La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Freebandy at school. FSF = Fédération Suisse de Freebandy !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Freebandy at school. FSF = Fédération Suisse de Freebandy !"— Transcription de la présentation:

1 Freebandy at school

2 FSF = Fédération Suisse de Freebandy !

3 Table des matières 1. Présentation, Histoire 2. Matériel (cannes, but et terrain) 3. Le jeu (règles, …) 4. Lien et club 5. DVD freebandy [level 1]

4 Hockey sur glace Unihockey Skater hockey Hockey sur gazon Freebandy Freestyle Zorro Air Hook (Unihockey + tricks) Claes Forsberg …

5

6

7 Présentation Le Freebandy est un nouveau sport dérivé du Unihockey avec une expression artistique et technique. Ce sont des acrobaties (tricks) ainsi quune discipline sportive. Le Freebandy a beaucoup en commun avec les sports de lutte traditionnels asiatiques. Incité par la philosophie d'Extrême-Orient, Claes Forsberg, linventeur du Freebandy, a développé les séries de cannes Freebandy BOKKEN, SHINAI, WAKIZASHI et DRAGON; ainsi que les palettes SANSEIDO.

8 Partir à la découverte dun sport tout neuf DÉMONSTRATION Dérivé du unihockey, le freebandy est né en 2006 et possède déjà ses adeptes. SYLVAIN MULLER L e freebandy se présente aujourdhui (samedi) aux visiteurs du Comptoir. Ce sport fun en est à ses balbutiements, puisquil est né en La Suisse a dailleurs été le troisième pays du monde, après la Suède et laRépublique tchèque, à se doter dune fédération. «Les joueursdunihockey samusent Depuis longtemps à faire jongler leur balle sur leur canne. Mais lidée den faire un sport à part entière na surgi quen 2006», raconte Joëlle Duruz, responsable de la communication de la nouvelle fédération. Loriginalité avant tout Le freebandy se joue à deux contre deux et sur nimporte quelle surface, puisque la balle ne doit jamais toucher terre. «Ce nest pas le nombre de buts qui compte, mais la beauté et loriginalité des figures réalisées pour marquer. Il y a donc une grande liberté et un côté artistique, puisque lon crée en jouant. Cest un sport très convivial, qui, dans lesprit, se rapproche des arts martiaux.» 24 HEURES SAMEDI-DIMANCHE SEPTEMBRE 2008 Pour les quelques adeptes, le but est maintenant de faire connaître leur sport pour réunir assez de participants pour organiser les premières compétitions. Quant à Joëlle Duruz, elle partira en novembre en Suède pour participer à la première réunion mondiale des fédérations de freebandy. Infos sur et au

9 Traduction de la vidéo 1. ça doit être amusant à jouer et à regarder 2. free = libre / bandy = ? chacun aimerait être libre et choisir son sport. 3. … 4. sport spontané = totalement libre un défi où lon est jugé par un jury 5. jouer selon les règles = se respecter chacun 6. le style 7. si on mélange : skateboard, street basket et « le parcours » ça donnera quelque chose qui ressemble à du Freebandy mais ça ne sera pas autant fun ! video « nyfilm_480_ENG »

10 Free bandy Être libre

11 Matériel Les cannes

12

13

14

15 BELIEVE IT BE IT PLAY IT

16 Les palettes (Sanseido II) Black Graphite Metallic Grey Ivory White Silver White

17

18 Les accessoires

19

20 Les buts points point points

21

22

23 Mathias Meier (player du Team Ambassador)

24

25 Le terrain ou Quilombos (grand ovale de ~8m sur ~18m)

26

27

28 Le jeu Les règles : ETHIQUE ET CODE DU JOUEUR DE FREEBANDY La fédération suisse de freebandy a établi des codes dhonneur sur les lois des samouraïs. Nous laissons ses lois vieilles du 16 siècles être le garant de la philosophie de notre fédération dont voici les principaux actes. C'est le respect formel du code moral que l'on s'est choisi. Il faut savoir que chaque pratiquant doit devenir un ambassadeur du code d'honneur. Mes règles : COURAGE, LOYAUTÉ, HONNEUR Ne fais pas aux autres ce que tu naimerais pas quils te fassent !

29 Match et entraînement dans la forêt à Yverdon

30 LA BONTÉ ET LA BIENVEILLANCE : SHINSETSU Vertu de base selon le confucianisme Chinois, la bonté et la bienveillance dénotent une grande humanité. Elles nous incitent à l'entraide, à être attentif à notre prochain et à notre environnement, à être respectueux de la vie. Conçue comme un trait féminin, la bienveillance vient équilibrer la rectitude et la justice dure, deux traits perçus comme masculins. La bienveillance inclue l'amour, l'affection pour les autres, la sympathie et la noblesse des sentiments. La bienveillance peut exister sans échange mais elle reste un sentiment constructif, fait de compréhension et d'amitié, une des formes de la bonté. La bienveillance est aussi l'indulgence pour les lacunes et défaillances d'autrui, et un encouragement pour les aptitudes naissantes.

31 LA DROITURE : TADASHI La rectitude, est le précepte le plus incontestable de tout le code. C'est suivre la ligne du devoir, sans jamais s'en écarter. Loyauté, honnêteté et sincérité en sont les piliers. Elles nous permettent de prendre sans aucune faiblesse une décision juste et raisonnable. Savoir traiter les personnes et les choses avec déférence et respecter le sacré est le premier devoir car cela permet d'éviter de nombreuses querelles et conflits. La droiture engendre le respect à l'égard des autres et de la part des autres. La politesse est l'expression de ce respect dû à autrui. Mais cette rectitude pourrait dégénérer si elle n'était soutenue, par l'audace et l'endurance du courage.

32 LE RESPECT : SONCHOO Sans modestie, aucun respect n'est possible, sans respect aucune confiance ne peut naître. Sans confiance aucun enseignement ne peut être donné, ni reçu. Elle doit englober aussi les partenaires dans la même recherche. S'il y a respect, il ne peut y avoir vulgarité. A son tour, en cela, il doit être un modèle. Il faut surtout éviter la critique et le dénigrement des autres, car cette néfaste habitude a pour but inconscient de se louanger soi-même. Pour respecter les autres, il faut pouvoir résister à ses propres émotions d'irritation, de colère, de désir, de peur, etc. La force d'âme, combinée au respect d'autrui et à la politesse, qui ne veut pas blesser ou gêner les autres, aboutit à une attitude stoïque.

33 LE CONTRÔLE DE SOI : SEIGYO Pour un samouraï, laisser paraître ses émotions sur le visage ou dans ses gestes est un manque de force. Le code d'honneur et de la morale traditionnelle enseignée dans les disciplines du Bushido est basé sur l'acquisition de cette maîtrise. Certains disciples du BUSHIDO pouvaient atteindre un haut degré de douceur pacifique. Tel Ogawa : " Quand les autres disent du mal de toi, ne rends pas le mal pour le mal, mais réfléchis que tu n'a pas été non plus toujours fidèle dans l'accomplissement de tes devoirs ".

34 LHONNEUR : MEIYO L'honneur, qualité essentielle, établit notre attitude et notre manière d'être vis à vis des autres. Cest une intense conscience de la valeur de la dignité personnelle. Du sens de l'honneur découlent toutes les autres vertus. Il exige le respect du code moral et la poursuite d'un idéal, de manière à toujours avoir un comportement digne et respectable.

35 LA FIDÉLITÉ : CHUJITSU Il n'y a pas d'honneur sans fidélité et loyauté à l'égard de certains idéaux et de ceux qui les partagent. La fidélité symbolise la nécessité incontournable de tenir ses promesses et remplir ses engagements. Mais, toutes ces fidélités et loyautés, ont un dénominateur commun. C'est la consécration de sa vie à quelque chose de plus grand que soi, et que les possessions humaines ou matérielles. Celui qui ne vit que pour soi ou ses possessions humaines ou matérielles, est un vivant de qualité médiocre, qui ne sauvera finalement aucune de ses possessions, ni même sa vie, puisque tôt ou tard il mourra.

36 LA MODESTIE ET LHUMILITÉ : KEN La bonté et la bienveillance ne peuvent s'exprimer sincèrement sans modération dans l'appréciation de soi-même. Savoir être humble, exempt d'orgueil et de vanité, sans faux-semblant est le seul garant de la modestie.La modestie a ses véritables racines dans la sincérité et la vérité. Une modestie, qui n'est qu'une forme purement extérieure de la politesse, ou une habileté pour se concilier l'opinion, n'est pas la véritable modestie. Une fausse modestie peut être une des formes les plus dangereuse de la vanité, ou de la peur : " Je me mettrai si bas, que nul ne pourra m'y mettre davantage ", n'est rien d'autre que la formule d'un calcul bassement utilitaire.Enfin, il est important de savoir apprécier, respecter et aimer la valeur chez les autres, amis ou ennemis, et les prendre pour référence. On risque peu à peu les surestimer, tout en les sous-estimant.

37 Video : The Plant

38 L'apprentissage du Freebandy viens par la répétition des gestes et des figures, on apprend en sentrainent : ne jamais se décourager.

39 Match de démo à la FSG Corcelles

40 Le jeu Les joueurs : 2 contre 2 (ou 3 contre 3) Les points : Rien n'est encore officiellement décidé, mais il y a deux sortes de points 1.les points de buts (un certain nombre de points suivant le trou où on marque) 2.les points de tricks (trick individuel - tricks de feinte - passes et jeu d équipe - tricks de goal); pour l'ordre de grandeur des points, encore rien d'officiel !

41

42

43 Lien Freebandy : Matériel : « Freebandy » sur YouTube et Google

44 Clubs Le team Ambassador (FSF) Le seul ! X

45 Un grand merci à vous ! FIN


Télécharger ppt "Freebandy at school. FSF = Fédération Suisse de Freebandy !"

Présentations similaires


Annonces Google