La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pegah Nouri 2 Doctorante Amira Braham 1 Analyste en transport ESTIMATION DES GES ÉMIS PAR UNE FLOTTE DE VÉHICULES DAUTOPARTAGE Juin 20131 Martin Trépanier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pegah Nouri 2 Doctorante Amira Braham 1 Analyste en transport ESTIMATION DES GES ÉMIS PAR UNE FLOTTE DE VÉHICULES DAUTOPARTAGE Juin 20131 Martin Trépanier."— Transcription de la présentation:

1 Pegah Nouri 2 Doctorante Amira Braham 1 Analyste en transport ESTIMATION DES GES ÉMIS PAR UNE FLOTTE DE VÉHICULES DAUTOPARTAGE Juin Martin Trépanier 1 Professeur titulaire Catherine Morency 2 Professeure agrégée 1 - Département de mathématiques et génie industriel 2 - Département des génies civil, géologique et des mines

2 CIGI 2013, La Rochelle 1.Introduction 2.Revue de littérature 3.Méthodologie – Système dinformation – Estimation des GES 4.Résultats – Statistiques descriptives – Réduction de CO 2 5.Conclusion PLAN DE LA PRÉSENTATION Juin

3 CIGI 2013, La Rochelle Lautopartage « traditionnel » est un mode de transport dans lequel les membres louent des voitures à partir de stations dispersées dans la ville pour de courtes distances et de courtes durées. Juin INTRODUCTION DÉFINITION DE LAUTOPARTAGE

4 CIGI 2013, La Rochelle Lautopartage apporte des bénéfices: Il y a cependant peu détudes qui quantifient ces bénéfices pour la collectivité. Lobjectif de ce projet est dévaluer les bénéfices environnementaux attribuables à lautopartage dans la grande région de Montréal en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (par la réduction de lutilisation de lautomobile) Juin INTRODUCTION CONTEXTE ET OBJECTIF Flexibilité et efficacité économique Lutte contre les émissions de GES Réduction du nombre de voitures en circulation Pour lusager: Pour la collectivité:

5 CIGI 2013, La Rochelle Lautopartage est un mode de transport flexible et économique Plus grande flexibilité que le transport collectif et les voitures de location (Shaheen et al, 2005), (Otha et al, 2008). Liberté de mobilité en évitant les inconvénients liée à la possession automobile en ville (Sioui et al, 2009). Lautopartage favorise les transferts modaux vers le transport collectif et les modes alternatifs (Shaheen et al, 2008). Juin REVUE DE LITTÉRATURE CARACTÉRISTIQUES DE LAUTOPARTAGE

6 CIGI 2013, La Rochelle De par leur nature, les services dautopartage apportent des bénéfices potentiels pour lenvironnement, dans un contexte de mobilité durable Diminution du nombre dautomobiles (entre 5 et 25 par voiture partagée selon les études) Entraîne des changement de comportement chez les usagers (notion de sevrage modal de lautomobile) (Sioui et al. 2012) Études contradictoires: dabord vu comme vecteur daugmentation de lutilisation de lautomobile (Cervero et al. 2002), lautopartage savère être un facteur de diminution à plus long terme (effet de masse) (Cervero et Tsai 2004) Juin REVUE DE LITTÉRATURE IMPACTS DE LAUTOPARTAGE

7 CIGI 2013, La Rochelle Cas détude: Communauto, 1200 voitures, membres, 400 stations (Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau) 3-MÉTHODOLOGIE ÉTAPES Calcul du nombre de véhicules retirés Calcul de la réduction des GES (catégorisée) Comportements révélés: sondages en ligne de lopérateur Communauto Comportements révélés: sondages en ligne de lopérateur Communauto Comportements observés: historique des transactions (kilométrage) Comportements observés: historique des transactions (kilométrage) Montage de la base de données et pondération des sondages

8 CIGI 2013, La Rochelle Juin MÉTHODOLOGIE SYSTÈME DINFORMATION abonnés enregistrés depuis la mise en service en 8 janvier 1994 jusquau 1 er octobre 2010 Enquête « 123 » Enquêtes web de satisfaction Sondage 2006 Sondage 2010 Sondage abonnés 6313 membres actifs identifiables. 21 mars au 15 mai observations abonnés membres actifs identifiables 13 juin au 31 juillet observations abonnés membres actifs identifiables 26 mai au 1 er septembre observations 13 mars 2009 et 31 janvier 2011 : nouveau membres actifs identifiables Base de données de kilométrage 21 mars au 15 mai 2006 : utilisations 13 juin au 31 juillet 2008 : utilisations 26 mai au 1 er septembre 2010 : utilisations abonnés actifs entre septembre 2009 et transactions En moyenne 1320 km parcourus annuellement Base de données des transactions durant les enquêtes Base de données membres T.R. 80% T.R. 39% T.R. 28% T.R. 19%

9 CIGI 2013, La Rochelle Les abonnés de Communauto ont un kilométrage annuel plus faible que les non-abonnés Le parc automobile de Communauto (Toyota Yaris) consomme moins que le parc automobile moyen – 6,5 L / 100 km au lieu de 10,4 L / 100 km Juin MÉTHODOLOGIE CALCUL DE LA RÉDUCTION DES GES V: variation annuelle de kg de CO2/ membre KV: moyenne pondérée du km parcouru annuellement avant adhésion au service KP: moyenne pondérée du km parcouru annuellement après adhésion au service

10 CIGI 2013, La Rochelle Les membres utilisent majoritairement le transport collectif et les modes actifs Juin RÉSULTATS FRÉQUENCE DUTILISATION DES MODES Variation dutilisation des modes après ladhésion par rapport à avant ladhésion

11 CIGI 2013, La Rochelle Utilisation de la méthode de Communauto pour déterminer le nombre de véhicules remplacés pour fins de comparabilité Juin RÉSULTATS NOMBRE DE VÉHICULES REMPLACÉS NB de voiture Communauto (2010): 1226

12 CIGI 2013, La Rochelle Juin RÉSULTATS NOMBRE DE VÉHICULES REMPLACÉS PAR ZONE Plus de 20 véh. de réduction par voiture Communauto dans les zone de Verdun et Saint-Laurent Plateau Mont- Royal ( H2J): -532 véhicules calculés Plateau Mont- Royal ( H2J): -532 véhicules calculés 12 Taux de voitures remplacées Nombre de voitures remplacées

13 CIGI 2013, La Rochelle Juin RÉSULTATS CONSOMMATION KILOMÉTRIQUE

14 CIGI 2013, La Rochelle Juin RÉSULTATS RÉDUCTION DES GES PAR SEXE Distance apr ès adhésion % Km annuel Consommation d'essence (litres/an/membre) kg CO2/an/membreVariation AVANTAPRÈSAVANTAPRÈSAVANTAPRÈSKG CO2% HFHFHFHFHFHFHFHF moins km quavant 26,3% %-90% même km quavant 24,0% %-84% Plus km quavant 49,7% %72% Moyenne pondérée 100% %-75%

15 CIGI 2013, La Rochelle Juin RÉSULTATS RÉDUCTION DES GES PAR GROUPE DÂGE

16 CIGI 2013, La Rochelle La réduction moyenne par membre est plus élevé dans les secteurs périphériques, mais peu de membres sont impliqués Les plus grandes réductions en absolu sont dans les secteurs centraux Juin RÉSULTATS RÉDUCTION DES GES PAR ZONE Réduction moyenne des émissions GES

17 CIGI 2013, La Rochelle Plus lété, surtout les W-E (périodes GES « creuses » au Qc) Juin RÉSULTATS PROFILS LONGITUDINAUX DÉMISSION DE GES Profil mensuel Profil hebdomadaire fév. à avr Profil hebdomadaire fév. à avr weekend Pâques

18 CIGI 2013, La Rochelle Lautopartage montréalais engendre des impacts positifs sur lenvironnement Moins dautomobiles sont achetées En moyenne 10,1 par usager dans la grande région de Montréal, pour un total de véhicules de moins en 2010 – le parc de Communauto étant denviron 1000 voitures de petite taille Moins de GES sont générés En moyenne 1160 kg de moins par membre actif, soit un total de tonnes de CO 2 économisés en 2010 Limitations Kilométrage des voitures Communauto seulement Type de voiture particulière avant adhésion inconnu Juin CONCLUSION

19 CIGI 2013, La Rochelle Mesurer les différences de comportement de tous les membres du ménage (et non pas seulement de labonné) Analyser les traces GPS des usagers pour différencier les comportements des membres autopartage des automobilistes en général Mettre en valeur le bilan carbone auprès de chaque membre Introduction des voitures électriques (analyse de cycle de vie) Juin CONCLUSION PERSPECTIVES

20 CIGI 2013, La Rochelle Communauto Marco Viviani et Benoît Robert Conseil de recherche en sciences naturelles et génie du Canada Questions? Juin REMERCIEMENTS


Télécharger ppt "Pegah Nouri 2 Doctorante Amira Braham 1 Analyste en transport ESTIMATION DES GES ÉMIS PAR UNE FLOTTE DE VÉHICULES DAUTOPARTAGE Juin 20131 Martin Trépanier."

Présentations similaires


Annonces Google