La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction Bilan Carbone (master CDEQ) 26 Mars 2010 Johann Audrain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction Bilan Carbone (master CDEQ) 26 Mars 2010 Johann Audrain."— Transcription de la présentation:

1 Introduction Bilan Carbone (master CDEQ) 26 Mars 2010 Johann Audrain

2 2 Sommaire LES ENJEUX ENERGETIQUES LE CHANGEMENT CLIMATIQUE DES ENJEUX A LA METHODE

3 3 LES ENJEUX ENERGETIQUES (1/9) 1) Evolution de la consommation Premier changement d'ordre de grandeur : Nous sommes beaucoup plus nombreux depuis peu de temps (Source : ADEME) X 6 en 200 ans X 2 en 40 ans

4 4 LES ENJEUX ENERGETIQUES (2/9) Deuxième changement d'ordre de grandeur : Notre consommation individuelle a augmenté très rapidement Conso. dénergie hors biomasse en tep par habitant 1 Tep = 7,3 barils = kWh = 1200 m3 de Gaz naturel = 3 tonnes de bois (Source : ADEME)

5 5 LES ENJEUX ENERGETIQUES (3/9) Résultat : La consommation mondiale d'énergie a explosé Consommation mondiale en Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) depuis 1860 (Sources : Schilling & al + Agence internationale de l'énergie + British Petroleum Statistical Review)

6 6 LES ENJEUX ENERGETIQUES (4/9) 2) Des fossiles pour combien de temps ? Production pétrolière mondiale Mb/j : Millions de barils par jour Prédiction du maximum de la production pétrolière mondiale selon les sources. La prolongation tendancielle de la croissance finira par sarrêter : cest une simple question de mathématiques (Source : Total ) Total

7 7 LES ENJEUX ENERGETIQUES (5/9) Réserves ultimes de pétrole = découvertes cumulées, passées et à venir, de pétrole récupérable (Source : Jancovici, 2007, sur base IFP 2006, BP Statistical Review 2006, Schilling et al 1977) Réserves de combustibles fossiles (Source : BP Statistical Review, 2007)

8 8 LES ENJEUX ENERGETIQUES (6/9) Total des réserves prouvées : 800 Gtep, avec les supposées 4000 Gtep 1 Gtep = 1 milliard de tonnes équivalent pétrole. La consommation d énergie annuelle de l humanité en 2000 est d environ 9 Gtep (Source : IFP)

9 9 LES ENJEUX ENERGETIQUES (7/9) prolongation tendancielle Même avec le charbon, une croissance de 2% de la consommation dénergie fossile ne « passe pas » le siècle (pic tous fossiles au plus tard entre 2050 et 2100, dans tous les cas de figure). (Source : Jancovici, 2007)

10 10 LES ENJEUX ENERGETIQUES (8/9) 3) Perspectives sur les EnR Seule une énergie primaire peut potentiellement remplacer une autre énergie primaire (Source : DGEMP Observatoire de lénergie 2007)

11 11 LES ENJEUX ENERGETIQUES (9/9) 16,9 Mtep primaire /an soit 6 % de la consommation primaire Quels enseignements en tirer La nécessité de réduire la consommation dun facteur significatif Lurgence dadapter nos modes de fonctionnement à cette réalité Pas de solution technique « miracle » Lintérêt dexploiter tous les gisements « EnR » limportance de la sensibilisation des citoyens et des décideurs (Source : Observatoire de lÉnergie, ADEME, CEREN)

12 12 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (1/6) Emissions de CO2 provenant de combustibles fossiles (Source : Carbon Dioxide Information Analysis Center)

13 13 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (2/6) Émissions de GES et climat : focus sur le cycle du carbone En milliards de tonnes de carbone par an 0,04 6,0 (Source : ADEME)

14 14 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (3/6) Un gaz à effet de serre est un gaz présent dans la troposphère (la basse atmosphère) et qui intercepte une partie du rayonnement terrestre (essentiellement composé dinfrarouges). A chaque gaz à effet de serre est attachée une notion essentielle : le « forçage radiatif », qui définit quel supplément dénergie (en watts par m2) est renvoyé vers le sol par une quantité donnée de gaz dans lair. (Source : GIEC, 2007)

15 15 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (4/6) simulation climatique : Hypothèses économiques et démographiques Emissions de GES Concentration en GES simulation climatique Évolution régionale de la température (°C) en 2100 par rapport à la moyenne pour 3 scénarii (B1 = émissions constantes ; A1B = émissions qui doublent, A2 = émissions qui quadruplent (Source : Summary for Policymakers, 4th Assessment Report, IPCC, 2007)

16 16 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (5/6) Impacts possibles du changement climatique Impossible de « prévoir » toutes les mauvaises surprises possibles : la situation est inédite (pas de base de comparaison dans le passé), lamplitude des conséquences (plus tard) dépend directement de nos émissions (actuelles), et ces dernières sont imprévisibles au sens strict, Le système climatique est non linéaire, et possède donc des seuils, dont le franchissement est synonyme de « catastrophe ». Impact sur les écosystèmes (affaiblissement, disparition, déplacement), naturels et domestiques (agriculture) Augmentation du niveau des océans, évolutions des courants marins (climats régionaux) et acidification de leau Modification des phénomènes extrêmes (concernant les températures, les précipitations ou leur absence, le vent…) Impacts directs sur la santé humaine (vagues de chaleur ou de froid, déplacement des zones endémiques de maladies…) et indirects (insuffisance alimentaire, dictatures, guerres…). Le phénomène peut «semballer» : les puits deviennent des sources Exemple : le réchauffement des océans contribuerait à déstocker de grandes quantités de gaz

17 17 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (6/6) échelles de temps Larrêt des perturbations nest pas immédiat après la stabilisation de la concentration en CO 2, notamment à cause de la « durée de vie » de ce dernier dans l atmosphère (Source : Climate Change 2001, the scientific Basis, GIEC)

18 18 DES ENJEUX À LA MÉTHODE 85 % des émissions mondiales de GES sont dues à lutilisation dénergies fossiles une ressource épuisable dont les prix augmentent des émissions néfastes pour notre environnement et notre développement Il faut agir durgence et anticiper ces changements radicaux pour notre mode de développement. Lanticipation demande des arbitrages : un outil pour se poser les bonnes questions (comptabilisation & hiérarchisation) une démarche pour cibler les bonnes actions (diagnostic & plan dactions de réduction)


Télécharger ppt "Introduction Bilan Carbone (master CDEQ) 26 Mars 2010 Johann Audrain."

Présentations similaires


Annonces Google