La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conseil et formation en ingénierie électrique HABILITATION ELECTRIQUE B2V - BR Personnel d'intervention.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conseil et formation en ingénierie électrique HABILITATION ELECTRIQUE B2V - BR Personnel d'intervention."— Transcription de la présentation:

1 Conseil et formation en ingénierie électrique HABILITATION ELECTRIQUE B2V - BR Personnel d'intervention

2 2 Objectifs de la formation Sensibilisation aux risques électriques : Danger du courant Causes, conséquences des accidents Connaissance de la législation en vigueur : Décret / UTE C L'habilitation électrique Prévention des risques électriques : Connaissance et prévention des dangers liés à l'électricité Conduite à tenir face à un accident d'origine électrique

3 3 Danger du courant éléments fondamentaux d'électricité Un dipôle électrique est constitué de 2 bornes physiques distinctes A et B. Il existe une tension u AB aux bornes A et B du dipôle si le potentiel électrique du point A est différent du potentiel électrique du point B. Il existe un courant i AB dans le dipôle AB si un mouvement de charges électriques existe entre les points A et B. A B AB u AB AB i AB La puissance électrique reçue par le dipôle est définie par le produit u AB x i AB Lénergie électrique reçue par le dipôle pendant un temps t est définie par le produit u AB x i AB x t

4 4 Danger du courant application au corps humain Le corps humain, conducteur électrique, soumis à la tension u AB est parcouru par un courant i AB Objet physique A au potentiel V A Objet physique B au potentiel V B < V A u AB = V A - V B Il reçoit une puissance instantanée P = u AB x i AB, qui constitue un apport énergétique W = u AB. i AB. t si le phénomène dure pendant le temps t

5 5 Danger du courant Effet suivant la nature du courant Courant alternatif : Arrêt du cœur Fibrillation cardiaque Paralysie respiratoire Contraction musculaire Seuil de perception Fibrillation cardiaque Contraction musculaire Seuil de perception Courant continu :

6 6 Danger du courant effets du courant sur le corps humain Zone 1 : Courant non perceptible Zone 2 : Sensation de plus en plus désagréable Zone 3 : Risque de tétanisation empêchant de lâcher l'élément conducteur Zone 4 : Risque d'arrêt cardiaque

7 7 Danger du courant Influence de l'impédance du corps humain On peut admettre les valeurs suivantes sous 230 V : 1700 environ avec une peau sèche, 850 environ lorsque la peau est mouillée.

8 8 Classification en fonction de la tension Des valeurs précédentes, le tableau suivant à été déduit :

9 9 Décret du 14/11/88 Le décret du 14 novembre 1988 traite de la protection des travailleurs dans les établissements assujettis au code du travail (livre 2 titre 3) qui mettent en œuvre des courants électriques. Il comprend 62 articles répartis en 7 sections : Les sections III, IV et V (parties maîtresse) traitent de la prévention des risques délectrocution et des risques de brûlures, incendie et explosions dorigine électrique. Les section II et VI, par les obligations quelles comportent concernant lexécution, la surveillance, lentretien et la vérification des installations, contribuent à éviter lapparition du risque. Les sections I et VII contiennent des mesures générales ou administratives.

10 10 L'UTE C Recueil d'instructions générales de sécurité d'ordre électrique. Uniformisation des textes relatifs à la prévention des risques électriques, entre particulier le décret Ne traite que de la sécurité des personnes dans l'exécution des opérations qui leurs sont confiés dans un environnement à risque d'ordre électrique. Défini les différents niveaux d'habilitation électrique.

11 11 L'habilitation électrique Reconnaissance par l'employeur de la capacité d'un salarié à effectuer une tâche confiée en toute sécurité. La publication C (comme le décret ) fait la différence entre : La connaissance des règles de sécurité électrique : personne habilitée. La connaissance des règles de lart du métier délectricien et des textes normatifs sappliquant aux installations électriques :personne qualifiée. Lhabilitation nest pas liée à la classification professionnelle ou hiérarchique.

12 12 Renouvellement Lhabilitation doit être révisée à chaque fois que cela s'avère nécessaire : Mutation avec changement de dépendance hiérarchique, Changement de fonction, Interruption de la pratique pendant une longue durée, Restriction médicale, Modification importante des ouvrages, Evolution des méthodes de travail. Les habilitations pour les travaux sous tension ne sont valables que pour l'année civile en cours. Les autres habilitations n'ont pas de durée limite de validité imposée.

13 13 L'habilitation électrique Obligations de l'employeur Lemployeur doit remettre à chaque travailleur concerné un recueil des prescriptions de sécurité à observer (article 48 du décret). L'employeur doit mettre à disposition de son personnel le matériel nécessaire à la prévention des accidents. L'employeur doit faire respecter les consignes de sécurité. La délivrance dune habilitation par lemployeur ne dégage pas pour autant nécessairement la responsabilité de ce dernier.

14 14 Profil des intervenants 0 : travaux non électriques 1 : exécutant électricien 2 : chargé de travaux dordre électrique DomainesOpérations Signification des symboles : Lettres Chiffres (3 possibilités) Interventions : Analyse sur place (équipement ou installation) Travaux : opérations sur ouvrage électrique, préparé à l'avance B : BT H : HT R : interventions C : consignations V, N ou T : Travaux

15 15 Profil des intervenants Qui fait quoi Chef d'établissement ou chargé d'exploitation Assume la responsabilité légale dans le cadre du code du travail ; il est responsable de l'accès aux ouvrages. Il peut déléguer (document écrit). Chargé de consignation : BC Responsable de la séparation et de la condamnation ; il peut être simultanément chargé de travaux si B2. Chargé de travaux : B2 Assure la direction des travaux. Il doit effectuer les opérations qui lui sont confiées et est responsable de la sécurité sur le chantier. Chargé d'intervention : BR Assure la direction effective des interventions, prend les mesures de sécurité nécessaires et assure la surveillance permanente du personnel. Exécutant électricien où non électricien : B1 où B0 Veille à sa propre sécurité.

16 16 Titre d'habilitation Nom : Prénom : Fonction : Employeur : Affectation : Personnel Symbole d'habilitation Champ d'application Domaine de tensionOuvrages concernésIndications suppl.. Date : Validité : Non électricien habilité Exécutant électricien Chargé de travaux ou d'intervention Chargé de consignation Habilités spéciaux Pour l'Employeur Nom et Prénom : Fonction : Signature : Le Titulaire signature :

17 17 Connaissance des procédures daccès aux installations Ensemble des documents administratifs échangés avant, pendant et après les travaux (CET 1.1) Une demande de travail sous tension écrite par soit le chargé d'exploitation (CE) soit le chef de l'entreprise utilisatrice adressée à l'entreprise intervenante Le chargé de travaux (CT), obligatoirement habilité B2T, reçoit de son employeur un ordre de travail sous tension (OTST) qui le désigne personnellement Pour entreprendre les travaux, le CT est en possession d'une autorisation de travail sous tension (ATST) fournie par l'exploitant ou d'une instruction de travail sous tension (ITST) dans le cadre d'opération à caractère répétitif; celle ci peut remplacer alors l'OTST. Le CT doit alors prévenir le CE du début des travaux comme convenu par ce dernier A la fin des travaux, si ATST, le CT transmet au CE un avis de fin de travail écrit si ITST, le CT prévient le CE de la fin des travaux comme convenu par ce dernier

18 18 Travaux hors tension Pour effectuer des travaux ou des interventions hors tension, il faut respecter les principes fondamentaux de la consignation électrique dun ouvrage. Si des parties nues sous tension subsistent au voisinage de la partie hors tension alors il faut respecter les précautions correspondants à la notion de voisinage.

19 19 La consignation 1°/ Séparation des sources de tension Visible ou pleinement apparente 2°/ Condamnation de l'organe de séparation Immobilisation mécanique Signalisation 3°/ Identification Valide la bonne séparation et condamnation 4°/ Vérification d'Absence de Tension (VAT), et éventuellement mise à la terre (MALT) et mise en court-circuit (MCC) MALT et MCC non obligatoire en BTA 5°/ Attestation de consignation pour travaux Etabli par le chargé de consignation et remis au chargé de travaux qui le signe « pour accord » avant la réalisation des travaux

20 20 Notions de Voisinage Les distances doivent tenir compte de tous les mouvements normaux et réflexes des personnes et des outils manipulés

21 21 Les interventions de test / dépannage Etape 1 : Recherche et localisation des défauts Peut nécessiter la présence de tension. Etape 2 : Elimination du défaut, réparation, remplacement Hors tension. Etape 3 : Réglage et vérification après réparation Peut nécessiter la présence de tension. Intervention particulière de remplacement de fusibles Hors tension, Recherche et élimination préalable du défaut originel, Remplacement par un fusible de caractéristiques équivalente.

22 22 Intervention de connexion ou déconnexion avec présence de tension Uniquement en TBT et BTA. Equipement de protection et outillage spécifique obligatoire. Protection contre les court-circuits en amont obligatoire. Section limitée à : 6mm² pour les circuits de puissance, 10mm² pour les circuits de contrôle ou commande. Désignation par l'employeur obligatoire.

23 23 Effets thermiques - Brûlures 60% des accidents, touchant principalement les mains et la face. Brûlures par arc et/ou projection de matière en fusion. Ayant pour origine un court-circuit Brûlures électrothermique. Passage du courant dans le corps : Effet Joule = RI²t Prévention : DPCC (fusible ou disjoncteur), EPI, outillage de sécurité, ECS, Travail hors tension, éloignement, isolation, obstacle.

24 24 Contact Direct / Contact Indirect Contacts directs : contact avec une partie active sous tension. Protections conséquentes : ­Éloignement ­Isolation ­Obstacle, avec un degré de protection IP 2x à minima en BT Contacts indirects : contact avec une masse métallique mise accidentellement sous tension (défaut d'isolement). Protections conséquentes : ­Mise hors tension automatique du circuit en défaut par la mise en œuvre satisfaisante des schémas de liaison à la terre (SLT) ­Utilisation de matériel de classe II ­Utilisation de la TBTS ­Surveillance des installations

25 25 Moyens de protection contre les contacts directs Equipement de protection individuel (EPI): Gants, Lunette, Vêtements de travail, casque, outils isolants... Travail hors tension, après condamnation et VAT (EIS, ECS).

26 26 Fonctions de l'appareillage Protéger : Disjoncteur, fusible Manœuvre possible jusqu'au pouvoir de coupure (cycle O-FO) Déclencheur thermique, magnétique et éventuellement différentiel Commander : Interrupteur, contacteur, etc... Manœuvre en charge Déclencheur différentiel possible Isoler : Sectionneur Manœuvre hors charge

27 27 Courbes de déclenchement Le choix d'un disjoncteur dépend, pour la protection des biens : Des charges à protéger, Du court-circuit présumé. Pour la protection des personnes : Du schéma de liaison à la terre, Du court-circuit présumé. I m < I cc < I k3

28 28 Exemple de contact indirect Alimentation moteur 12 Défaut entre phase et carcasse métallique du lave- linge Mise à la terre de carcasse métallique du lave-linge Pourquoi l'individu en situation 1 n'est-il pas parcouru par du courant ?

29 29 Objectif des schémas de liaison à la terre Définis par les normes CEI et NF C article 411. Le danger pour les personnes est la soumission à une différence de potentiel supérieure à la tension limite de sécurité U L, définie aujourd'hui à 50 Volt (article 411.1). Protection des personnes contre les contacts indirects (masse métallique mise accidentellement sous tension) par la mise hors tension automatique du circuit si la tension de contact (U C ) est supérieure à la tension limite de sécurité (U L ).

30 30 Schémas des Liaisons à la Terre (SLT) Définitions La 1 ere lettre caractérise la source : T -> un point du transformateur (le neutre) est relié à la terre locale. I -> le point neutre du transformateur est isolé (ou impédant) de la terre locale. La 2 nde lettre caractérise les masses de l'installation : T -> les masses de l'installation sont reliées à une terre locale distincte. N -> les masses de l'installation sont reliées à la terre du neutre de la source. La 3 eme lettre caractérise le conducteur de protection en TN : C -> confondu avec le conducteur de neutre (PEN). S -> séparé du conducteur de neutre.

31 31 Mise en œuvre du schéma TT Défaut disolement => courant de défaut entre phase et terre La valeur du courant de défaut dépend principalement de la valeur des impédances des prises de terre R A et R B, l'impédance de la source et des lignes étant négligeable : PE 3P+N RBRB RARA Déclenchement par DDR :

32 32 Mise en œuvre du schéma TN Déclenchement par DPCC : I m < I d I k3 > I d PE 3P+N Défaut disolement équivalent à un court circuit phase / neutre La valeur du courant de défaut dépend principalement de la longueur de ligne et de la section des câbles :

33 33 Mise en œuvre du schéma IT 1 er défaut disolement sans danger : I d nul, ou de lordre de quelques dizaines de mA si impédance présente, U d très inférieur à U L. signalisation par le CPI et recherche immédiate du défaut N PE CPI Z

34 34 Mise en œuvre du schéma IT 2 eme défaut disolement => court circuit phase / neutre ou entre phases : I d et U d équivalent au schéma TN (ou à 3 près). Déclenchement par DPCC : I m < I d I k3 > I d

35 35 Schémas des Liaisons à la Terre (SLT) Synthèse Tous les régimes assurent la sécurité des personnes de façon équivalente : Régime TT : neutre à la terre, carcasses métalliques à une terre locale. ­clients BT (contrats bleu et jaune) ­mise hors tension automatique au premier défaut par dispositif différentiel Régime TN : neutre à la terre, carcasses métalliques à la terre du neutre. ­sites industriels ou tertiaires ­mise hors tension automatique au premier défaut par DPCC Régime IT : neutre impédant ou isolé, carcasses métalliques à la terre. ­sites industriels critiques ­signalisation du premier défaut par CPI sans coupure de l'alimentation ­mise hors tension automatique au deuxième défaut par DPCC ou DDR

36 36 La Très Basse Tension (TBT) Domaine de tension < 50 Volts ac ( ou 120 Volts dc ). 3 type de TBT : Très Basse Tension de Sécurité, Très Basse Tension de Protection, Très Basse Tension de Fonctionnelle. Quel que soit le type de TBT, le danger de brûlure par court- circuit existe toujours.

37 37 Conduite à tenir face à un accident d'origine électrique Protéger : Mettre à labri du danger toutes les personnes autour de laccident, supprimer les dangers qui menacent la victime, et cela, sans sexposer. Secourir : mise en œuvre durgence de la ranimation. PLS bouche à bouche massage cardiaque Alerter : faire prévenir les secours spécialisés. interne (cf. consignes de premier secours) externe (SAMU, où pompiers si besoin de désincarcération)


Télécharger ppt "Conseil et formation en ingénierie électrique HABILITATION ELECTRIQUE B2V - BR Personnel d'intervention."

Présentations similaires


Annonces Google