La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

~ Veille technologique ~ Les réseaux pair-à-pair Blanc Benjamin Dussiot Thomas Héraud Kevin Marahati Naoual Projet M1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "~ Veille technologique ~ Les réseaux pair-à-pair Blanc Benjamin Dussiot Thomas Héraud Kevin Marahati Naoual Projet M1."— Transcription de la présentation:

1 ~ Veille technologique ~ Les réseaux pair-à-pair Blanc Benjamin Dussiot Thomas Héraud Kevin Marahati Naoual Projet M1

2 Plan Introduction Introduction Historique Historique Les différentes architectures P2P : Les différentes architectures P2P : Centralisée (modèle client/serveur) Centralisée (modèle client/serveur) Centralisée à serveurs multiples Centralisée à serveurs multiples Décentralisée Décentralisée Hybride (les super-peer) Hybride (les super-peer) Exemples dapplications et de produits Exemples dapplications et de produits Evolutions Evolutions Conclusion Conclusion Bibliographie Bibliographie

3 Introduction P2P signifie Peer to Peer, soit en français : Pair à Pair. P2P signifie Peer to Peer, soit en français : Pair à Pair. Système d'échange direct de ressources entre machines connectées en réseau. Système d'échange direct de ressources entre machines connectées en réseau. Se distingue fondamentalement de larchitecture client/serveur Se distingue fondamentalement de larchitecture client/serveur

4 Historique Années 60 : à lorigine Internet était axé sur l échange dinformations entre universités (ARPANET ) (mais inexploitables car non transportables pour une utilisation privée) Années 60 : à lorigine Internet était axé sur l échange dinformations entre universités (ARPANET ) (mais inexploitables car non transportables pour une utilisation privée) 1999 : Napster (Shawn Fanning), architecture centralisée (plus de dusagers en 2000) 1999 : Napster (Shawn Fanning), architecture centralisée (plus de dusagers en 2000) 2000 : Gnutella (AOL – Nullsoft), architecture décentralisée 2000 : Gnutella (AOL – Nullsoft), architecture décentralisée 2001 : KaZaA (Zennstrom & Fiis), projet JXTA (Sun), architecture hybride (centralisée - décentralisée) 2001 : KaZaA (Zennstrom & Fiis), projet JXTA (Sun), architecture hybride (centralisée - décentralisée)

5 Architecture centralisée Un unique serveur qui recense les fichiers proposés par les différents clients. Dispose de deux types d'informations : celles sur le fichier (nom, taille,...), et celles sur l'utilisateur (nom utilisé, IP, nombre de fichiers, type de connexion,...) Côté client : une fois connecté grâce au logiciel spécifique, on effectue une recherche et on obtient alors une liste d'utilisateurs disposant de la ressource désirée. Par exemple : Par exemple :NapsterAudiogalaxy

6 Fonctionnement Déclaration d'un fichier au serveur central Déclaration d'un fichier au serveur central Interrogation de l'index central Interrogation de l'index central Communication de l'adresse IP Communication de l'adresse IP Téléchargement du fichier Téléchargement du fichier

7 Avantages / Inconvénients Avantages : Grand confort dutilisation (pas de soucis de connexion possible, un seul et unique serveur) Recherche de fichiers facilitée (serveur omniscient, si le fichier est disponible sur le réseau, il le sait systématiquement) Inconvénients : La sécurité (serveur supprimé = intégralité du réseau inactif) Sensible au partitionnement du réseau (serveur inatteignable) et aux attaques Aucun anonymat possible (chaque utilisateur est identifié sur le serveur, possibilité d'élaborer des profils utilisateurs)

8 Architecture centralisée à serveurs multiples Amélioration de l'architecture à serveur unique Les serveurs sont en mesure de se connecter entre eux, en fonction de leur connaissance les uns des autres : on peut donc avoir plusieurs réseaux indépendants Par exemple : Par exemple : eDonkey 2000 eMule

9 Avantages / Inconvénients On garde sensiblement les mêmes avantages et inconvénients quune architecture à un seul serveur, excepté : On garde sensiblement les mêmes avantages et inconvénients quune architecture à un seul serveur, excepté : Avantages : Serveur central remplacé par un réseau de serveurs Serveur central remplacé par un réseau de serveurs Description du serveur (nom, IP, description - faite par le propriétaire, ping, nombre d'utilisateurs, nombre de fichiers partagés…) Description du serveur (nom, IP, description - faite par le propriétaire, ping, nombre d'utilisateurs, nombre de fichiers partagés…) Inconvénients : Le serveur doit se faire connaître du public Le serveur doit se faire connaître du public Choix du serveur ? Choix du serveur ?

10 Architecture décentralisée Tout le monde est à la fois client et serveur Envoi dun message de broadcast pour déterminer les autres membres actifs du réseau, et se connecter Un utilisateur n'est pas connecté directement à plus de 3 ou 4 nœuds (dans un souci de cohérence dinformations) Lors dune recherche, chaque nœud propage la requête à ses voisins (propagation toutefois limitée) Par exemple : Par exemple :Gnutella

11 Fonctionnement Découverte du réseau Découverte du réseau Création dun réseau logique de proche en proche Création dun réseau logique de proche en proche Diffusion et propagation de la requête Diffusion et propagation de la requête Connexion directe entre les ordinateurs Connexion directe entre les ordinateurs

12 Avantages / Inconvénients Avantages : Taille du réseau théoriquement infinie (ne dépend pas du nombre et de la puissance des serveurs) Taille du réseau théoriquement infinie (ne dépend pas du nombre et de la puissance des serveurs) Utilisation anonyme (impossible d'y repérer quelqu'un volontairement) Utilisation anonyme (impossible d'y repérer quelqu'un volontairement) Réseau très tolérant aux fautes Réseau très tolérant aux fautes S'adapte bien à la dynamique du réseau (allées et venus des pairs) S'adapte bien à la dynamique du réseau (allées et venus des pairs) Inconvénients : Gros consommateur de bande passante Gros consommateur de bande passante Pas de garantie de succès, ni d'estimation de la durée des requêtes Pas de garantie de succès, ni d'estimation de la durée des requêtes Pas de sécurité, ni de réputation (pas de notion de qualité des pairs, ni des données fournies) Pas de sécurité, ni de réputation (pas de notion de qualité des pairs, ni des données fournies) Problème du free-riding (personnes ne partageant pas de fichiers) Problème du free-riding (personnes ne partageant pas de fichiers)

13 Architecture hybride (les super-peer) Hybride entre le mode client/serveur et le P2P (tous les noeuds ne sont plus égaux) Les noeuds disposant d'une bonne bande passante sont organisés en P2P (les super-peers) Les noeuds avec une faible bande passante sont reliés en mode client/serveur à un super-peer Les super-peers disposent d'un index des ressources de leur cluster Par exemple : Par exemple :KaZaA

14 Les super-peer redondants Éviter de couper tous les clients du réseau si le super- peer nest plus joignable

15 Fonctionnement Chaque super-peer indexe les fichiers des pairs bas débits qui lui sont rattachés Chaque super-peer indexe les fichiers des pairs bas débits qui lui sont rattachés Diffusion de la requête, propagation des données plus rapide Diffusion de la requête, propagation des données plus rapide Connexion directe entre les 2 peers Connexion directe entre les 2 peers

16 Avantages / Inconvénients Avantages : Les avantages des architecture centralisée et décentralisée Les avantages des architecture centralisée et décentralisée Plus de bande passante Plus de bande passante Inconvénients : Choix difficile des super-peer Choix difficile des super-peer Très compliqué à mettre en place Très compliqué à mettre en place

17 Exemples dapplications et de produits Léchange de fichiers (Napster, KaZaA, eMule…) Léchange de fichiers (Napster, KaZaA, eMule…) Le calcul distribué Le calcul distribué La téléphonie (Skype) La téléphonie (Skype) Le stockage distribué (FreeNet) Le stockage distribué (FreeNet) Plate-forme de développement et groupe de collaboration (JXTA de Sun) Plate-forme de développement et groupe de collaboration (JXTA de Sun)

18 Evolutions P2P sémantique : Peut sappliquer à toutes les architectures Peut sappliquer à toutes les architectures Ajouter de l'information dynamique aux tables de routage Ajouter de l'information dynamique aux tables de routage P2P crypté : (FreeNet, GNUnet) Architecture décentralisée Architecture décentralisée Garantie dune parfaite confidentialité lors des échanges Garantie dune parfaite confidentialité lors des échanges Clé publique / privée Clé publique / privée Peu performant au niveau des débits de transfert Peu performant au niveau des débits de transfert

19 Conclusion Différentes architectures, disposant chacune davantages et dinconvénients Différentes architectures, disposant chacune davantages et dinconvénients Un large choix de logiciels libres P2P Un large choix de logiciels libres P2P Une utilisation moins connue du P2P Une utilisation moins connue du P2P Évolution vers des échanges totalement cryptés Évolution vers des échanges totalement cryptés Problèmes juridiques entraînés Problèmes juridiques entraînés

20 Bibliographie mlv.fr/~duris/NTREZO/ /Boubaker-Lelion- Pierron-P2P.pdf mlv.fr/~duris/NTREZO/ /Boubaker-Lelion- Pierron-P2P.pdf www-adele.imag.fr/~donsez/ujf/easrr0304/peertopeer.ppt www-adele.imag.fr/~donsez/ujf/easrr0304/peertopeer.ppt


Télécharger ppt "~ Veille technologique ~ Les réseaux pair-à-pair Blanc Benjamin Dussiot Thomas Héraud Kevin Marahati Naoual Projet M1."

Présentations similaires


Annonces Google