La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Décembre 2012. Communiqué de presse - 29 novembre 2012 Débat sur l'énergie : un écran de fumée pour occulter la politique du fait accompli Aujourdhui.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Décembre 2012. Communiqué de presse - 29 novembre 2012 Débat sur l'énergie : un écran de fumée pour occulter la politique du fait accompli Aujourdhui."— Transcription de la présentation:

1 Décembre 2012

2 Communiqué de presse - 29 novembre 2012 Débat sur l'énergie : un écran de fumée pour occulter la politique du fait accompli Aujourdhui souvre le « grand débat sur lénergie » promis par François Hollande. Le Réseau "Sortir du nucléaire", invité en dernière minute à participer, a décliné la proposition et rappelle ses doutes très importants sur un processus qui semble uniquement destiné à entériner la politique gouvernementale. Un processus-caution pour des décisions déjà prises Contacté en dernière minute, sans doute pour occuper les chaises laissées vides par le départ de Greenpeace et des Amis de la Terre, le Réseau "Sortir du nucléaire" a refusé de servir de caution à un processus opaque, qui a tout dune usine à gaz aux règles du jeu insondables. On est très loin dun vrai débat démocratique et transparent sur lénergie tel que les choix énergétiques le mériteraient. Depuis plusieurs mois, le Réseau "Sortir du nucléaire" a exprimé ses doutes sur ce processus. Quel sens a ce "débat" si les décisions engageantes pour lavenir énergétique sont adoptées ailleurs ? En six mois, le gouvernement a ainsi, sans concertation, appelé à accélérer les travaux de la mine duranium dImouraren au Niger ; soutenu fortement le projet de réacteur « de 4ème génération » Astrid ; réaffirmé le choix de la production et de l'utilisation de combustible MOX ; confirmé lexportation de la technologie nucléaire ; signé le décret de création dITER… Quel sens a ce débat si plusieurs membres du gouvernement ont une opinion tranchée sur le nucléaire, « énergie davenir » dont la France aurait « durablement besoin » ? Si Anne Lauvergeon, personnification même de lindustrie nucléaire, siège au comité de pilotage du débat ? Réduction de la part du nucléaire : limpossible équation Le débat est censé étudier, entre autres, la « réduction de la part du nucléaire dans le mix électrique ». De quelle réduction peut-on parler si lEPR de Flamanville doit être mis en service, et que même la fermeture de Fessenheim en 2016 ne peut être tenue pour acquise, le gouvernement nayant apporté aucun démenti aux voix qui remettaient en question larrêt de la centrale ?

3 Y a-t-il une vraie volonté du gouvernement de réaliser cette réduction, Arnaud Montebourg ayant déclaré "irréaliste de vouloir diminuer le nucléaire et le pétrole, tout en trouvant de largent pour financer les renouvelables" ? Tout laisse à penser que ce débat est surtout destiné à entériner la protection de lindustrie nucléaire et à couper court aux projets de fermeture de centrales. On est bien loin dune véritable "transition énergéthique" qui passerait par une réelle remise en question de notre production et de notre consommation dénergie ! Il ne peut y avoir de débat sans respect de la société civile Enfin, peut-il y avoir un vrai débat si la société civile nest pas respectée ? À ce jour, Delphine Batho na apporté aucune réponse aux sollicitations des associations sur la fermeture de Fessenheim, y compris à la lettre ouverte que nous lui avons envoyé le 22 novembre. Surtout, comment peut-il y avoir un débat serein alors que les opposants aux grands projets imposés ne récoltent que la répression policière ? Pour le Réseau "Sortir du nucléaire", ce nest pas ce simulacre de démocratie qui permettra dengager enfin la transition indispensable vers des énergies propres, sûres et créatrices demplois. Pour permettre aux citoyens de reprendre en main leur avenir, le Réseau "Sortir du nucléaire" donne rendez- vous le samedi 9 mars 2013 à Paris, pour une grande chaîne humaine qui encerclera les lieux de pouvoir. Plus dinformations bientôt sur Retrouvez ce communiqué sur notre site : Réseau "Sortir du nucléaire" Fédération de plus de 940 associations et personnes Agréée pour la protection de l'environnement

4 Feu vert gouvernemental pour la fusion nucléaire et ITER C'est sans tambour ni trompette que le gouvernement vient de signer le décret autorisant la création du réacteur à fusion ITER, confirmant ainsi sa vision très nucléaire de la transition énergétique. Si en 2006, sous un gouvernement de droite, ladoption du projet ITER navait été précédée daucun débat démocratique, six ans plus tard et sous un gouvernement de gauche, rien n'a changé. La démarche est toujours la même, voire même pire dans ce cas précis, puisqu'à l'époque il y avait eu des communications presse. L'actuelle ministre en charge du dossier, Delphine Batho, a même signé le décret de création avant le commencement du futur 'Grand débat sur lénergie', confirmant, à ce titre, 'la politique du fait accompli du gouvernement et le caractère illusoire de ce débat, qui ne permettra même pas de discuter une décision aussi lourde de conséquence' selon le réseau Sortir du nucléaire. Pour ce dernier, 'ITER va venir sajouter à la liste des projets nucléaires pharaoniques et voués à léchec, tels Superphénix et le réacteur EPR. La fascination de nos dirigeants pour de tels projets irrationnels risque denfermer la France dans une impasse'. Pour mémoire, rappelons que ITER n'a pas vocation à produire de l'énergie, commercialement parlant, mais à démontrer la faisabilité de la fusion sur Terre en produisant, en l'espace de 6 minutes, quelque 500 millions de watts (MW) de chaleur à partir de 50 MW 'd'énergie injectée'. Cette étape achevée, un premier réacteur nucléaire de fusion, DEMO, devrait voir le jour au Japon pour apporter la preuve de la faisabilité industrielle du concept à l'horizon Le coût prévisionnel total de ITER sélève actuellement à 16 milliards deuros (dont 1,1 milliard à la charge de l'Etat français et pourrait encore augmenter.

5 Présentation ITER est un réacteur de fusion nucléaire, dont la construction est prévue à Cadarache (en Provence). Ce projet de recherche aux chances de succès quasi nulles ne produira pas délectricité mais coûtera 10 milliards deuros, créera des déchets radioactifs et engendrera de graves risques pour lenvironnement. ITER est pourtant largement présenté comme la source dénergie inépuisable du futur, censée résoudre nos problèmes énergétiques. Le Réseau "Sortir du nucléaire" et le collectif Stop-Iter dénoncent cette stratégie de fuite en avant. La fusion est incapable de répondre aux problèmes urgents du réchauffement climatique, du risque nucléaire et de la pénurie dhydrocarbures. Nous devons donner la priorité à des énergies disponibles dès à présent, et enfin développer une politique énergétique responsable. ITER, un soleil artificiel à portée de main ? "Mythes et réalités de la recherche sur la fusion nucléaire" ITER est un réacteur expérimental sur la fusion. Cette installation de recherche tentera de recréer pendant quelques minutes la réaction du soleil. Le but des études : déterminer sil serait possible, un jour, de maîtriser cette réaction pour produire de lélectricité. Cest un projet aux échéances lointaines et aux chances de succès incertaines, qui se heurte à des difficultés techniques majeures. De plus, la fusion contribue à créer des déchets radioactifs, et pose de problèmes de sûreté et dapprovisionnement très préoccupants. Ce projet international a pourtant bénéficié dune médiatisation étonnamment optimiste, le présentant comme la source dénergie propre et illimitée de demain, qui résoudra tous les problèmes de lhumanité. En faisant miroiter ces promesses qui font rêver les foules, les autorités évitent ainsi toute remise en cause de leur politique actuelle. Face à la crise énergétique mondiale, lurgence impose pourtant de consacrer nos moyens à des solutions réalistes, et non à des chimères. Le Réseau Sortir du nucléaire a réalisé ce dossier pour permettre à chacun de comprendre ce quest ITER et de se forger sa propre opinion sur ce projet. Fruit dun travail denquête, ce journal rassemble les faits pour les rendre accessible à un large public. Il explique ce quest la fusion, réfute les fausses promesses dITER, et étudie les enjeux régionaux, nationaux, et internationaux du projet. Au sommaire notamment : les obstacles à la fusion sur Terre ; pourquoi ITER noffrira pas une énergie "propre, sûre, abondante et économique, pour le bien de lhumanité" ; les risques du site de Cadarache ; comment la France défend ses intérêts nucléaires et militaires ; des prix Nobels contestent le bien fondé dITER ; le coût des recherches sur la fusion ; 20 ans de négociations internationales ; et en conclusion : quelles voies pour relever le défi énergétique mondial.

6 SERD 2012, 1ère édition: « Réduisons vite nos déchets, ça déborde! » Merci à toutes les personnes qui ont données de leur temps et de leur disposition pour lorganisation de ces deux journées de sensibilisation, proposées au cours de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Malgré un mercredi un peu calme côté visiteurs, le jeudi a été loccasion daccueillir une centaine de bambins venus des groupes scolaires de Baume-les-Dames. Créations de l atelier « sculpart tout en récup » Mercredi 21 novembre Découverte de notre arbre à déchets Jeudi 22 novembre

7

8 CONFIOTES (verrine de 100gr ou 200gr) : prunes, hibiscus / groseilles, framboises,romarin / pêches, framboises / mirabelles pommes / myrtilles, rhubarbe / abricots, aspérule odorante / Poires, baies de sureau / citrouille caramélisée / châtaignes, chocolat / figues, miel / arbouses / mûres / mûres, raisins GELEES DE PLANTES (verrine de 100gr ou 200gr) : sureau, ortie / verveine, hibiscus / pissenlit CHUTNEYS ET PESTOS (verrine de 100gr ou 200gr) : chutney de figues / citrouille / rhubarbe /potiron courgettes aigre doux pestos dail des ours MIEL ETE « TOUTES FLEURS » (verrine de 2OOgr ou 500gr) : TISANES Contenance 20 gr Atchoum: ortie,ronce, sapin, origan, bourrache, mauve, coquelicot Bonne Mine: verveine, menthe verte, aspérule odorante, noisetier, acacia,mauve, souci Belle de nuit: verveine, framboisier, ortie, aspérule odorante, mauve, tilleul, primevère, souci Goumiboise: frêne, cassis, reine des prés, tilleul, primevère, Ronce, mauve Contenance 15 gr Menthe poivrée / Menthe verte / Ortie / Mauve OBJETS EN BOIS: toupies, tricotins,bougeoirs,grosse cuillère, canne de marche VOICI UN RECAP DE NOTRE PRODUCTION ALIMENTAIRE AUTOMNE 2012 ET NOS OBJETS EN BOIS. NOS PRODUITS VOUS INTERESSENT, REMPLISSEZ LA FICHE COMMANDE ET ON SE FIXERA UN RENDEZ VOUS AU CAFE ASSOCIATIF POUR RECUPERER VOTRE COLIS….

9 Infos Décembre 2012 Site Internet de lassociation: GAÏA, Rencontres et Cultures Association Loi 1901 fondée le 06 avril rue sur le quint Baume-les-Dames Tél Adresse Émail : Retrouvez nous aux Marchés de Noël : Le week-end du 01 et 02 décembre à Busy Le week-end du 08 et 09 décembre à Valdahon Le dimanche 16 décembre à Etalans Le week-end du 22 et 23 décembre à St Vit Vallée du Lison


Télécharger ppt "Décembre 2012. Communiqué de presse - 29 novembre 2012 Débat sur l'énergie : un écran de fumée pour occulter la politique du fait accompli Aujourdhui."

Présentations similaires


Annonces Google