La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Processus ECOWAP/PDDAA et lutte contre la hausse des prix des denrées alimentaires: Contexte, état de mise en œuvre et perspectives Dr Yamar Mbodj, Conseiller.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Processus ECOWAP/PDDAA et lutte contre la hausse des prix des denrées alimentaires: Contexte, état de mise en œuvre et perspectives Dr Yamar Mbodj, Conseiller."— Transcription de la présentation:

1 Processus ECOWAP/PDDAA et lutte contre la hausse des prix des denrées alimentaires: Contexte, état de mise en œuvre et perspectives Dr Yamar Mbodj, Conseiller Agriculture/NEPAD– Commission CEDEAO Réunion de la Plateforme des Partenaires du PDDAA (Pretoria, Afrique du Sud, du 26 au 27 Mars 2009)

2 Plan de lexposé Strategie dintervention Les évolutions et les objectifs Lapproche régionale pour la mise en œuvre du processus ECOWAP/PDDAA Le dispositif danimation, de coordination, de suivi-évaluation et de financement Etat de mise en œuvre Les actions initiales en cours Le processus PNIA/PRIA Les collaborations avec les acteurs régionaux et les partenaires les actions plus spécifiques dappui à la mise en œuvre de loffensive pour la lutte contre la flambée des prix Les forces et les faiblesses Perspectives (plan de travail) pour 2009 Les programmes à court terme à finaliser Les programmes à moyen et long termes à finaliser Les instruments et dispositifs régionaux daccompagnement Les concertations, ateliers et réunions de haut niveau

3 I. Contexte Engagement de lAfrique de lOuest, depuis 2003, dans divers processus visant à élaborer et construire de nouveaux mécanismes et instruments pour la mise en oeuvre du PDDAA, dont: Pilier I: laugmentation des superficies cultivées de façon durable et desservies par des systèmes fiables de maîtrise de leau; Pilier II: lamélioration des infrastructures rurales et des capacités commerciales pour faciliter l'accès au marché; Pilier III: laccroissement des disponibilités alimentaires et la réduction de la faim et ; Pilier IV: la recherche, la diffusion et ladoption de technologies agricoles; Compendiums: Forêts, Elevage et Pêches

4 I. Contexte Dans ce contexte, la CEDEAO a élaboré la politique agricole régionale de lAfrique de lOuest (ECOWAP) pour orienter la mise en œuvre du PDDAA dans cette région, en vue de: Assurer la sécurité alimentaire de la population ouest africaine,en sappuyant prioritairement sur le potentiel de production et déchanges de la région; Assurer des revenus décents aux producteurs et permettre une structuration efficace des filières agro- alimentaires, tout en reposant sur des systèmes productifs durables; Offrir aux agricultures régionales et à leurs acteurs un cadre unique de politique publique

5 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie sur quatre approches complémentaires : Les actions initiales de promotion de la sécurité alimentaire; les programmes d'investissement agricole moyen et long termes au niveau national (PNIA); les programmes complémentaires d'investissement agricole moyen et long termes au niveau régional (PRIA); les actions transversales et les collaborations avec les autres départements de la CEDEAO, les OIG et les partenaires au développement pour mobiliser, assurer la cohérence et la synergie dactions/Objectifs de ECOWAP/PDDAA

6 I. Contexte La flambée des prix des produits alimentaires amène la CEDEAO à: Organiser une réunion extraordinaire des Ministres de léconomie et des finances, de lagriculture et du commerce, en mai 2008; Puis des Chefs dEtat et de Gouvernement, en juin 2008, qui a adopté loffensive régionale pour la production alimentaire et la lutte contre la faim; Cette offensive constitue la réponse de la région au nouveau contexte international des prix. Elle sarticule autour de trois orientations majeures : laccroissement rapide et durable des productions alimentaires : la structuration des filières et la régulation des marchés ; la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables Elle est cohérente avec les objectifs et les priorités définies dans le processus ECOWAP/PDDAA et constitue une forme daccélération de sa mise en œuvre; Avec des mesures qui concernent et distinguent le court, le moyen et le long termes et renvoient à des responsabilités soit nationales, soit régionales soit, internationales; Les actions de court terme cherchent à coordonner, accompagner les efforts déployés par les Etats en 2008 et à les inscrire dans une perspective moyen terme; les actions de moyen et long termes sont portées par le processus PNIA/PRIA

7 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi-évaluation qui comporte: Les instances régionales de décision (1): La Conférence des Chefs dEtat et de Gouvernement. Elle adopte les politiques régionales et veille sur leur mise en œuvre. Elle se réunit deux fois par an.Ses décisions sont exécutoires par tous les Etats membres ; Le Conseil des Ministres (Intégration, Economie et Finances). Il prépare la Conférence des Chefs dEtat et de Gouvernement; Le Parlement donne obligatoirement son avis avant ladoption de toute politique; La Commission Administration et Finances. Elle analyse et donne un avis sur toutes propositions dordre administratif et financier soumises au Conseil des Ministres;

8 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi- évaluation qui comporte (2): Les Comités Techniques Spécialisés au niveau régional réunissent les ministres en charge des domaines couverts par le CAERE: Agriculture, Environnement, Ressources en eau; sont organisés en deux séquences : une séquence technique réunissant les experts des Ministères, dont la mission est de préparer la deuxième séquence, la séquence politique, qui réunit les Ministres; se réunissent deux fois par an pour : (i) valider toutes propositions à soumettre au Conseil des Ministres : (ii) assurer le suivi-évaluation de la mise en œuvre des décisions arrêtées.

9 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi-évaluation qui comporte (3): Les instances consultatives régionales, comme: Le Conseil Consultatif régional structurer le dialogue avec les acteurs du secteur: organisations paysannes, chambres dagriculture, secteur privé, société civile, parlementaires et élus locaux, organisations dintégration et de coopération régionales et communauté internationale; donner son avis sur lensemble des matières discutées au sein des Comités Techniques Spécialisés; Les Groupes thématiques organisés autour des 6 grandes thématiques du Plan dactions ECOWAP/PDDAA; avec pour missions: (i) préparer les programmes opérationnels entrant dans le plan daction ; (ii) mobiliser les principaux acteurs compétents sur le sujet en question ;(iii) contribuer au suivi- évaluation de la mise en œuvre des programmes correspondants au thème ;(iv) formuler des propositions à la CEDEAO, afin daméliorer la qualité et la pertinence du dialogue entre les autorités et les acteurs ; chaque groupe dispose dun acteur chef de file qui assure lanimation/présidence du groupe et assure la relation et la communication entre le groupe et la CEDEAO

10 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi-évaluation qui comporte (4): Les concertations régionales avec les partenaires au développement : en principe deux réunions par an, après celles des Ministres du Comité Technique Spécialisé; En plus de leurs implications dans les processus de formulation et de validation des propositions qui sont soumises aux Comités Techniques Spécialisés il y a également des comptes rendus dactivités (à la demande) au cours des réunions générales des partenaires de la CEDEAO (tous les deux mois, en plus dune réunion générale annuelle)

11 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi- évaluation qui comporte (5): Les Comités nationaux de préparation des propositions soumises aux tables rondes nationales Comité national de pilotage du processus (Intégration/Economie et Finances), pour assurer: le suivi administratif et financier; les validations techniques; Secrétariat technique (Agriculture) pour: coordonner la préparation technique des propositions ; organiser la table ronde nationale ; assurer le compte rendu de la table ronde.

12 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi- évaluation qui comporte (6): Les Comités nationaux de validation des propositions soumises aux tables rondes nationales Comités restreints des décideurs ( ministres, partenaires, parlementaires ); Conseil interministériel; Tables rondes nationales

13 I. Contexte Le processus ECOWAP/PDDAA sappuie aussi sur un dispositif danimation, de coordination et de suivi-évaluation qui comporte (7): Une Task Force Régionale, dirigée par le Commissaire AERE, qui: Mobilise les autres départements (finances, secteur privé, commerce, industrie, relations extérieures); Sappuie sur lexpertise interne (experts des directions qui relèvent du Commissaire AERE) et externe (IFPRI, ReSAAKS, consultants régionaux et internationaux); Mobilise les structures techniques régionales (CILSS,CMA/AOC, CORAF, Hub rural, ROPPA,CSAO, IMWI); Sappuie essentiellement sur les ressources de la CEDEAO pour financer les actions préparatoires aux tables rondes nationales.

14 II. Etat de mise en œuvre Les actions initiales de promotion de la sécurité alimentaire en cours de mise en œuvre comportent (1) : les actions conduites par la DADR : Plans dactions: lutte contre la grippe aviaire ; développement de la biotechnologie; promotion de lutilisation des engrais; Règlementations: harmonisation des procédures de production et de commerce des semences végétales, ainsi que dhomologation des pesticides; Programmes: élevage et sécurisation de léconomie pastorale; développement de la pêche maritime et continentale ;renforcement des capacités de mise aux normes SPS/OTC; lutte contre la mouche des fruits;

15 II. Etat de mise en œuvre Les actions initiales de promotion de la sécurité alimentaire en cours de mise en œuvre comportent (2): la mise en œuvre par le CCRE de : programmes régionaux, dans les domaines de la gestion intégrée des végétaux flottants, de lirrigation, de lapproche genre; lappui à la gestion intégrée des Bassins versants; la mise en place dune politique régionale de gestion de leau;

16 II. Etat de mise en œuvre Les actions initiales de promotion de la sécurité alimentaire en cours de mise en œuvre comportent (3): Les actions initiées par la Direction Environnement comme: les plans dactions dans les domaines de ladaptation aux changements climatiques, la lutte contre la désertification, la gestion des ressources forestières et le développement de la biosécurité dans lespace CEDEAO; la mise en place dune politique régionale de protection de lenvironnement.

17 II. Etat de mise en œuvre Le processus des PNIA, qui vise à aider chaque pays membre à élaborer son propre programme d'investissement agricole et à organiser une table ronde : Un premier groupe de sept pays (Bénin, Burkina Faso, Ghana, Niger, Nigeria, Sénégal, et Togo) a réalisé son inventaire et validé les résultats de ces travaux de modélisation. Ce groupe compte tenir ses tables rondes dici fin avril 2009; Le deuxième groupe de huit pays (Guinée Bissau, Cap Vert, Guinée, Côte d'Ivoire, Libéria, Mali, Sierra Leone et Gambie) a commencé le processus et pourrait lachever en juin 2009, en capitalisant sur lexpérience du 1 er groupe

18 II. Etat de mise en œuvre Le processus PRIA cherche à déterminer les programmes régionaux d'investissement complémentaires aux PNIA: Ces programmes d'investissement sont organisés autour des six thématiques du plan dactions pour la mise en œuvre conjointe de l'ECOWAP/PDDAA, adopté en 2005, qui sont pilotées par différentes organisations régionales et internationales; amélioration de la gestion de l'eau (CCRE/IWMI); amélioration de la gestion des autres ressources naturelles (CSAO –CEDEAO); promotion dun développement agricole durable au niveau des exploitations agricoles (ROPPA-CORAF/WECARD); développement des filières agricoles et promotion des marchés (CMA/AOC-IFDC); prévention et gestion des crises alimentaires et autres calamités naturelles (CILSS-CSAO); Renforcement institutionnel et des capacités (CEDEAO-ROPPA- Hub rural) Les travaux sont en cours pour être finalisés en fin mai 2009.

19 II. Etat de mise en œuvre les actions transversales et les collaborations concernent (1): En relation avec les autres départements de la CEDEAO: avec le département commerce: la définition des listes nationales et régionales de produits agricoles et alimentaires sensibles, ainsi que des mesures daccompagnements (mesures de sauvegarde dans le cadre du processus TEC/APE/OMC); la définition des programmes daccompagnement dans le cadre de lAPE avec le Centre Informatique Communautaire, la mise en place dun processus de mise en place dun système dinformation agricole (AGRIS) intégré: suivi de la campagne agricole; promotion des échanges; analyse stratégique et suivi-évaluation des politiques et programmes

20 II. Etat de mise en œuvre les actions transversales et les collaborations concernent (2): En relation avec les autres OIG: suivi des initiatives conjointes initiées avec le CILSS et lUEMOA : mise en place du Système AGRIS, renforcement et extension du dispositif CILSS de prévention et de gestion des crises alimentaires; mise en place des règlements sur les semences et pesticides; suivi des actions initiées avec le CORAF: Programme de développement de la productivité agricole en Afrique de lOuest ; développement de la biotechnologie et de la biosécurité; Suivi et intégration dans le processus PRIA (composantes 4 et 5) des orientations développées par la CMA/AOC et le CILSS dans le cadre de leurs travaux danimation des piliers II et III du PDDAA Mobilisation de tous les chefs de file ( CSAO, CORAF, CMA/AOC, CILSS, ROPPA, Hub Rural) de groupes thématiques dans la définition des PRIA

21 II. Etat de mise en œuvre les actions transversales et les collaborations concernent (3): En relation avec les partenaires: avec lUSAID, développement de plusieurs initiatives conjointes dans les domaines de lappui au secteur privé ( Projet ATP et WASA), au secteur cotonnier, le partenariat public/privé (projet STCP); avec la Banque Mondiale : Programme de développement de la productivité agricole en Afrique de lOuest ; avec lUE: appui aux actions initiales menées par la DADR dans le cadre du 9 ème FED

22 II. Etat de mise en œuvre les actions transversales et les collaborations concernent (3): En relation avec les partenaires: avec la coopération française: appui à lorganisation de la conférence de Paris sur le financement de lECOWAP, qui a permis de : partager une vision commune entre la région et la Communauté internationale sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de lOuest et sur la façon de les traiter ; discuter de la mise en œuvre de lECOWAP/PDDAA ; proposer un calendrier et une méthode de travail entre la région et la Communauté internationale;

23 II. Etat de mise en œuvre les actions plus spécifiques dappui à la mise en œuvre de loffensive pour la lutte contre la flambée des prix (1) : Après la réunion extraordinaire des ministres de mai 2008 à Abuja, la Commission de la CEDEAO a pris plusieurs mesures de relance du processus ECOWAP/PDDAA: élaboré un plan dactions pour la mise en œuvre des recommandations ; initié des actions dappui à la relance de la production pour la campagne ; lancé le processus de mise en œuvre de la recommandation relative à lachat groupé des denrées alimentaires stratégiques accéléré la mise en œuvre des programmes en cours qui contribuent à augmenter la production agricole ; assuré un suivi plus rapproché de la situation agricole et alimentaire dans la région ; appuyé le processus de formulation de plans de mise en œuvre des recommandations adressées aux pays et au niveau régional; amélioré le dispositif danimation du processus PNIA/PRIA et renforcé le soutien financier aux pays et aux chefs de file des groupes thématiques

24 II. Etat de mise en œuvre les actions plus spécifiques dappui à la mise en œuvre de loffensive pour la lutte contre la flambée des prix (2): Le contexte de hausse et dinstabilité croissante des prix (cf. contexte) a conduit la CEDEAO à affiner sa politique régionale dans trois domaines : la régulation des marchés pour réduire linstabilité des prix préjudiciable aux producteurs et aux consommateurs : cet aspect renvoie à la régulation interne du marché et à la redéfinition des instruments de politique commerciale aux frontières de lespace régional ; la définition dune approche régionale en matière daccès à lalimentation des couches vulnérables : jusque là, cette question était essentiellement traitée en cas de crise alimentaire dans les pays sahéliens et les instruments ciblés sur le monde rural ; laccélération des programmes de développement des productions alimentaires.

25 II. Etat de mise en œuvre les actions plus spécifiques dappui à la mise en œuvre de loffensive pour la lutte contre la flambée des prix (3): Le contexte de hausse des prix a également amené la CEDEAO à renforcer le dialogue avec les partenaires: avec lUSAID, des ressources supplémentaires ont été allouées à des pays de lAfrique de lOuest dans le cadre de lappui du Président et du Congrès pour lutter contre la faim; avec la Banque Mondiale, des possibilités sont entrain de souvrir dans le cadre de son programme dappui à lintégration régionale; avec lUE: des perspectives de financement dans la cadre de la facilité internationale, du 10 ème FED et de lAPE; avec la coopération française, des possibilités de financement de deux projets (PGCA et Filières vivrières); plusieurs autres partenaires (Espagne, Italie, Grande Bretagne, Pays-Bas, FIDA, BAD) sont entrain de préparer des programmes dappui à lintégration régionale en Afrique de lOuest, dans lesquels nous souhaitons un appui au processus ECOWAP/PDDAA

26 II. Etat de mise en œuvre les forces et les faiblesses concernent (1): En ce qui concernent les forces: Le PDDAA est porté en Afrique de lOuest par une politique régionale, lECOWAP qui lui sert dinstrument de mise en œuvre Ceci donne une obligation plus forte à la CEDEAO pour financer sa mise en œuvre et rendre compte régulièrement, au moins tous les six mois aux instances statutaires (Ministres, chefs dEtat) Mise en place dune task force régionale qui permet de mieux impliquer tous les départements intéressés (politique macro économie, commerce et infrastructure) Existence dun dispositif régional, (CR=Conseil régional, GT=groupes thématiques et Comités techniques spécialisés ) qui permet dimpliquer effectivement les organisations socio professionnelles du secteur privé et de la société civile, les OIG et les partenaires techniques Grace au processus ECOWAP/PDDAA, lagriculture est devenue un secteur prioritaire (financement) au niveau de la commission de la CEDEAO; LIntérêt des partenaires à développer des programmes dappui à lintégration régional en Afrique de louest dans le secteur agricole

27 II. Etat de mise en œuvre les forces et les faiblesses concernent (2): En ce qui concerne les faiblesses Malgré les efforts de recrutement déployés en 2008, les ressources humaines demeurent encore insuffisantes pour la conduite de tous ce processus; ce qui conduit à faire appel à des consultants internationaux pour respecter les échéances, Le mécanisme de suivi administratif et financier nest pas adapté à la célérité nécessaire pour la conduite diligente dun tel processus; Si le processus participatif ainsi impulsé constitue une force réelle, il ne demeure pas moins un facteur consommateur de temps ; ce qui nest pas toujours bien compris; La gouvernance est encore à améliorer : Au niveau régional dans limplication effective des autres départements (beaucoup de sollicitations dans un contexte deffectif limité dexperts); Au niveau national dans limplication effective de tous les acteurs, notamment les parlementaires et le secteur privé ; dans la mobilisation des décideurs (besoin de réunions régulières de briefing des décideurs nationaux et des partenaires sur les résultats des processus)

28 III. Perspectives pour lannée 2009 Pour mettre en œuvre les recommandations et la feuille de route définies à Paris, la Commission de la CEDEAO a élaboré un programme de travail dont les objectifs sont : daccélérer la préparation des programmes nationaux et régionaux dinvestissements agricoles qui déclinent lECOWAP/PDDAA ; dintégrer les nouvelles orientations thématiques issues de la réunion de Paris er relatives aux thématiques de loffensive régionale pour la production et la lutte contre la faim (régulation des marchés, intensification durable, accès à lalimentation des populations vulnérables) dans les PNIA et les PRIA, et de poursuivre la réflexion sur les instruments dans la perspective dune intégration complète dans la politique agricole régionale ; dappuyer la conception des plans durgence nationaux, en réaction à la flambée des prix des denrées alimentaires, den assurer la coordination régionale, ainsi que la coordination dans le cadre du partenariat mondial, et enfin de décliner le volet régional de lOffensive pour la production alimentaire et contre la faim ;

29 III. Perspectives pour lannée 2009 Pour mettre en œuvre les recommandations et la feuille de route définies à Paris, la Commission de la CEDEAO a élaboré un programme de travail dont les objectifs sont (suite et fin) : de préparer la Conférence internationale sur le financement de lECOWAP/PDDAA ; darticuler la coordination entre acteurs régionaux et partenaires au développement au niveau Afrique de lOuest avec le dispositif de coordination arrêté par lUnion africaine et les bailleurs de fonds dans le cadre du NEPAD ; dassurer une communication efficace en direction des Etats ouest africains, des acteurs régionaux et de la communauté internationale.

30 III. Perspectives pour lannée 2009 Dans ce cadre, les résultats attendus sont les suivants : Les programmes pour la mise en œuvre à court de loffensive régionale pour la lutte contre la flambée des prix des denrées alimentaires sont finalisés et validés; Les programmes dinvestissements à moyen et long termes dans le cadre du processus préparatoire des PNIA/PRIA sont finalisés et validés Les stratégies dintégration des nouvelles orientations thématiques issues de la réunion de Paris sont élaborées et validés; Un processus exigeant de concertation, coordination et validation est mis en oeuvre

31 VIII. Les perspectives de réponses en 2009 Les programmes à court terme (1): Le programme dappui à lintensification agricole qui renforce et étend les réalisations et projets existants suivants : législations sur les pesticides et les semences qui doivent se traduire par des infrastructures à développer de manière à assurer les contrôles qualité, tant pour les importations que pour la production locale ; Les besoins dextension du projet STCP pour la production durable et le partenariat public-privé; le projet « MIR plus » de lIFDC; lAlliance semences qui implique la CEDEAO, lUSAID, la Fondation Melina et Bill Gates, AGRA ; le projet de développement des filières vivrières pluviales que prépare conjointement lAFD et le FIDA ; les besoins dextension du PSSA de la FAO ; les besoins de valorisation des acquis du CORAF/BM dans le cadre du programme de recherche pou le développement de la productivité agricole ; Les succes stories dans les programmes nationaux dappui à la relance de la production

32 VIII. Les perspectives de réponses en 2009 Les programmes à court terme (2): Le second programme dappui à la commercialisation des produits agricoles, qui renforce et étend les initiatives suivantes: Le projet ATP marchés de lUSAID; les besoins dextension du PSSA de la FAO; les actions initiales identifiées (Proposal for Early Actions Implementation) par la CMA/AOC dans le domaine de la promotion du marché des produits agricoles en Afrique de lOuest; le projet « MIR plus » de lIFDC; Les initiatives du PAM dans le domaine; les programmes de lONG Afrique Verte; Les succes stories dans les programmes nationaux dappui à la valorisation de la production

33 VIII. Les perspectives de réponses en 2009 Les programmes à moyen et long termes: Les 15 programmes nationaux dinvestissements agricoles (PNIA); Les 6 documents de programmes constitutifs du Programme régional dinvestissements agricoles (PRIA); Le document opérationnel pour la mise en œuvre du dispositif régional dinformation agricole (AGRIS); Le programme de renforcement du ReSAAKS WA

34 VIII. Les perspectives de réponses en 2009 Les Etudes de faisabilité technique et financière sur : Les instruments de : régulation des marchés régionaux par la combinaison doutils dintervention par le stockage et la taxation aux frontières; Soutiens financiers à lintensification pour faciliter laccès aux intrants (bonification dintérêt, subvention aux engrais et aux semences, garantie stockage sur crédit court terme) ; réduction de la vulnérabilité ou datténuation des crises alimentaires par transferts sociaux ; Le dispositif global de financement de lECOWAP, intégrant des ressources internes (CEDEAO, pays, secteur privé ouest africain) et externes (publiques, privées)

35 VIII. Les perspectives de réponses en 2009 Lorganisation de réunions de validation et de mobilisation des ressources adéquates : Appui à lorganisation technique et politique à lorganisation des 15 tables rondes nationales en avril-juin; Présentation de rapports détape aux réunions avec les partenaires (février/AO, mars/C, mai/AO, juillet/AO, septembre/C); Organisation des ateliers régionaux de validation des 6 composantes du PRIA, du Système AGRIS, des 4 études de faisabilité technique et financière, en fin juin; Présentation dun rapport détape au Sommet des Chefs dEtat de la CEDEAO de juin; Présentation dun rapport détape au secrétariat du NEPAD en perspectives du CM et au Sommet de lUA en juin/juillet Organisation dune réunion conjointe des ministres de lEconomie et des Finances, de lAgriculture, du Commerc, de lIntégration régionale, en juillet; Organisation de la Conférence internationale sur le financement du processus ECOWAP/PDDAA, en octobre Présentation des conclusions de la Conférence internationale au Sommet des Chefs dEtat de la CEDEAO de novembre

36 Je vous remercie de votre attention


Télécharger ppt "Processus ECOWAP/PDDAA et lutte contre la hausse des prix des denrées alimentaires: Contexte, état de mise en œuvre et perspectives Dr Yamar Mbodj, Conseiller."

Présentations similaires


Annonces Google