La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le secteur secondaire (manufacturier et construction) cest : 11,9 % des emplois dans la RMR de Québec; 19,5 % à Lévis; 22,0 % dans l'ensemble du Québec;

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le secteur secondaire (manufacturier et construction) cest : 11,9 % des emplois dans la RMR de Québec; 19,5 % à Lévis; 22,0 % dans l'ensemble du Québec;"— Transcription de la présentation:

1

2 Le secteur secondaire (manufacturier et construction) cest : 11,9 % des emplois dans la RMR de Québec; 19,5 % à Lévis; 22,0 % dans l'ensemble du Québec; 27,8 % en Chaudière-Appalaches. LES RÉALITÉS Lévis regroupe ± 460 entreprises manufacturières qui génèrent plus de emplois (11,7 % des emplois totaux).

3 Les secteurs manufacturiers prédominants à Lévis sont: Transformation des aliments; Fabrication de matériel de transport; Transformation du bois et fabrication de meubles. LES RÉALITÉS (suite) 17 parcs et zones industriels dont les trois plus importantssont Bernières, Techno-industriel de St-Romuald, Lauzon.

4 34 % des entreprises manufacturières de Lévis exportent comparativement à 35 % dans Chaudière-Appalaches et 40 % au Québec. Les entreprises manufacturières de Chaudière- Appalaches et du Québec en général accusent un retard en matière dinnovation technologique. LES RÉALITÉS (suite)

5 Le nombre et la diversité des PME et la présence de grandes entreprises manufacturières à succès. L'accessibilité du territoire et de ses parcs industriels. La présence dinstitutions d'enseignement renommées, de centres de recherche et de centres de transfert technologique. La proximité et l'accessibilité des moyens de transport (chemins de fer, port de Québec, aéroport Jean-Lesage). LES FORCES

6 La qualité de vie du milieu et le faible coût de la vie. La présence dorganismes et de mesures voués au développement de la nouvelle économie, particulièrement les biotechnologies (Ag-Bio Centre, Transbiotech, CNE, CDB). La présence de ressources de soutien technique et financier et de divers fonds de capitaux de risque (CLD, CLE, SOLIDE, CRI, Chaudière-Appalaches Export, etc.) LES FORCES (suite)

7 Le manque de terrains viabilisés et de locaux à louer dans les parcs industriels. Labsence despace voué spécifiquement aux entreprises technologiques. Laménagement, lidentification et la signalisation des parcs industriels. La difficulté de recruter de la main dœuvre, surtout pour les postes de journaliers. LES FAIBLESSES

8 Les services de transport en commun desservant les parcs industriels. Le peu de promotion visant à attirer des investissements. La méconnaissance des entreprises manufacturières existantes. Labsence dorganisme local ou régional regroupant les entreprises manufacturières. LES FAIBLESSE (suite)

9 Le potentiel de développement des agrobiotechnologies. Les ententes ACCORD de la SGF. La possibilité de créer un centre de transbordement de marchandises. Le potentiel de développement industriel et portuaire. La solidarité politique émergente en Chaudière- Appalaches. LES OCCASIONS À SAISIR

10 Linterventionnisme inéquitable de lÉtat générant une concurrence déloyale. Les contraintes administratives et réglementaires auxquelles sont confrontées les entreprises. Le retard technologique des entreprises manufacturières. LES DIFFICULTÉS À APPRIVOISER

11 Lespace bénéficiant de laccréditation CDB trop restreinte. La non-réceptivité de la population au développement manufacturier. La non-adhésion de la ville de Lévis à la CODEM. LES DIFFICULTÉS À APPRIVOISER (suite)

12 Faire de Lévis une ville accueillante facilitant limplantation et lexpansion dentreprises manufacturières dynamiques et compétitives, soucieuses du développement durable et impliquées dans leur milieu. LÉNONCÉ DE VISION

13


Télécharger ppt "Le secteur secondaire (manufacturier et construction) cest : 11,9 % des emplois dans la RMR de Québec; 19,5 % à Lévis; 22,0 % dans l'ensemble du Québec;"

Présentations similaires


Annonces Google