La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lutte contre le décrochage scolaire Geneviève Bastin Virginie Appart.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lutte contre le décrochage scolaire Geneviève Bastin Virginie Appart."— Transcription de la présentation:

1 Lutte contre le décrochage scolaire Geneviève Bastin Virginie Appart

2 Profil des décrocheurs: = les absents fréquents = les démotivés = les sans-qualification (- nombreux quavant mais avec + de difficultés dinsertion socio-professionnelle) = les sans-diplôme (voir objectifs de Lisbonne) = … La majorité des décrocheurs ont moins de 16 ans. Très peu sont complètement déscolarisés et ceux-là ont des suivis multiples. Pas de corrélation entre déscolarisation et délinquance. En début duniversité, il y a aussi les décrocheurs en errance, les studieux pris au dépourvu, les opportunistes…

3 Après le décrochage scolaire Différentes structures existent en France pour accueillir et remobiliser le jeune sans projet (Service daccrochage scolaire, mission locale pour les 18/25 ans, module daccueil pour les lycéens sortis depuis moins dun an et classe relais). Importance toujours des stages, des remises à niveau, des ateliers et des évaluations régulières. Les élèves souffrant dune phobie scolaire bénéficient dans certaines écoles dun horaire allégé. L'inspecteur scolaire cherche, en collaboration avec le jeune, sa famille, certains organismes extérieurs et l'école, une solution en lien avec son projet. Dans un rôle de prévention il voit aussi les élèves qui ont des problèmes de comportement. Les missions locales traitent le jeune dans sa globalité, en tenant compte de sa situation sociale, son projet, sa santé...

4 Avant le décrochage scolaire Dans les lycées et les collèges visités Laccueil du jeune est essentiel Les professeurs rencontrent régulièrement les parents et les élèves (charge supplémentaire pour le prof) Un système intranet signale aux parents les absences des élèves Plate-forme informatique avec des brèves sur lécole Liaison collège/lycée Une sonnette musicale indique de manière plus agréable le changement de cours Pour ne pas stigmatiser les élèves en difficulté, le conseiller dorientation rencontre tous les élèves sur leur projet scolaire Le suivi de la méthode de travail est assuré par les éducateurs

5 Linformation sur lorientation est aussi assurée par les pairs Aux conseils de classe, des délégués délèves et des parents sont présents Les stages permettent de découvrir les milieux professionnels et de cheminer dans son projet A luniversité Des tuteurs-élèves facilitent laccueil et laccompagnement des nouveaux Des plans de réussite avec évaluation du dispositif par les élèves et des renforcements des compétences pédagogiques existent Découverte dune école supérieure à rentrée décalée Permanence du CIO organisée

6 Différences par rapport à la Belgique Le conseiller dorientation travaille en école et nest pas nécessairement un psychologue. Les problématiques sociales et familiales sont relayées à lextérieur de lécole en CMPP. Le CIO agit jusque dans les universités. Certaines écoles professionnelles ont des contrats pour des clients ce qui leur permet de financer un matériel plus perfectionné. Les grands moyens dune prévention du décrochage scolaire seraient donc la communication entre institutions et entre les personnes, les rencontres et les évaluations régulières avec les jeunes (et leurs parents) afin de permettre une bonne orientation ou réorientation.


Télécharger ppt "Lutte contre le décrochage scolaire Geneviève Bastin Virginie Appart."

Présentations similaires


Annonces Google