La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi ------------ MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES &&&&&&&&&&&&&&& Nouvelle Politique Energétique du Sénégal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi ------------ MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES &&&&&&&&&&&&&&& Nouvelle Politique Energétique du Sénégal."— Transcription de la présentation:

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES &&&&&&&&&&&&&&& Nouvelle Politique Energétique du Sénégal REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES &&&&&&&&&&&&&&& Nouvelle Politique Energétique du Sénégal Hôtel Ndiambour, Dakar, 26 Juin 2013 Hôtel Ndiambour, Dakar, 26 Juin 2013 ATELIER DE FORMATION SUR LES MESURES DATTENUATION APPROPRIEES AU NIVEAU NATIONAL

2 SOMMAIRE 2 I. Etat des lieux du secteur en 2012 III. Lignes Directrices de la Politique Energétique dans les différents domaines dactivité II. Vision Stratégique et objectifs de la Nouvelle Politique Energétique IV. Conclusion

3 ETAT DES LIEUX DU SECTEUR EN Sous-secteur de lElectricité FAIBLE ACCÈS À LÉLECTRICITÉ (Taux délectrification) 54 % au niveau national 90 % en zone urbaine 24 % en zone rurale SENELEC EN DIFFICULTÉS Coût de production élevé Compensation tarifaire de 105 mds FCA Mix énergétique inadapté Difficultés financières Déficit de production comblé à partir de 2011, par location de 150 MW au Diesel Oil Choix technologiques risqués (Barges, PPS) ENERGIES RENOUVELABLES Potentiel solaire important : irradiation entre 1850 et 2250 kWh/m2/an Potentiel éolien moyen sur la grande côte avec des vitesses moyennes de vent de 6m/s Puissance installée: 4MWc (soit 0,7% de la puissance totale) Adoption dune Loi et de deux décrets dapplication ELECTRIFICATION RURALE Objectif dun taux de 50% en 2012 non atteint Adhésion des partenaires à la stratégie des concessions dElectrification Rurale Toutefois retard important dans la mise en place des concessions délectrification rurale 4 4

4 ETAT DES LIEUX SENELEC EN 2012

5 ETAT DES LIEUX DU SECTEUR EN Sous-secteur des Hydrocarbures SEGMENT AMONT: Exploration et production: Sur les 18 blocs réservés à lexploration, 7 sont sous contrat dont 1 seulement en On-shore De 1952 à 2010, le nombre de puits forés sétablit à 153 ( en moyenne un forage pour 1600 km² Vs USA 20 km²) Les réserves de gaz sont estimées à 357 millions de m3 Les capacités de production journalière de gaz de l'ordre de Nm3 SEGMENT AVAL (1): Le Raffinage: Capacité de traitement brut de la SAR: t/an contre une demande nationale de t/an Contrainte structurelle et vétusté des installations Situation financière difficile aggravée par des pertes commerciales SEGMENT AVAL (3): La Distribution: Libéralisation très marquée et visible avec lapparition de nouvelles marques à côté des majors Doublement des parts de marchés des indépendants dans la période Mais domination à 70% du marché de la distribution par les 3 majors SEGMENT AVAL (2) : Le Stockage: Importante réalisation des dernières années par Senstock: m3 Capacités toujours insuffisantes pour assurer le stock réglementaire de sécurité de 50 jours

6 VISION STRATÉGIQUE ET OBJECTIFS DE LA NOUVELLE LETTRE DE POLITIQUE ENERGÉTIQUE (LPDSE) VISION : « un secteur énergétique performant et assurant une parfaite disponibilité de lénergie au moindre coût possible et garantissant un accès universel aux services énergétiques modernes dans le respect des principes dacceptabilité sociale et environnementale.». ORIENTATIONS FONDAMENTALES de la nouvelle politique énergétique définies par le Président de la République lors du Conseil des Ministres tenu à Diourbel, le 26 juillet OBJECTIFS : - Garantir la sécurité énergétique et laccès à lénergie pour tous afin dimpulser une croissance économique et un développement équitable ; - Développer, comme base de sortie de crise, une politique de mix énergétique associant le thermique, lhydroélectricité, le charbon, le gaz naturel, les énergies renouvelables en exploitant au mieux toutes les possibilités dinterconnexion régionale et sous-régionale ; - Promouvoir la maîtrise de lénergie et lefficacité énergétique ; - Poursuivre et accélérer la libéralisation en encourageant la production indépendante et la réforme institutionnelle du secteur ; - Améliorer la compétitivité du secteur afin de rendre lénergie accessible aux meilleurs prix dans un contexte de rentabilité des fournisseurs de services énergétiques et daboutir au dépérissement progressif du soutien financier de lEtat ; - Accélérer la réforme des cadres réglementaires et de gouvernance en apportant les innovations nécessaires en vue daccroître les flux financiers dans le secteur ; - Renforcer la régulation du secteur.

7 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE DANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITE Sous-secteur de lElectricité Amélioration du Mix Réduction substantielle du coût de lélectricité avec un objectif davoir, dès 2017, un coût maximum de production entre 60 et 80 FCFA/kWh contre 170 à 190 FCFA/kWh actuellement conformément au Plan de Production Volonté manifeste de promouvoir une implication forte du secteur privé dans la production Rénovation et renforcement des réseaux de transport et de Distribution Restructuration financière et opérationnelle de la SENELEC

8 AMELIORATION DU MIX ENERGETIQUE - BAISSE DU PRIX DU kWh

9 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE DANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITE Sous-secteur de lElectricité Renforcement Gouvernance du sous-secteur de lélectricité Mise en place dun contrat de performance sur la période entre lEtat et SENELEC, fixant les objectifs et précisant les obligations des parties qui seront suivis à travers un ensemble dindicateurs de performance. Séparation comptable et dégroupage des activités de SENELEC en deux entités: P et T/D. Réexamen de la décision de reporter de 10 ans le monopole de lachat en gros détenu par SENELEC.

10 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE DANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITE ELECTRIFICATION RURALE Consolidation de lapproche concession délectrification rurale Atteindre un taux délectrification rurale de 50 % vers lhorizon ENERGIES RENOUVELABLES Opérationnalisation du cadre légal, réglementaire et institutionnel Atteindre un taux dindépendance en énergie commerciale hors biomasse dau moins 15 % dici 2025 Electricité: lobjectif est dobtenir, dici 2017, un taux de 20% dans la puissance installée

11 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE DANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITE MAITRISE DE LÉNERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Opérationnalisation du cadre légal, réglementaire et institutionnel Mise en œuvre des mesures répertoriées dans létude MDE Réduction de 10 à 20 % de la facture publique délectricité dici 2015 Economie dénergie de lordre de 40 % sur la demande électrique en 2020 COMBUSTIBLES DOMESTIQUES Approvisionnement des ménages urbains et ruraux en énergies de cuisson, en veillant à la préservation des ressources forestières Poursuite de la stratégie daménagements participatifs avec le PROGEDE et le PERACOD

12 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE DANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITES Sous-secteur des hydrocarbures Activités en Amont: -Intensification de la promotion du bassin sédimentaire sénégalais notamment dans loffshore profond et le paléozoïque. - Révision du Code pétrolier et des modèles de contrat - Mise en place dune réglementation des opérations pétrolières Activité en Aval: - Evaluation du maintien ou non de lactivité de raffinage - Dans cette attente: mise en œuvre dun programme durgence de résorption des problèmes techniques de la raffinerie

13 LIGNES DIRECTRICES DE LA POLITIQUE ENERGETIQUEDANS LES DIFFERENTS DOMAINES DACTIVITE Sous-secteur des hydrocarbures (Suite) Activité en Aval (Suite): - Mise en place dun stockage indépendant ouvert aux nouveaux entrants dans les activités dimportation et de distribution de produits pétroliers. - Réexamen des critères dattribution des licences et problème des barrières à lexercice de certaines activités (Jet, lubrifiants) - Mise en place dun laboratoire indépendant pour améliorer le contrôle de la qualité des produits pétroliers - Mise en place dun Comité de pilotage des opérations de couverture contre le risque de prix sur les importations dhydrocarbures (Hedging) -Régulation: Mise en place dun organe de régulation du secteur de lEnergie (Electricité et Hydrocarbures)

14 CONCLUSION Pour assurer la mise en œuvre effective de la nouvelle LPDSE: Un Plan dActions et un dispositif de Suivi Evaluation ont été élaborés. Des projets prioritaires ont été dégagés par domaine dactivités (Electricité, Electrification Rurale, Energies Renouvelables, Efficacité Énergétique et Combustibles Domestiques) et leur besoins en financement ont été estimés. Les entités du Ministère de lEnergie et des Mines ici présentes reviendront, au besoin, sur ces projets et programmes notamment ceux dont la mise en œuvre participent à latténuation des émissions de gaz à effet de serre.

15 Merci de votre aimable attention !!!!


Télécharger ppt "REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi ------------ MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES &&&&&&&&&&&&&&& Nouvelle Politique Energétique du Sénégal."

Présentations similaires


Annonces Google