La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M.D., AMT Narbonne 2005 1 Fond diffus, structures et avant-plans Marian Douspis (LATT/OMP) Nabila Aghanim, Mathieu Langer (IAS)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M.D., AMT Narbonne 2005 1 Fond diffus, structures et avant-plans Marian Douspis (LATT/OMP) Nabila Aghanim, Mathieu Langer (IAS)"— Transcription de la présentation:

1 M.D., AMT Narbonne Fond diffus, structures et avant-plans Marian Douspis (LATT/OMP) Nabila Aghanim, Mathieu Langer (IAS)

2 M.D., AMT Narbonne Observations Spectre de puissance des fluctuations de température Excès de puissance aux petites échelles par rapport au CMB primaire

3 M.D., AMT Narbonne Ciel Micro-Ondes Anisotropies primaires (CMB) Anisotropies secondaires (SZ Thermique) Sources extra-galactiques (IR, radio) Emissions galactiques Données publiées sont nettoyées du signal galactique et extragalactique (sources résolues) 1 ère hypothèse: Excès = effet SZ

4 M.D., AMT Narbonne Approches précédentes Approches précédentes Fixer la cosmologie (PC) par signal Choisir un spectre SZ (simulation) Ajouter CMB et £ SZ( ) Amplitude par fit du signal Déduire la contribution SZ à (Bond et al., Goldstein et al., Kuo et al., Redhead et al.) Ignore le lien inhérent entre le spectre SZ et les paramètres cosmologiques Analyse cohérente pour trouver la contribution SZ

5 M.D., AMT Narbonne Calcul du spectre SZ Les P.C. interviennent dans le calcul du spectre SZ Emission SZ d'1 amas pour une distrib. de gaz chaud dans un profil NFW de DM Choisir une fonction de masse (Jenkins) pour calculer le nombre d'amas sur le ciel (dn/dM) Intégrer sur le ciel (Komatsu & Seljak)

6 M.D., AMT Narbonne Spectre SZ

7 M.D., AMT Narbonne Contribution SZ 1/2 8 haut, n haut dégénérescences Utilité d'une analyse cohérente

8 M.D., AMT Narbonne Contribution SZ 2/2 Quelle place pour une contribution supplémentaire ? 1 ère détermination de la contribution SZ cohérente

9 M.D., AMT Narbonne Sources ponctuelles résiduelles Dans chaque manip. (petites échelles) il y a une contribution de sources ponctuelles non résolues (IR/radio) avec Flux Seuil détection Modelisées par: (distribution poissonienne) qui s'ajoutent aux spectre CMB+SZ (B i sont de nouveaux paramètres libres du fit)

10 M.D., AMT Narbonne Spectre sources ponctuelles résiduelles 1 contribution/spectre de source par expérience

11 M.D., AMT Narbonne Contribution sources ponctuelles 1/3 Avec SZ et PS: Cosmologie en accord avec le modèle de concordance obtenu à bas

12 M.D., AMT Narbonne SZ(150) ~ 5 % PS(acbar)~ 35% SZ(30) ~ 10 % PS(cbi) ~ 40% SZ(30) ~ 15 % PS(bima)~ Contribution sources ponctuelles 2/3

13 M.D., AMT Narbonne Quid étude spécifique de sources ? Accord avec: Toffolatti et al. A l'Inverse ? OK Contribution sources ponctuelles 3/3

14 M.D., AMT Narbonne Conclusions Outils pour une approche cohérente du CMB et des grandes structures (Primaires/secondaires/résidus extragalactiques) Détermination des contributions SZ et PS en fonction de pour chaque expérience ( 8, B i ) Analyse nécessaire avec futures données (meilleures barres derreur, intercalibration)

15 M.D., AMT Narbonne


Télécharger ppt "M.D., AMT Narbonne 2005 1 Fond diffus, structures et avant-plans Marian Douspis (LATT/OMP) Nabila Aghanim, Mathieu Langer (IAS)"

Présentations similaires


Annonces Google