La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Une gestion nouvelle de la pêche et de laquaculture pour le développement des territoires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Une gestion nouvelle de la pêche et de laquaculture pour le développement des territoires."— Transcription de la présentation:

1 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Une gestion nouvelle de la pêche et de laquaculture pour le développement des territoires côtiers Point de vue des professionnels de laquaculture Syndicat Français de lAquaculture Marine et Française SFAMN

2 Contexte économique LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

3 Contexte économique La production aquacole nationale régresse pour un taux dimportation qui augmente (60 à 85% en 10 ans), La production aquacole dans lUE est stable (+0,5% en 10 ans) pour un taux dimportation qui augmente (70% en 2010), La production aquacole hors des frontières de lUE a un taux de croissance moyen de 7,6% sur les 10 derniers années… LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

4 Consommation de produits aquatiques en France : 24 kg/an/hab. en kg/an/hab. en 2010 Consommation dans lUEAutosuffisance Coquillages = t50% Poissons = t15% En France, t de moules consommées pour une production de t…

5 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 En 2008, 85% (en volumes) des produits aquatiques consommés en France sont importés (source France AgriMer) : déficit du commerce extérieur en produits aquatiques = 3,1 Mds déficit de la balance commerciale/ poissons = 1,6 Mds Ventes de produits aquatiques en France : T, dont 32% fournies par laquaculture (conchyliculture + pisciculture) – Source France Agrimer Part du poisson daquaculture : 15% (moyenne , source France AgriMer) pour 55 K tonnes ( ( salmonidés+poissons marins+poissons détangs).

6 Lévolution de la pisciculture française de 1997 à 2007 * Recul de la salmoniculture : moins 20% des volumes de la production de salmonidés,moins 27% de sites salmonicoles, moins 35% demplois en 10 ans dans la filière salmonicole Pisciculture marine et filière esturgeon : légère progression de la pisciculture marine (sans augmentation du nombre de sites), dont une augmentation importante de la production dalevins implantation dune filière esturgeon significative *Chiffres issus de lenquête menée par le service statistique du Ministère de lAgriculture, de lAlimentation, et de la Pêche (Agreste) sur lannée 2007 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

7 ZOOM sur la pisciculture marine Chiffres issus de lenquête menée en 2008 par le service statistique du Ministère de lAgriculture, de lAlimentation, et de la Pêche (Agreste) sur lannée 2007 Une filière performante qui narrive pas à se développer : 39 entreprises (46 en 1997) sur 46 sites délevage (52 en 1997) Une production dalevins qui a plus que doublé : 76 M (31 M en 1997) mais dont la majorité sont vendus à lexport, limpossibilité daccéder à de nouveaux sites bloquant le développement de lélevage en France Des ventes doeufs qui ont pratiquement triplé : 202 M (71 M en 1997) Des ventes à la consommation de T (4 400 T en 1997) Production de bar (4 600 T), daurade (1 700 T), turbot (900 T) et maigre (400 T)

8 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Position en Europe Un chiffre daffaires globalement en hausse mais très nettement en baisse quand il est ramené à lunité vendue, compte-tenu de laugmentation de la production : 63,8 M (46,8 M en 1997) 27% du chiffre daffaires réalisé par les écloseries 5 entreprises réalisent près de 60% du CA national À comparer à une production européenne de lordre de T en 2007 et T en 2008.

9 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Main doeuvre ETP : 533 dont 432 pour la main doeuvre piscicole (512 en 1997, donc forte régression) Près de 95% à temps complet Diminution de la main doeuvre (-15%) liée à la diminution du nombre de petites entreprises (moins 40%) non viables Amélioration de la productivité grâce à amélioration des techniques délevage et lautomatisation

10 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Quel avenir ? Filière très dépendante des exportations La production des écloseries pourrait permettre un triplement de la production française pour la consommation Cependant, malgré de nombreux atouts, la pisciculture marine reste une petite filière en France

11 FERME MARINE DE DOUHET Présentation générale Stratégies de développement LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

12

13

14 Ferme Marine créée en févier Localisée dans les marais du Douhet (commune de La Brée les Bains). Activité de grossissement de turbots jusquau milieu des années 80. Spécialisée dans lécloserie de poissons marins (bars, daurades, turbots) jusquen 1995 puis sur la seule daurade jusquen Actionnariat anglais puis norvégien puis franco- belge et finalement franco-français depuis 2005.

15 Une entreprise qui exporte Notre production est exportée à 85-90%. Nos principaux clients se trouvent sur le pourtour méditerranéen (marché annuel de 1 milliard dalevins). Ce marché sétend à la fois vers le sud mais également à lest et à louest.

16 Politique de développement : les grandes lignes Notre cœur de métier : la sélection et la reproduction. Faire de notre éloignement un atout : sanctuaire sanitaire. Vendre un produit à haute valeur ajoutée (sélection génétique) mais à petit poids pour « écraser » les coûts de transport. Valoriser le savoir-faire, les compétences et le niveau de formation de notre personnel pour justifier les écarts de salaires. Offrir à notre clientèle une gamme diversifiée : 1.en produit (de la larve au prégrossi de 20g) 2.en espèces (daurades, bars, maigres) mais ceci sans renier la politique sanitaire qui a fait notre succès et notre renommée

17 LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Les grands axes de travail Maîtrise de la reproduction et des élevages larvaires Qualité du produit Qualité des services Sélection génétique Politique sanitaire stricte Démarche 3D (développement durable)

18 Politique de développement : les grandes lignes Publication au Journal Officiel de lUnion Européenne du Règlement (CE) N° 710/2009 de la Commission du 5 août 2009…portant modalités dapplication… concernant la production biologique danimaux daquaculture.

19 Valorisation de la Protection de lEnvironnement Utilisation de notre lagunage (retraitement de nos effluents) pour productions annexes = système aquacole multi-trophique intégré (IMTA en anglais).

20 Programme SEACASE

21 PRODUCT QUALITY Quality Index Microbiology (E.coli) O-SeaO-ClaireO-IS April11.5 a 13.5 a 18.5 b June10.2 a 18.6 b 14.1 b October 6.5 a 11.3 b 12.7 b O-SeaO-ClaireO-IS June< 230 E coli / 100 g October< 230 E coli / 100 g

22 Algoculture et crevetticulture

23 Echelon local : nécessaire rapprochement des filières (pêche, conchyliculture, aquaculture) pour actions concertées et projets en commun LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

24 Partenariats aquacoles locaux = fourniture de consommables à des écloseries du PMO : Ecloserie du Ponant (huîtres, palourdes) Claires de Bonsonge (crevettes) Cabanon de lHuître (crevettes) Projet du CRPMEM décloserie de coquilles Saint- Jacques (« Coquilles des Pertuis ») = entretien des gisements des pertuis Breton et dAntioche. LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011

25 Echelon national : Mission Tanguy (rapport remis en novembre 2008) Loi n° de Modernisation de lAgriculture et de la Pêche du 27/07/10 Mise en place des SRDAM par le décret n° du 26/06/11 : recensement des sites aquacoles existant recensement des sites potentiels assoir la légitimité des exploitations existantes favoriser le développement du secteur encourager les investissements


Télécharger ppt "LES RENCONTRES HALIEUTIQUES DE RENNES – 13 & 14 octobre 2011 Une gestion nouvelle de la pêche et de laquaculture pour le développement des territoires."

Présentations similaires


Annonces Google