La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 CE QUE L ENFANT DOIT SAVOIR POUR ÊTRE PROCHE DE DIEU ET S ATTACHER A LUI SINCEREMENT ET CONFIANT 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 CE QUE L ENFANT DOIT SAVOIR POUR ÊTRE PROCHE DE DIEU ET S ATTACHER A LUI SINCEREMENT ET CONFIANT 1."— Transcription de la présentation:

1

2 1

3 CE QUE L ENFANT DOIT SAVOIR POUR ÊTRE PROCHE DE DIEU ET S ATTACHER A LUI SINCEREMENT ET CONFIANT 1

4 La première chose à enseigner à lenfant … ce sont les signes de Dieu, notre créateur et lauteur de lunivers, Sa création

5 Enseigner la parfaite création de Dieu à laide dexemples illustrés

6 Sans fleurs, les abeilles ne peuvent pas survivre (elles ont besoin de nectar et de pollen) et sans abeille et autres insectes pollinisateurs, les fleurs ne peuvent pas se reproduire (elles ont besoin de labeille pour transporter le pollen de fleur en fleur) Les insectes visiteurs de fleurs ont été crées en même temps que ces fleurs par une Intelligence supérieure dotée d'un savoir et d'une grande puissance

7

8 Encore plus fort : cette orchidée appâte labeille mâle grâce à un leurre parfait « labdomen de sa femelle » avec en prime la même odeur -à la molécule près pour attirer le mâle Plus étonnant encore : une fois fécondée, la fleur repousse toute future visite (inutile) en émettant lodeur de la femelle prête à pondre de sorte à linciter à butiner à côté Et ce nest pas tout … linsecte retient lodeur de sa compagne pour ne plus la rencontrer Mais chaque fleur a sa chance … Avec chacune un parfum légèrement différent

9

10 Certains Hommes ont leur cœur voilé et nient les signes de Dieu en raison du libre arbitre dont Dieu les a doté

11 Quand Dieu le Très Haut a fait descendre ces quelques versets sur le prophète, «En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde nous du châtiment du Feu », il pleura en les récitant puis dit: « Malheur à celui qui les récite et ne les médite pas ! » (Hadith n° 620 rapporté par Ibn Habbâne dans son Sahhîh)

12 Les signes qui témoignent de l'existence de Dieu et dont Dieu a rempli l'univers répond Anas Lala ne sont pas des preuves mathématiques qui auraient forcé les hommes à croire en contraignant la raison mais des faisceaux darguments par lesquels la raison trouve confirmation de ce que son cœur lui souffle en amont -le cœur spirituel et non celui qui bat dans la poitrine-

13 En fait Dieu a voulu mettre les hommes à l'épreuve (S18 V6-7). Or si Dieu avait envoyé des preuves logiquement contraignantes, il n'y aurait plus eu d'épreuve : la foi ne serait pas une foi si elle pouvait être prouvé mathématiquement : on saurait alors que Dieu existe comme 2 et 2 font 4

14 La foi ne s'impose pas mais découle d'un choix : il faut que les hommes veulent lire les signes dans le sens de ce que leur souffle leur cœur spirituel, réceptacle de la foi. Sinon l'homme se trouve dans ce qu'évoque cet verset : « Ils ont un cœur mais ne raisonnent pas avec lui » (S 7 v179) « Dieu a scellé leur cœur et leur ouïe. Et sur leur vue se trouve un bandeau » (S2 v7)

15 Au fur et à mesure que, après sa naissance, l'homme grandit, toutes ses prédispositions s'expriment : ses capacités physiques, intellectuelles et sociales se développent, de même que son besoin de spiritualité, le "cœur" aussi s'éveille. Vient ensuite l'âge de raison, quand l'homme acquiert le minimum de maturité voulue. Il trouve alors dans l'univers, s'il raisonne avec l'accompagnement de son cœur, la confirmation de ce à quoi son cœur était, depuis la naissance, prédisposé.

16 Dieu dit dans le coran, S4 v35 : « Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d'un arbre béni : un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est Omniscient »

17 La plénitude de la connaissance de la vérité divine sobtient en effet par la jonction de 2 foyers de lumière ainsi que le comprends du verset 35 de la sourate 24 ( la lumière) Ibn Abbas, compagnon et cousin du prophète surnommé le traducteur du coran et que détaille Ibn Qayyim : « le cœur du croyant est près de connaitre la vérité par sa norme (Fitra) et son intelligence, puis vint la révélation qui exerça son action, de sorte que la lumière de sa Fitra donnée par Dieu combinée avec la lumière de la Révélation devient plus lumineuse : lumière sur lumière »

18 Parallèlement, lorsque - avec la permission de Dieu la foi senracine dans le cœur, ce sera ce dernier qui soufflera à la raison. Lhomme dont la raison est sous le flux du cœur aura acquis la sérénité dans la foi (cœur illuminé par la foi)

19 Evolution de la graduation de la foi par A ben Mansour Ouverture Porte dentrée de la Foi Ouverture Porte dentrée de la Foi Islam (stade 1 des soumis : mouslimîn) Islam (stade 1 des soumis : mouslimîn) Imâne et ihsân (stade 2 et 3 des croyants ou mouminîn : ceux de la voie droite et des rapprochés) Pratique éclairée par la foi grâce à laquelle la foi augmente … la conviction est ici est toujours dépendante de la raison ou faisceaux darguments léclairant Pratique éclairée par la foi grâce à laquelle la foi augmente … la conviction est ici est toujours dépendante de la raison ou faisceaux darguments léclairant Pratique embellie par la foi où le croyant se rapproche de Dieu … la conviction est ici libérée des attaches de la raison ; la foi éclaire la raison jusquà ce que le croyant arrive à adorer Dieu comme sil Le voyait comme de « sentir la présence des anges » Pratique embellie par la foi où le croyant se rapproche de Dieu … la conviction est ici libérée des attaches de la raison ; la foi éclaire la raison jusquà ce que le croyant arrive à adorer Dieu comme sil Le voyait comme de « sentir la présence des anges » Shahada : profession de foi en Dieu, les anges, les Livres, les Messagers, le Jour dernier, le destin : cest quand la raison -dont tout être humain est pourvue- trouve confirmation de ce que lui souffle le cœur spirituel, réceptacle de la foi

20 Niveau de Foi

21 La deuxième chose à enseigner à lenfant … ce sont les signes de Dieu, notre créateur qui prends soin de Sa création

22 Il est important de souligner la sollicitude de Dieu envers ses Créatures à travers la vie des plantes comme des animaux Si Dieu prends tant soin de ses créatures, cest quIl nous aime … que dire alors de lattention quIl nous porte ?

23 LArum est une fleur formée d'une sorte de cornet (la spathe) verdâtre d'où sort un spadice renflé jaune ou rouge. On dirait un pistil, mais c'est un leurre, pour attirer les insectes Larum : un piège à insectes en vue de la pollinisation

24 Le piège... Cette petite mouche imprudente se pose sur le spadice. Attirée par une odeur âcre, elle descend et s'introduit dans la chambre, en faisant plier les poils de l'entrée. Mais la voilà maintenant enfermée ! Elle essaie de remonter, en vain ! Pas moyen de franchir la barrière des poils qui, dans ce sens, sont retenus par les bords du piège. Se débattant, l' insecte va venir polliniser les fleurs femelles, et récupérer du pollen des fleurs mâles qu' il ira disséminer dans un autre arum, quand au bout de quelques heures, il sera libéré (une fois pollinisé, la fleur fane et linsecte peut ressortir) Sur dautres arums, le spadice est glissant et linsecte ne peut pas remonter. Après la pollinisation, il sèche.... et la pollinisation avant la libération

25

26 Concernant les signes de Dieu, il est indispensable dinterpeller lintelligence et le cœur de lenfant dès son plus jeune âge afin de le familiariser à la méditation propice à léveil du cœur

27

28

29 Il lui a donné une nature adoratrice et une conscience du bien et du mal Lhomme est libre de choisir sa voie : dans le rappel de Dieu ou la fuite éphémère Lêtre humain comprends que Dieu a envoyé des prophètes et révélé des livres saints parce quil ne peut saisir seul complètement ce que Dieu attends de lui

30 La troisième chose à enseigner à lenfant … la vie des prophètes élus par Dieu pour nous guider en particulier du dernier

31 Enseigner la vie du jeune orphelin arabe Mohammad que lhistoire a consigné avec beaucoup de précisions La grotte Hira de la montagne Nour se trouve à 400 km de la Mecque C 'est au cours du 3ième Ramadan où Mohammad effectuait une retraite dans la grotte Hira qu'il reçut les premiers versets du Coran en même temps quil apprit son élection par Dieu pour être son Messager auprès de lhumanité

32 la révélation va s'interrompre un certain temps. Il va la souhaiter, la vouloir, l'appeler désespérément. Mais la révélation ne vient pas. Il s'en plaint à sa douce épouse : celle-ci lui dit des paroles consolantes qui ne consolent pas... Enfin après une longue attente, la révélation reprend et lui donne lassurance que la révélation ne vient pas de lui-même - à sa volonté mais provient bien de Dieu - Le créateur. la révélation va s'interrompre un certain temps. Il va la souhaiter, la vouloir, l'appeler désespérément. Mais la révélation ne vient pas. Il s'en plaint à sa douce épouse : celle-ci lui dit des paroles consolantes qui ne consolent pas... Enfin après une longue attente, la révélation reprend et lui donne lassurance que la révélation ne vient pas de lui-même - à sa volonté mais provient bien de Dieu - Le créateur.

33 Al Harith ibn Hicham a interrogé le Messager de Dieu, rapporte Aicha : Ô Messager, comment te vient la révélation ? « des fois », avait répondu le prophète, « elle vient comme le tintement dune cloche, elle mest le plus pénible. A son interruption, je saisis tout ce que lange a dit …, dautres fois, lange de la révélation se manifeste à moi sous la forme dun homme, il me parle et je retiens tout ce quil me dit »

34 Le prophète est mort en jours après le dernier verset révélé Lannée de sa mort, lange Gabriel lui a fait réciter le coran en entier 2 fois au lieu dune fois comme il le faisait chaque année Il a alors compris que sa mission était terminée

35 Cest au cours de la dixième année de sa mission que la prière a été prescrite afin de louer Dieu et renforcer la lumière de notre foi grâce au lien avec Lui

36 CE QUE LE PARENT DOIT VALORISER POUR QUE L ENFANT PRENNE COMME MODELE LES VERTUEUX 2

37 OU TOUT AU MOINS POUR QUE LENFANT AIT ENVIE D IMITER LE PROPHETE ET SES PIEUX COMPAGNONS

38 NON DANS LA FORME ET LIMITATION DE LEURS GESTES MAIS DANS LA SINCERITE DE L INTENTION ET LE BEL AGIR

39 EN QUÊTE DE PERFECTION ET DE BONNES PENSEES (CŒUR) POUR SEMER LES GRAINES DE VERITE ET DE JUSTICE

40 La première chose à enseigner à lenfant … Cest la sincérité et noblesse de comportement des compagnons et de leurs successeurs

41 Enseigner le comportement exemplaire des compagnons éclairés par le message divin et sinspirant du modèle du prophète Omar et Aboubakar se concurrençaient dans le bien pour augmenter en valeur auprès de Dieu tel lalpiniste qui cherche à atteindre le sommet dune montagne

42

43 Un jour quOmar, ayant apprit l'existence dune vieille femme, eu décidé d'aller lui rendre visite pour travailler à son service, il remarque que sa chambre est déjà nettoyée à chaque fois qu'il se rend chez elle Comme il l'interrogeait sur la raison à cela, elle lui répondait qu'un homme qu'elle ne connaît pas venait lui nettoyer sa chambre régulièrement. Omar se cacha un jour pour voir qui est l'homme qui vient nettoyer la chambre de la vieille femme. Cétait Aboubakar comme dhabitude qui lavait précédé comme il sen doutait bien

44 Le Prophète a dit a ce propos : « Le plus sincère des hommes dans sa foi est Aboubakar » «Le plus ferme des gens dans sa foi est Aboubakar». « Si on mettait la foi de toute la communauté dans une balance et celle d Aboubakar dans une autre balance, la foi d Aboubakar pèsera plus lourd ». La clé de la personnalité d'Aboû Bakr: Le prophète nous a expliqué doù vient le fait qu Aboubakar dépasse tous les compagnons dans les œuvres de bien ! Il a dit : « Aboubakar ne vous a pas dépassé par le nombre de ses prières ni de ses jeûnes, mais par quelque chose qui sest nichée dans son cœur »

45 A noter que la sincérité nichée dans le cœur, cest le fait de nourrir de Bons Sentiments ainsi que nous la expliqué notre prophète bien aimé

46 « La religion (dîn), dit le Prophète Mohammad cest le fait de nourrir de bon sentiments (naSiHat) Envers qui ? demanda-t-on parmi les compagnons envers Dieu, reprit-il envers son Livre, envers son Prophète, envers les Imams des musulmans (savants et dirigeants) et envers la communauté musulmane » (Hadith rapporté par Mouslim)

47 - Foi en Dieu sans rien lui associer - Aimer Dieu, savoir Le Remercier - Rechercher sa seule satisfaction dans les actes de culte (comme en faisant la prière pour satisfaire Dieu plutôt que pour être vu des gens) - Avoir une bonne image de Dieu - Faire de bonnes actions pour Lui plaire et obtenir Son amour - Apprendre sa religion et la défendre - Détester la mécréance et la perversité tant intérieure quextérieur (cœur sain) (celui qui ment nest pas croyant - oublie Dieu - au moment où il ment ainsi que latteste une parole du prophète) - Simprégner des attributs divins tel « Le Miséricordieux » (celui-ci a 99 Noms minimum qui sont tels que celui qui en fera le ihsâ entrera au Paradis - ihsâ = linvoquer par ces Noms ou agir selon eux ) Exemple de bons sentiments envers Dieu

48 - se préoccuper du sort de la communauté « celui qui ne se soucie pas du sort des musulmans nest pas des nôtres », répétait le prophète Mohamad - craindre dimposer trop à la communauté, faciliter le chemin des exigences (il sagit de considérer comment on se dirige vers les exigences et non de les supprimer et tout en étant exigeant avec soi même, dêtre magnanime envers les autres comme dabréger la prière quand les enfants pleurent par compassion envers la maman ou de présenter lislam avec douceur et mansuétude) Ou envers la communauté

49 - être doux envers les croyants, les soutenir au lieu de les juger (visage souriant, cadeaux, entraide, cacher les défauts, bonté entre époux, miséricorde envers les jeunes, conseiller discrètement par lexemple celui qui sollicite ou se trompe) - Porter secours à son frère (sœur en Islam) et implorer le pardon pour eux (le cousin dAboubakar avait participé à la calomnie dAïsha alors le compagnon du prophète Aboubakar décida de ne plus laider financièrement ; Dieu recommande le pardon à cette occasion dans le verset 22 de la sourate 24 même en absence dexcuses) envers la communauté

50 La deuxième chose à enseigner à lenfant … Cest la quête incessante de perfection et dexactitude chez les compagnons

51 Enseigner le dévouement des compagnons puis des pieux après eux pour la vérité et le Savoir Cest grâce à eux que les paroles et actes du prophète nous sont parvenus : ils les mémorisaient et ne les transmettaient pas sans être sûrs quils venaient bien du prophète

52 Le calife Omar exigeait un témoin pour sassurer dun hadith inconnu de lui « comme de sen aller après avoir frappé à la porte 3 fois sans recevoir de réponse » Les compagnons étaient à ce point consciencieux que certains ont été jusquà voyager pour vérifier des hadiths ; cest le cas dAbou Ayyub al Ansari parti de Médine en Egypte pour vérifier un hadith (un seul) quil ne connaissait pas auprès de Uqba ben amir qui lavait entendu du prophète

53 Le compagnon Ibn Massoud disait : « Par celui que nul nest en droit dêtre adoré que Lui, nuls sourate et verset ne sont descendus sans que je sache dans quelle circonstance ils ont été révélés. Et si je connaissais quelquun plus connaisseur que moi que les chameaux peuvent atteindre, jirais à sa recherche » (rapporté par Al Boukhari)

54 Abou Hurayra est le compagnon du prophète qui a le plus rapporté de hadiths (5374 dont 1000 de son vivant) Il sétait attaché au pas du prophète et prenait note de ce quil disait et faisait Un recueil de 138 hadiths rassemblés par Abou Hurayra pour son élève Hammam ben Munabbih nous est parvenu intact après avoir été enseigné et transmis au fil des âges de génération en génération des siècles durant

55 Maintenant, les livres de hadiths sont écrits sans leur chaine - encore disponible dans les recueils anciens conservés - sauf quand la chaine est courte comme ci après :

56

57 Limam Al Boukhari, qui a vécu 200 ans après le prophète Mohammad, est le premier à séparer les hadiths sûrs des autres grâce aux biographies (vies) des transmetteurs avant de les consigner par écrit, hadiths quil a recueilli au cours de 16 ans de voyage après avoir rencontré plus de 1080 savants et retenu près de hadiths (avec leurs chaînes) I l en a rejeté plus de après avoir rejeté les chaines incomplètes ou comportant un narrateur peu fiable pour sa mémoire ou sa moralité. Ainsi, après un long voyage pour entendre des hadiths dun savant réputé, al Boukhari fit demi tour quand il le vit maltraiter (tromper) un animal

58 Parole du prophète entendue par Omar ibn al Khattab Transmission de bouche à oreille au cours des ans avec une seule chaîne de transmission Parole transcrite par al Boukhari dans un recueil

59

60 Parmi les hadiths Ahad rapportés par peu de gens, la parole « les actes ne valent que par leur intention » est un hadith sûr car il remplit 4 conditions : Transmetteurs fiables de bonne moralité « pas de grand péché, brutalité envers les animaux, de mensonges» et ne possédant pas une mémoire défectueuse dénoncée par leurs élèves Transmetteurs fiables de bonne moralité « pas de grand péché, brutalité envers les animaux, de mensonges» et ne possédant pas une mémoire défectueuse dénoncée par leurs élèves Absence de défauts cachés dans la chaîne « comme de rapporter de son maitre ce quon na pas entendu de lui ; le nom dun transmetteur écrit avec une erreur ; lomission dun transmetteur faible entre 2 transmetteurs fiables contemporains » ou le texte « comme des éloges exagérés envers Ali, un membre de la famille du prophète» Absence de défauts cachés dans la chaîne « comme de rapporter de son maitre ce quon na pas entendu de lui ; le nom dun transmetteur écrit avec une erreur ; lomission dun transmetteur faible entre 2 transmetteurs fiables contemporains » ou le texte « comme des éloges exagérés envers Ali, un membre de la famille du prophète» Chaîne ininterrompue (chacun transmet ce quil a entendu de son maître) Il ne devait pas manquer le nom dun narrateur ou y avoir un narrateur inconnu Chaîne ininterrompue (chacun transmet ce quil a entendu de son maître) Il ne devait pas manquer le nom dun narrateur ou y avoir un narrateur inconnu Texte non marginal (contredit par le coran ou un texte plus fiable) comme lunique hadith indiquant le passage sur les chaussettes et les sandales au lieu des chaussons par les autres Texte non marginal (contredit par le coran ou un texte plus fiable) comme lunique hadith indiquant le passage sur les chaussettes et les sandales au lieu des chaussons par les autres 1234

61 hadith moins sûr (hassan) : Transmetteurs MOINS fiables (défaillance minime) Ayant une moins bonne mémoire tout en ayant une bonne moralité Transmetteurs MOINS fiables (défaillance minime) Ayant une moins bonne mémoire tout en ayant une bonne moralité Absence de défauts cachés dans la chaîne ou le texte Absence de défauts cachés dans la chaîne ou le texte Chaîne ininterrompue Pas de vide dans la chaîne Chaîne ininterrompue Pas de vide dans la chaîne Texte non marginal (non contredit par le coran ou un texte plus fiable) Texte non marginal (non contredit par le coran ou un texte plus fiable)

62 Hadith faible (daif) pour 1 ou plusieurs des raisons ci-dessous : Transmetteurs non fiables Ayant une mauvaise mémoire et/ou un mauvais comportement Transmetteurs non fiables Ayant une mauvaise mémoire et/ou un mauvais comportement Défauts cachés dans la chaîne ou le texte Défauts cachés dans la chaîne ou le texte Vide dans la chaîne Texte marginal (contredit par le coran ou un texte plus fiable) Texte marginal (contredit par le coran ou un texte plus fiable)

63 hadith fabriqué (mawdou) : pour 1 ou plusieurs des raisons ci-dessous : Chaîne avec un menteur Chaîne avec un menteur Défauts cachés dans le texte : (anomalie présente à une époque particulière … comme en période de rébellion) Défauts cachés dans le texte : (anomalie présente à une époque particulière … comme en période de rébellion) Chaîne ininterrompue Pas de vide dans la chaîne Chaîne ininterrompue Pas de vide dans la chaîne Texte à lencontre des normes établies par le prophète

64

65 Une chose imaginée dont lexpression orale ou écrite savère se conformer à la réalité est une vérité. Lorsquelle est affirmée par une preuve infalsifiable, cette vérité devient une vérité scientifique

66 Chercher la Vérité et y consacrer son temps, son énergie, son argent et sa vie est un principe fondamentale de notre religion On se doit dadhérer à la vérité, à la maison, à lécole, avec ses amis etc. Si on ne soutient pas la vérité, on soutient alors le futile (inutile) ou lignorance, le mensonge voire lhypocrisie

67 CE QUE L ENFANT A BESOIN DE SAVOIR POUR S ATTACHER AU CORAN ET A SON ENSEIGNEMENT 3 66

68 Le Coran, guidance de Dieu révélée aux hommes … est conservé sous forme de livre accessible à tous 67

69 Enseigner la parfaite conservation du Coran (dernière guidance de Dieu aux Hommes descendu au VII S sur Mohammad) Le coran nous est parvenu identique à loriginal comme le confirme lhistoire ainsi que létude des manuscrits anciens … son authenticité ne fait aucun doute ceci conformément à la promesse divine de le conserver (S 15 v9) 68

70 Le prophète Mohammad appelait un scribe, sitôt qu'il recevait une révélation (la révélation dura 23 ans, de l'an 610 à l'an 632) et il lui dictait les versets reçus. Il nous est rapporté que Zaïd Ibn Thâbit l'un des 29 scribes du prophète à médine a dit : « On avait l'habitude de compiler le Coran sur des morceaux de parchemin en présence du prophète » 69

71 Alors la mort de 70 compagnons connaissant le coran par cœur, par peur de voir le coran se perdre et ceci moins dun an après la mort du prophète le calife Aboubakar a fait rassembler le coran (il a fini dêtre rassemblé sous le règne du calife Omar et fut entreposé chez sa fille et épouse du prophète Hafza à sa mort) Il fallait toute une pièce pour entreposer la copie du coran ainsi préparé et constituée de tablettes, parchemins et palmes de dattier assemblés. 70

72 Maquette reconstituant la maison et la mosquée du Prophète à Médine (elle est construite en briques avec une toiture recouverte de feuilles de palmier et de troncs darbres) 71

73 On fabriquait le parchemin en épilant la peau de mouton avec de la chaux (pour enlever les poils) puis en la laissant sécher à l'air. Pour écrire 1/2 page du Coran il fallait la peau d'un mouton entier, soit un millier de peau de mouton pour un seul coran ! Depuis 751 (119 ans après la mort du prophète), le coran est accessible à tous grâce aux nombreuses bibliothèques de lempire musulman après quils eurent appris des chinois comment fabriquer du papier à base de chiffons de lin, de chanvre ou de coton réduits en bouillies 72

74 Fragment de Coran égyptien daté du X siècle imprimé par xylographie (reproduction multiple d'une image sur un support plan, papier ou tissu, en utilisant une tablette de bois gravé comme empreinte) Bibliothèque de linstitut Bayt al hikma fondé à Bagdad par le calife Al Mamoun dès 832 soit 200 ans après la mort du prophète. Elle comporte 1 million d'ouvrages (à une époque où la population de lEurope centrale ne sait ni lire ni écrire et na pas accès au livre saint) 73

75 Aujourd'hui, on peut produire à la chaîne des milliers de mètres de papier à la minute (en fibres de bois depuis 1719), à l'aide de machines (depuis 1799) De plus, il faut un seul arbre (soit 80 kg de bois) et litres d'eau pour produire 40 kg de papier (soit 8000 feuilles format A4 pesant 5g); il faudrait moutons pour fabriquer la même quantité de feuilles qu'un seul arbre. Par ailleurs, grâce aux presses à imprimer, on peut reproduire un même livre autant de fois que l'on veut et en très peu de temps, à partir d'un modèle et le rendre accessible pour un prix peu couteux 74

76 Nous vivons donc une époque formidable où chacun peut avoir accès au Coran, dernier Livre Saint conservé par Dieu conformément à Sa promesse, comme il constitue le dernier Message destiné à l'humanité toute entière jusqu'à la fin des temps, dont le premier signe mineur est la venue du dernier prophète pour la dernière génération d'Hommes parvenus à l'âge mûr de l'humanité. 75

77 A noter que les manuscrits anciens ne comportaient pas de ponctuation et quil existe des variantes de lecture remontant toutes au prophète pour le même texte manuscrit 76

78 77

79 Moins dun an après la mort du prophète donc, une copie du Coran était composé (feuillets) sur lordre dAboubakar laquelle copie déposée Hafza a servi à rédiger 20 ans plus tard les exemplaires envoyés dans tout lempire (feuillets reliés) par Othman La copie du Coran a été rédigé avec un maximum de précautions : 2 traces écrites du verset en plus dêtre mémorisé par au moins 2 compagnons. Tous les versets et sourates ont été mis par écrit dans lordre de la récitation enseignée par lange Jibril 78

80 79

81 80

82 1. la variante de psalmodie, (manière de lire, de prononcer un mot) comme par exemple lunique mot roi dans la Fatiha (sourate douverture) malik ou mâlik مَلِكِ مَالِكِ C'est d'ailleurs pour cela que l'on parle de "lecture" 2. La variante de découpage de la longueur dun verset (autrement dit, il peut parfois exister une différence dans la longueur du verset soit de larrêt au cours de la lecture dun verset comme dans la sourate n° 18) Celle-ci est en fait une conséquence directe des modalités de psalmodie. Un seul coran mais plusieurs lectures A noter que le coran a été récité avec quelques variantes de lectures transmises jusquà nous aujourdhui, et que la copie du Moushaf dOthman permettait dintégrer 81

83 Texte du Moushaf (feuilles reliées) de Othman selon la lecture (voyellisation) de Hafs (180 H/ 796), du nom de l'un des spécialistes de cette science qui, formé à Koufa au deuxième siècle de l'hégire, fixa par écrit l'une des lectures qui y étaient enseignées, celle de Nâfi, un des compagnons qui la tenait du prophète (169 H/785). Texte du Moushaf (feuilles reliées) de Othman selon la lecture (voyellisation) de Warch (197 H/ 812), l'un des spécialistes de la lecture médinoise, qui comme son homologue Hafs consigna par écrit une autre lecture du Qoran; il s'agit de la lecture du compagnon Asim qui lui aussi la tenait du prophète (127 H/744). 82

84 Exemple de différence de découpage des versets entre 2 lectures : 83

85 Exemple de différence de récitation dun mot entre 2 lectures : 84

86 85

87 « Le texte coranique, au début de sa révélation, ne pouvait être récité que d'une seule façon (al-Bukharî). Mais quand des personnes de diverses régions commencèrent à se convertir à l'islam, le Prophète lui-même demanda à l'ange Gabriel de transmettre à Dieu sa demande : que soient rendues possibles un certain nombre de variantes de récitation du texte coranique : Dieu accepta sa demande et il y eut donc la possibilité de deux (catégorie de) "lettres", ce qui apporta des variantes. Mais le Prophète en demanda plus; sa demande fut également acceptée, et il y eut trois (catégories de) "lettres". Suite à sa troisième demande, la possibilité de sept (catégories de) "lettres" fut accordée (Muslim). Par ces demandes, le Prophète voulait que tous les Arabes puissent réciter facilement le Coran ("Inna ummatî lâ tutîqu dhâlik" : rapporté par Muslim, n° 821 ; "Hawwin 'alâ ummatî" : rapporté par Muslim, n° 820) ; il pensait surtout à ceux qui étaient illettrés, très vieux ou très jeunes (at- Tirmidhî) ; pour ces catégories de personnes, il est effectivement très difficile de se défaire d'une habitude de prononciation ou d'un accent particulier et de prononcer certains termes (sur le plan morphologique ou syntaxique, ou bien sur le plan de l'accent) selon les particularités de dialectes autres que le leur » «La Maison de l'Islam », A A Lala, article n°181 : "Pourquoi y a t-il des variantes de récitation dans le texte coranique" La raison des variantes de lecture Pour plus de détails : 86

88 Al-Miswar Ibn Makhrama et Abdarrahmân Ibn Abd de la tribu d' al-Qâra ont rapporté qu' ils ont entendu Omar Ibn alKhattâb dire : "J' ai entendu Hichâm Ibn Hakîm réciter la sourate (n°25) al fourqân du vivant de l'Envoyé de Dieu. Je l'écoutai avec attention et m' aperçus qu' il prononçait nombre de lettres autrement que ne me les avait prononcées l'Envoyé de Dieu. Je fus sur le point de l'arracher de sa prière, mais je pris patience jusqu' au moment où il eut accompli la salutation finale ; alors je le saisis par son châle (rida') et lui dis : "Qui t'a fait réciter cette sourate de la façon que je viens de t'entendre le faire?", "c'est, me répondit-il, l'Envoyé de Dieu qui me l'a fait réciter ainsi". "Tu mens, repris-je, l'Envoyé de Dieu me l'a fait réciter d'une autre façon que toi" … 87

89 Alors je l'emmenai chez l'Envoyé de Dieu et dis : "Je viens d'entendre cet homme réciter la sourate al fourqân avec des prononciations que tu ne m as pas fait dire". "Lâche-le", répliqua l'Envoyé de Dieu. Puis il ajouta : "Récite, ô Hichâm". Celui-ci ayant récité de la façon dont je l'avais entendu réciter, l'Envoyé de Dieu dit : "C'est ainsi que cette sourate a été révélée". Ensuite, (s'adressant à moi), il dit : "Récite ô Omar ". Et je récitais de la même façon dont il m' avait fait (autrefois) réciter. "C'est ainsi, reprit de nouveau l'Envoyé de Dieu, que le Coran a été révélé "; « il a été révélé avec sept variantes de lectures. Employez celle qui vous est la plus commode ». Hadith rapporté par Al-Boukhârî 88

90 Le Coran, guidance de Dieu révélée aux hommes … est venu renouveller la foi alors que le message de Dieu se perdait 89

91 Quel est le rôle du Coran ? dernière guidance de Dieu aux Hommes avant le Jour du Jugement 90

92 91

93 92

94 Et lorsque Dieu dit : « … Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre... » (S6 v38) Cela ne signifie pas que le coran contient toutes les sciences et tous les savoirs mais plutôt que le coran renferme le point de départ de toute connaissance (au sens islamique du terme soit quelle engendre la certitude) car il met lhomme devant le schéma complet de lentité cosmique dans son intégralité, au point que toute vérité scientifique ne trouve sa validité exacte si elle nest pas replacée dans ce cadre de référence

95 94

96 95

97 Dieu informe le prophète que 1) les prophètes précédents invitaient à adorer Dieu avec des méthodes variées et diverses 2) le coran rends caduque (périmé) les messages précédents 96

98 Les livres saints précédents le coran sont aujourdhui caduques et périmés (ne peuvent et ne doivent plus être suivi) car non seulement ils renferment une voie et méthode passées mais aussi le message originel est déformé et ne contient plus guère de guidance Nayant pas été conservés, les livres saints précédents le Coran contiennent des énormités à côté de certaines vérités et des erreurs dont certaines sont corrigées par Dieu dans le Coran 97

99 98

100 La Bible (NT) des chrétiens est un témoignage de chrétiens qui ont entendu parler du prophète Jésus. Les plus vieux manuscrits sont incomplets et différent du texte actuel ainsi que leurs copies La Thora des juifs reprends lhistoire de lhumanité depuis Adam jusquau prophète Moïse Les manuscrits originaux sont perdus et les plus vieux différent du texte actuel Fragment de papyrus en grec (P106) du troisième siècle (Nouveau Testament, NT) Copie de manuscrits en grec daté vers 200 ans av JC (manuscrits de la mer morte) 99

101 En résumé, on ne dispose que de copies … des copies de copies … de versions différentes … des livres saints précédents le Coran, lesquelles copies sont des traductions en grec au lieu de la langue originale hébreu (pour les juifs) ou araméen (langue de Jésus). (Outre les oublis ou rajouts de scribes mélangés au message original en raison de leur mauvaise conservation, il existe de nombreuses contradictions, des erreurs scientifiques en plus dénormités illustrant leur non authenticité) 100

102 101

103 Cest ainsi que le croyant invité dans le Coran à placer sa confiance en Dieu ou dadopter les belles manières des prophètes en est bien incapable avec les récits de la Bible puisque limage de Dieu et des prophètes y est piteuse ou minable - sais-tu quil y a des passages classés X (sans pudeur) et des récits salissant limage des prophètes ou fantaisistes tel celui en genèse 32/28 où Jacob lutte avec Dieu et le gagne - 102

104 En comparant la morale dun récit tiré du coran ou dun livre précédent, on réalise pleinement avec le cœur … … combien le Coran est une parole merveilleuse qui mène et guide vers la droiture et a une provenance divine ou combien la nouvelle Révélation purifie la foi 103

105 Cest le cas des récits des prophètes de Dieu Jacob et Joseph (sourate 12) Pour Jacob : C'est un père de peu de foi qui parle dans la Bible (Genèse 37) alors que c'est le prophète plus que le père qui s'exprime dans le Coran Pour Joseph : il est affecté d'un caractère dur et cynique dans la Bible (Genèse 42;47) mais loué par Dieu dans le Coran pour son caractère doux et indulgent 104

106 Le Coran, guidance de Dieu révélée aux hommes … est venu transmettre la bonne nouvelle du Paradis aux pieux 105

107 Le regroupement familial au Paradis … pour les pieux, promesse divine dans le coran 106

108 Dieu nous promet par Sa grâce : « Ceux qui auront apporté foi et que leurs enfants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs enfants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs œuvres. Chaque homme sera responsable de ce qu'il aura acquis » (Coran, sourate 52 verset 21). Ibn Abbâs (compagnon du prophète) commente ce verset ainsi : "Lorsque l'homme entrera au Paradis, il questionnera au sujet de ses parents, de son épouse et de ses enfants. On lui dira : "Ils n'ont pas atteint le même degré que toi." Il dira : "Seigneur, (le mérite de) ce que je faisais (doit revenir) à moi et à eux » 107

109 si un membre de la famille aura été admis – par la Grâce de Dieu qui aura accepté ses excellentes actions – à un grade plus élevé que ses proches, il pourra y avoir un "regroupement familial" dans le grade le plus élevé pour ceux qui, sur terre, auront eu la foi que Dieu agrée (les versets 23 et 24 de la sourate 13 montrent que cela sappliquera tant aux enfants quaux parents et conjoints) 108

110 109

111 Cest ce grade ou niveau élevé de foi qua atteint le compagnon du prophète Aboubakar as Siddiq en raison de sa grande sincérité Le souvenir et lamour de Dieu laccompagnaient et lorientaient Son cœur était droit, confiant en Dieu Il lincitait à se précipiter vers les bonnes actions et ce pour Lui plaire 110

112 111

113 Sais-tu que cest la lumière de la foi qui nous éclaire le jour du jugement ? … et que lincroyant aveugle naura aucune lumière … Dieu dit (S57 v12) : « Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite; (on leur dira) : " voici une bonne nouvelle pour vous aujourd'hui : des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement » Tel est l'énorme succès 112

114 Ses racines sont la science, la connaissance, la certitude Ses branches sont les œuvres Ses feuilles et ses fruits sont les bienfaits et les conséquences bénéfiques des bonnes œuvres, les qualités exemplaires, les nobles comportements, le bon caractère, lexemple à suivre et lorientation honnête … Celui qui arrose pour quil perdure et survive est : la pureté de lintention (sincérité envers Dieu) Son entretien (engrais, désherbage) pour quil grandisse et se fortifie est la science utile et les bonnes œuvres et lalternance de la pensée et du rappel de Dieu Recette pour un arbre de foi verdoyant 113

115 Al Birr (foi saine et bienfaisance) At Taqwa (piété ou crainte pieuse) Ihsan (excellence) Bref, le croyant oscille entre les 3 principaux degrés ci-dessous Degré le plus élevé Ascenseur entre les différents rangs FAUTE Relâchement oubli, passion REPENTIR Rappel, effort sur sa pensée et volonté dagir Eloignement de Dieu Rapprochement de Dieu 114

116 Actions du corps et du cœur obligatoires (cœur présent lors du culte, cœur pur envers autrui) sans lesquels des branches dincroyances cohabitent avec la foi (péchés) (le cœur influence et touche notre raison alors quavant la raison touche et influence le cœur) Actions du corps et du cœur facultatifs en plus des actions obligatoires avec perfection comme de sentir le regard de Dieu en plus dêtre concentré dans les prières Imân : complétion de la foi La foi augmente jusquà ce le croyant ne se suffise pas des seules obligations Islam : stade de soumission Un bédouin demanda au prophète : « si je ne fais que les obligations (les 5 prières rituelles, le ramadan, la zakat, le pèlerinage), irais-je au Paradis ? » Il répondit que oui La foi peut augmenter (repentir, effort sur soi) ou diminuer (faute, péché, relâchement) La foi peut augmenter (repentir, effort sur soi) ou diminuer (faute, péché, relâchement) Foi parfaite au stade minimum (foi en Dieu, les Anges, les Livres, les Prophètes, la destinée, le jour dernier) Ihsân Perfection adorer Dieu comme sil nous voit 115 Foi supérieure comme de faire la prière avec concentration

117 Lessentiel nest pas « à tout prix » davoir réussi à atteindre le grade supérieur Limportant, cest « de fournir les efforts » pour revenir à Dieu et sen rapprocher … inlassablement … et nos efforts seront reconnus Alors, comment avoir la foi agrée ? 116

118 L ATTACHEMENT AU CREATEUR et AU CORAN DETERMINE LE SENTIMENT DE FOI 4 117

119 Au final, ce quil faut insuffler à lenfant … Cest lamour de Dieu et lattachement à Sa Direction 118

120 La première chose que notre enseignement doit susciter, cest lamour pour Dieu, notre Seigneur et Créateur « Dieu aime Ses créatures et prends soin de nous » Il se décrit dans le coran à laide 99 noms ou attributs par lesquels Il se fait connaître à nous : Il est le créateur, celui qui fait Miséricorde, celui qui abaisse et élève, celui qui guide etc. Ces attributs peuvent être relevés dans le coran et illustrés à laide dhistoires dès le plus jeune âge 119

121 120

122 121

123 Comment ne pas aimer notre Créateur qui nous aime tant et facilite notre chemin vers Lui ? « celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (S25 v70) 122

124 Si lenfant comprends que Dieu nous aime et veut notre bien, il sera proche de Lui et confiant dans la vie « Il sera solide et résistant devant les divers bouleversements et les grands troubles de la vie. Même la mort, il laffrontera sans peur puisquil na dans son cœur que le Créateur, le seul digne damour, lêtre suprême vers lequel tout convergera » 123

125 124

126 125

127 Jacques Salomé, célèbre psychologue et auteur de contes éducatifs détaille ce concept dans le « le magicien des peurs » dont voici un extrait … le point sur lequel tout un chacun converge, cest que derrière la peur, se cache un désir, et que derrière un désir se cache une peur … Jacques Salomé, célèbre psychologue et auteur de contes éducatifs détaille ce concept dans le « le magicien des peurs » dont voici un extrait … le point sur lequel tout un chacun converge, cest que derrière la peur, se cache un désir, et que derrière un désir se cache une peur … - Jai peur de ne pas avoir le temps de vivre toute ma vie. - Et quel est le désir derrière cette peur ? - Je voudrais vivre chaque instant de ma vie, de la façon la plus intense, la plus vivante, la plus joyeuse, sans rien gaspiller 126

128 127

129 Le croyant évalue ce monde à sa vrai valeur S25 v15 Dis : "Est-ce mieux ceci? ou bien le Paradis éternel qui a été promis aux pieux, comme récompense et destination dernière? S25 v16 Ils auront là tout ce qu'ils désireront et une demeure éternelle. C'est une promesse incombant à ton Seigneur. S25 v17 Et le jour où Il les rassemblera, eux et ceux qu'ils adoraient en dehors d'Allah, Il dira : "Est-ce vous qui avez égaré Mes serviteurs que voici, ou ont-ils eux-mêmes perdu le sentier? " S25 v18 Ils diront : "Gloire à Toi ! Il ne nous convenait nullement de prendre en dehors de Toi des patrons protecteurs mais Tu les as comblés de jouissance ainsi que leurs ancêtres au point qu'ils en ont oublié le livre du rappel [le Coran]. Et ils ont été des gens perdus". 128

130 Dieu ne dit-il pas : « … ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres : à eux une récompense jamais interrompue » Coran : S84 v25 Cette vie sur Terre est un lieu de passage et de test où le croyant sait devoir œuvrer pleinement confiant en la promesse divine 129

131 Prier et œuvrer par crainte de rendre des compte à Dieu Prier et œuvrer par amour et désir de proximité avec Dieu La qualité de la prière ou de lœuvre en est décuplé … elle est moindre si seule la crainte en est le moteur La qualité de la prière ou de lœuvre en est décuplé … elle est moindre si seule la crainte en est le moteur 130

132 Le prophète Mohammad a dit : « Quiconque aimera rencontrer Dieu, Dieu aimera Le rencontrer » (rapporté par al Boukhari et al Muslim) « Et tout homme sera (dans lau-delà) en compagnie de celui quil aime » (hadith Qoudsî ou paroles de Dieu énoncées par le prophète qui ne font pas partie du coran) Le prophète Mohammad a dit : « Quiconque aimera rencontrer Dieu, Dieu aimera Le rencontrer » (rapporté par al Boukhari et al Muslim) « Et tout homme sera (dans lau-delà) en compagnie de celui quil aime » (hadith Qoudsî ou paroles de Dieu énoncées par le prophète qui ne font pas partie du coran) 131

133 Lenfant attaché à Son Créateur Bienfaiteur … Ne se détournera pas de Sa Direction sans chercher à revenir à Lui 132

134 Il faut en cela être vigilant sur les règles éducatives édictées et leur justifications. Une même règle peut former 2 enfants très différents suivant lintention qui lanime et transparait dans sa justification (formulation). Il convient de sinterroger sur comment, nous parents, vivons notre Islam, et éventuellement corriger notre conception car cest elle qui sera transmise aux enfants La deuxième chose que notre enseignement doit susciter, cest de vivre le cœur tourné vers Dieu et la vie future 133

135 « En tant que parent, dit Sami, jai intérêt à ce que mes règles éducatives néchappent pas à mon contrôle et quelles ne soient pas opposées à mon objectif final » préparer mon enfant à la rencontre avec Dieu, soucieux de son propre devenir, de son environnement et de son retour à Dieu Il convient de sinterroger sur ses intentions et de vérifier que les règles et leurs justification soient conformes à la vérité tant dans les domaine cultuels (prière, jeûne, aumône, pèlerinage) que dans la vie de tous les jours. Trop souvent, il y a une coupure entre les deux comme si, sorti de la mosquée, la religion nexiste plus dans la vie de tous les jours. Moulay mohammed Sami, fondateur du site autourdelislam.fr Imam qui sest tourné vers les sciences humaines (psychologie et sciences de léducation) pour répondre aux attentes et besoins des gens plus efficacement 134

136 Par exemple, 2 justifications sont possibles pour en tant que parent interdire le gaspillage Parce que Dieu naime pas les gaspilleurs et on rendra des comptes (raison relié à la vie dernière) Parce que cela touche le porte monnaie avec des remarques du type « tu crois que je travaille chez EDF ? » (projecteur sur une raison non tournée vers lau-delà) Cette raison implique par ailleurs, que lorsque le côté financier nest pas en jeu, des personnes qui éteignent la lumière chez eux ne le font plus ailleurs (lieux publics) 135

137 Extérieurement, 2 enfants peuvent avoir un comportement similaire (ne pas gaspiller) mais la démarche est très différente intérieurement lun relie son acte à Dieu et compte en être récompensé lautre associe son acte à un geste économe (je prépare un adulte responsable et soucieux de son argent mais ne le prépare pas à la rencontre avec Dieu avec le 2 ième argument) Par ailleurs, couper la règle de lau-delà revient à la lier à une raison ou sagesse sous jacente qui na rien à voir avec la justification (cause réelle) de la règle, laquelle ne disparait pas en cas de labsence de la raison apparente 136

138 137

139 Une maman enseignait à ses enfants combien Dieu nous aime et veut notre bien : elle les invitait à rechercher en chaque occasion le moyen de Lui plaire tant pour les prescriptions que pour les actes de la vie quotidienne comme en disant : « qui veut des hassanats (= bonnes actions) et faire la vaisselle ? » et ses enfants de se précipiter avec joie 138

140 A ben Mansour souligne un point important : Le croyant ou la croyante doit être quelquun dambitieux ou ambitieuse comme en ayant la tête dirigée vers le ciel (remplie de rêves et dobjectifs à atteindre) tout en ayant les pieds sur Terre (user de stratégies pour les atteindre) Il sagit de gravir les échelons de la foi avec lunique intention de plaire à Dieu 139

141 Le sentiment de Foi … a foi qui rend être humain igilent pour Dieu …


Télécharger ppt "1 CE QUE L ENFANT DOIT SAVOIR POUR ÊTRE PROCHE DE DIEU ET S ATTACHER A LUI SINCEREMENT ET CONFIANT 1."

Présentations similaires


Annonces Google