La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hervé Claustre I Coordinateur du projet I +33 (0)4 93 76 37 29 Observatoire Océanographique de Villefranche sur Mer Laboratoire Océaonlogique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hervé Claustre I Coordinateur du projet I +33 (0)4 93 76 37 29 Observatoire Océanographique de Villefranche sur Mer Laboratoire Océaonlogique."— Transcription de la présentation:

1 Hervé Claustre I Coordinateur du projet I +33 (0) Observatoire Océanographique de Villefranche sur Mer Laboratoire Océaonlogique de Villefranche sur Mer CNRS I UPMC Quai de la Darse, BP Villefranche sur Mer, France remOcean est financé par le Conseil Européen de la Recherche, ERC « Advanced grant » Développer une nouvelle génération de robots sous-marins, les flotteurs profileurs, afin dobserver les propriétés biologiques, chimiques et optiques de zones clés de lOcéan mondial, tel est lun des objectifs principaux du projet remOcean. Les résultats obtenus par ces flotteurs, combinés avec les observations satellites de la couleur de lOcéan aideront à mieux comprendre le rôle du phytoplancton dans la régulation du cycle du carbone dans le contexte du changement climatique. Lancé pour cinq ans ( ), ce projet qui a obtenu une bourse du Conseil européen de la recherche, sera étroitement lié à une activité déducation des scolaires et de sensibilisation du grand public. DRAFT VERSION

2 Les flotteurs profileurs sont des instruments scientifiques équipés de capteurs miniatures pour explorer lOcéan. En changeant leur flottabilité, ils sont capables de plonger jusquà 2000 mètres et de remonter à la surface. Si tôt atteinte, ils transmettent les données acquises au centre de recherche. Cest alors loccasion pour les scientifiques de communiquer avec eux et de leur envoyer des instructions avant un nouveau cycle de mesures. Un des avantages indéniables de ces robots sous-marins est quils peuvent être déployés dans des régions éloignées et hostiles pour observer de manière continue les propriétés des eaux océaniques. Cette technologie ultramoderne a déjà son «classique»: ca flotteurs opèrent dans tous les Océans du monde et collectent, tous les dix jours, des mesures de température et de salinité des eaux. Grâce au projet remOcean, ces observations physiques vont être désormais complétées par des observations biologiques, chimiques et optiques. Le projet remOcean repose sur cinq activités principales. Activité 1. Développement et tests de nouveaux flotteurs. Léquipe remOcean élabore les spécifications des instruments en partenariat étroit avec les fabricants. Les nouveaux prototypes sont équipés de capteurs miniaturisés qui mesurent les propriétés physiques, chimiques (p.ex. oxygène et nitrates) et bio-optiques (p.ex. densité de particules, quantité de phytoplancton). Les flotteurs sont intensivement testés avant leur déploiement «opérationnel». Activité 2. Déploiement des flotteurs et gestion des données. Les flotteurs seront déployés dans des zones océaniques clés. Il sagit de lAtlantique Nord subpolaire qui, bien que représentant 1,4% de lOcéan mondial, serait responsable de 20% de la séquestration de CO 2. Les grands déserts océaniques associés aux zones subtropicales des Océans Atlantique et Pacifique seront également la cible de toutes les attentions: ils représentent 60% de la surface océanique mais restent pourtant méconnus. Une fois déployés dans ces zones, les flotteurs communiqueront «en temps réel» les données acquises. Celles-ci seront automatiquement vérifiées et archivées de façon à faciliter leur usage par la communauté scientifique. Activité 3. Vers une vision 3D des propriétés biogéochimiques de lOcéan. Lanalyse de la couleur de lOcéan par les satellites permet de connaître la quantité de phytoplancton (beaucoup de phytoplancton: eaux vertes; peu: eaux bleues). Les satellites ne voient néanmoins que la partie superficielle de lOcéan. Les flotteurs «biogéochimiques» de remOcean complèteront cette information en profondeur. La combinaison «satellite-flotteurs» permettra alors de développer une vision tridimensionnelle de la biomasse végétale dans lOcéan. Activité 4. Budget de carbone pour les régions clés. Des modèles bio-optiques de photosynthèse seront «alimentés» par les données combinées «satellite-flotteurs». Ils permettront de quantifier les taux de fixation de CO 2 par la photosynthèse marine au sein des zones clés de remOcean. Pour chacune de ces zones, la variabilité saisonnière et interannuelle de cette fixation pourra être étudiée et les déterminants majeurs de cette variabilité identifiés. Activité 5. Communication et éducation. Sur la base de ces nouvelles technologies et des questions scientifiques abordées, remOcean vise à développer une nouvelle approche de sensibilisation du public aux sciences de lOcéan. Un effort sera particulièrement entrepris en direction des scolaires. Concentration de phytoplancton mesurée par un satellite couleur de lOcéan. Cycle de mesures dun flotteur profileur.


Télécharger ppt "Hervé Claustre I Coordinateur du projet I +33 (0)4 93 76 37 29 Observatoire Océanographique de Villefranche sur Mer Laboratoire Océaonlogique."

Présentations similaires


Annonces Google