La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONCEPTION xxxxxxx FIA SPV INCENDIE COMPORTEMENT ET REACTION AU FEU Réalisation : cal GIRAUD Durée 1h.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONCEPTION xxxxxxx FIA SPV INCENDIE COMPORTEMENT ET REACTION AU FEU Réalisation : cal GIRAUD Durée 1h."— Transcription de la présentation:

1

2 CONCEPTION xxxxxxx FIA SPV INCENDIE COMPORTEMENT ET REACTION AU FEU Réalisation : cal GIRAUD Durée 1h

3 Le comportement au feu des matériaux de construction

4 Le feu et la brique?Le feu et la brique?Le feu et le bois?

5 Le feu et lacier ?

6 Le feu et la laine de roche ?

7 Le comportement au feu des matériaux de construction Les bâtiments doivent être construits avec des matériaux présentant des caractéristiques telles que l'incombustibilité ou une faible inflammabilité. Les mesures liées aux caractéristiques des matériaux de construction sont très efficaces pour empêcher l'éclosion ou limiter la propagation d'un sinistre.

8 La chaleur n'agit pas de le même façon sur tous les matériaux Certains brûlent purement et simplementCertains brûlent purement et simplement D'autres se consument lentement, se carbonisentD'autres se consument lentement, se carbonisent D'autres se distillent, se subliment, en émettant des gaz inflammables et ou toxiquesD'autres se distillent, se subliment, en émettant des gaz inflammables et ou toxiques Certains éclatent, se fragment etc..Certains éclatent, se fragment etc..

9 Le comportement au feu des matériaux de construction LA REACTION AU FEULA REACTION AU FEU LA RESISTANCE AU FEULA RESISTANCE AU FEU L'évolution d'un feu qui à pris naissance dans un local est tributaire d'une ensemble de phénomènes complexes. Le comportement au feu des matériaux est apprécié d'après deux critères:

10 LA REACTION AU FEULA REACTION AU FEU La réaction au feu des matériaux de construction et daménagement correspond à laptitude dun combustible à contribuer au développement du feu. La réglementation considère plusieurs aspects: - La quantité de chaleur dégagée au cours de la combustion; - La présence ou labsence de gaz inflammable; - La production de fumée; - La production de gouttes ou débris enflammés.

11 A1 et A2: Produit non combustiblesA1 et A2: Produit non combustibles B: Produit faiblement combustibleB: Produit faiblement combustible C: Produit combustibleC: Produit combustible D: Produit très combustibleD: Produit très combustible E: Produit très inflammable et propagateur de flammeE: Produit très inflammable et propagateur de flamme F: Produit non classé ou non testéF: Produit non classé ou non testé LA REACTION AU FEU (Classement établi en laboratoire)LA REACTION AU FEU (Classement établi en laboratoire)

12 LA RESISTANCE AU FEULA RESISTANCE AU FEU Cest laptitude des éléments de contruction à conserver leur rôle isolant ou porteur durant le temps nécessaire à lévacuation des occupants et la lutte contre le feu et ce malgré laction de lincendie sur les matériaux. Les éléments de construction sont classés selon les citères suivants: - La résistance mécanique sous charge; - Létanchéité aux flammes et aux gaz chauds ou inflammables; - Lisolation thermique.

13 Les critères defficacité Les critères defficacité Résistance mécanique SF+ étanchéité aux flammes et gaz chauds inflammables PF+ isolation thermique

14 Classement de la résistance au feu Il est également attribué un degré de classement selon la durée minimale de résistance au feu. Les exigences de stabilité au feu sont différentes selon les types détablissements.Il est également attribué un degré de classement selon la durée minimale de résistance au feu. Les exigences de stabilité au feu sont différentes selon les types détablissements. Arrêté du 22 mars 2004 (Normes européenne)Arrêté du 22 mars 2004 (Normes européenne) R: Capacité portante;R: Capacité portante; E: Étanchéité au feu;E: Étanchéité au feu; I: Isolation thermique;I: Isolation thermique; W: Rayonnement;W: Rayonnement; M: Action Mécanique.M: Action Mécanique.

15 Classement de la résistance au feu Les critères de temps sexpriment en minutes:Les critères de temps sexpriment en minutes: 15, 20, 30, 45, 60, 90, 120, 180, 240, , 20, 30, 45, 60, 90, 120, 180, 240, 360.

16 Stabilité au feu des matériaux : Éléments porteurs Les matériaux dorigine minérale:Les matériaux dorigine minérale: En général les pierres sont incombustibles, cependant les différences de T° provoquent fissures ou éclatement.En général les pierres sont incombustibles, cependant les différences de T° provoquent fissures ou éclatement.

17 Stabilité au feu des matériaux : Éléments porteurs Les matériaux cuits:Les matériaux cuits: Les matériaux à base dargile offrent une résistance à la chaleur dautant plus grande quils ont été cuits à haute T°.Les matériaux à base dargile offrent une résistance à la chaleur dautant plus grande quils ont été cuits à haute T°.

18 Stabilité au feu des matériaux : Éléments porteurs Le fer et lacier:Le fer et lacier: Lacier se dilate sous laction du feu et offre une mauvaise résistance et stabilité au feu.Lacier se dilate sous laction du feu et offre une mauvaise résistance et stabilité au feu.

19 MÉTALLIQUE Économique Difficulté de mise en œuvre SF - Nul au delà de 500°C RF - Bonne LAMELLÉ COLLÉ Grande portée Architecture particulière SF - Très Bonne RF - Bonne

20 Quelques exemples :Quelques exemples : A 500 C° la résistance du fer diminue de moitié ã A 700 C° elle est réduite d'un tiers ã A 800 C° elle est nulle, le fer plie sous son propre poids

21 Les pièces dacier se déforment et cèdent sous laction de la chaleur provoquant leffondrement.

22 MURS PORTEURS À POTEAUX D'ACIER APRÉS UN ESSAI DE RÉSISTANCE AU FEU Conseil National de Recherche du CANADA, Institut de recherche en construction.

23 Lacier protégé par des matériaux isolant comme le plâtre offre une bien meilleure résistance.Lacier protégé par des matériaux isolant comme le plâtre offre une bien meilleure résistance.

24 Stabilité au feu des matériaux : Éléments porteurs Le bois:Le bois: Son comportement varie en fonction de :Son comportement varie en fonction de : Ses dimensions;Ses dimensions; Son essence;Son essence; Son taux dhumidité.Son taux dhumidité. Les bois durs et dense comme le chêne senflamment plus difficilement que les bois tendres comme le sapin.

25 Les toitures bois:

26 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. Le verre mince éclate sous laction de la chaleur laissant ainsi passer les gaz de combustion, les fumées, propageant lincendie.Le verre mince éclate sous laction de la chaleur laissant ainsi passer les gaz de combustion, les fumées, propageant lincendie. Le verre armé se fendille mais reste en place jusquà la fusion et possède une excellente résistance au feu.Le verre armé se fendille mais reste en place jusquà la fusion et possède une excellente résistance au feu.

27 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. La laine de verre est un excellent isolant mais est livrée en sandwich entre 2 feuilles de papiers…La laine de verre est un excellent isolant mais est livrée en sandwich entre 2 feuilles de papiers…

28 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. La ouate de verre utilisé en flocons, malgré ses qualités calorifuges elle accumule la chaleur et les gaz de distillation pouvant générer un flash over.

29 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. Les matériaux décoratifs divers de revêtements: Ils sont généralement ininflammable grâce à des procéder ignifugeant ( enduits, moquettes, carrelages, papiers peints ou peintures)..Les matériaux décoratifs divers de revêtements: Ils sont généralement ininflammable grâce à des procéder ignifugeant ( enduits, moquettes, carrelages, papiers peints ou peintures).. Les plastiques: Leur comportement au feu est très variable, la majorité des plastiques brûlent et dégagent des fumées toxiques dangereuses pour les occupants et les pompiers non protégés.Les plastiques: Leur comportement au feu est très variable, la majorité des plastiques brûlent et dégagent des fumées toxiques dangereuses pour les occupants et les pompiers non protégés.

30 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. Les différentes toitures:Les différentes toitures: Les toitures zinc:Les toitures zinc: Supportent en général le poids dun homme, stabilité et résistance au feu moyenne.Supportent en général le poids dun homme, stabilité et résistance au feu moyenne. Les toitures ardoises et tuiles:Les toitures ardoises et tuiles: Présentent une bonne résistance au feu, nécessitent cependant un démontage de certaines tuiles et lutilisation du LSPCC pour cheminer sur le toit.Présentent une bonne résistance au feu, nécessitent cependant un démontage de certaines tuiles et lutilisation du LSPCC pour cheminer sur le toit.

31 Stabilité au feu des matériaux : Éléments de second œuvre. Les différentes toitures:Les différentes toitures: Matériaux de grand modèle. Utilisé en milieu industriel. LES PLAQUES

32 Pour conclure…

33 Une maison, un immeuble ou un bâtiment est conçu selon le même principe, constituer une enveloppe matérielle solide qui permet de:Une maison, un immeuble ou un bâtiment est conçu selon le même principe, constituer une enveloppe matérielle solide qui permet de: Protéger les occupants et les biens contre les intempéries, le bruit, les intrusions.Protéger les occupants et les biens contre les intempéries, le bruit, les intrusions. Maitriser les échanges thermiques entre lextérieur et lintérieur.Maitriser les échanges thermiques entre lextérieur et lintérieur.

34 Les matériaux de construction par leurs caractéristiques peuvent constituer des pièges dans lesquels la chaleur se trouve confinée.Les matériaux de construction par leurs caractéristiques peuvent constituer des pièges dans lesquels la chaleur se trouve confinée. Lévolution des combustibles présents dans les locaux (mobiliers, aménagement intérieur, décoration) augmentent le potentiel calorifique.Lévolution des combustibles présents dans les locaux (mobiliers, aménagement intérieur, décoration) augmentent le potentiel calorifique. De plus ces éléments sont chimiquements complexes, se dégradent rapidement lors dincendies et libèrent des mélanges gazeux hautement combustibles et toxiques.De plus ces éléments sont chimiquements complexes, se dégradent rapidement lors dincendies et libèrent des mélanges gazeux hautement combustibles et toxiques. Les matériaux et éléments de construction doivent donc répondre aux exigences requisespour une protection maximale contre lincendie.Les matériaux et éléments de construction doivent donc répondre aux exigences requisespour une protection maximale contre lincendie.

35 Notion de potentiel et de pouvoir calorifique. La quantité dénergie dégagée par la combustion complète d1 Kg de corps solide ou d1 m3 de corps gazeux est appelé pouvoir calorifique.La quantité dénergie dégagée par la combustion complète d1 Kg de corps solide ou d1 m3 de corps gazeux est appelé pouvoir calorifique. Lunité de mesure est le MJ/Kg ou MJ/m3Lunité de mesure est le MJ/Kg ou MJ/m3 La quantité de chaleur que dégagerait par combustion lensemble des matériaux dans un local est le potentiel calorifique. Cest le pouvoir calorifique ramené à une surface.La quantité de chaleur que dégagerait par combustion lensemble des matériaux dans un local est le potentiel calorifique. Cest le pouvoir calorifique ramené à une surface. Lunité de mesure est le MJ/m²Lunité de mesure est le MJ/m² MJ=Mégajoule.MJ=Mégajoule.


Télécharger ppt "CONCEPTION xxxxxxx FIA SPV INCENDIE COMPORTEMENT ET REACTION AU FEU Réalisation : cal GIRAUD Durée 1h."

Présentations similaires


Annonces Google