : son père Mario est comptable, employé des chemins de fer, tandis que sa mère, Regina Sivori, soccupe de la maison et de léducation de ses cinq enfants. Diplômé comme technicien en chimie, il choisit ensuite la voie du sacerdoce en entrant au séminaire diocésain de Villa Devoto. Le 11 mars 1958, il passe au noviciat de la Compagnie de Jésus et y fera profession perpétuelle le 22 avril 1973, après avoir été ordonné prêtre le 13 décembre 1969 par larchevêque Ramon José Castellano. Il devient tour à tour, maître des novices, professeur en théologie, consulteur de la province de la Compagnie de Jésus ainsi que recteur du Collège jésuite. Élu provincial des Jésuites dArgentine le 31 juillet 1973 durant six ans, il reprendra ensuite son travail à lUniversité. Entre 1980 et 1986, il est à nouveau recteur du collège Saint-Joseph et curé à San Miguel. En mars 1986, il se rend en Allemagne pour terminer sa thèse de doctorat. Ses supérieurs lenvoient ensuite au collège du Sauveur à Buenos Aires puis à léglise de la Compagnie dans la ville de Cordoba, comme directeur spirituel et confesseur. Le 20 mai 1992, Jean-Paul II le nomme évêque titulaire DAuca et auxiliaire au diocèse de Buenos Aires. Le 27 juin, il reçoit dans la cathédrale lordination épiscopale des mains du cardinal Antonio Quarracino. Il choisit comme devise Miserando atque eligendo et insère dans son blason le christogramme IHS, symbole de la Compagnie de Jésus. Le 3 juin 1997, il est promu archevêque coadjuteur et à la mort du cardinal Quarracino, il lui succède le 28 février 1998, comme archevêque, primat dArgentine et Ordinaire pour les fidèles de rite oriental résidant dans le pays et dépourvus dOrdinaire (évêque) de leur propre rite.

3 Lannée de la foi présentation du pape François Trois ans plus tard, lors du Consistoire du 21 février 2001, Jean-Paul II le crée cardinal, lui assignant le titre de saint Roberto Bellarmino. Larchevêque invite les fidèles à ne pas se rendre à Rome pour fêter son cardinalat et à destiner aux pauvres largent du voyage. Grand chancelier de lUniversité catholique argentine, il est lauteur des livres Meditaciones para religiosos (1982), Reflexiones sobre la vida apostolica (1986) et Reflexiones de esperanza (1992). En Amérique latine, sa figure devient toujours plus populaire. Cependant, il ne perd pas la sobriété de son caractère et son style de vie rigoureux, que certains définissent presque « ascétique ». Cest dans cet esprit quen 2002, il refuse la nomination comme président de la Conférence épiscopale argentine, mais trois ans plus tard, il est élu, puis reconfirmé pour un nouveau triennat en Entre temps, en avril 2005, il participe au Conclave au cours duquel est élu Benoît XVI. En tant quarchevêque de Buenos Aires, diocèse qui compte plus de trois millions dhabitants, il pense à un projet missionnaire centré sur la communion et lévangélisation. En septembre 2009, il lance au niveau national la campagne de solidarité pour le bicentenaire de lindépendance du pays : deux cents oeuvres de charité à réaliser dici Sur le plan continental, il nourrit de fortes espérances dans le sillage du message de la Conférence dAparecida en 2007, quil va jusqua définir « lEvangelii nuntiandi de lAmérique latine ». Jusquau début de la vacance du siège, il était membre des Congrégations pour le culte divin et la discipline des sacrements, pour le clergé, pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie aposto- lique; du Conseil pontifical pour la famille et de la Commission pontificale pour lAmérique latine. »

4 Nous reprenons aujourdhui les catéchèses de lAnnée de la foi. Dans le Credo, nous redisons : « Il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ». Cest justement cet événement que nous célébrons : la résurrection de Jésus, centre du message chrétien, qui résonne depuis les commencements et qui a été transmis jusquà nous. Saint Paul écrit : « Je vous ai donc transmis en premier lieu ce que javais moi-même reçu, à savoir que le Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, quil a été mis au tombeau, quil est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, quil est apparu à Céphas, puis aux Douze » (I Co 15, 3-5). Cette brève profession de foi annonce précisément le mystère pascal, avec les premières apparitions du Ressuscité à Pierre et aux Douze : La mort et la résurrection de Jésus sont le coeur de notre espérance. Sans cette foi en la mort et la résurrection de Jésus, notre espérance sera faible, ce ne sera même pas de lespérance. Lapôtre affirme : « Si le Christ nest pas ressuscité, vaine est votre foi; vous êtes encore dans vos péchés » (v. 17). Malheureusement, on a souvent cherché à obscurcir la foi en la résurrection de Jésus et des doutes se sont insinués jusque parmi les croyants eux-mêmes. Cest un peu une foi « à leau de rose », comme on dit chez nous; ce nest pas la foi forte. Et ceci parce quon reste à la surface des choses, ou parfois par indifférence, parce quon est occupé par mille choses que lon considèle plus importantes que la foi, ou encore parce quon a une vision seulement horizontale de la vie. Lannée de la foi Catéchèse du pape François, 3 avril 2013

5 Mais cest justement la Résurrection qui nous ouvre à lespérance la plus grande, parce quelle ouvre notre vie et la vie du monde à lavenir éternel de Dieu, au bonheur total, à la certitude que le mal, le péché et la mort peuvent être vaincus. Et cela amène à vivre les réalités quotidiennes avec plus de confiance, à les affronter avec courage et engagement. La résurrection du Christ illumine dune lumière nouvelle ces réalités quotidiennes. La résurrection du Christ est notre force! Comment cette vérité de foi nous a-t-elle été transmise? Il y a deux sortes de témoignages dans le Nouveau Testament. Certains ont la forme dune profession de foi, dautres prennent la forme dun récit de lévénement de la résurrection et des faits qui y sont liés. Aujourdhui, je voudrais marrêter sur le témoignage sous forme de récit. Les premiers témoins de cet événement furent les femmes. À laube, elles se rendent au sépulcre pour oindre le corps de Jésus et elles trouvent le premier signe : la tombe vide (cf Mc 16, 1). Vient ensuite la rencontre avec un messager de Dieu qui annonce : Jésus de Nazareth, le Crucifié, nest pas ici, il est ressuscité (v.5-6). Les femmes poussées par lamour savent accueillir cette annonce avec foi : elles croient et, aussitôt, elles transmettent cette nouvelle, elles ne la gardent pas pour elles, elles la transmettent. Comme elles, ayons le courage de « sortir » pour apporter cette joie et cette lumière dans tous les lieux de notre vie. La résurrection du Christ est notre plus grande certitude : le trésor le plus précieux! Comment ne pas partager ce trésor, cette certitude, avec les autres? Ce sera notre témoignage. Dans les professions de foi du Nouveau Testament, les témoins de la résurrection qui sont mentionnés sont uniquement des hommes, car selon la loi juive de lépoque, les femmes et les enfants ne pouvaient pas donner un témoignage fiable, crédible.

6 Lannée de la foi Catéchèse du pape François, 3 avril 2013 Dans les évangiles, au contraire, les femmes ont un rôle primordial, fondamental. Ceci nous montre que Dieu ne choisit pas selon les critères humains. Les premiers témoins de la naissance de Jésus sont les bergers, des gens simples et humbles. Les premiers témoins de la résurrection sont les femmes. Et ça, cest beau! Cest un peu la mission des femmes, des mamans ! Témoigner auprès de leurs enfants, de leurs petits-enfants, que Jésus est vivant, quil est Le Vivant, ressuscité. Les mamans et les femmes, allez-y! Témoignez! Pour Dieu, cest le coeur qui compte : combien nous sommes ouverts à sa présence, si nous sommes comme des enfants qui font confiance. Il est important de savoir que Dieu nous aime, de savoir lire les signes de son amour dans notre vie et de ne pas avoir peur de laimer. Il y a des signes par lesquels le ressuscité se fait reconnaître : lÉcriture, lEucharistie et les autres sacrements, ainsi que la charité; ces signes alimentent notre foi. Jai vu quil y a beaucoup de jeunes sur la place. Les voici! À vous, je vous dis : apportez cette certitude : le Seigneur est vivant et il marche à vos côtés dans votre vie. Cest votre mission! Allez apporter cette espérance. Soyez ancrés dans cette espérance : cette ancre est dans le ciel; tenez bien la corde, soyez ancrés et allez porter cette espérance. Vous, les témoins de Jésus, allez apporter le témoignage que Jésus est vivant et cela donnera de lespérance à ce monde un peu vieilli par les guerres, le mal, le péché. Allez-y, les jeunes!


Télécharger ppt "Lannée de la foi Présentation du pape François Le pape François a été élu le 13 mars 2013. Benoît XVI ayant annoncé sa démission le 11 février, il ny a."

Présentations similaires


Annonces Google