La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2ndes option théâtre Dossier de recherche Marion Mijatovic 2 nde 10 Anastasia Dessez 2 nde 11.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2ndes option théâtre Dossier de recherche Marion Mijatovic 2 nde 10 Anastasia Dessez 2 nde 11."— Transcription de la présentation:

1 2ndes option théâtre Dossier de recherche Marion Mijatovic 2 nde 10 Anastasia Dessez 2 nde 11

2 Introduction Introduction I- Les origines religieuses I- Les origines religieuses II-Le théâtre urbain et religieux II-Le théâtre urbain et religieux -Les conditions historiques et sociales. -Les conditions historiques et sociales. -Acteurs, Auteurs et Entrepreneurs de théâtre. -Acteurs, Auteurs et Entrepreneurs de théâtre. -Les grands genres : Passion et Mystère -Les grands genres : Passion et Mystère -Les Moralités -Les Moralités III-Naissance du théâtre français profane III-Naissance du théâtre français profane -Les premières pièces -Les premières pièces -Un théâtre de « carnaval » -Un théâtre de « carnaval » -Le Dit et la Farce -Le Dit et la Farce IV-La fin du théâtre médiéval IV-La fin du théâtre médiéval Mise en scène : un extrait du Jeu de Robin et Marion de Adam de la Halle…en ancien français, XIIIème siècle. Mise en scène : un extrait du Jeu de Robin et Marion de Adam de la Halle…en ancien français, XIIIème siècle.

3 Le Moyen-âge est une longue période où il reste beaucoup de zones d'ombre ainsi on ne dispose d'aucune information sur de possibles pratiques théâtrales entre le VIème et Xème siècle ; bien sûr cela ne signifie pas qu'il ny en a pas eu seulement qu'il n'y a aucune trace de documents. Les principales origines du théâtre médiéval sont les festivités religieuses. Cette ligne est sa dynamique fondamentale sur le long terme. Le théâtre profane est certes venu sy intercaler mais représente une tendance minoritaire sur la période. Le Moyen-âge est une longue période où il reste beaucoup de zones d'ombre ainsi on ne dispose d'aucune information sur de possibles pratiques théâtrales entre le VIème et Xème siècle ; bien sûr cela ne signifie pas qu'il ny en a pas eu seulement qu'il n'y a aucune trace de documents. Les principales origines du théâtre médiéval sont les festivités religieuses. Cette ligne est sa dynamique fondamentale sur le long terme. Le théâtre profane est certes venu sy intercaler mais représente une tendance minoritaire sur la période.

4 Les premières traces d'usages que l'on peut qualifier de « théâtraux » sont repérables en Angleterre. Les premières traces d'usages que l'on peut qualifier de « théâtraux » sont repérables en Angleterre. Vers 970, l'évêque de Winchester rédige une « Règle » pour les abbayes et ainsi développer la foi et pour cela il insiste sur le « spectacle vivant ». Vers 970, l'évêque de Winchester rédige une « Règle » pour les abbayes et ainsi développer la foi et pour cela il insiste sur le « spectacle vivant ». Au XIIème siècle, une abbaye d'Italie lance le genre de la Passion en organisant des représentations de la Passion de Jésus. C'est un genre « vulgaire ». Au XIIème siècle, une abbaye d'Italie lance le genre de la Passion en organisant des représentations de la Passion de Jésus. C'est un genre « vulgaire ». Dès la fin du XIIIème siècle et le XIVème, on voit se démocratiser un théâtre religieux et populaire en langue vulgaire : c'est la naissance d'un nouveau genre le Miracle. Dès la fin du XIIIème siècle et le XIVème, on voit se démocratiser un théâtre religieux et populaire en langue vulgaire : c'est la naissance d'un nouveau genre le Miracle. Avec le Jeu, le Miracle et la Passion le théâtre médiéval s'est répandu en langue commune. Avec le Jeu, le Miracle et la Passion le théâtre médiéval s'est répandu en langue commune.

5 1) Les conditions historiques et sociales 1) Les conditions historiques et sociales Au XIVème et surtout au XV ème siècle, l'Europe a connu un fort essor de la ville. D'un côté le développement du commerce et de l'artisanat et de l'autre les successions de guerres et d'épidémies comme la peste dévastatrice. Ainsi un souhait de sécurité et de confort devient à la mode. Au XIVème et surtout au XV ème siècle, l'Europe a connu un fort essor de la ville. D'un côté le développement du commerce et de l'artisanat et de l'autre les successions de guerres et d'épidémies comme la peste dévastatrice. Ainsi un souhait de sécurité et de confort devient à la mode. Au XIIIème siècle, des mouvements intellectuels se forment. Il y a un réseau d'intellectuels spectateurs, auteurs et acteurs amateurs. C'est donc le développement rapide des foires. Un marché théâtral voit le jour. Au XIIIème siècle, des mouvements intellectuels se forment. Il y a un réseau d'intellectuels spectateurs, auteurs et acteurs amateurs. C'est donc le développement rapide des foires. Un marché théâtral voit le jour.

6 Tous les acteurs sont des hommes même pour les rôles de jeunes filles, de femmes de vieilles ou de nourrices. Pour organiser les représentations, on faisait appel à des entrepreneurs qui soccupaient de la scène, du recrutement des acteurs et des auteurs. Scène de théâtre au Moyen-âge. Farceurs sur un champ de foire, Pieter Balten, Rijk Museum, Amsterdam. On remarque le public debout, la petite cage de scène en plein air, les tréteaux surélevés, les coulisses. 2) Acteurs, Auteurs et Entrepreneurs de théâtre

7 3) Les grands genres: Passion et Mystères. 3) Les grands genres: Passion et Mystères. La passion La passion La Passion et la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ ainsi qu'elle fut jouée à Valenciennes en l'an 1547, miniature de Hubert Cailleau. Le genre qui sert alors de référence est la Passion. A l'origine, représentation de la mort de Jésus « la Passion du Christ » à l'occasion de Pâques, ce genre héritier des Miracles gagne en ampleur. Les pièces consistent généralement en reprises de modèles anciens, plus ou moins adaptés et enrichis.

8 Le Mystère Le Mystère Des pièces colossales, les Mystères : décors multiples pour le Mystère de Valenciennes. Des pièces colossales, les Mystères : décors multiples pour le Mystère de Valenciennes. Et dès le début du XV ème siècle prend forme une version plus évoluée des Passions, issue de la même veine mais offrant plus de richesse : le Mystère. On continue d'appeler Passions les pièces qui ont pour sujet le Mystère de la Passion de Jésus ; mais on appelle Mystères toutes les grandes pièces à sujet religieux tiré des évangiles.

9 4) Les Moralités 4) Les Moralités Un autre genre, assez proche dans ses formes, connaît alors un grand succès : la Moralité. Ces personnages ont pour nom Entendement, Volonté, Raison, ou Maladie et Mort, ou le Monde, Le Diable, La Chair, ou encore Paresse, Luxure, Colère et autres péchés capitaux. Ce genre est plutôt tourné vers un appel à la raison. Un autre genre, assez proche dans ses formes, connaît alors un grand succès : la Moralité. Ces personnages ont pour nom Entendement, Volonté, Raison, ou Maladie et Mort, ou le Monde, Le Diable, La Chair, ou encore Paresse, Luxure, Colère et autres péchés capitaux. Ce genre est plutôt tourné vers un appel à la raison. Ce genre est aujourd'hui oublié, mais il connut au XVème siècle un immense succès. Ce genre est aujourd'hui oublié, mais il connut au XVème siècle un immense succès.

10 1) Les premières pièces 1) Les premières pièces L'accoutumance à des spectacles par « personnages » a donné assez vite matière à l'apparition de spectacles de nature profane. Le sens moral et religieux n'est en rien explicité : c'est au spectateur de le discerner, tout en riant des traits de satire.

11 2) Un théâtre de « carnaval » Le Carnaval, célébration de la rupture du carême chrétien, est aussi une façon de célébrer les prémisses du printemps. Dans de tels moments,la liesse populaire prenait des formes diverses ( danses, défilés, déguisements, cérémonies parodiques ) et des clercs de la Basoche* y introduisirent des pièces de théâtre. * Tous les gens du Palais de Justice : ils partagent le même goût pour les représentations dramatiques.

12 3) Le Dit et la Farce 3) Le Dit et la Farce Le Dit est un genre souple et multiforme ; en fait un monologue avant tout. Il est la source du monologue dramatique. Ces pièces sont brèves. De telles pièces se prêtent bien aux effets comiques de satire. Du monologue, ces pièces peuvent passer au dialogue : un acteur débite sur scène un monologue de fanfaron, puis un comparse sort d'au milieu des spectateurs et vient le contredire et révéler sa couardise. Il en va un peu autrement avec la Farce. Ce qui y importe avant tout, ce sont les gestes, les mimiques, les jeux de scène ; on n'est pas si loin de la pantomime. On peut jouer avec un texte très minime et parfois en jargon, ce qui le rend difficile à décoder aujourd'hui. Maître Pathelin au tribunal, gravure sur bois pour lédition de Pierre Levet en La Farce de Maître Pathelin, anonyme, vers 1420.

13 LEglise demande au Parlement dinterdire les pièces de théâtre car la population se presse aux représentations et se détourne ainsi des offices religieux. Il y eut des formes qui subsistèrent bien plus tardivement, la Farce notamment. C'est donc plutôt un faisceau de causes qui expliquent que les pratiques théâtrales médiévales se soient éteintes. Le théâtre médiéval a perdu de son audience et de sa créativité sous l'effet conjugué de nouvelles conditions et de nouveaux modèles.

14 Martine David, Le théâtre, éditions Belin, Patrice Pavis, Dictionnaire du théâtre, éditions Armand colin, Alain Viala, Histoire du théâtre, éditions PUF, 2005.


Télécharger ppt "2ndes option théâtre Dossier de recherche Marion Mijatovic 2 nde 10 Anastasia Dessez 2 nde 11."

Présentations similaires


Annonces Google