La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les défis techniques dune collaboration interinstitutionnelle Martin Boucher Directeur du développement informatique Centre dédition numérique – Érudit,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les défis techniques dune collaboration interinstitutionnelle Martin Boucher Directeur du développement informatique Centre dédition numérique – Érudit,"— Transcription de la présentation:

1 Les défis techniques dune collaboration interinstitutionnelle Martin Boucher Directeur du développement informatique Centre dédition numérique – Érudit, Université de Montréal Directeur exécutif – Projet Synergies

2 Co-auteurs Michael Eberle-Sinatra, professeur agrégé et chercheur principal, UdeM (président du projet) Eliana de Mattos Pinto Coelho, Centre dédition numérique, UdeM Luc Grondin, Centre dédition numérique, UdeM Sylvain Laporte, Centre dédition numérique, UdeM Isabelle Spina, Centre dédition numérique, UdeM

3 Plan Quest-ce que Synergies ? Le comité technique Les chantiers Principaux défis rencontrés Les résultats Conclusion

4 Quest-ce que Synergies ? Plateforme pour la publication et la diffusion des résultats de la recherche en SHS au Canada Projet dinfrastructure de recherche financé par la FCI 5 universités forment les 5 pôles régionaux principaux – UNB, UdeM (établissement responsable), UofT, UofC et SFU 16 autres universités affiliées

5 Quest-ce que Synergies ? Structure de gouvernance – Comité directeur – Comité scientifique international – Comité technique Le projet sappuie sur des plateformes existantes, Érudit et OJS

6 Quest-ce que Synergies ? Synergies, cest présentement – 1 plateforme nationale – 177 revues moissonnées avec plein texte – Plus de articles scientifiques – Plus de thèses (métadonnées seulement)

7 Le comité technique Objectif du comité – Apporter au comité directeur lexpertise nécessaire pour lappuyer dans létablissement des priorités et la prise de décisions stratégiques Composition – Direction assumée par lUdeM, partagée par un représentant de SFU – Membres provenant des équipes de réalisation des différentes institutions impliquées

8 Le comité technique Expertises au sein du comité – Bibliothécaires – Professionnels des sciences de linformation – Analystes/programmeurs – Architectes logiciel – Chargés de projets – Chercheurs

9 Le comité technique Processus opérationnel – Groupes de travail dédiés aux différents chantiers Analyse des besoins Identification des meilleures pratiques Recommandations – Supervision des échéances des principaux livrables – Conférences téléphoniques mensuelles, à date fixe – Rencontres face-à-face annuelles

10 Le comité technique Processus décisionnel – Analyses et recommandations Élaborées par les différents groupes de travail Présentées à lensemble du comité – Approbation par lensemble du comité technique – Recommandations présentées au comité directeur Approbation finale

11 Les chantiers Modèles de données et interopérabilité Préservation Référencement permanent Statistiques de consultation Interfaces usagers

12 Modèles de données et interopérabilité Pierre angulaire des différents systèmes dinformation impliqués Protocoles et formats déchanges communs Mise en place aisée en accord avec les pratiques reconnues dans le domaine Choix retenus – Formats : Schema XML NLM Journal Publishing Tag Set (articles et conférences) et ETDMS (thèses) – Protocoles : OAI-PMH et FTP

13 Modèles de données et interopérabilité Défis – Offrir des services complets, innovants et de grande qualité – Intégration de sources de données très variées – Identification et correction rapide des erreurs – Mise en place de processus automatisés et fiables

14 Modèles de données et interopérabilité Observations – Amélioration du niveau de qualité et de conformité des systèmes avec les normes imposées (OAI-PMH) – Les systèmes dagrégation sont sensibles à la qualité des contenus recueillis – Amélioration dans les pratiques éditoriales locales (sites en OJS en loccurrence)

15 Interfaces usagers Identification des éléments dinterface – Navigation – Recherche Recommandation sur les normes de présentation et daccessibilité Propositions pour de nouvelles fonctionnalités Évaluation des interfaces – Évaluations heuristiques

16 Interfaces usagers Défis – Offrir aux usagers du site une expérience de navigation convaincante – Proposer des améliorations afin de sassurer dune plateforme innovante – Pouvoir déterminer de nouvelles fonctionnalités à implémenter

17 Interfaces usagers Observations – Lobjectivité est difficile à atteindre lorsque vient le temps de discuter de choix esthétiques – Lexpertise vient aussi teinter les réflexes danalyse – Le prototypage et le développement itératif permettent une meilleure implication des intervenants – Le recours à des chercheurs est crucial pour sassurer de laspect innovant du projet

18 Principaux défis rencontrés Technique – Diversité de plateformes, de langages de programmation, etc. – Intégration des contenus dans la plateforme nationale Nécessité de développer éventuellement des « bacs à sable » pour la validation

19 Principaux défis rencontrés Communication – Rareté des communications inhérente à la réalité géographique du projet Différents fuseaux horaires Dispersement de certaines équipes, même à lintérieur des différentes régions – Réalité linguistique – Réalités régionales

20 Principaux défis rencontrés Expertise – Points de vue teintés par lexpérience professionnelle Exemple : Bibliothécaire vs informaticien – Niveaux de connaissance différents par rapport aux standards utilisés Conduite du projet – Priorités institutionnelles vs priorités de développement du projet

21 Les résultats À ce jour sont moissonnés hebdomadairement – 177 revues à partir de 49 fournisseurs OAI – 6 dépôts de thèses numériques Lajout des actes de colloques et conférences est prévu pour la fin de lautomne 2010 Le système Handle a été choisi comme système didentification pérenne

22 Les résultats Un premier réseau privé LOCKSS est fonctionnel (préservation) COUNTER et SUSHI seront implantés dans toutes les plateformes régionales dici lhiver 2011

23 Conclusion Malgré les défis rencontrés, le projet est une réussite Nécessité de faire des compromis raisonnables Processus plus lent mais une meilleure conformité aux standards en bout de ligne Meilleure compréhension des enjeux régionaux Partage dexpertise Volonté commune = succès

24 Questions / réponses


Télécharger ppt "Les défis techniques dune collaboration interinstitutionnelle Martin Boucher Directeur du développement informatique Centre dédition numérique – Érudit,"

Présentations similaires


Annonces Google