La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

07-01-2009Marit Oosterom en Bregje Hofstede 1 La Tentation de lOccident Lart et la femme selon Malraux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "07-01-2009Marit Oosterom en Bregje Hofstede 1 La Tentation de lOccident Lart et la femme selon Malraux."— Transcription de la présentation:

1 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 1 La Tentation de lOccident Lart et la femme selon Malraux

2 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 2 Plan dexposé Introduction La femme – analyse linéaire Lart – analyse thématique Actualité

3 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 3 La femme dans la Tentation de lOccident Il me semble que vous donnez à ce quun accord presque général appelle réalité, une importance excessive. Le monde crée par cet accord, et dont vous vous accommodez parce que le renier demanderait à celui qui le tenterait un grand courage, pèse lourdement sur vous. La passion, dans votre ordre social, apparaît comme une adroite fêlure.

4 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 4 La femme dans la Tentation de lOccident La femme est un objet assez digne dintérêt, susceptible, comme lœuvre dart, de beauté, et destinée à laccomplissement de certains devoirs. Quelle soit féconde et fidèle, si elle doit être épouse ; belle, si elle doit être concubine ; experte, si elle doit être courtisane. Lascive, cela nest point désirable ; il suffit quelle soit habile à servir son mari ou à dispenser à son amant des divertissements agréables variés. Lidée que nous avons delle nous empêche de lui prêter une personnalité particulière.

5 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 5 Lamour dans la Tentation de lOccident Elle sera toujours passive. Comme une maladie mortelle, elle est constante et sans espoir (...) il nest point au pouvoir des hommes de fermer au flanc des destins les blessures éternelles...

6 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 6 La femme dans la Tentation de lOccident Porter intérêt à des femmes et les désirer, seulement parce quelles sont belles, quelle marque de grossièreté ! (…)

7 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 7 La femme dans la Tentation de lOccident Les jeunes Chinois qui lisent vos livres sont dabord étonnés par la prétention que vous y faites paraître de comprendre les sentiments des femmes. Outre quun tel effort serait, à leur avis, digne de mépris, il serait nécessairement voué à linsuccès. Lhomme et la femme appartiennent à des espèces différentes. Que penseriez-vous de lauteur qui viendrait vous exposer les sentiments de loiseau ? Quil vous propose une déformation des siens.

8 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 8 La femme dans la Tentation de lOccident Autre espèce : objet ou animal Pas de personnalité Sentiments prêtées Lamour comme maladie Affirmations mal soutenues

9 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 9 Lart dans la Tentation de lOccident « La vie qui a pénétré nos figures vous a fait croire que notre art aimait à fixer lindividuel. Elle vient, au contraire, de labandon des caractères individuels. La notion despèce, pour vous, est tout abstraite; elle vous permet de classer; elle est un moyen de connaissance. En nous elle est liée à la sensibilité. Seuls les arts dAsie ont créé des caricatures danimaux... Lorsque je compare votre art au nôtre, vos sensations me semblent dispersées, et les nôtres ordonnées presque comme le sont vos idées. Devinez-vous, chrétien, ce que peut être un homme dont la sensibilité est ordonnée? » (p. 120)

10 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 10 Lart dans la Tentation de lOccident Plus danimaux dans les tableaux Asiatiques Asie: des sensations ordonnées Europe: des sensations diffus Devinez-vous, chrétien, ce que peut être un homme dont la sensibilité est ordonnée ? Asiatiques dans nos jours

11 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 11 Lart dans la Tentation de lOccident « Lorsque je dis : le chat, ce qui domine mon esprit nest pas limage dun chat ; ce sont certains mouvements souples et silencieux spéciaux au chat. » (p. 123) Européens: lart en formes: séparé du monde Asiatiques: lart en mouvements: faisait partie du monde

12 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 12 Lart dans la Tentation de lOccident « Toute laprès-midi, jai regardé les tableaux du Louvre. A leur maladroite réunion, que je préfère ce que montrent les fenêtres ! Ce printemps léger qui passe sur Paris menchante. […] Vos musées ne mapportent point de plaisir.» (p. 124)

13 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 13 Lart dans la Tentation de lOccident Que la grandeur soit vôtre, celle de lhomme armé, celle de la douleur, ou nôtre, celle de la perfection, elle vient de lintensité de lémotion quun sentiment éveille en nous. Chez vous, cest celui du sacrifice. Ladmiration vient dune action. Pour nous cest seulement la conscience dêtre selon le mode le plus beau.» (p. 41)

14 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 14 Lart dans la Tentation de lOccident Émotions dans les tableaux Asiatiques venaient souvent dune action Les Européens préferent leurs images dans un état de la beauté

15 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 15 Lart dans la Tentation de lOccident « Lartiste nest pas celui qui crée: cest celui qui sent. Quelles que soient les qualités, et la qualité, dune œuvre dart, elle est mineure, car elle nest quune proposition de la beauté. » (p. 40)

16 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 16 Lart dans la Tentation de lOccident Un œuvre dart comme un objet décoratif Une œuvre est mineure Le vrai artiste est celui qui sent

17 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 17 Lart dans la Tentation de lOccident Lart Asiatatique est lart des mouvements puisque lAsie était plus ouverte au monde Lart Européen est lart des formes, des états, car lEurope était plus séparée du monde, plus rationaliste. LAsie nest pas un exemple, plutôt un miroir LEurope est bien prête à souvrir

18 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 18 Lien avec lactualité « Bien plus que celle des jeunes Chinois dont Wang-Loh ma parlé, notre pensée se dépouille... Avec une détresse calme, nous prenons conscience de lopposition de nos action et de notre vie profonde. »

19 Marit Oosterom en Bregje Hofstede 19 Lien avec lactualité « La véritable conquête de lEmpire par lOccident commence. Ce ne sont plus les défaites, ce sont les victoires chinoises qui marquent la destruction de notre passé. » Montaigne: « Si nous concluons bien de notre fin, (...) cet autre monde ne fera quentrer en lumière quand le nôtre en sortira. Lunivers tombera en paralysie ; lun membre sera perclus, lautre en vigueur. » - Livre III, Chapitre 6 : « Des Coches »


Télécharger ppt "07-01-2009Marit Oosterom en Bregje Hofstede 1 La Tentation de lOccident Lart et la femme selon Malraux."

Présentations similaires


Annonces Google