La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sables bitumineux et oléoducs : même combat Marie-josée Béliveau Ethnogéographe 20 février 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sables bitumineux et oléoducs : même combat Marie-josée Béliveau Ethnogéographe 20 février 2014."— Transcription de la présentation:

1 Sables bitumineux et oléoducs : même combat Marie-josée Béliveau Ethnogéographe 20 février 2014

2 Sables bitumineux de l'Alberta (Fort Mc Murray) Délégation du Québec au Healing Walk à Fort Mc Murrayen en juillet 2013 : marche symbolique de « guérison de la Terre-Mère » organisée par les peuples autochtones. Aujourd'hui, nous en sommes à 3% des réserves du gisement Athabasca d'exploitée. Si nous continuons à l'exploiter, nous franchirons le cap selon lequel les changements climatiques sont irréversibles.

3 Exploitation des sables bitumineux à Fort Mc Murray Production = dégradation de l'environnement. – 715 km 2 de terres perturbés. – Déverse dans la nature 11 millions de litres deau toxique/ jour déversée (4 milliards par an). – Émet l'équivalent de 15 millions de voitures en gaz à effet de serre. – Pollution de la rivière Athabasca. Taux de cancer explosent dans des communautés autochtones, plus de 30 % de la moyenne canadienne. La communauté crie du lac Beaver : violations à ses traités territoriaux. 80 % du territoire des communautés autochtones leur est inaccessible à un moment ou lautre de lannée. Industrie, « dioxide de carbone n'est pas un matériel nocif, c'est de la nourriture pour les plantes ».

4 Multiplication des projets d'oléoducs = trouver une voie pour l'industrie des sables bitumineux Blocage en Colombie-Britannique du pipeline Northern Gateway. Président Obama hésite à accepter le projet Keystone XL que les environnementalistes et une importante partie de sa base électorale considèrent comme son test sur les changements climatiques. Pression au Québec = Enbridge et Transcanada.

5 Ligne 9 En novembre 2012, Enbridge dépose une demande à lOffice National de lÉnergie (ONÉ) du Canada pour inverser son flux et augmenter sa capacité à barils par jour, pour transporter le «pétrole lourd» des sables bitumineux de lAlberta. Oléoduc construit en 1975 qui transporte du pétrole importé à Montréal vers les raffineries de Sarnia en Ontario. Plus abrasif, ce pétrole représente un risque plus élevé de fuites et de bris pour cet oléoduc vieillissant. Cette substance visqueuse nécessite ajout de 30% de produits chimiques pour le pomper dans un oléoduc.

6 Ligne 9 En utilisant les données dun rapport d'Enbridge, l'Institut Polaris a recensé 804 déversements entre 1999 et Cela représente environ barils (25673 m 3 ) de pétrole brut. En juillet 2010, barils de pétrole lourd sont déversés dans la rivière Kalamazoo (Michigan) suite à une fuite dans un oléoduc construit à la même époque que la Ligne 9. C'est le déversement le plus coûteux et le plus difficile à nettoyer de lhistoire. Trois ans plus tard, il est encore en cours de nettoyage. Donc = Risques de bris et de fuites très élevés.

7 Transcanada : projet Oléoduc Énergie Est – L'albertaine TransCanada prévoit acheminer jusqu'à barils de pétrole brut/jour de l'Alberta vers des raffineries à Montréal, Québec, Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. Donc, acheminer le pétrole de l'ouest canadien vers les marchés de l'est du pays. – Nécessite la conversion d'un gazoduc de 3000 km en oléoduc et la construction d'un nouveau tronçon de 1400 km. – La construction de l'Oléoduc Énergie Est commencerait à la fin de 2016 et la mise en service de l'oléoduc est prévue pour la fin de l'année – Ce pipeline de 12 milliards (G) $, provoque la grogne chez ces producteurs de la région de Portneuf.

8 Conséquences (selon la CoVO) Communautaire et socio-environnemental Le raffinage aggravera la qualité de l'air de Montréal (2 e ville au Canada pour la mauvaise qualité de l'air). Les déversements polluent la terre, les cours d'eau et l'air, menaçant la santé et la sécurité (le pétrole se sépare en bitume lourd et en un nuage de gaz toxique cancérigène). Menace les droits des autochtones et détruit une superficie croissante de terres. Économie Le nettoyage des déversements : coûteux, souvent aux frais des contribuables. Les déversements du pétrole lourd sont beaucoup plus difficiles à nettoyer que ceux du pétrole conventionnel. Pétrole = ressource non-renouvelable. Environnement Industrie en train de devenir le plus grand émetteur de gaz à effet de serre (GES) au Canada. Contamination de la rivière Athabasca et des nappes phréatiques. Changements climatiques et énergies fossiles.

9 Projets pétroliers et gaziers Présentement = Intensification de l'exploitation des sources non conventionnelles de combustibles fossiles – dont les sables bitumineux et le gaz et le pétrole de schiste - au niveau international, au Canada et au Québec (Anticosti, golfe du St-Laurent). Intensification des projets dans les zones les plus reculées ou encore plus près des zones peuplées : Montérégie, Yasuni (Equateur), Arctique, etc. Or, il y a d'importantes retombées environnementales et climatiques. Quels lendemains voulons-nous?

10 Se sortir la tête des sables Oléoducs = voies de passage des sables bitumineux. Petroleum Communication Fundation : « Vital links in the energy supply chain ». Acceptation des oléoducs = acceptation de l'industrie des sables bitumineux. Plusieurs possibilités de bloquer ce grand projet global. Mais …. COMMENT??

11 Se sortir la tête des sables Différents groupes se mobilisent : Coalition Vigilance oléoduc (CoVO), Ensemble contre les sables bitumineux,groupes locaux, citoyens, agriculteurs, autochtones, Non directement touchéEs,... Important de créer un mouvement à travers le Canada et au-delà!

12 Défis Prix du pétrole et le tout au pétroles des politiciens et du monde des affaires en ce moment. Très GROSSE machine : entreprises, Conservateurs! Unir nos forces : Unir les 2 côtés de la frontière Unir les Mouvements contre Tar Sands, Keystone, TransCanada, Enbridge,... Unir mouvement autochtone et « blanc » Unir mouvement citoyens = agriculteurs, ruraux, urbains, syndicats,... Définir la cible : pétrole sale? Oléoducs? Pétrole tout court? … Et ce qu'on demande : Consultation? Transition? Abandon? … Rejoindre les gens qui ne se sentent pas concernés ou qu'on a exclus volontairement : « Non directement touchés ». Les oléoducs sont souterrains, invisibles. Les changements climatiques ne sont pas très tangibles non plus et sont contestés, cachés. – Répondre au discours : job, développement, Climate Gate, etc.

13 Forces du mouvement contre les sables bitumineux et oléoducs Opportunité de développer un mouvement pour un Québec sans pétrole. Inquiétude citoyenne. Grandes organisations mobilisées : Greenpeace, Equiterre, Alternatives,.. Peuples autochtones mobilisés Athabasca, Healing Walk, Idle No More, Prix Nobel contre les sables bitumineux (oct. 2013). Personnes connues : Neil Young (Fort McMurray looks like Hiroshima), Al Gore, Naomi Klein,... Contexte de dénonciation du réchauffement climatique. … Coast to Coast!

14 Quelques pistes d'actions Réseautage avec personnes touchées Sensibilisation Représentation (gouvernements, ONÉ, etc) Actions TransCanada Marche...

15 Quelques pistes d'actions Au niveau provincial, la consultation énergétique de l'automne 2014 n'a pas encore donné de résultats que nous avons déjà : Projets d'oléoducs Exploration à Anticosti Golfe du Saint-Laurent Or, il est crucial de réaliser de vraies consultations publiques et des évaluations environnementales avant la poursuite du développement pétrolier.

16 « Un peuple, qu'il soit du Mexique, du nord du Canada ou de la Russie, se renforce quand il s'apperçoit qu'il a autant de frères et de sœurs à travers le monde qui se battent pour les mêmes raisons. » - Roméo Saganash Coalition Vigilance Oléoduc - CoVO Courriel :

17


Télécharger ppt "Sables bitumineux et oléoducs : même combat Marie-josée Béliveau Ethnogéographe 20 février 2014."

Présentations similaires


Annonces Google