La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Norma Gagné & Marc-André Larouche. ARCHITECTE : Daniel Libeskind Née le 1er mai 1946, l en Pologne Il est naturalisé au États-Unis en 1965. Il étudie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Norma Gagné & Marc-André Larouche. ARCHITECTE : Daniel Libeskind Née le 1er mai 1946, l en Pologne Il est naturalisé au États-Unis en 1965. Il étudie."— Transcription de la présentation:

1 Norma Gagné & Marc-André Larouche

2 ARCHITECTE : Daniel Libeskind Née le 1er mai 1946, l en Pologne Il est naturalisé au États-Unis en Il étudie à Bronx High School of Science jusqu’en 1965 puis est attiré par l’architecture à la Cooper Union School de New York. Il possède un style particulier Royal Ontario Museum’sRoyal Ontario Museum’s Denver Art museum ArchitectDenver Art museum Architect Le musée juifs, BerlinLe musée juifs, Berlin Les Prix : Gagne le premier prix Leone di Pétra à la Biennale de Venise en En 1988, il participe à l’exposition d’architectes déconstructivistes à New York au Museum of Modern Art. Puis, de 1989 à 1998, il s’occupe de la réalisation du Musée juif de Berlin

3 Inspirations — (… `` Ce ne sont pas des espaces libres, mais une très forte charge idéologique. Je fais partie de ceux qui croient que l’espace doit faire éprouver quelque chose d’authentique, sinon nous n’aurions pas besoin d’architecture `` …). Daniel Libeskind a voulu représenter l’expérience des juifs berlinois, au travers du musée des juifs. Pour lui le projet était déjà orienté. La violence et les cassures de, l’histoire des juifs est un peu en dessous du sol, pas très loin.

4 Construction du XVIII siècle. Le siège suprême de la cour supérieure du royaume de Prusse.

5 La seule entrée pour accéder au musée est située dans le bâtiment baroque. Une entrée sous terrain, avec, au-dessus, un puis sans fonctionnalité transperce l’ancien bâtiment par le nouveau.

6 Le début du musée se fait sous les fondations de l’ancien bâtiment. Un grand portail en béton brut, aux angles vifs.

7 Les axes: -La continuité -L’exile -La mort La première: la plus longue, celle qui mène au musée. Concept

8 La ligne de la continuité nous mène à un immense escalier étroit, un chemin tortueux dans l’espoir de revenir au grand jour. Ce qui est représenté ici, c’est l’effort.

9 En haut de l’escalier pas plus large que le couloir, les grandes poutres de structures qui servent à stabiliser le bâtiment semblent plutôt maintenir les deux parois écartées. Représente l’effort, la difficulté du chemin pour revenir au grand jour. Perceptive de ligne droite du sous terrain au 3e étage

10 Le deuxième axe: l'axe de l'holocauste mène à la tour de l’holocauste. Une grande tour vide avec une seule ouverture de lumière naturelle.

11 Le troisième axe: l’axe de l’exil. 49 poutres de béton avec un jardin suspendu Image de déracinement, perte de repère, déstabiliser Carré parfait, octogonal en pente de 10 ˚.

12 Sans aucune issue " échapper à l’air libre est une illusion "

13 Le matériau principal Le choix de l’architecte vis-a-vis le matériau est un zinc monoxydé, ou le but étant d’obtenir un vieillissement à long terme. Après une dizaine d’années, le bâtiment deviendra d’un gris bleuté. Rappelant l’effet d’une cicatrice qui s’estompe avec le temps mais qu’on oubliera jamais.

14 Les entailles du bâtiment Les lignes linéaires qui semble ne rien représenter avec l’architecture, représente quelque chose d’emblématique réelle ou même imaginaire.

15 Dès l’ouverture en 1999, rien a présenté. Durant deux ans, les touristes venaient voir des salles vides, cela leur plaisait, car l’architecture parlait d’elles-mêmes. L’architecte a dû convaincre les investissements à plusieurs reprise, qui pour eux étais un investissement dans le vide. Ouverture du musée au public

16 Qu’il sera inauguré par une collection platonique de 4000 objets retraçant près de 200 ans de présence juive en Allemagne. Ce n’est qu’en septembre 2002

17 La dernière ligne du bâtiment, la ligne fantôme de tout ce qui a été détruit. Le musée est pour raconter l’histoire Qui restera pour toujours, entre ce qui peut être raconter et ce qui ne peuvent jamais l’être.

18 Accessible aux visiteurs et la plus grande, on l’appel le vide de la mémoire. La salle des vides

19 Documentaire Les photos sur plusieurs site sur google image. Médiagraphie


Télécharger ppt "Norma Gagné & Marc-André Larouche. ARCHITECTE : Daniel Libeskind Née le 1er mai 1946, l en Pologne Il est naturalisé au États-Unis en 1965. Il étudie."

Présentations similaires


Annonces Google