La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La radio est une conversation! Neuchâtel, le 7 février 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La radio est une conversation! Neuchâtel, le 7 février 2014."— Transcription de la présentation:

1 La radio est une conversation! Neuchâtel, le 7 février 2014

2 Jean-Charles Verhaeghe Un animateur qui a mal MYConseils.fr

3 Au milieu des années 2000, le média radio a cru voir sa dernière heure arrivée Particulièrement la famille des radios musicales.

4

5 Cet article de janvier 2009 signé par Véronique Brocard et publié sur le site Télérama.fr brosse un tableau plutôt sombre de la situation.

6 « Supplantées par Internet, confrontées au vieillissement de leurs auditeurs et à la baisse de leur audience, NRJ, Fun ou Virgin vont devoir rebondir. Panique on the air. »

7 « Vieilles, usées, inutiles. Ainsi donc, à croire quelques embaumeurs de cadavres, les radios musicales ne seront bientôt qu'un souvenir (…) »

8 « En 2002, NRJ coiffait la couronne de première radio de France avec 13,4 % d'audience et six millions d'auditeurs. Aujourd'hui (en 2009) les chiffres de Médiamétrie de janvier la donnent à 10,7% »

9 Un an après la publication de cet article, NRJ est même tombée encore plus bas, avec 9.8% daudience. Symbole fort : sur la vague novembre-décembre 2009, la reine des musicales avait carrément quitté le podium de tête, dépassée par RTL, France Inter et Europe 1.

10 « Quel intérêt peut-on encore trouver à se brancher sur une station pour écouter de la musique, alors qu'on trouve tout sur le Net ? » Sinterroge encore Télérama.

11 « Contrainte de cesser d'être autre chose qu'un déversoir de hits et une machine à fabriquer de l'argent, la radio n'a en tous les cas pas d'autres choix que de changer son image et mettre un peu de contenu là où celui-ci était quasi inexistant. »

12 Le mot est lâché : Contenu

13 « Alain Weill, ancien NRJ, président-fondateur de RMC Groupe, l'assure. « Il ne faut pas céder au pessimisme ambiant. Réagir est possible. Comme la voiture, la radio musicale va trouver un nouveau modèle. » A condition d'abandonner les stratégies de low cost et d'injecter une bonne dose d'inventivité. » Un autre mot est lâché : inventivité

14 Lexemple de Skyrock. La radio de Pierre Bellanger a non seulement très bien résisté à cette grande vague baissière, mais a en plus continué de grappiller de laudience.

15 Quelques extraits de son texte: « Une vision de la radio à lère dInternet » « Nous voici donc avec une radio privée de son privilège dêtre la seule à pouvoir informer en temps réel, et privée de sa vocation à offrir gratuitement laccès à toutes les musiques. » (…)

16 « En conséquence, les radios dont la fonction se résume à la mise en flux dun catalogue musical sont remplaçables par des offres informatiques plus pertinentes »

17 Pour lui, la radio continuera davoir de lavenir si tant est « qu'elle soit incarnée par des personnalités ; qu'elle s'exprime par l'émotion, le réel, la participation des auditeurs, la découverte ; qu'elle s'exprime aussi par le choix musical, affaire de talent, d'intuition et d'expérience. Un choix qui ne suit pas, mais qui précède. »

18 A lépoque déjà, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Jean-Paul Baudecroux martelait une phrase slogan : «Internet est le meilleur ami de la radio! »

19 Un peu plus tard… Une statistique délirante tombe en Allemagne. Entre décembre 2009 et décembre 2010, ENERGY.DE enregistre un nombre douvertures de streams en augmentation de… %

20 Visiblement, sa filiale allemande était désireuse de lui donner raison. Caroline Werner, responsable des activités Internet en Allemagne, nous a donné quelques précisions.

21 36 millions de cessions enregistrées en 2010, et surtout… une durée découte moyenne plus courte. Ce qui était pour elle une excellente nouvelle.

22 Pourquoi? Parce que la radio retrouvait son statut de média de la mobilité.

23 LInternet Ennemi? Non, lInternet allié!

24

25 Le patron et fondateur de la marque à la panthère est un homme heureux. « J'ai toujours dit qu'Internet était le meilleur ami de la radio. Grâce à Steve Jobs (et d'autres) la moitié des Français ont aujourd'hui un smartphone dans la poche – une proportion qui augmente encore –… donc ils ont la radio dans la poche. C'est le plus moderne des médias. »

26 LInternet, ami de la radio? Assurément, oui! On navait jamais autant écouté la radio en France que sur la dernière vague de sondage. (Médiamétrie) Aujourdhui, globalement, 15% de lécoute radio en France seffectue… par Internet.

27 La radio peut y jouer à plein son rôle unique de média daccompagnement.

28 LInternet et la radio ont aussi en commun de propulser du lien, du liant… de la conversation!

29 La radio qui marche sempare des codes dInternet!

30 La radio qui marche? Elle prend soin de ses auditeurs, elle leur donne la parole, elle sait que laudience peut aussi être son contenu!

31

32

33

34

35 France Bleu flirte actuellement avec ses plus hauts scores historiques daudience. Flash FM, avec auditeurs par jour (Médiamétrie) a doublé son audience en 3 ans.

36 La radio qui marche? Elle parle comme ses auditeurs, elle parle avec ses auditeurs, elle vit avec ses auditeurs.

37 RMC sen est même fait une spécialité!

38 La radio qui marche? Elle est très pro, mais elle sait être authentique, et attirer loreille de lauditeur. Elle ne craint pas laspérité qui la rend plus vivante. Elle ne craint pas dêtre naturelle et… conversationnelle.

39 Des exemples?

40 Vos auditeurs savent-ils quils vous écoutent? Après ces moments là… oui!

41 En revanche… Méfiez-vous de leffet « platane »

42 Collado-Cabrol: Le match

43 La radio doit me parler, la radio doit me concerner. La radio doit me rappeler qui elle est, me donner envie de rester 5 minutes de plus, me dire pourquoi je lécoute elle et pas une autre!

44 NON!!! à la radio photocopiée…

45 Le « bruit ambiant » de la FM La radio sest largement professionnalisée, ces dernières années. Lénorme majorité des stations propose des contenus très rationalisés… qui se ressemblent malheureusement beaucoup.

46 Lénorme majorité des radios musicales… Programme sous Sélector (ou équivalent). Soigne sa fluidité. Pose des horloges rationnelles. Possède un bon habillage dantenne. Confie ses programmes à des animateurs à belle voix. Joue les morceaux du TOP 40. Les quotas Français. Donne des contenus parlés rationalisés

47 Alors… Pourquoi jécouterais ta radio plutôt quune autre? Il faut apporter à cette question une réponse précise et continue. « XXX Radio est bien la seule radio à vous proposer, toute la journée, vos tubes préférés »

48 Non: il faut dorénavant miser sur la valeur ajoutée. Donner des contenus qui sachent aussi faire dresser loreille, parce que bien défendus par de vraies personnalités! Des humains! Lanimateur, le journaliste, lauditeur! Mais aussi le programmateur!

49 Des contenus placés en cohérence? Sélectionnés et défendus pour un public donné, dont on souhaite quil sache pourquoi il nous a écouté, et pourquoi il reviendra nous écouter? On appelle ça une Ligne Editoriale Et cest le nouveau défi de la radio

50 Et NRJ? Ça va beaucoup mieux! Au Médiamétrie nov/déc 2013, elle est revenue en première place sur le podium en audience cumulée, avec 12.8 % dAC !!! (contre 11.2% pour RTL)

51 Au passage… Est-ce uniquement la musique qui fait son audience?

52 LInternet a donc eu un premier effet extrêmement patent : il a forcé les opérateurs de radio à mieux travailler leurs contenus.

53 Internet les a obligés à se recentrer sur leur promesse originale, à mieux défendre leur territoire, à mieux revendiquer leur marque: à travailler leurs axes de valeur ajoutée

54 Le dernier Médiamétrie (et les précédents) nous le confirment: il y a des primes daudience pour des offres qui osent se distinguer. Toutes ces primes font que la radio, en France, na jamais eu autant dauditeurs.

55 Des offres qui osent jouer la singularité, lexclusivité, lexpertise…la personnalité. Qui créent des MARQUES fortes

56 LA MARQUE MEDIA cest une promesse précise pour un public précis. Au-delà dun programme, dune ligne éditoriale, cest un univers, qui doit pouvoir être décliné sur lensemble des supports où le média sexprime.

57 la marque média est un filtre. Un filtre de contenus cohérents, précisément sélectionnés pour un public donné. (exemple: le journaliste et le programmateur)

58 De quoi votre marque est-elle le nom? A qui parlez vous? De quoi leur parlez-vous?

59 Et cette idée nous emmène sur la notion de Transmedia… incontournable aujourdhui.

60 France Bleu Claude Perrier, à La Lettre Pro de la Radio: « Nous devons aussi toucher les internautes… qui ne nous écoutent pas. Notre force éditoriale, zone par zone, fait de nous un média référent ! » Et un média référent peut aussi recruter via les moteurs de recherche ! Cest lobjectif pour les mois à venir que de mieux encore mettre en scène et mieux encore propulser cette masse dinformations pour quelle rencontre le plus large public possible. « Nous avons dailleurs un projet denvergure sur cet angle pour les municipales ».

61 Le transmédia qui propulse les contenus, qui exprime la marque, qui densifie la promesse, qui conquiert dautres moments dans cette « concurrence de lattention » et qui sappuie largement sur…

62 La conversation FIN


Télécharger ppt "La radio est une conversation! Neuchâtel, le 7 février 2014."

Présentations similaires


Annonces Google