La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence de F. PICOT Mercredi 10 novembre 2010 « Je mémorise et je sais écrire des mots »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence de F. PICOT Mercredi 10 novembre 2010 « Je mémorise et je sais écrire des mots »"— Transcription de la présentation:

1 Conférence de F. PICOT Mercredi 10 novembre 2010 « Je mémorise et je sais écrire des mots »

2 Comment fonctionne notre orthographeComment fonctionne notre orthographe? Comprendre lorthographe Ce que les élèves doivent savoir et savoir faire Comment?

3 De temps en temps, lenfant gentil et sérieux fait une bêtise. nombre de lettres: nombre de lettres ou groupes de lettres qui correspondent à un son: lettres (ou groupe de lettres) qui correspondent à plusieurs sons lettres (ou groupe de lettres) différentes pour un même son lettres qui ne correspondent pas à un son les mots dont la prononciation pourrait correspondre à des graphies différentes D e t em p s en t em ps, l en f an t g en t il et s é r i eu x f ai t u ne b ê t i se.

4 - des lettres ou groupes de lettres (graphèmes) qui transcrivent les sons (phonèmes) : les phonogrammes 80 à 85 % des signes décriture notent les phonèmes : chapeau comporte quatre phonèmes [][a][p][o] traduits par quatre phonogrammes: ch, a, p, eau - des lettres ou groupes de lettres (graphèmes) qui traduisent du sens : les morphogrammes ; on distingue : les morphogrammes grammaticaux qui marquent les différences de genre, de nombre, de personne, de mode ou de temps ; e : jolie, s : manges, chats, ai :parlai les morphogrammes lexicaux qui indiquent lappartenance à une famille de mots ; t :chat chaton, a : main manuel - des lettres ou groupes de lettres (graphèmes) ou signes les logogrammes qui différencient les homophones. fois-foie-foi, a-à Un plurisystème

5 Lorthographe cest la manière décrire les sons, les mots dune langue - dune part en conformité avec le système de transcription graphique propre à cette langue - dautre part en respectant les rapports des mots entre eux au niveau de la syntaxe au niveau de leur construction au niveau de leur sens

6 Comment sest construite notre orthographe? Pourquoi est-elle si compliquée? - Linadéquation de lalphabet latin adopté au IXe siècle pour noter les sons de langue parlée. - Le passage avec les fonctionnaires de ladministration royale à un système compliqué et illogique souvent différent dune région à lautre. bateme batesme baptesme (baptisma) pie pied, doi doigt, cor corps, ten temps, che chez, ne nez tere terre nom et non, vingt et vint, - Après ladoption de la langue française dans les actes administratifs et limprimerie, une série de réformes pour apporter de lordre dans les variantes orthographiques.

7 Aux 16 e et 17 e siècles, les principes de lorthographe sont posés: -Deux mots de prononciation semblable doivent avoir une écriture différente il ha/a puis il a/à pois, poids et poix – dessin, dessein -Les graphies doivent constituer une famille de mots. -La graphie doit rappeler le mot latin qui est à lorigine du mot écrit. -Mais les habitudes ne doivent pas êtres changées: cest dailleurs la position de lAcadémie en 1694: « elle désire suivre lancienne orthographe qui distingue les gens de lettres davec les ignorants et les simples femmes, et quil faut la maintenir partout, hormis dans les mots ou un long et constant usage en aura introduit une contraire. » grant grand

8 Des propositions qui ne seront pas toujours admises immédiatement par lAcadémie -allonger le « i » pour distinguer : iurer, desia -utiliser autrement « u » et « v » viure vtile vile-vile vile – huile vit-vit vit-huit -introduire un système daccentuation -régulariser les pluriels en « ez » par « és », en « ans », « ens » par « ants » « ents » amitiez amitiés, arrivez arrivés; un enfant, des enfans les enfants -supprimer les consonnes muettes inutiles à lintérieur des mots advocat avocat; nopces noces; sauf baptême, compter, automne, acquérir etc. es/é (escrire, écrire); as/â (asne,âne), es/ê (forest,forêt), is/i (giste, gîte) os/ô (coste, côte); ous/oû (gouster, goûter), us/û (brusler, brûler) ere/ère (colere, colère) ez/è: succez, succès

9 Ils ont mis leur chapeau. ou Ils ont mis leurs chapeaux. Ils ont lair méchant. ou Ils ont lair méchants. quatre cent cinquante euros ou quatre cents cinquante euros est-il? ou est ils? 1901

10 On est resté de bons amis. ou On est restés de bons amis. un événement ou un évènement céder, il cédera ou il cèdera château ou chateau forêt ou foret un nouveau-né ou un nouveau né trente-trois ou trente trois 1977

11 cent trois ou cent-trois il connaît ou il connait des perce-neige ou des perce-neiges un pique-nique ou un piquenique un porte-clés ou un porteclé eczéma ou exéma nénuphar ou nénufar oignon ou ognon relais ou relai il ruisselle ou il ruissèle il étiquette ou il étiquète 1990

12 Acquérir des connaissances sur le système graphique, le comprendre et intérioriser son fonctionnement Acquérir un comportement de « bon orthographieur » pour produire des textes sans erreurs

13 Connaissances au niveau des phonogrammes: la relation phonie-graphie Les lettres seules ou groupées (graphèmes) traduisent les sons (phonèmes) de notre langue: -un même graphème peut traduire des phonèmes différents : s [s] et [z] -plusieurs graphèmes peuvent traduire un même phonème s, sc, ss, t, c [s] -la position induit certaines formes graphiques et pas dautres : c-ç, s-ss, g-gu-ge -certaines graphies sont plus fréquentes que dautres: Pour [Ø] eu : eux, heureux, euro malheureux, jeudi, peut-être, déjeuner deux, creux, dangereux, heureux, joyeux, mieux, vieux, nombreux, les yeux, les cheveux, je peux, il peut, je veux, il veut, milieu, peu, bleu, lieu, jeu, feu œu (des) œufs, des bœufs, vœu, nœud

14 Quelques fréquences a: 92% ; i: 99% - o: 75%; au: 21%; eau: 3% e et è: 67, 9 % ; ai: 30%; ê: 2,1%; ei: moins de 1% an-am: 44%; en-em: 47% in-im: 45%; en: 23%; ain: 21%; ein: moins de 1% i: 86%; y: 3%; il ou ill: 10% f: 95% c: 53%; qu: 45%; ch: 2% s: 50%; ss : 19%; c et ç: 26%; t: 3,3% s: 90%; z: 10% j: 49%; g et ge: 51%

15 Connaissances au niveau des morphogrammes les marques de rappel : dans les mots, certaines lettres rappellent lappartenance à une famille de mots (chapeau-chapelier, main-manuel etc.) ou la traduction du genre (petit-petite, blanc-blanche etc.) la construction des mots avec les préfixes et les suffixes les marques qui apparaissent ou disparaissent : la relation sujet-verbe: marques de temps et de personnes laccord dans le groupe nominal: féminin et pluriel des noms et des adjectifs Connaissances au niveau des logogrammes la distinction entre les homophones: deux ou plusieurs mots ayant la même prononciation et des graphies différentes

16 écrire de mémoire un certain nombre de mots émettre des hypothèses de graphie pour les mots inconnus et utiliser les connaissances acquises pour les écrire réaliser automatiquement les accords relire « orthographiquement » les textes écrits sous la dictée ou produits corriger les erreurs en utilisant le bon outil

17 en étudiant les graphies liées aux phonèmes et en repérant des probabilités de graphie - lors des séquences « bilan phonie-graphie » en mémorisant des mots choisis pour leur fréquence en identifiant des régularités dans lorthographe de ces mots, en découvrant des principes de fonctionnement - lors des séquences « mémorisation de mots » en structurant et en appliquant les principes de fonctionnement découverts dans lorthographe des mots - lors des séquences « faire le point sur » en changeant le temps et la personne dans des textes - lors des séquences de « transposition de textes » en construisant et en utilisant une typologie des erreurs en faisant expliciter les stratégies orthographiques employées en utilisant des instruments permettant de réviser lorthographe dun texte - lors des séquences « dictées »

18 plusieurs types de séquences - des séquences de bilan phonie graphie : le premier jour de chaque semaine jusquau mois de mai (CE2), jusquà Noël (CM1)des séquences de bilan phonie graphie - des séquences de mémorisation des mots : les autres jours de la semainedes séquences de mémorisation des mots - des séquences faire le point sur : quand le principe de fonctionnement est découvertdes séquences faire le point sur - des séquences de transposition de textesdes séquences de transposition de textes - des dictées : une fois par semainedes dictées - des évaluations à la fin de chaque périodedes évaluations

19 Au CE2 Au CM1 Au CM2 Le point sur: Les graphèmes transcrivent des phonèmes

20 Le bilan phonie-graphie AU CE2

21

22

23

24

25

26 Une séquence Bilan phonie-graphie au CM1

27

28

29

30

31

32 Au CM2

33

34

35

36 Bilan phonie graphie: la démarche - présentation de deux phonèmes en opposition avec deux phrases phase articulatoire mettant en évidence les caractéristiques du phonème - étude des graphies d'un des deux phonèmes *phase orale -écoute dun texte et identification du phonème -repérage du phonème et de sa place dans des mots -recherche de mots contenant le phonème dégagé * phase écrite -lecture du texte et identification des graphèmes correspondant au phonème étudié, -recherche de mots contenant ce phonème dans la liste alphabétique des mots à étudier -lecture sur la page du cahier « Je connais les graphies des phonèmes » de la partie consacrée au phonème étudié et remarques sur la fréquence des graphèmes -lecture des mots à mémoriser * exercices pour écrire des mots (ceux à mémoriser ou dautres contenant le phonème étudié), seuls, dans une phrase ou dans un court texte

37 La mémorisation de mots Quels mots? Quelle mémorisation? Une mémorisation raisonnée des mots au cours de laquelle lélève écrit le mot à mémoriser plusieurs fois - il écrit le mot dans des groupes nominaux en réalisant les accords (pâle : des teints pâles), dans des groupes syntaxiques (briser : ces informations me brisent le cœur) et/ou en employant des homonymes grammaticaux (contenir : ce seau contient dix litres ; elle se contient pour ne pas pleurer) La programmation de létude des mots dans lannée

38 - il écrit le mot en le rapprochant dautres mots pour observer des régularités : régularité à la fin des mots: écurie comme galerie régularité dans la formation du féminin ou du pluriel : bref-brève, vif-vive ; des cerveaux comme des chapeaux, des bateaux - il écrit le mot en le rapprochant dautres mots pour comprendre sa construction et celle de ses dérivés: sûre sûreté comme grossière grossièreté - il écrit les homophones du mot sil y en a : la chaîne de vélo, le grand chêne de la forêt. -quand létymologie peut aider à comprendre lorthographe du mot, lenseignant fait référence à lorigine de ce mot notamment pour justifier certaines lettres muettes ou laccent circonflexe: tabac vient de lespagnol tabaco âne du latin asinus sest écrit asne puis âne

39 Régularités – Construction des mots CE2: -les préfixes: in-im; para; mal; re-r -les suffixes: -eur (voyager-voyageur; lent-lenteur); -able (manger-mangeable); - ment (large-largement; habiller-habillement); -iste (trapèze, trapéziste) ; -age (monter-montage); -ation (inviter-invitation); -erie (boucher-boucherie); -ette (fille- fillette); -ant (gagner-gagnant); -esse (souple-souplesse); -té (beau-beauté) -les mots terminés par -on: (camion-camionneur) -les alternances: château-châtelain fin-final main-manuel

40 CM1: -les préfixes: in-im; dé; re; en-em; sur; a -les suffixes: -eur, -teur, -ateur (arroseur, constructeur, indicateur); -able (comparable); -ment et -ement (silencieusement,,tremblement); -ade(grillade); - iste (trompettiste) ; -age (arrosage); -tion,-ation,-ition (construction-conservation- répétition); -ie, -erie (copie, conserverie); -et,-ette (muret, clochette); -ant (charmant); -té, -eté, -tié (communauté, pureté, humidité) ; -ée (montée, journée) ; -eux (aventureux) ; -ier, -ière (serrurier, volière) ; -ure (couverture, blessure), -oir-oire (miroir, mâchoire, territoire) ; -ique (océanique) ; -ible (paisible) CM2: Les noms féminins terminés par le son [œr] Les noms féminins terminés par le son [i] Les noms terminés par le son [war] Les noms féminins terminés par –ance ou –ence Les noms féminins terminés par le son [te]

41 Comment? étonner - Tu étonnes tout le monde par tes connaissances. - tonner-le tonnerre (frappé par la foudre) - étonner, étonnement comme trembler, tremblement - étonnant, cest étonnant, étonnant, étonnamment comme élégant, élégamment un mur haut – des immeubles hauts - une tour haute – des montagnes hautes haut-hauteur comme lent-lenteur, grand-grandeur Je vais au marché - une eau sale – Oh! que cest beau! Il a un véhicule, un véhicule à quatre roues. Tous les véhicules du garage ont été révisés. Sortie de véhicules. véhiculer haut véhicule

42

43 observer, arbitre, sérieux, flaque, règle, léger, grammaire, gras, ronger, discuter, sursauter, suivant, gosse, erreur, trace,

44 observer, arbitre, sérieux, flaque, règle, léger, grammaire, gras, ronger, discuter, sursauter, suivant, gosse, erreur, trace, décider

45 contraire, profiter, participer, attentif, racine, client, plaque, caillou roux, prince, ouvrier, climat, décider, lourd, tapis

46 contraire, profiter, participer, attentif, racine, client, plaque, caillou roux, prince, ouvrier, climat, décider, lourd, tapis

47

48

49 La démarche pour apprendre un mot - sens ou les sens du mot dans des phrases, synonymes, contraires - ensemble, on l'épelle phonétiquement - on émet des hypothèses de graphie - on écrit le mot - ensuite suivant la nature du mot et le point que lon veut développer :

50 observer la lettre muette à la fin, hypothèses sur son rôle réfléchir sur la construction du mot: dérivés, mots de la même famille, en écrire un, éventuellement référence à létymologie rechercher dautres mots qui ont la même construction, en écrire un, on entoure les suffixes, les préfixes mettre le mot au pluriel, l'écrire écrire son masculin ou son féminin, s'il existe, le conjuguer à une personne dun temps donné, lécrire écrire les homophones dire les expressions particulières qui contiennent ce mot employer le mot dans une phrase avec des homonymes grammaticaux - on l'écrit une dernière fois

51 Faire le point sur

52 Au CE2

53

54

55 Au CM1

56

57

58 Au CM2

59

60

61

62 Le déroulement dune séquence « Faire le point sur » -Observer les listes du cahier -Verbaliser les remarques, dégager un principe de fonctionnement -Elaborer un texte reprenant le principe dégagé ou le lire dans les pages « Quelques principes que je ne dois pas oublier » -Réaliser des exercices

63 AU CE2 AU CM2

64 Les dictées Les dictées de groupes de mots Les dictées de textes La démarche

65 Dictée maître : Marc est tellement mignon qu'il a reçu une belle récompense. Je conserve mes vieux souvenirs au grenier. Dans une malle, j'ai même la trompette de mon grand-oncle. Assise dans la forêt, Mélanie admirait le tronc des bouleaux, tout en jouant avec son bâton. Qu'il fait sombre, dans cette prison ! En maths, parfois, nous comparons des nombres. Nicolas aime voir le chocolat fondre dans la casserole. Dun bond, jai sauté par dessus un trou profond.

66 Marc est tellement ……………………qu'il a reçu ……………………………………………. …………………………………… mes vieux souvenirs au grenier. Dans une malle, j'ai même …………………………………… de mon grand-oncle. Assise dans la forêt, Mélanie admirait ……………………des bouleaux, tout en jouant avec ……………………………………. Qu'il fait ……………………, …………………………………………….! En maths, parfois, …………………………………………….des nombres. Nicolas aime voir le chocolat ……………………dans la casserole. ……………………………………, jai sauté par dessus ………………………………………

67 Quelle aventure ! Il fait nuit, les enfants sont au plus profond dune sombre forêt. Lorage gronde et la tempête casse les troncs des arbres les plus minces. Ils avancent lentement et sont inquiets. Comment sortir de cet endroit et retrouver leur campement ? La pluie les ralentit, le terrain est glissant, pourtant ils doivent grimper des talus ou sauter au dessus des fossés. Ce matin, ils en tremblent encore. Heureusement ce nétait quun mauvais rêve !

68 Déroulement dune séquence de dictée les groupes de mots ou le texte sont dictés révision : on vérifie - si on a mis les points, les majuscules et si on na pas oublié de mots, - si tous les phonèmes sont transcrits à leur place, - les accords du verbe avec le sujet et les accords dans le groupe nominal. on réfléchit: -à la construction des mots pour voir si on na pas oublié de lettres finales, correction collective en faisant expliciter les stratégies orthographiques (pour une ou deux phrases) puis codage des erreurs par le maître et correction individuelle par chacun en utilisant loutil approprié. Le maître corrigera lui-même les erreurs que les enfants ne peuvent corriger : accord attribut, verbes à linfinitif …

69

70 Les évaluations

71

72

73 Un matin, Polly descend la grand-rue, quand elle voit le loup sur lautre trottoir. Il fait de drôles de choses : tantôt, il tire la langue aux passants, tantôt il danse et trépigne sur place. Dans cette rue pleine de monde, Polly na pas peur du loup. Elle traverse, sapproche de lui et dit : « Loup, tu te conduis comme un voyou. Quest-ce qui te prend ? » Le loup fait un bond dun mètre vingt et retombe comme une loque, en tremblant de tous ses membres. « Tu mas fait peur, dit-il dune voix faible. Comment sais-tu que je suis ici ? - Ne dis pas de bêtises. Bien sûr que tu es ici ! Je te vois bien ! - Tu me vois ? dit le loup, très surpris. - Naturellement. Et je vois aussi que tu te conduis mal. Je nai jamais rien vu de semblable. - Mais non, tu ne me vois pas, proteste le loup, puisque je suis invisible. » Daprès Polly la futée et cet imbécile de loup - Catherine Storr - Pocket Jeunesse

74 Escargot et tortue Un jeune escargot qui part en vacances, rencontre en chemin, une vieille tortue qui admire le paysage. C'est la première fois que l'escargot voit une tortue et il est très surpris en découvrant que les escargots ne sont pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur leur dos. Seulement, cette vieille tortue lui paraît très grosse et très laide. Il ne se gêne pas pour le lui dire. La tortue, furieuse, grimpe sur un rocher, saute sur l'escargot et l'écrase. Sous sa carapace.

75 Très loin de là, une jeune tortue qui part en vacances rencontre, en chemin, un vieil escargot qui admire le paysage. C'est la première fois que la tortue voit un escargot et elle est très surprise en découvrant que les tortues ne sont pas les seuls animaux à transporter leur habitation sur leur dos. Seulement, ce vieil escargot lui paraît très petit et très laid. Elle ne se gêne pas pour le lui dire. L'escargot, furieux, grimpe sur un rocher, saute sur la tortue et s'écrase. Sur sa carapace. Daprès Bernard Friot Histoires pressées Milan Poche Junior

76 Aveline et le dindon Aveline cueillait des fraises sauvages dans la Forêt des Pins lorsquune petite bête à plumes, un dindonnet avec son cou tout déplumé, un sac à puces, sauta dans son panier et écrasa les fraises comme un forcené. Elle tenta de lécarter. Peine perdue! Elle le ramena à la maison, perché sur son épaule. Sa mère poussa de hauts cris. Cette bête à plumes est un wanga! Ma fille, demain matin avant le lever du jour, tu ramèneras cette bête où tu las trouvée. Ce soir, quelle dorme dans la cour. Et fais ce que je te dis. Mais la petite bête à plumes, le dindonnet, le sac à puces, ne lentendait pas de cette oreille. Il se mit à rechigner et à chanter quil ne pouvait pas dormir tout seul dans la cour car il avait peur. Mimi Barthélémy, Aveline et le dindon Syros

77

78

79 Picot Françoise 2bis rue de Bourg Saint Maurice PINON


Télécharger ppt "Conférence de F. PICOT Mercredi 10 novembre 2010 « Je mémorise et je sais écrire des mots »"

Présentations similaires


Annonces Google