La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon."— Transcription de la présentation:

1 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les usages au quotidien Vidéo INA (2009) One LapTop per Child Programa OLPC. Una laptop por niño

2 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France One Laptop Per Child Le prototype de lordinateur à 100 dollars a été présenté à Tunis à loccasion du Sommet Mondial de la Société de lInformation. Conçu par le Massachussets Institut of Technology, cet ordinateur portable, robuste et rechargeable à laide dune manivelle, devrait permettre laccès à Internet à des milliers décoliers de pays en voie de développement. Un remède à la fracture numérique ? +Source :

3 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Une enquête intéressante Les jeunes et Internet : de quoi avons-nous peur ?

4 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Préambule Il est aisé de diaboliser la pratique de lInternet par les enfants et les jeunes. Il est plus mal aisé de parler de la « vraie » réalité de leurs pratiques de la « Toile ». Ce rapport de recherche au plus près du terrain démystifie bien des choses.

5 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Équipement en évolution

6 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les activités préférées

7 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les activités préférées

8 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Digital natives compétents ?

9 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Digital natives compétents ?

10 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Digital natives compétents ?

11 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Digital natives compétents ? 72,8% des jeunes interrogés ne savent pas dater larrivée dInternet dans leur foyer ou considèrent que cette technologie a toujours été présente chez eux. -Les parents sont souvent des aides (couple mère/fille, père/fils) -Les amis aussi -… les connaissances dInternet sur le plan technique ne sont pas toujours solides. Beaucoup se disent victimes de virus et de piratage or savent-ils réellement de quoi il retourne ? Bugs, pannes techniques ou spams peuvent se cacher derrière ces termes. Sils maîtrisent larchitecture globale dInternet, ils sont loin dappréhender sa structure de fond ainsi que ses principes de fonctionnement et dorganisation.

12 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Des jeunes livrés à eux-mêmes ? En primaire : des règles à respecter pour 9 enfants sur 10 En collège : 7 sur 10 En lycée : 3 sur 10 A luniversité ?

13 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Évolutions marquantes « Dimension de grand supermarché qui a gagné un terrain important. E-commerce et jeux ont progressé chez ces jeunes. » « Bien que la communication entre pairs continue largement à dominer en épousant des offres plus récentes comme Facebook ou Youtube avec un fléchissement de MSN et des blogs. »

14 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Évolutions marquantes « Il avait été constaté en 2006 quen France, la relation était plutôt bonne et que les deux générations échangeaient à ce sujet. La nouvelle étude semble montrer quelle se renforcerait, en particulier pour les plus jeunes, avec un vrai rôle de formateur des parents. » « Enfin, les mauvaises expériences liées à Internet semblent plus nombreuses aujourdhui. Il faut sans doute limputer à lexpansion des usages et surtout des usagers (et de tous âges !) » « Cependant, les auteurs confirment les remarques nombreuses sur le sentiment dexagération ressenti par les jeunes dans ce domaine. » Vidéo Secrétariat détat à la famille

15 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Des aventuriers du Web ? Portrait présumé de Christophe Colomb

16 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Des aventuriers du Web ? Pas vraiment « Plus de 8 jeunes sur 10 savent où ils veulent aller sur le Net, même si 1 jeune sur 10 se rend sur des sites au hasard. Finalement, les « aventuriers de la toile » sont extrêmement rares comparés aux « voyageurs organisés » et les plus jeunes sont ceux qui errent le plus en ligne. Plus de la moitié des jeunes balise ses sentiers en allant toujours sur les mêmes sites et en créant des « favoris », sinstallant dans des rituels et des habitudes. Près de 30% des jeunes surfent selon un ordre déterminé. »

17 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Scotchés à lécran ? Jamais De temps en temps Souvent Moins d1 heure14.9%43.9%35.4% Entre 1 et 2 heures12.9%37.8%45.3% Entre 2 et 4 heures38.5%34.1%21% Entre 4 et 8 heures69.8%15.9%7.6% Plus de 8 heures83.7%7.2%4.3%

18 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Fascinés ?

19 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Fascinés ? Toutes les informations que lon trouve sur Internet sont vraies Je suis plutôt daccord Je ne suis plutôt pas daccord Primaire35.4%43.9% Collégiens7.8%83.3% Lycéens0.6%97.9%

20 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France On ne risque rien sur Internet ?

21 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France On ne risque rien sur Internet ? Je suis plutôt daccord Je ne suis plutôt pas daccord Primaire17.9%71.1% Collégiens6%82.8% Lycéens2.1%95.7%

22 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Cybercriminalité Selon la Commission européenne, le terme « cybercriminalité » englobe trois catégories dactivités criminelles : 1.Les infractions visant les systèmes dinformation et les systèmes de traitement automatisé de données (STAD) >comme le déni de service et le piratage 2.Les formes traditionnelles de criminalité >telles que la fraude en ligne et les escroqueries 3.Les infractions dites de contenu >comme la pédophilie via Internet, le racisme et la xénophobie Myriam Quemener, Magistrat, auteur de « Cybercriminalité : Défi mondial », mars 2009, édition Economica La gendarmerie et la lutte contre la cybercriminalité

23 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Expériences fâcheuses Net Ecoute Famille

24 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Internet, les liaisons dangereuses ?

25 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Internet, les liaisons dangereuses ? « Si elles ne sont pas physiques, elles nen demeurent pas moins réelles. Cest bien avec dautres jeunes quils tchatent et quils sont en contact sur Facebook ou les blogs, le plus souvent dailleurs, avec leurs copains du collège ou du lycée. » « Précisons à cet égard quInternet est un outil de communication comme un autre : il permet de se dire quon saime mais aussi quon se déteste. En cela, les relations que les jeunes mettent en place via Internet sont une reproduction de celles quils nouent hors Internet. »

26 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Internet, les liaisons dangereuses ? Lenquête montre que la plupart des inconnus rencontrés sur le Net le restent. Si 1 jeune sur 3 a déjà noué des relations sur Internet, ces dernières restent éphémères et peu approfondies. Quand des relations se forgent, elles débouchent très exceptionnellement sur des appels téléphoniques ou sur une rencontre.

27 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les ados, des pirates ?

28 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les ados, des pirates ? Écouter de la musique et regarder des vidéos sur Internet, deux activités favorites des jeunes (pour 90 % dentre eux) pratiquées à la fois légalement et illégalement. Cependant, le streaming est plus répandu que le téléchargement. Les jeunes ont lesprit pratique : -pas besoin dattendre (la consommation est presque instantanée), ni de stocker des fichiers lourds sur lordinateur. -Quand ils téléchargent, cest surtout de la musique, parce que cest adapté à une utilisation pour les lecteurs MP3.

29 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Intimité et exposition sur Internet « Si les jeunes sont plus menacés que les autres, cest uniquement parce quils sont plus en recherche « dextimité », cest à dire plus tentés de mettre sur la toile des facettes de leur intimité pour les faire valider par leurs divers interlocuteurs. » Serge Tisseron, Psychiatre, Psychanalyste et Directeur de recherches à lUniversité Paris X Serge Tisseron - Tic et prévention Serge Tisseron - Risques pour l'enfance sur Internet

30 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Les chiffres phares 1 % des jeunes na jamais navigué sur le web. 44,5 % des jeunes déclarent utiliser Internet quotidiennement. 60 % des jeunes surfent à labri des regards, dans un espace tranquille de la maison. 86 % des lycéens ont un compte Facebook. 75,8 % des jeunes pensent que les informations trouvées sur Internet ne sont pas toutes fiables. Près de 2 jeunes sur 3 ne discutent pas avec des inconnus. 2 enfants sur 3 en primaire ont déjà été choqués par ce quils ont vu sur Internet. 82,5 % des collégiens et lycéens ont vécu une expérience négative sur Internet.

31 Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon - France Merci de votre attention!


Télécharger ppt "Jacques Cartier, enseignant à lUniversité de Franche-Comté Unité de Formation et de Recherche - Sciences du Langage, de lHomme et de la Société Besançon."

Présentations similaires


Annonces Google