La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rapport mondial de suivi sur lEPT Éducation pour tous Enseigner et apprendre : Atteindre la qualité pour tous Rokhaya Fall DIAWARA, UNESCO Dakar 9 ème.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rapport mondial de suivi sur lEPT Éducation pour tous Enseigner et apprendre : Atteindre la qualité pour tous Rokhaya Fall DIAWARA, UNESCO Dakar 9 ème."— Transcription de la présentation:

1 Rapport mondial de suivi sur lEPT Éducation pour tous Enseigner et apprendre : Atteindre la qualité pour tous Rokhaya Fall DIAWARA, UNESCO Dakar 9 ème CSO Forum - Afrique 3 avril 2014, Dakar Sénégal

2 Rapport mondial de suivi sur lEPT Dici à 2015, de nombreux pays nauront toujours pas atteint les objectifs de lEPT. Une crise mondiale de lapprentissage frappe actuellement plus durement les populations défavorisées. Cest la qualité des enseignants qui fait la qualité de léducation. Les objectifs mondiaux de léducation après 2015 doivent suivre les progrès des populations marginalisées. Les objectifs post-2015 doivent être assortis de cibles précises concernant le financement de léducation. Messages fondamentaux

3 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les objectifs de lEPT ne seront pas atteints dici à 2015 Objectif 2 : Enseignement primaire universel LASS affiche un TNS de 77 % contre 58 % en 1999 – Mais lASS est la région la plus en retard et aucun progrès ny a été enregistré depuis 2007 (30 millions denfants non scolarisés). Alerte: plus considérer le TA que le TNS! Ex: le Sénégal affichait TNS de 75 % en 2010, mais seuls 49 % pour le TA. 23 % des filles pauvres issues de zones rurales achèvent lEP. Objectif 1 : Éducation et protection de la petite enfance Progrès : bien que lASS soit toujours champion mondial en mortalité infanto-juvénile le taux a baissé de 3,8 % par an entre 2000 et 2012, contre 1,4 % dans les années Le taux brut de scolarisation dans lEPP est passé de 10 % en 1999 à 18 % en 2011, avec de fortes inégalités (seule 11% de pauvres contre 84% de riches ont accès à une forme dEPPE)

4 Rapport mondial de suivi sur lEPT Objectif 3 : Besoins éducatifs des jeunes et des adultes 69 millions dadolescents ne sont pas scolarisés ; dans les pays à faible revenu, seuls 37 % des adolescents suivent le premier cycle de lenseignement secondaire jusquà son terme, et ce taux nest plus que de 14 % chez les plus pauvres. Les objectifs de lEPT ne seront pas atteints dici à 2015

5 Rapport mondial de suivi sur lEPT Le nombre dadolescents non scolarisés recule lentement Asie du Sud et de lOuest Afrique subsaharienne Source : base de données de lISU Millions Enfants non scolarisés Adolescents non scolarisés

6 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les objectifs de lEPT ne seront pas atteints dici à 2015 Objectif 4 : Alphabétisation des adultes lanalphabétisme a augmenté de 37 % depuis croissance démographique – (182 millions en 2011). Dici à 2015, 26 % des adultes analphabètes du monde vivront en Afrique subsaharienne, contre 15 % en Objectif 5 : Parité et égalité entre les sexes Des avancées certes mais pas encore la parité: Au primaire 93 F/100 Gen 2011, contre 85 F/100 Gen Au secondaire, 83 F/100 G en Sur les 30 pays comptant moins de 90 F scolarisées pour 100 G, 18 se trouvent en Afrique subsaharienne.

7 Rapport mondial de suivi sur lEPT Objectif 5 : Parité et égalité entre les sexes Les rapports élèves/enseignant en Afrique subsaharienne ont stagné et figurent parmi les plus élevés au monde. Sur les 162 pays pour lesquels on dispose de données en 2011, 26 affichaient un taux dencadrement supérieur à 40 élèves par enseignant dans le primaire ; 23 de ces pays étaient situés en Afrique subsaharienne.

8 Rapport mondial de suivi sur lEPT Dici à 2015, de nombreux pays nauront toujours pas atteint les objectifs de lEPT Source : Bruneforth (2013). Pourcentage de pays susceptibles de remplir un critère de référence pour les cinq objectifs de lEPT, dici à 2015 Éducation préprimaire Éducation primaire Premier cycle de lenseignement secondaire Alphabétisation des adultes Parité entre les sexes dans léducation primaire Parité entre les sexes dans le premier cycle de lenseignement secondaire Objectif 1Objectif 2Objectif 3Objectif 4Objectif 5 Pourcentage de pays : Très éloignés de la cible Éloignés de la cible Proche de la cible Cible atteinte

9 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les populations marginalisées ne sont pas atteintes Les filles les plus pauvres issues des zones rurales accusent un retard important par rapport aux garçons urbains les plus riches. Date estimée dachèvement du cycle Primaire Premier cycle de lenseignement secondaire Garçons les plus riches Filles les plus riches Garçons les plus pauvres Filles les plus pauvres Garçons les plus riches Filles les plus riches Garçons les plus pauvres Filles les plus pauvres

10 Rapport mondial de suivi sur lEPT Le recul de laide menace léducation dans les pays les plus pauvres Le déficit de financement sélève à 26 milliards de dollars par an Source : CAD-OCDE (2013). Pourtant, laide à léducation de base a été réduite de 6 % entre 2010 et 2011 Laide allouée à léducation de base dans les pays à faible revenu na représenté que 1,9 milliard de dollars en En milliards de dollars constants de 2011 laide totale est passée de 2,8 milliards USD en à 4 milliards USD en 2010, elle a reculé de 8 % en 2011 pour sétablir à 3,65 milliards. Laide totale à EDBAS en ASS a diminué de 7 % en passant à 1,76 milliard USD en 2011.

11 Rapport mondial de suivi sur lEPT Après 2015, les cibles de financement doivent engager les pays à allouer : au moins 6 % de leur PIB à léducation ; seuls 41 dentre eux avaient atteint ce niveau en 2011 ; au moins 20 % de leur budget à léducation ; seuls 25 dentre eux avaient atteint ce niveau en Les cibles de financement doivent aussi sappliquer aux donateurs, de sorte que tous les bailleurs de fonds soient tenus de respecter leurs promesses. Les cibles doivent être fixées de manière à ne laisser personne pour compte en raison dun manque de ressources

12 Rapport mondial de suivi sur lEPT Enseigner et apprendre : atteindre la qualité pour tous La crise mondiale de lapprentissage exige une action urgente!!! En ASS, moins de la moitié des enfants maîtrisent les fondements de la lecture ¼ des enfants en âge de fréquenter lécole primaire a atteint la 4 ème année mais na pas acquis les bases, et plus 1/3 na pas atteint la 4 ème année.

13 Rapport mondial de suivi sur lEPT 250 millions denfants ne maîtrisent pas les connaissances de base Sur les 650 millions denfants dans le monde en âge de fréquenter lécole primaire 130 millions sont scolarisés dans le primaire mais nont pas acquis les connaissances de base 120 millions nont pas terminé la quatrième année 38 % ne maîtrisent pas les connaissances de base

14 Rapport mondial de suivi sur lEPT Dans les pays les plus pauvres, de nombreux enfants ne maîtrisent pas les connaissances de base MONDE ÉTATS ARABES ASIE DE LEST ET PACIFIQUE AMÉRIQUE LATINE ET CARAÏBES ASIE CENTRALE EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE AMÉRIQUE DU NORD ET EUROPE DE LOUEST ASIE DU SUD ET DE lOUEST AFRIQUE SUBSAHARIENNE Ont été scolarisés au moins quatre ans et ont acquis les connaissances de base Ont été scolarisés moins de quatre ans Ont été scolarisés au moins quatre ans et nont pas acquis les connaissances de base

15 Rapport mondial de suivi sur lEPT Un quart des jeunes des pays pauvres âgés de 15 à 24 ans ne savent pas lire une phrase simple Une éducation de mauvaise qualité produit de lanalphabétisme 25 % des jeunes issus de pays à revenu faible ou moyen inférieur sont analphabètes Les jeunes femmes En Afrique subsaharienne, 40 % des jeunes sont analphabètes Malgré de récents progrès en matière déducation des filles, une génération de jeunes femmes est laissée pour compte représentent 61 % des jeunes analphabètes

16 Rapport mondial de suivi sur lEPT Quatre stratégies pour disposer des meilleurs enseignants 250 millions denfants napprennent pas les connaissances de base Lobjectif : que tous les enfants soient scolarisés et formés LES RESPONSABLES POLITIQUES DOIVENT SOUTENIR LES ENSEIGNANTS POUR METTRE FIN À LA CRISE DE LAPPRENTISSAGE

17 Rapport mondial de suivi sur lEPT Stratégie 1 : Recruter les meilleurs candidats Source : ISU (2013) Remplacement des départs naturels 3,7 millions Enseignants supplémentaires 1,6 million Total des recrutements nécessaires en enseignants du primaire (millions) 0.7 Afrique subsaharienne Autres régions 60% 1,6 million denseignants supplémentaires sont nécessaires pour que lenseignement primaire universel devienne réalité dici à Selon les dernières tendances, 29 pays nauront pas comblé leur déficit en enseignants du primaire dici à ,1 millions denseignants supplémentaires seront nécessaires en vue de luniversalisation du premier cycle de lenseignement secondaire dici à 2030.

18 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les responsables politiques doivent attirer les meilleurs candidats vers la profession enseignante Recommandations politiques : Les futurs enseignants doivent tous avoir terminé, au minimum, leurs études secondaires en obtenant de bonnes notes. Il faut veiller à léquilibre entre enseignants et enseignantes. Il convient dattirer vers la profession des enseignants provenant dhorizons divers.

19 Rapport mondial de suivi sur lEPT Rapport élève/enseignant formé Source : base de données de lISU Barbade Dominique Qatar Kirghizistan Guyana Nicaragua Îles Salomon Belize Libéria Comores Lesotho Sao Tomé-et - Principe Nigéria Guinée équatoriale Togo Guinée Ghana Soudan (pre-sécession) Sierra Leone Mozambique Cameroun Bangladesh Sénégal Mali Bénin Tc had É thiopie Guinée-Bissau C. A. F. Élèves par enseignant Rapport élève/enseignant Stratégie 2 : Donner une bonne formation à tous les enseignants Dans un pays sur trois, moins des trois quarts des enseignants sont formés conformément aux normes nationales

20 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les enseignants doivent avoir une bonne connaissance des matières enseignées. Les enseignants doivent être à même de répondre aux besoins des personnes issues de milieux défavorisés. Les enseignants doivent être formés à lutilisation doutils dévaluation permettant de détecter et de résoudre à temps les difficultés dapprentissage. Les enseignants stagiaires doivent recevoir une formation pratique en classe et les nouveaux enseignants bénéficier du soutien de tuteurs. La formation ne doit pas sarrêter une fois les enseignants en poste. Les formateurs des enseignants doivent eux-mêmes être formés. Recommandations politiques Les responsables politiques doivent offrir une formation initiale et une formation continue de bonne qualité

21 Rapport mondial de suivi sur lEPT Stratégie 3 : Affecter les enseignants de façon à toucher les personnes défavorisées 1. Le préjugé pro-urbain 2. Lorigine ethnique et la langue 3. Le genre 4. Les matières La répartition inégale des enseignants est influencée par quatre grands facteurs

22 Rapport mondial de suivi sur lEPT Des mesures incitatives doivent encourager les enseignants à travailler dans les zones isolées. Le recrutement local denseignants contribue à faire en sorte quun nombre suffisant dentre eux travaillent dans les zones difficiles. Recommandations politiques Les responsables politiques doivent affecter les meilleurs enseignants là où leur présence est la plus nécessaire

23 Rapport mondial de suivi sur lEPT Stratégie 4 : mettre en place des mesures incitatives pour retenir les enseignants Maroc Mexique Kenya Nigéria Estonie Hongrie Mauritanie Rép.-U. Tanzanie Pologne Slovaquie Éthiopie Érythrée Côte d'Ivoire Cabo Verde Sénégal Angola Bénin Malawi Burkina Faso Cameroun Burundi Sao Tomé-et-Principe Congo Mali Niger Togo Gambie Sierra Leone Guinée Tchad Rwanda Comores Mozambique Ouganda Zambie Madagascar Rép. dém. Congo Guinée-Bissau Libéria C. A. F. Salaire journalier dun enseignant du primaire, en dollars PPA de 2011 Source : base de données du Pôle de Dakar ; OCDE (2013b). Au Libéria, où une famille a besoin de 10 dollars par jour pour vivre, les enseignants ne gagnent que 6 dollars par jour. Dans certains pays pauvres, les enseignants ne sont pas assez rémunérés pour vivre

24 Rapport mondial de suivi sur lEPT Stratégie 4 : Mettre en place des mesures incitatives pour retenir les enseignants Dans de nombreux pays dAfrique de lOuest, le corps enseignant est en grande partie formé de contractuels Rwanda Malawi Comores Burundi Côte d'Ivoire Gambie Ou ganda Guinée-Bissau Madagascar Congo C.A.F Sénégal Togo Burkina Faso Guinée Tc had Bénin Cameroun Niger Mali Composition de lensemble du personnel enseignant du primaire (%) FonctionnairesContractuels Source : base de données du Pôle de Dakar.

25 Rapport mondial de suivi sur lEPT Les enseignants doivent être suffisamment rémunérés pour subvenir au minimum à leurs besoins essentiels, et bénéficier des meilleures conditions de travail possibles. Les enseignants doivent également bénéficier de plans de carrière attractifs, qui récompensent ceux qui tiennent compte de la diversité et soutiennent les élèves en difficulté. Recommandations politiques Choisir des incitations susceptibles de retenir les meilleurs enseignants

26 Rapport mondial de suivi sur lEPT Des mesures doivent être prises pour lutter contre les fautes professionnelles des enseignants : lutter contre les violences sexuelles ; réduire labsentéisme des enseignants ; interdire aux enseignants de donner des cours privés à leurs propres élèves. Renforcer la gouvernance des enseignants

27 Rapport mondial de suivi sur lEPT soutenir lapprentissage dispensé au bon rythme dès le plus jeune âge ; dispenser lenseignement dans les langues appropriées ; favoriser linclusion par le biais des programmes ; proposer des programmes accélérés de la deuxième chance ; repérer et aider les élèves en difficulté grâce à lévaluation en classe. Proposer des stratégies adaptées en matière de programmes et dévaluation Les responsables politiques doivent veiller à ce que des stratégies appuient les enseignants en vue de :

28 Rapport mondial de suivi sur lEPT Faire contribuer les enseignants à la solution 250 millions denfants napprennent pas les connaissances de base Lobjectif : que tous les enfants soient scolarisés et formés LES RESPONSABLES POLITIQUES DOIVENT SOUTENIR LES ENSEIGNANTS POUR METTRE FIN À LA CRISE DE LAPPRENTISSAGE

29 Rapport mondial de suivi sur lEPT Éducation pour tous Blog : efareport.wordpress.com #teachlearn


Télécharger ppt "Rapport mondial de suivi sur lEPT Éducation pour tous Enseigner et apprendre : Atteindre la qualité pour tous Rokhaya Fall DIAWARA, UNESCO Dakar 9 ème."

Présentations similaires


Annonces Google