La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Étape 3 – ATD 04642 – Mise à jour: avril 10, setur 1/27 Maître douvrage: PNR Loire-Anjou-Touraine Équipe détudes : Médiation & Environnement (mandataire)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Étape 3 – ATD 04642 – Mise à jour: avril 10, setur 1/27 Maître douvrage: PNR Loire-Anjou-Touraine Équipe détudes : Médiation & Environnement (mandataire)"— Transcription de la présentation:

1 Étape 3 – ATD – Mise à jour: avril 10, setur 1/27 Maître douvrage: PNR Loire-Anjou-Touraine Équipe détudes : Médiation & Environnement (mandataire) La Mercerie, SAVIGNÉ-SOUS-LE- LUDE Tél environnement.coop cabinet SETUR Boîte à outils « PLU durables » Ingénierie – Audit - Conseil 16 rue de la Croix aux Potiers BP CHARTRES de BRETAGNE Tel: Georges EMBLANC 7 rue des Longaines YERRES Tél: Plan du Parc (annexe IV) : extrait du Plan des Espaces Naturels et des Paysages du PNR Module n°2 - Létalement urbain: constats, impacts

2 Étape 3 – ATD – Mise à jour: avril 10, setur 2/27 Artificialiser = ?? Urbaniser = ?? Périurbanisation = ?? Impacts de la périurbanisation = ?? Impacts sur ?? Un peu de vocabulaire Létalement urbain: constats, impacts

3 Étape 3 – ATD – Mise à jour: avril 10, setur 3/27 Artificialiser = transformer un espace naturel ou agricole en bâti, routes, parkings, chantiers, terrains vagues urbains, décharges, carrières, jardins, pelouses Urbaniser = transformer un territoire rural pour y aménager la ville Périurbanisation = extension centrifuge de la ville … vers la campagne = étalement urbain Létalement urbain: constats, impacts Commune du territoire du PNR LAT (source: IGN SCAN25)

4 4/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 4/27 Surcoût des infrastructures routières et réseaux associés Coûts majorés si optimisation insuffisante des projets daménagement (voirie desservant un nombre limité de logements) Fragilisation des commerces des centres urbains, au profit des zones périphériques spécialisées Éloignement des habitants / services, commerces, équipements publics, emplois Impacts énergétiques amont (industrie auto, chantiers voirie), et aval des déplacements routiers – Létalement urbain favorise lutilisation des véhicules particuliers – Les transports en commun requièrent une densité minimale dhabitants Augmentation du budget transport des ménages: 20% des ménages considérés comme « vulnérables » sur principales aires urbaines compte tenu de laugmentation inévitable du prix des carburants Trafic routier émission de GES impact climatique impacts sur la biodiversité, lagriculture, la sylviculture, la santé Trafic routier pollution de lair impact sur la santé Trafic routier nuisances sonores Trafic routier insécurité potentielle Consommation despaces agricoles ou naturels par le bâti, les voiries, les stationnements, les bassins tampons Coupures de connexions écologiques ou sociologiques par le bâti, les voiries Impact paysager: infrastructures routières, formes urbaines banales Imperméabilisation Impacts hydrauliques résiduels ( volumes évacués, rechargement nappes) Urbanisation lâche performance énergétique moindre D6 D10 Létalement urbain: constats, impacts Excroissances urbaines, lâches, spécialisées D18 D20 D24 D7 D22

5 Étape 3 – ATD – Mise à jour: avril 10, setur 5/27 Létalement urbain: constats, impacts Notre commune a- telle des … limites ? Nos modes de vie sont-ils pérennes ? Peut-on faire autrement ?

6 6/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 6/27 Source : La démarche « Code de la rue » en France, oct Certu

7 7/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 7/27 Une raréfaction de la ressource … fossile, et des consommations en hausse ! Amérique du nord : 25.4% Ex - URSS : 22.5% Chine : 21.8% Autres Moyen Orient : 63.6% Autres Ex - URSS : 38.7% Moyen Orient : 33.9% Milliards de TEP Réserves prouvées dénergie dans le monde Source : AIE/OCDE 218 ans 41 ans 63 ans Charbon Pétrole Gaz Réserve Conso. annuelle

8 8/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 8/27

9 9/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 9/27 Plan Climat Énergie Territorial PNR LAT

10 10/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 10/27 Effet de serre et PLU ??? Source : Observatoire de lénergie

11 11/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 11/27 Effet de serre et PLU ??? Possibilités durbanisation ouvertes par le zonage influence majeure sur les déplacements … et donc sur les émissions de GES, via : – La localisation des zones urbanisables Les excroissances urbaines favorisent les déplacements – La répartition des fonctionnalités entre ces zones Les PLU qui favorisent lurbanisation monofonctionnelle ( mixité) sont de puissants générateurs de déplacements motorisés Possibilités dans le PLU de favoriser densité influence le niveau de performance énergétique des ensembles bâtis et donc les émissions de GES

12 12/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 12/27 LGGE – Observatoire National sur les Effets du Changement Climatique Épaisseur du glacier de St Sorlin (Alpes) Augmentation significative des risques de submersion marine en Aquitaine et Languedoc-Roussillonza Hivers plus doux et humides (France) + étés plus chauds et secs gonflement/retrait des argiles fissuration de constructions (7300 communes déclarées en catastrophe naturelle en 2003)

13 13/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 13/27 CRBPO/Muséum national d'histoire naturelle – Observatoire National sur les Effets du Changement Climatique Groupe France Cigogne blanche/LPO – Observatoire National sur les Effets du Changement Climatique

14 14/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 14/27 Avancée de floraison des arbres fruitiers (7 à 10 jrs) en France, Allemagne, Japon …(INRA- Avignon/Montpellier et CTIFL, ONERC) Augmentation de la production nette primaire des forêts européennes ( CO2) … puis baisse de la PNP des conifères ( disponibilité en eau) Fragilisation des … arbres suite aux stress hydriques estivaux moindre résistance aux tempêtes et aux maladies CO2 rendements et précocité prairies (ouest) … mais chute de la production fourragère lors des été caniculaires (-20% à -30% en 2003)

15 15/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 15/27 Réchauffement climatique : Moyenne estivale 2050 = +2°c à +2,5°c par rapport à la moyenne des 30 dernières années Scénario « modéré » - Modèle Arpège-Climat Météo France

16 16/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 16/27 PNR LAT Source: Agenda 21 Région Centre (juin 2008)

17 17/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 17/27 Sources: Groupe interministériel Impacts du changement climatique, adaptation et coûts associés en France D4E Observatoire National des Effets du Réchauffement Climatique (ONERC), juin 2008 Virus West Nile (Fièvre du Nil occidental): vecteur = moustique ; réservoir = oiseaux migrateurs Réapparition du virus en France en août 2000 (non signalé depuis 1965) Causes potentielles = réchauffement ( t° moyenne) favorisant le déplacement despèces de moustiques jusque là exotiques + augmentation de la période dhivernage de certains oiseaux Conséquences: Décès de 21 chevaux en Camargue (méningo-encéphalite) en 2000 Décès de 2 chevaux en cas humains dans le Var en 2003 (Murgue et al., 2001 ; Zientara, 2002) Hivers plus doux et humides (France) conditions favorables aux tiques, vecteur de la maladie de Lyme, et risque daugmentation de la pathogénécité et de ladaptabilité à lhôte de certaines bactéries (Leptospira) température des milieux aquatiques + importantes variations pluviométriques inter saisonnières possible développement du paludisme, du Chikungunya (déjà observé en Italie), et de la dengue en zone méditerranéenne française (moustique tigre présent dans 5 départements métropolitains en 2009)

18 18/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 18/27

19 19/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 19/27 1 cube = 1 maison individuelle 1 cube = 5 surfaces en contact avec lair Isoler 8 maisons = 8 volumes Isoler 8x5 = 40 surfaces Isoler 1 collectif de 8 appartements = 8 volumes Isoler 4x5 = 20 surfaces Formes constructives et performance énergétique

20 20/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 20/27 1 cube = 1 maison individuelle 1 cube = 1 surface imperméable en contact avec la pluie 8 maisons = 8 surfaces imperméables en contact avec la pluie 1 collectif de 8 appartements = 4 surfaces imperméables en contact avec la pluie Formes constructives et imperméabilisation

21 21/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 21/27

22 22/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 22/27 Source: Guide urbanisme durable, annexe Plan du Parc LAT Source: SETUR (commune du PNR LAT)

23 23/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 23/27

24 24/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 24/27 Évolution des surfaces artificialisées En France : En Maine-et-Loire : Lartificialisation* consomme environ ha de terres par an = beaucoup ?? *: Bâti, routes, parkings, chantiers, terrains vagues urbains, décharges, carrières jardins, pelouses Période 1994 / 2004, IFEN 2006 (d'après ministère chargé de l'Agriculture Scees, enquête Teruti, nomenclature physique - Insee, Comptes de la nation) En Pays-de-Loire : La surface agricole consommée par an = 3 fois commune de Mazé (49) = beaucoup ?? La surface dune commune comme Mazé est consommée tous les 3,2 ans = 2,7 ha / jour = beaucoup ?? INSEE Pays-de-Loire – Études n° 79 oct 2009 Agreste Pays-de-Loire – mars 2009

25 25/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 25/27 Évolution des surfaces artificialisées et de la population En France Sur le territoire du Parc LAT Source: charte PNR Loire-Anjou-Touraine Population: + 0,58% / an Urbanisation: +1,1% /an … soit près de 2 fois plus vite Est-ce durable ? Quels sont les risques ?

26 26/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 26/27 Un département comme lIndre-et-Loire consommé tous les 10 ans en France Habitat + Activités + Voiries + Stationnements + Carrières + … = Est-ce durable ? Peut-on consommer moins despace ? La consommation despace, jugée alarmante à léchelle nationale … est la résultante des consommations despace … locales, en grande partie initiées ou permises par les documents durbanisme Artificialisation en France, tous les 10 ans

27 27/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 27/27 Nouvelles zones urbanisées dans 100 ans ??

28 28/84 Étape 3 avril 2010 Étape 3 – ATD – Mise à jour: juillet 10, setur 28/ SAU par habitant Sols artificialisés par habitant Surface artificialisée par habitant (m²) SAU par habitant (m²) Source: Teruti, INSEE; Réalisation Solagro, Indicateur agro environnemental - C2-IAE1 Artificialisation des espaces agricoles; Solagro, mars 2008 En France


Télécharger ppt "Étape 3 – ATD 04642 – Mise à jour: avril 10, setur 1/27 Maître douvrage: PNR Loire-Anjou-Touraine Équipe détudes : Médiation & Environnement (mandataire)"

Présentations similaires


Annonces Google