La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Agriculture La terre fournit Et pourtant Pour vivre normalement chacun a besoin de 2350 calories par jour, et la terre en produit 2720 par jour et par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Agriculture La terre fournit Et pourtant Pour vivre normalement chacun a besoin de 2350 calories par jour, et la terre en produit 2720 par jour et par."— Transcription de la présentation:

1 Agriculture La terre fournit Et pourtant Pour vivre normalement chacun a besoin de 2350 calories par jour, et la terre en produit 2720 par jour et par habitant 854 millions ne Mangent pas à leur faim 30 millions en meurent chaque année Et demain? En 2012/2013, 1 milliard d'habitants en plus Cela suppose 660 millions de tonnes de céréales supplementaires Et pendant ce temps: Production alimentaire mondiale :356 kilos de céréales / personne / an En 2030, 2 milliards dhabitants en plus On utilise les terres pour l'industrie automobile

2 Emission de gaz a effet serre Filiere Agro carburant (en théorie renouvelable) Utilisation finale (transports routiers) Production agricole Transformations industrielles Distribution et transport Mobilisation de grandes surfaces Changement climatique Concurrence avec cultures alimentaires Déforestation Monoculture Diminution biodiversité Famine, malnutrition danger santé Production et utilisation dengrais Utilisation machines agricoles Pollution sols et eaux Menaces En supposant que toutes les surfaces agricoles actuelles soient utilisées pour la fabrication de biodiesel, 40% seulement de nos voitures rouleraient avec ce combustible. Rien quaux Etats-Unis par exemple, lensemble du soja et du maïs produits sur le sol américain ne couvrirait que 5.3% des besoins nationaux en carburants. Les pays du Nord se révèleront très rapidement gourmands en terres agricoles arables. Ces terres ne sauraient être disponibles, il faudra aller les chercher là où elles se trouvent actuellement, et les créer au besoin. Pour cela, rien de plus facile, il suffit de déboiser. Si les cours du pétrole restent à un niveau élevé, «l'accroissement rapide de la production mondiale de biocarburant va faire monter les prix du maïs de jusqu'à 20 % d'ici à 2010 et de 41 % d'ici à 2020».. Les cours des autres denrées alimentaires, tels le blé et le riz, pourraient eux aussi être touchés par cette flambée, au fur et à mesure que les agriculteurs délaisseront ces cultures au profit du maïs. Or, selon les specialistes «le nombre de personnes confrontées à des problèmes de sécurité alimentaire augmenterait de 16 millions pour chaque hausse de 1 % des prix réels des produits de première nécessité. Cela signifie que 1,2 milliard de personnes pourraient régulièrement souffrir de la faim d'ici à 2025, soit 600 millions de plus que ce qui était précédemment prévu». Les plantations dhuile de palme destinées à la production de carburants végétaux envahissent de plus en plus les forêts tropicales humides. La Malaisie produit près de 5 millions de tonnes dhuile de palme par an. Ces plantations ont impliqué 87% des abattages de forêts humides entre 1985 et Aujourdhui, la forêt humide doit encore céder aux plantations de palmiers à huile quelque 6 millions dhectares en Malaisie et 16,5 millions dhectares en Indonésie. Au Brésil, de nouvelles forêts tropicales sont abattues pour cultiver du soja et de la canne à sucre. Le Brésil remplace déjà 40 % de sa consommation en carburants minéraux par des carburants végétaux et veut, de surcroît, exporter de grandes quantités de carburants végétaux La production accélérée au niveau mondial d'éthanol (à partir de maïs, de canne à sucre, de betteraves ou de déchets végétaux) et de biodiesels (à partir de soja et d'autres oléagineux) crée une compétition pour l'utilisation des terres les plus fertiles, doublée d'un accroissement de l'utilisation des engrais et des pesticides, et d'une menace pour la biodiversité quand de nouvelles terres sont converties à ce type de monoculture. "Il faut 232 kilos de maïs pour faire un plein de cinquante litres de bioéthanol"., "Avec cette quantité de maïs, un enfant peut vivre pendant un an". Déjà, au Brésil, on préfère faire pousser des biocarburants plutôt que des produits alimentaires. Jean Ziegler Pas démission de CO 2 Substitution essence L'idée de remplacer les carburants d'origine fossile par des biocarburants (produits à partir de la biomasse végétale) peut paraître un pas dans la bonne direction pour éviter l'aggravation du changement climatique. Pourtant, non seulement les plans pour leur production et leur utilisation ne sont pas la solution de ce problème mais ils en aggravent bien d'autres. Les biocarburants sont souvent préconisés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais pour les produire à grande échelle, il faut de l'eau, beaucoup d'eau. Deux fois plus que ce quest utilisé aujourd'hui pour l'agriculture, estime l'Institut International de l'Eau, qui se demande comment on pourra continuer à cultiver des aliments pour nourrir une population mondiale croissante. Les biocarburants suscitent donc beaucoup de questions. et constituent autant de menaces


Télécharger ppt "Agriculture La terre fournit Et pourtant Pour vivre normalement chacun a besoin de 2350 calories par jour, et la terre en produit 2720 par jour et par."

Présentations similaires


Annonces Google