La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les lacs du Québec menacés Connaître son lac pour mieux intervenir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les lacs du Québec menacés Connaître son lac pour mieux intervenir."— Transcription de la présentation:

1 1 Les lacs du Québec menacés Connaître son lac pour mieux intervenir

2 2 Les cyanobactéries

3 3 LE CARBURANT Le phosphore

4 4 LE POTENTIEL DE CROISSANCE Les floraisons ont surtout lieu en été et à lautomne Ces cyanobactéries produisent des endotoxines, des neurotoxines et hépatotoxines Ses cibles Toute la population, de même que les animaux Symptômes dintoxication Par ingestion (maux de ventre et céphalée, diarrhée, vomissements, fièvre) Par contact (irritation de la peau et des yeux, mal de gorge)

5 5 SOURCES DAPPORT EN PHOSPHORE Rejets des fosses septiques Épandage dengrais Érosion (déboisement) Fertilisation Rejets divers

6 6 CONSÉQUENCES SUR LES COLLECTIVITÉS Effets néfastes sur la santé des résidents et des animaux Contamination par diverses toxines Effet sur les activités de plaisance Interdiction dutiliser le plan deau Effet sur les avoirs Baisse de la valeur des propriétés Baisse des revenus générés par le tourisme Mécontentement des résidents Exode potentiel

7 7 Qui doit régler le problème?

8 8 LES MUNICIPALITÉS Votre mission et vos outils Fosses septiques Règlement sur lévacuation et le traitement des résidences isolées (LQE,Q-2, R.8) Épandage dengrais Règlements municipaux (épandages, reboisement, etc.) Érosion (déboisement) Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables (LQE, Décret ) Règlements municipaux (épandages, reboisement, etc.) Fertilisation Règlement sur les exploitations agricoles (LQE,Q-2, R.11.1) Règlements municipaux (épandages, reboisement, etc.)

9 9 LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Sa mission : Responsabilisation Soutien Sensibilisation Ses outils : Politiques Législation Guides Réseau de surveillance

10 10 Et pourtant… En dépit de lexistence de tels règlements, le nombre de lacs affectés par des floraisons de cyanobactéries au Québec est passé de 20 en 2002 à 117 en 2007 Pourquoi ?

11 11 PLUSIEURS FACTEURS Une plus grande utilisation des plans deau en raison du développement résidentiel et touristique Les changements climatiques responsables du réchauffement de la planète Les budgets disponibles pour appliquer les règlements en place La prospérité de votre municipalité dépend de sa capacité à attirer résidents et visiteurs Les mesures pour contrer ces effets échappent à votre contrôle Vous devez dépenser judicieusement les taxes que paient vos électeurs

12 12 QUE FAIRE ALORS ? Votre budget actuel vous permet-il de mettre en application toutes les mesures permettant de remédier aux problèmes liés aux cyanobactéries ? Pouvez-vous intervenir à l'aveuglette et espérer des résultats conséquents ? Avez-vous les moyens de ne rien faire ?

13 13 UNE ALTERNATIVE Cibler vos interventions, en identifiant les perturbations entraînées par les cyanobactéries les principales sources dapprovisionnement en phosphore qui lui permettent de se développer en abondance

14 14 La solution ? La paléolimnologie, un outil de diagnostic et de suivi

15 15 DE QUOI SAGIT-IL? La paléolimnologie désigne l'étude de l'histoire d'un lac par la lecture des dépôts sédimentaires Elle sert à reconstruire les archives, établir la situation présente et suivre lefficacité de vos efforts de rétablissement

16 16 CE QUE ÇA PERMET DE FAIRE Dans un premier temps… Connaître les conditions physico-chimiques et biologiques avant loccupation du territoire par lhomme Faire un lien entre lhistorique de loccupation humaine et les perturbations du plan deau Dresser le portrait de lévolution du problème Documenter le seuil critique de concentration en phosphore

17 17 COMMENT ON Y ARRIVE ? Prélèvement de carottes de sédiments Chaque strate correspond à une époque précise Datation au plomb Pour connaître lâge de chaque strate Taxonomie Analyse en laboratoire pour dénombrer les micro-organismes ou les pigments présents dans chaque strate et leur concentration à diverses époques Échantillonnage au lac St-Charles Laboratoire du Géotop de Montréal Laboratoire de paléoecologie de luniversité Laval

18 18 LE RÉSULTAT EN BREF

19 19 PLUS CONCRÈTEMENT Des données indispensables pour lélaboration de votre plan dintervention État actuel du plan deau La cible de réduction du phosphore à atteindre pour redresser la situation Lécart à combler pour y arriver

20 20 LA PALÉOLIMNOLOGIE CEST AUSSI Un outil de suivi pour : Évaluer lefficacité des mesures mises en place pour corriger la situation Un moyen de la faire efficacement et à faible coût

21 21 ET ENFIN… CIMA+ sengage à investir dans lélaboration de modèles prédictifs dont les objectifs sont : Élaborer des outils quantitatifs plutôt que qualitatifs Documenter lévolution des lacs, les uns par rapport aux autres Cibler les facteurs physiques qui expliquent les floraisons de cyanobactéries Prédire lavènement des floraisons pour intervenir avant leur apparition

22 22 POUR RÉSUMER La paléolimnologie = Dans limmédiat, pour les municipalités et les organismes Diagnostic pour agir maintenant au bon endroit Suivi pour assurer un traitement efficace et démontrer le succès de lintervention

23 23 ET ENCORE… Dans le futur, en fonction des engagements de CIMA+ Prédiction pour identifier les plans deau à risque Prévention pour intervenir avant que le problème ne se manifeste Validation documenter la capacité de support des lacs et leur niveau trophique

24 24 CE QUE CIMA+ PROPOSE Une expertise unique sur le marché Un encadrement scientifique pour : appuyer vos prises de décisions documenter vos interventions faciliter vos communications avec les résidents

25 25 LÉCHÉANCIER… Fin 2008 Diagnostic de vos plans deau Identification des principales sources dapprovisionnement en phosphore Détermination du niveau de phosphore dorigine naturelle attribuable à lactivité humaine

26 26 …LÉCHÉANCIER… Octobre 2009 Historique de la présence des cyanobactéries Identification du seuil critique de phosphore Établissement des objectifs cibles liés aux moyens correctifs à prendre

27 27 …LÉCHÉANCIER… À partir de juin 2011 Mise à jour de linformation à la lumière des modèles prédictifs élaborés

28 28 …LÉCHÉANCIER… À partir de juin 2011 Voici le processus menant à létablissement des modèles prédictifs

29 29 VOTRE INTÉRÊT En fonction de lengagement de recherche de CIMA+, faire partie dun groupe choisi pour participer à une étude scientifique denvergure qui permettra de faire avancer votre lutte pour la protection de la ressource eau sur votre territoire et à léchelle du Québec Démontrer à vos électeurs que vous prenez au sérieux leurs préoccupations et vos responsabilités par lentremise de décisions éclairées et efficaces Vous assurer un positionnement favorable en tant que municipalité socialement responsable

30 30 VOTRE INVESTISSEMENT $ par lac $ à lautomne $ au printemps $ à lété 2009

31 31 Des questions? Voici nos coordonnées Robert Hamelin (Directeur à lenvironnement) (514) poste 3018 Roxane Tremblay (Chargée de projet) (418) poste 405


Télécharger ppt "1 Les lacs du Québec menacés Connaître son lac pour mieux intervenir."

Présentations similaires


Annonces Google