La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RESULTATS DES ANALYSES SAISONNIERES HEA - Mars 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RESULTATS DES ANALYSES SAISONNIERES HEA - Mars 2014."— Transcription de la présentation:

1 RESULTATS DES ANALYSES SAISONNIERES HEA - Mars 2014

2 Contenu de la présentation 1.Rappel du cadre danalyse HEA 2.Couverture géographique des profils au Sahel 3.Les résultats OA du Sénégal 4.Les résultats OA du Niger 5.Résultats du OA Burkina Faso 6.Les résultats OA du Mali 7.Les résultats OA de la Mauritanie 8.Résumé des résultats OA au Sahel 9.Principaux constats 2

3 Rappel du cadre danalyse HEA Le cadre consiste à mettre ensemble deux types dInformations: + 3 Base de reference

4 Rappel du cadre danalyse HEA + les données de suivi Quantification du choc Analyse des mécanismes dadaptation Lanalyse des résultats 4

5 Rappel du cadre danalyse HEA Les Etapes 4,5 et 6 constituent lanalyse des scénarios Le Seuil de survie est la quantité de nourriture et le montant de revenu en espèces nécessaires pour survivre à court terme, c'est-à-dire pour couvrir les besoins alimentaires et non alimentaires minimaux. Le Seuil de protection des moyens dexistence est la quantité de nourriture et le montant de revenu en espèces nécessaires pour protéger les moyens dexistence locaux 5

6 4 Districts en déficit de protection des moyens dexistence et aucun en déficit de survie. Pour la Zone Vallée/émigration-transfert les déficits sont localisés dans la partie Diéri des départements de Matam et Kanel. 1.La campagne agricole sera normale 2.Hausse des prix des denrées de base en période de soudure de +10%. 1.La campagne agricole sera normale 2.Hausse des prix des denrées de base en période de soudure de +10%. 6 Hypotheses SENEGAL

7 Synthèse des résultats DépartementPériode de déficitGroupes concernés Niveau du Déficit DSDPME TambacoundaAout- SeptembreTrès pauvres0%4% MatamAout-septembreTrès pauvres0%6% KanelJuin à septembreTrès pauvres0%13% RanerouJuin à septembreTrès pauvres0%20% Cet exemple de calendrier saisonnier met en exergue les périodes de déficit à Ranérou de juin au mois de septembre pour les très pauvres. Cette période est marquée par une baisse considérable de leur pouvoir dachat. 7 SENEGAL

8 Exemple de variation des principaux paramètres clés QuantitéPrix Ranérou (Année de référence: Oct Sept 2011; Année en cours: Oct 2013-sept 2014) Sorgho-92%Denrées de base+12% Mais-83%Mais+ 50% Mil-67%Mil+ 17% Niébé-56%Bovins+/-0% Caprin+5% Lait+13% Commentaires La baisse de la production agricole dans toute la région de Matam mais également de le département Tambacounda accentuée par une probable hausse des prix des denrée de 9 à 12% expliquent les déficits dans tous les districts analysés. Néanmoins nous pouvons constater que le déficit est beaucoup plus accentué dans la zone sylvo-pastorale car il est connu que le département de Ranérou nest pas une zone de transfert à limage de Matam et Kanel qui, grâce aux revenus tirés des transferts, arrivent à mitiger le choc lié à la chute de la production et la hausse des prix des denrées de base. 8 SENEGAL

9 NIGER Sur les 16 baselines analysées 4 ont enregistrées des déficits. Il sagit précisément de Mayahi, Tessaoua sud, Agadez et Magaria central. Ces déficits ont affectés le groupe des pauvres(TP et P) avec même des déficits de survie à Tessaoua sud et à malaria central et de protection des moyens dexistence pour le reste.. Hypothèses de lanalyse 1. La campagne agricole 2014/2015 sera probablement normale 2.Hausse des prix des céréales durant la période de soudure 9

10 DépartementPériode de déficitGroupes concernés Niveau des Déficits DSDPME Mayayi Avril- Septembre Très pauvres/pauvres 0%3 à 6% Tessaoua SudJuillet-septembre Très pauvres/pauvres 0 à 6%4 à 6% AgadezAvril-septembre Très pauvres/pauvres 0%8% Magaria central Juin -septembre Très pauvres 17%8% 10 NIGER Synthèse des résultats

11 ZZC – Magaria Central (Année de référence: Oct Sept 2009: Année en cours: Oct Sept 2014) QuantitéPrix Mil-64%Denrée de Base+57% Sorgho-38%Mil+54% Niébé-48%Niébé+122% Arachide-55%Arachide+17% Sésame+32%Sésame+98% paille-32%Bovin+5% Caprin+26% Main dœuvre agricole+25% La politique de promotion de certaines cultures de rente comme le sésame et les cultures maraichères ont largement contribuée au renforcement du pouvoir dachat des populations en générale mais surtout celles des zones irriguées. Ainsi comme illustré dans le tableau ci-dessus la baisse de la production céréalière est absorbée par la hausse de la production et du prix du sésame. Exemple de variations des paramètres clés 11 NIGER

12 BURKINA FASO Hypothèse de lanalyse - Une situation pluviométrique normale - Une augmentation du prix moyen des denrées bases de 20% durant la période de soudure 2014 dans les zones de production (ZME 1-3) par rapport au prix moyen de oct 13 à janvier Une augmentation du prix moyen des denrées de base de 30% durant la période de soudure 2014 dans les zones de consommation (ZME 4-5 et ZME 9) par rapport au prix moyen de oct 13 à janvier Une augmentation du prix moyen des denrées de base de 40% durant la période de soudure 2014 dans les zones de consommation (ZME 6-8) par rapport au prix moyen de oct 13 à janvier

13 BURKINA FASO ProvincePériode de déficitGroupes concernés Total déficit DSDPME KomondjariMai- SeptembreTrès pauvres14%5% SenoJuin-SeptembreTrès pauvres4%9% SoumJuin - SeptembreTrès pauvres15%7% OudalanJuin - SeptembreTrès pauvres16%8% Synthèse des résultats Dans lexemple de Komondjira ci-dessous la consommation alimentaire ne dure que 7 mois. A partir de mai commence le déficit qui sétale jusquen septembre 2014 soit une durée de 5 mois, ce qui correspond à toute la période soudure et ce jusquà la prochaine récolte agricole dans cette zone. A partir de cette période, ces ménage vont dépendre du marché pour leur alimentaire. Des stratégies diverses (réduction de nombre de repas 2 à 1, cueillette, vente de quelques volailles et petits ruminants (pour ce qui en possède et autre). Malheureusement, avec la baisse de leur pourvoir dachat combiné à la hausse des prix, cette situation nécessitera une réponse durgence pour les ménages très pauvres. 13

14 BURKINA FASO QuantitésPrix District Oudalan (AR: Oct Sept 2011; AC: Oct 2013-sept 2014) sorgho- 45%Denrées de base+ 84% Mil- 8%Arachide+ 55% Mais+/- 0%Bovin+ 13% Sésame+/- 0%Caprin- 17% Niébé- 84%Ovin- 6% Voandzou+/- 0%Lait+/- 0% District Soum ( AR: Oct Sept. 2009; AC: Oct Sept. 2014) Sorgho- 33%Denrées de base+ 100% Mil+ 29 %Riz+ 5% Mais+ 218%Niébé+ 31% Sésame+ 365%Bovin+ 47% Niébé- 50%Ovin+ 33% Exemple de variations des paramètres clés 14

15 MALI Yelimane Tarkhint Temera Niono Bandiagara Yorosso Kolondieba Profils déjà réalisés Profils a actualisés Diema Hypothéses de lanalyse 1.La campagne agricole sera normale 2.Lorsque elles étaient disponibles, ce sont les données officielles de suivi qui ont été utilisées pour estimer les changements des productions et des prix. 3.Pour le prix nous avons fait une projection sur la période de soudure. 4.En cas dabsence de données, léquipe a proposé des estimations ou hypothèses basées sur lappréciation de la situation. Ces hypothèses sont clairement enregistrées et doivent faire lobjet dun suivi dans le futur. 15

16 MALI Synthèse des résultats ZMEPériode de déficitCercles Groupes concernés Niveau du Déficit DSDPME ML0 5Mai –sept/Aout-Sept3 cerclesTP et P0 à 14%5 à 13% ML03Mai-sept/Juin/sept6 cerclesTP et P3 à 6%2 à 15% ML04Avril-sept2 cerclesTP0%15 à 19% ML08Juillet- Sept1 cercleTP0%3% ML 02Avril Juin11 cerclesTP et P0 à 8%5 à 14% Total 23 cercles ML05 : plateau Dogon - mil, échalote, produits de cueillette & tourisme-Bandiangara. ML03 : riz fluvial & élevage transhumant (agropastoral) Temera. ML04 : mil & élevage transhumant-Diema ML08 : nord-ouest transferts dargent, sorgho & élevage transhumant- Yelimane ML02 pastoralisme nomade & transhumant-Tarkint 16

17 MALI Exemple de variations des paramètres clés QuantitéPrix ZME 8 Yelimane (AR: Oct – Sept. 2011; AC: Oct 2013-sept 2014) Bovin+6%Bovin+27% Petit ruminant+16%Petit ruminant+36% Mil-30%Mil+10% Sorgho-30%Sorgho+10% Maïs +25% Niébé-15%Niébé+25% Arachide-35%Arachide+30% Oignon+/-0%Oignon-15% Paiement berger-20%Paiement berger+/-0% MO Récolte-30%MO Récolte+/-% Construction-17%Construction-10% Exode-23%Exode-25% Vente de bois et charbon-20%Vente de bois et charbon-10%

18 MAURITANIE Zones de réalisation des enquêtes terrain ayant servi à lélaboration des profils Nouakchott Peri-Urban Livelihood Zone Lanalyse de chaque ZME a été réalisée à léchelle de la wilaya (région) Concernant la production agricole, ce sont les données définitives pour lirrigué et le diéri (55% de la production) et prévisionnelles pour les autres typologies de la campagne 2013/2014 qui ont été utilisées Concernant la spécification du problème du panier daliments de base, ce sont les prix projetés de la période de soudure qui ont été utilisés Concernant les prix de vente des cultures, ce sont les prix de la période Oct-Nov-Déc-Janvier qui ont été utilisées Concernant la vente du bétail, ce sont les prix de Sept-Oct- Nov-Déc qui ont été utilisés 18

19 MAURITANIE Synthèse des résultats ZMEPériode de déficitNbre WilayaGroupes concernés Niveau du déficit DSDPME MR 5 Mai – Sept / Aout-Sept 4 districtsTP0%1 à 4% MR6 Mai-Sept / Juin-Sept 3 districtsTP et P0% à 11%5% à 8% MR 7- ValléeAvril-sept2 districtsTP et P0%0 à 1% Total9 NPUToute lannée Nouakchott péri urbain TP0%1% 19

20 MAURITANIE Exemple de variations des principaux paramètres clés 20 QuantitésPrix LZ 6 - Cultures pluviales (AR: Oct Sept. 2008; AC: Oct Sept. 2014) Sorgho+55%Panier de céréales de base (Achat)+33% Maïs+6%Sorgho Vente+16% Production animaleBétail Taille des bovins+5%Bovins+10% Taille des Petits Ruminants-12%Caprins+29% Production journalière du lait de vache+25%Ovins+19% Vaches lactantes+50%Autres Sources Autres sourcesMain dœuvre agricole+50% Main dœuvre agricole+/-0% Mains dœuvre non agricole (construction) +50% Main dœuvre non agricole (Construction)+/-0%Exode+15% Exode-10%Auto-emploi+15% Transferts+/0%Petit Commerce+35% Auto-emploi +/-0%Crédit+/-0% Petit commerce+/-0% Crédit+/-0%Inflation+35%

21 Principaux constats A lissue des analyses, il a été constaté les points ci dessous: Une amélioration dans le processus danalyse des résultats Les difficultés liées à la collecte des données primaires persistent toujours dans certains pays, doù la nécessité de renforcer le processus de collecte et danalyse dans les pays. La nécessité de réactualiser certains profils de référence Ces analyses ont permis de renseigner le Cadre Harmonisé du mois de mars 21

22 MERCI 22


Télécharger ppt "RESULTATS DES ANALYSES SAISONNIERES HEA - Mars 2014."

Présentations similaires


Annonces Google