La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIN1720 cours 11 Traits phonologiques Dr Hélène Knoerr ILOB, Université dOttawa.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIN1720 cours 11 Traits phonologiques Dr Hélène Knoerr ILOB, Université dOttawa."— Transcription de la présentation:

1 LIN1720 cours 11 Traits phonologiques Dr Hélène Knoerr ILOB, Université dOttawa

2 Trait distinctif Propriété dun son qui est Sapplique à Quest-ce que cest?

3 Les traits selon Jakobson Jakobson: phonologie structurale ( 1932) « le phonème est la somme des propriétés phoniques (traits) simultanés par lesquelles un son dune langue se distingue de ses autres sons en tant que moyen pour différencier la signification des mots » phonème = ± sourd est un trait distinctif en français car –/p/ : –/i/ : –/u/ : –/y/ = Quelles typologies?

4 Les traits selon Troubetzkoy Troubetzkoy, Principes de phonologie (1939) Phonologie structurale européenne Système basé sur Traits deux termes se distinguent par – (relation privative) – (relation équipollente) /p/ et /b/ = opposition privative: /p/ et /t/ = opposition équipollente Quelles typologies?

5 Les traits selon Jakobson 1.vocalique (structure de formant très définie) non-vocalique sonorité 2.consonantique (énergie totale réduite) non-consonantique 3.compact (énergie au centre du spectre) diffus 4.tendu (résonance dans le spectre définie) lâche 5.voisé (excitation périodique de basse fréquence) non-voisé 6.nasal (résonateur adjacent) oral 7.discontinu (transition abrupte entre son et silence) continu 8.strident (bruit d'intensité élevée) mat 9.bloqué (temps réduit de la décharge) non-bloqué 10.grave (énergie dans les basses fréquences) aigu 11.bémolisé (abaissement de hautes fréquences) non-bémolisé 12.diésé (élévation de hautes fréquences) non-diésé Quelles typologies?

6 Les traits selon Jakobson et Halle Jakobson, Fant and Halle (1952): grave = aigu = compact / diffus = Quelles typologies?

7 Les traits selon Chomsky et Halle Phonologie générative Chomsky and Halle (1968, Sound Patterns of English) Le cadre phonétique offre un ensemble universel de traits distinctifs binaires – Quelles typologies?

8 Les traits selon Chomsky et Halle Liste de traits : 1.[+/-sonant] 2.[+/-vocalique] 3.[+/-consonantique] 4.[+/-coronal] 5.[+/-antérieur] 6.[+/-haut] 7.[+/-bas] 8.[+/-arrière] 9.[+/-arrondi] 10.[+/-réparti] Remplaceront ensuite [+/-vocalique] par [+/-syllabique]. 11.[+/-couvert] 12.[+/-nasal] 13.[+/-latéral] 14.[+/-continu] 15.[+/-relâchement instantané] 16.[+/-succion] 17.[+/-pression] 18.[+/-tendu] 19.[+/-occlusion glottale] 20.[+/-pression infra-glottale accrue] 21.[+/-voisé] 22.[+/-strident] Quelles typologies?

9 Les traits selon Chomsky et Halle Représentations SPE des voyelles orales du français Quelles typologies?

10 Traits distinctifs Identifier les traits distinctifs qui opposent deux phonèmes: /p/, /t/, /k/ d'une part et /b/, /d/, /g/ d'autre part: Chaque langue sélectionne –En français, +/- rond –En anglais, +/- rond traits distinctifs utilisés par le français: Distinctifs?

11 Traits distinctifs Trait: unité phonétique minimale qui ne peut être réalisée de façon indépendante Trait distinctif: permet d'établir –En français, –En espagnol, le voisement est Lensemble des traits distinctifs qui caractérisent un phonème varie dune langue à lautre: –/s/ en français: –/s/ en espagnol: Distinctifs?

12 Traits distinctifs Matrice segmentale: (+) et (-) indiquent –[m] est spécifié (+) pour Ie trait, [u] est non spécifiée (-) pour le même trait –la consonne [m] est et la voyelle [u] est Matrices de traits?

13 Traits distinctifs Les traits servent à: 1) 2) 3) À quoi ça sert?

14 Traits distinctifs contraintes: –principe du MUAF - Maximum Use of Available distinctive Features –traits binaires: –traits ayant une existence naturelle et correspondant à une réalité –mêmes traits pour les voyelles et les consonnes Y a-t-il une typologie standard?

15 Traits distinctifs Description des V antérieures : i, e, ɛ, a 4 voyelles: donc 2 traits théoriquement nécessaires Première solution –/i/, /a/ = + extrême –/e/, / ɛ / = - extrême –/i/, /e/ = + haut (voyelles fermées et mi-fermées) –/a/, / ɛ /= - haut (voyelles ouvertes et mi-ouvertes) Avantages : – Inconvénient : Pourquoi tous ces traits?

16 Traits distinctifs Description des V antérieures : i, e, ɛ, a 4 voyelles: donc 2 traits théoriquement nécessaires Deuxième solution: 4 degrés daperture –/i/ = + haut –/a/= + bas –/e/ et / ɛ /=- haut, - bas avantage: inconvénient: Donc pas de solution unique à la description des phonèmes en traits. Quel est le trait commun aux phonèmes de chacune des séries ci- dessous (un trait par série)? –/t d p k/ –/k g ŋ/ Pourquoi tous ces traits?

17 Traits distinctifs Des exemples?

18 Traits distinctifs Des exemples?

19 Traits distinctifs Quels traits?

20 Traits distinctifs coréen Quels traits?

21 Traits distinctifs Italien de Toscane Quels traits?

22 Traits distinctifs On explique?

23 Traits distinctifs On explique?

24 Traits distinctifs Quels traits?

25 Traits distinctifs

26 Les traits distinctifs selon Jakobson [+ voc] [-voc]vocalique [+ cons] [-cons]consonantique [+ cor] [-cor]coronal [+ ant] [-ant]antérieur [+ fer] [-fer]fermé [+ ouv] [-ouv]ouvert [+ av] [-av]avant [+ arr] [-arr]arrière [+ ron] [-ron]arrondi [+ nas] [-nas]nasal [+ lat] [-lat]latéral [+ cont] [-cont]continu [+ vois] [-vois]voisé [+ str] [-str]strident Général Région articulatoire Mode articulatoire Quels traits?

27 Traits pour les consonnes et les voyelles du français VOC = vibration des CV et passage libre de lair dans le canal buccal. –Toutes les voyelles, /l/ et /r/ sont +voc –les C et semi-C sont –voc CONS: obstruction totale ou partielle du passage de lair. –Toutes les C sont +cons –les V et semi-C sont –cons COR: couronne de la langue (pointe et dos); position de la pointe de la langue durant larticulation. –/ t d n l s z ʃ ʒ/ sont +cor –Toutes les autres C sont -cor Les traits distinctifs selon Jakobson

28 14 traits pour les consonnes et les voyelles du français ANT: obstruction à lavant de la région palatale: – /p b m f v t d n l/ sont +ant –les semi-C, / ʃ ʒ ɲ k g/ et les V sont –ant FER: la masse de la langue sélève près du palais – /i y u/ / ʃ ʒ ɲ / / k g ʁ / /w j ɥ / OUV: la langue sabaisse plus bas que la position neutre sans faire obstacle au passage de lair –/ ɛ a o ə ã õ ɛ͂ / seulement Les traits distinctifs selon Jakobson

29 14 traits pour les consonnes et les voyelles du français AV: la langue savance vers les alvéoles, les dents ou les lèvres supérieures: – /I e ɛ ɛ͂ e y ø / / j ɥ / ARR: la langue se masse vers larrière de la bouche: – / ɑ, ɔ, õ, o, u/, /w/, /k g ʁ / RON: les lèvres sont projetées vers lavant et sarrondissent: –/y ø oe u o ɔ ɑ / /w ɥ / NAS: abaissement de la luette, passage de lair dans les fosses nasales : –les 4 voyelles nasales, m, n, ɲ LAT: passage de lair de chaque côté de la langue alors que la pointe bloque lextrémité centrale: –/l/ Les traits distinctifs selon Jakobson

30 14 traits pour les consonnes et les voyelles du français CONT: articulation sans occlusion: –toutes les voyelles; –toutes les consonnes non occlusives VOIS: vibration des cordes vocales. –Toutes les voyelles, –les semi-C –/b d g v z ʒ l ʁ / STR: friction avec sifflement: –fricatives sifflantes /f v ʃ ʒ s z/ Les traits distinctifs selon Jakobson

31 Traits distinctifs 2 catégories de segments: consonnes et voyelles C = non syllabique; 3 degrés de constriction (occlusives, fricatives, semi-voyelles) V = syllabique; 1 degré de constriction Semi-voyelles = consonnes du point de vue syllabique, voyelles dans leur mode d'articulation (degré de constriction plus lâche que les fricatives). Consonnes[+ consonantiques, - syllabiques] Voyelles[- consonantiques, + syllabiques] Semi-voyelles[-consonantiques, -syllabiques]

32 Consonnes: modes darticulation Oppositions: : +/- voisé Quels traits?

33 Consonnes: lieu darticulation Distinction [+/- antérieur]: –À lavant de la région palato-alvéolaire = [+ antérieur] bilabiales, labiodentales, dentales, alvéolaires –À larrière de la région palato-alvéolaire = [- antérieur] alvéopalatales, palatales, vélaires, pharyngales, uvulaires Quels traits?

34 Consonnes: lieu darticulation Distinction [+/- postérieur]: pour contraster les C [-antérieur] –dans la partie la plus arrière de l'appareil phonatoire ([+postérieur]) vélaires, pharyngales, uvulaires [- antérieur + postérieur] –dans la partie moins en arrière de l'appareil phonatoire ([- posterieur]) alvéopalatales, palatales [-antérieur – postérieur] Quels traits?

35 Consonnes: lieu darticulation Distinction [+/- coronal]: position de la langue –consonnes articulées avec la lame de la langue plus élevée par rapport à la position neutre ([+coronal]) Dentales et alvéolaires –consonnes articulées avec la lame de la langue moins élevée par rapport à la position neutre ([-coronal]) Toutes les autres consonnes Quels traits?

36 Traits phonologiques des consonnes du français Quels traits?

37 Traits phonologiques des consonnes du français Quels traits?

38 Voyelles: lieu darticulation Redondance [postérieur] ? Toutes les V [+ antérieur] sont [- postérieur] et vice-versa. Sauf… Quels traits?

39 Voyelles: lieu darticulation Redondance [tendu] ? Toutes les V [+ haut] sont [+ tendu] et V [+ bas] sont [- tendu]. Sauf… Quels traits?

40 Traits actifs Exemple: français québécois /t/ et /d/ deviennent [ts] et [dz] devant [i] et [y]. [i] et [y] = en opposition a toutes les autres voyelles. Règle décrivant Ie changement de /t/ et /d/ devant Puisque [ts] et [dz] sont Ie résultat d'une règle, il n'est pas utile de les incorporer dans I' inventaire phonémique du français québécois: ils font seulement partie de I'inventaire phonétique. [+haut] et [+antérieur] sont des traits Quest-ce que cest?

41 Économie des traits « la tendance à maximaliser les possibilités combinatoires des traits » (Clements, 2005). en français, 7 traits suffisent à distinguer les phonèmes consonantiques : –[+/- sonant] (conduit vocal permettant daugmenter ou non la pression orale) –[+/- continu] (conduit vocal laissant ou non passer lair) –[+/-voisé] (vibration périodique ou non des plis vocaux) –[+/- labial] (constriction aux lèvres), –[+/- dorsal] (activité du dos de la langue) –[+/-postérieur] (constriction primaire derrière les alvéoles) –[+/- nasal] (abaissement ou non du voile du palais) Quest-ce que cest?

42 Économie des traits Sous-spécification –Si on a deux phonèmes –Pour trois phonèmes en français, pour distinguer /a/ /i/ /u/ : fermé, postérieur Inutile de mentionner les autres traits sils ne sont pas distinctifs Combien de traits?

43 Économie des traits rendement. –voisement = –nasalité = Le concept s'applique également à l'opposition entre des paires de phonèmes Quest-ce que cest?

44 Application: classes naturelles

45 Application: traits Donnez la liste des traits des segments suivants: / ɛ/ /ʁ/ [ʣ] /ə/ /ɥ/ /k/ /f/ /u/

46 Application: traits Quels traits distinguent les segments suivants?

47 Application: traits Quels traits distinguent les segments suivants?

48 Application: traits Quels traits distinguent les segments suivants?

49 Application: traits

50 Application: traits distinctifs

51 En résumé… Le phonème n'est plus le constituant ultime Matrices de traits qui définissent les phonèmes en regroupant des traits caractéristiques de leur propriétés articulatoires. Classes naturelles: ensembles déléments ayant des propriétés articulatoires communes Système binaire Les traits sont distinctifs s'ils permettent d'établir des paires minimales dans une langue.

52 En résumé… Traits distinctifs du français:


Télécharger ppt "LIN1720 cours 11 Traits phonologiques Dr Hélène Knoerr ILOB, Université dOttawa."

Présentations similaires


Annonces Google