La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« La médecine régénératrice peut être définie comme le remplacement de cellules âgées (et/ou endommagées) par des cellules génétiquement identiques mais.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« La médecine régénératrice peut être définie comme le remplacement de cellules âgées (et/ou endommagées) par des cellules génétiquement identiques mais."— Transcription de la présentation:

1 « La médecine régénératrice peut être définie comme le remplacement de cellules âgées (et/ou endommagées) par des cellules génétiquement identiques mais jeunes et pleinement fonctionnelles. Un tel résultat pourrait être obtenu en utilisant des cellules souches embryonnaires, éventuellement isolées d'embryons humains clonés, ou bien des cellules souches adultes pluripotentes. La gamme des possibles destins de différenciation que peuvent emprunter ces cellules est bien plus large qu'on ne le pensait. Quoique des efforts considérables restent nécessaires afin de développer ce nouveau type de médecine, de s'assurer de son innocuité et de son efficacité, il représente certainement l'un des espoirs médicaux majeurs pour le futur. » Axel Kahn, Société de Biologie, Journée Claude Bernard N o 10, Paris, FRANCE (15/11/2000) 2001, vol. 195, no 1 (96 p.) pp. 5-7 Les avancées en biologie ont montré que lirréversibilité génétique des cellules différenciées nest plus aussi certaine. Contrairement à ce qui était admis il y a encore quelques années, on sait désormais que presque tous les types de cellules, et non les seules cellules embryonnaires, possèdent une étonnante plasticité cellulaire. De nombreuses perspectives thérapeutiques régénératrices voient le jour avec lavènement des cellules-souches, embryonnaires ou adultes, et lon peut penser que dans un avenir assez proche (cest déjà le cas avec les greffes de cellules-souches hématopoïétiques), il sera possible de réparer nimporte quel tissu lésé. Les thérapies par les cellules souches offrent d'énormes promesses pour le traitement de certaines maladies et la réparation des tissus. La science des cellules souches présente même le potentiel d'arrêter ou de renverser le processus de vieillissement -- jusqu'à un certain stade. Certaines entreprises développent leurs capacités à faire pousser des tissus humains à partir de cellules souches. De nouvelles thérapies surprenantes sont inventées. Les immenses espoirs soulevés par cette médecine régénérative vont susciter une pression économique et sociale très forte pour développer toutes les voies de recherche en matière de cellules-souches et de plasticité cellulaire. Les acteurs devront néanmoins rester très vigilants et veiller à ce que ces recherches prometteuses gardent une finalité thérapeutique incontestable et se poursuivent de manière transparente dans un cadre législatif et éthique précis et rigoureux. La salamandre est symbole d'immortalité. Cet animal a été gâté par la nature : son corps peut s'auto-régénérer. Saurons-nous un jour percer son secret ? (Le Secret de la Salamandre : la médecine en quête dimmortalité. Axel Kahn et Fabrice Papillon, NIL Editions, 2010) Photo Reuters/Jean-Paul Pelissier La Salamandre de Fran ç ois Ier Les avancées en biologie ont montré que lirréversibilité génétique des cellules différenciées nest plus aussi certaine. Contrairement à ce qui était admis il y a encore quelques années, on sait désormais que presque tous les types de cellules, et non les seules cellules embryonnaires, possèdent une étonnante plasticité cellulaire. De nombreuses perspectives thérapeutiques régénératrices voient le jour avec lavènement des cellules-souches, embryonnaires ou adultes, et lon peut penser que dans un avenir assez proche (cest déjà le cas avec les greffes de cellules-souches hématopoïétiques), il sera possible de réparer nimporte quel tissu lésé. Les thérapies par les cellules souches offrent d'énormes promesses pour le traitement de certaines maladies et la réparation des tissus. La science des cellules souches présente même le potentiel d'arrêter ou de renverser le processus de vieillissement - jusqu'à un certain stade. Certaines entreprises développent leurs capacités à faire pousser des tissus humains à partir de cellules souches. De nouvelles thérapies surprenantes sont inventées. Les immenses espoirs soulevés par cette médecine régénérative vont susciter une pression économique et sociale très forte pour développer toutes les voies de recherche en matière de cellules-souches et de plasticité cellulaire. Les acteurs devront néanmoins rester très vigilants et veiller à ce que ces recherches prometteuses gardent une finalité thérapeutique incontestable et se poursuivent de manière transparente dans un cadre législatif et éthique précis et rigoureux. « La médecine régénératrice peut être définie comme le remplacement de cellules âgées (et/ou endommagées) par des cellules génétiquement identiques mais jeunes et pleinement fonctionnelles. Un tel résultat pourrait être obtenu en utilisant des cellules souches embryonnaires, éventuellement isolées d'embryons humains clonés, ou bien des cellules souches adultes pluripotentes. La gamme des possibles destins de différenciation que peuvent emprunter ces cellules est bien plus large qu'on ne le pensait. Quoique des efforts considérables restent nécessaires afin de développer ce nouveau type de médecine, de s'assurer de son innocuité et de son efficacité, il représente certainement l'un des espoirs médicaux majeurs pour le futur. » Axel Kahn, Société de Biologie, Journée Claude Bernard No10, Paris, FRANCE (15/11/2000) 2001, vol. 195, no 1 (96 p.) pp. 5-7 Mercredi 12 et Jeudi 13 octobre 2011 Amphith é âtre du Campus du CNRS 1919, route de Mende - Montpellier Avec le concours et le soutien de : Entrée Gratuite Filiale de Montpellier Languedoc-Roussillon organise La Journée Scientifique 2011 La Médecine Régénératrice : une quête vers limmortalité ? Réalités et perspectives

2 Première partie : Le cadre et les percées scientifiques Modérateurs : Bernard KLEIN, Directeur de lIRB, Pierre CASELLAS, Société de Biologie 18 :30 – 20 :00 Conférence grand Public (Salle Pétrarque, 2 place Pétrarque, Montpellier ) Vers une m é decine personnalis é e du cancer : le difficile parcours depuis la recherche jusqu au lit du malade Jean Marie BLANCHARD Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier, CNRS 13 :30 – 13 :50Accueil des participants 13 :50 – 14 :00Ouverture générale des journées Jacques Mercier, Vice-président Université Montpellier I et Président de la Société de Biologie filiale LR, Pierre Casellas (Société de Biologie) Philippe Augé, Président de lUniversité Montpellier I Mme Laurence Vian, Doyen de la Faculté de Pharmacie Jacques Bringer, Doyen de la Faculté de Médecine Bernard Klein, Directeur de lInstitut de Biothérapie 14 :00 – 14 :40 Médecine régénératrice: applications actuelles et problèmes à résoudre pour les développements futurs. Bernard KLEIN, Directeur de lInstitut de Recherches en Biothérapies, INSERM U-1040, Hôpital St-Eloi, Montpellier 14 :40 – 15 :20 Panorama historique sur les cellules souches; nouveaux concepts et limites Mme Laure COULOMBEL, INSERM UMR-S 935/Université Paris Sud XI - Plate-forme Cellules Souches, Institut André Lwoff, Villejuif 15 :20 – 16 :00 Les modèles végétaux et animaux de régénération tissulaire Mireille GALLONI, UM2-CRBM CNRS UMR 5237, Montpellier 16 :00 – 16 :20Pause café 16 :20 – 17 :00 Les cellules souches mésenchymateuses. Christian JORGENSEN, INSERM U-844, Institut des Neurosciences de Montpellier, Hôpital St-Eloi, Montpellier 17 :00 – 17 :50 Le point de vue des pouvoirs publics : aspects réglementaires en France et en Europe. Madame Sophie LUCAS-SAMUEL, Département « Essais cliniques portant sur les produits de thérapie cellulaire et génique, tissus, organes », AFSSAPS, Paris Mercredi 12 octobre 2011 Jeudi 13 octobre 2011 Deuxième partie : Les retombées et applications scientifiques et médicales Modérateurs : Marc PESCHANSKI, I-Stem1, Evry et Simon GALAS, CRBM-UM1, Société de Biologie 09 :00 – 09 :40 Application médicales dans le traitement de maladies orphelines Marc PESCHANSKI, directeur scientifique de lI-Stem (Institut des cellules souches pour le traitement et létude des maladies monogéniques, unité Inserm 861), Evry 09 :40 – 10 :20 Médecine régénératrice dans l'infarctus du myocarde : expérience de l'étude BONAMI Christophe PIOT, Dépt de Cardiologie, CHU Arnaud de Villeneuve, Institut de Génomique Fonctionnelle, INSERM U661, Montpellier 10 :20 – 11 :00 Le point de vue de la recherche bio-médicale. Ex. dapplication : Greffe dilots de Langerhans et de cellules souches pancréatiques pour le traitement de maladies chroniques. Anne WOJTUSCISZYN et Eric RENARD, Endocrinologie-Diabétologie -Nutrition, CHU Lapeyronie, Montpellier 11 :00 – 11 :20Pause Café 11 :20 – 12 :00 La gestion des cellules, banque de cellules du cordon,… Olivier DEGOUL, CTICell, Inst. de Recherche en Thérapie Cellulaire, SAINT-PRIEST 12 :00 – 12 :30 Table ronde : Quelles sont les perspectives locales (Campus Montpelliérain), nationales ? Projets collaboratifs. Visions académique, industrielle. Enseignements. Développement des méthodologies : unité de thérapie cellulaire et banque de tissus. 12 :30 Conclusions – Fin de la manifestation Entrée Libre 18 :30 – 20 :00 Conférence grand Public (Salle Pétrarque, 2 place Pétrarque, Montpellier ) Vers une médecine personnalisée du cancer : le difficile parcours depuis la recherche jusquau lit du malade Jean Marie BLANCHARD Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier, CNRS Mercredi 12 octobre 2011 Ce rendez-vous scientifique est organisé par la Filiale de Montpellier Languedoc-Roussillon de la Société de Biologie


Télécharger ppt "« La médecine régénératrice peut être définie comme le remplacement de cellules âgées (et/ou endommagées) par des cellules génétiquement identiques mais."

Présentations similaires


Annonces Google