La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Embryologie humaine 1er jour

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Embryologie humaine 1er jour"— Transcription de la présentation:

1 Embryologie humaine 1er jour
Aussitôt déposés dans le vagin, entre 100 et 300 millions de spermatozoïdes entament leur course vers l’utérus où les attend l’ovule. Un chemin d’une vingtaine de centimètres à peine, mais que la plupart ne finira pas. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

2 Embryologie humaine 1er jour
Les spermatozoïdes malformés abandonnent rapidement la course. Un long et éprouvant voyage attend les autres. Après la remontée du vagin, les spermatozoïdes doivent traverser le col de l’utérus, puis emprunter l’une des deux trompes de Fallope. Une seule mène à l’ovule. Les plus aguerris évitent les cils vibratoires qui compliquent leur avancée. Les spermatozoïdes doivent également luttés contre l’acidité des voies féminines. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

3 Embryologie humaine 1er jour
Quelques centaines de spermatozoïdes atteignent finalement l’ovule. Avec leur tête, ils commencent à percer sa coque, mais celle-ci résiste. L’ovule doit être fertilisé moins d’un jour après l’ovulation. Il est transporté dans la trompe de Fallope grâce au cils vibratoires. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

4 Embryologie humaine 1er semaine
L’œuf (monocellulaire), formé par l’ovule et le spermatozoïde, mesure un dixième de millimètre. Il entame sa route vers l’utérus où il évoluera pendant neuf mois (les cellules se multiplient par mitose dans l’œuf, on observe une division des tâches au niveau des cellules : certaines se développent dans l'embryon, d'autres dans le placenta) . Dans la trompe de Fallope, les cils vibratoires l’aident en le poussant, doucement. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

5 Embryologie humaine 1er semaine : la nidation
L’œuf atteint l’utérus. Il se débarrasse de la coque de l’ovule, puis s’accroche à la paroi utérine. L’embryon s’enfonce dans la paroi utérine pour avoir accès aux nutriments qui s’y trouvent, il s’y enfonce même complètement avant d’en ressortir et de se développer. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

6 Embryologie humaine 1 - 4 semaine : début du système nerveux
Un sillon se creuse à la surface de l’embryon. Il s’agit de la chorde dorsale, l’ébauche de la colonne vertébrale et du cerveau (système nerveux). Et très vite, le cerveau se forme et peu de temp après, le crane entoure celui-ci. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

7 Embryologie humaine 1 - 4 semaine : début du système sanguin
Une ébauche de cœur commence à battre, des cellules se rejoignent pour former les vaisseaux sanguins Le cerveau se développe lui aussi à une vitesse folle : chaque heure, il acquiert neurones. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

8 Embryologie humaine 1 - 4 semaine : début du système sanguin
L’embryon prend une forme de plus en plus humaine. On aperçoit les bras, le cordon ombilical ou encore les yeux. A ce stade, une queue pousse entre ses deux jambes. Une tête commence également à se former (présence d’yeux, de bouche et d’un nez en formation). LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

9 Embryologie humaine 2 mois
On distingue un nez, même s’il est tout aplati, un front bombé, des lèvres épaisses, des oreilles et des mains palmées. Côté organes, le foie est très volumineux, il représente 10 % du poids total. Il assure la production des globules blancs et rouges. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

10 Embryologie humaine 2 - 3 mois : 45g, 10cm
Son cœur bat pour de bon. Les yeux, le nez, les lèvres et le menton sont tous en place et sa queue présente au niveau embryonnaire a disparu. L’embryon devient un fœtus. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

11 Embryologie humaine mois : premières utilisations du système nerveux Le fœtus ne perçoit pas encore les sons mais ressent les battements de cœur ou les mouvements de sa mère. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

12 Embryologie humaine 2 - 3 mois : développement de l’encéphale
Les neurones, acquis dès le premier mois du cycle embryonnaire, se connectent enfin. Une étape-clé dans le développement du fœtus, car plus ces connexions seront nombreuses et de qualité, mieux son cerveau sera performant. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

13 Embryologie humaine 2 - 3 mois : les premiers mouvements
Au fur et à mesure que les neurones se connectent, le fœtus entre en mouvements. Désormais, il agite ses jambes, plie le bout de ses doigts, ferme ses poings, ouvre sa bouche. A ce stade, aussi, sa peau s’épaissit, ses ongles commencent à pousser et ses mâchoires durcissent. Les reins, l’estomac et les poumons se développent et se placent correctement dans le corps du fœtus. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

14 Embryologie humaine 3 mois : 65g, 12cm
On aperçoit les organes sexuels externes du fœtus. Au bout de ses doigts, le fœtus présente des ébauches d’empreintes digitales. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

15 Embryologie humaine 3 mois : alimentation du fœtus
Tous les aliments ingérés par la mère profitent au fœtus (y compris l’alcool, le tabac,…ces produits peuvent entrainer de nombreuses malformations chez le fœtus). Les molécules alimentaires qu’elle ingurgite passent dans son système sanguin et rejoignent le placenta. Le placenta fait le pont entre le système sanguin de la mère et celui du fœtus. Ceux-ci étant différents, ils ne doivent pas se mélanger (les groupes sanguins ne sont pas les mêmes). Une fois "filtrées", les molécules alimentaires poursuivent leur chemin à travers le cordon ombilical pour, enfin, atteindre le fœtus. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

16 Embryologie humaine 4 mois : 160g, 18cm
La mère commence réellement à ressentir les "coups de pied" ou les hoquets du fœtus. Il dort encore près de 20h par jour, mais bouge de plus en plus quand il est éveillé. A ce stade, son cœur est parfaitement formé et bat à 140 pulsations par minute, soit deux fois plus vite que celui de sa mère. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

17 Embryologie humaine 4 mois
Jambes, bras et tronc s’allongent et, heureusement pour lui, le fœtus a encore de la place pour se déplier. Ses mains cherchent à "saisir" ce qui passe devant elles, par exemple, le cordon ombilicale. Le fœtus peut aussi passer des heures à sucer son pouce, à tel point qu’on observe des callosités au bout des doigts de certains nouveau-nés. Sa peau, qui n’est plus transparente, se recouvre d’un duvet appelé lanugo (laine en latin). Ces poils fins disparaîtront avant sa naissance. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

18 Embryologie humaine 4 - 5 mois : développement de l’ouïe. 240g, 20cm
L’oreille interne est en place. Le fœtus ne perçoit plus les sons venus de l’extérieur, désormais, il les entend. Certains bruits l’indisposent, comme celui des ultrasons lors de l’écographie. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

19 Embryologie humaine 5 mois : développement capillaire - 400g, 23cm
Les cheveux poussent, les sourcils se dessinent, les cils apparaissent, le nez s’affine davantage. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

20 Embryologie humaine 5 mois : développement oculaire
Depuis plusieurs semaines, le fœtus est sensible aux sons, au gout et au toucher. A présent, il ouvre les yeux et découvre son environnement. Sa vision est encore floue et sombre, il est quasiment aveugle. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

21 Embryologie humaine 5 mois : pigmentation des yeux
Dans l’utérus de sa mère, le fœtus a les yeux bleus. Ce n’est qu’à la naissance, lorsque la lumière atteint leur rétine, que se fabrique le pigment oculaire destiné a protéger le rétine des rayons nocifs du soleil. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

22 Embryologie humaine 5 mois : découverte de lui-même
Maintenant qu’il ouvre les yeux, le fœtus passe son temps à scruter ce qui l’entoure. Il découvre son corps, à commencer par ses mains. Il s’aperçoit aussi de la présence de ses pieds et du cordon ombilical, qu’il agrippe avec ses doigts. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

23 Embryologie humaine 5-6 mois : premières nutritions autonomes - 500g, 26cm De temps à autre, le fœtus avale un peu de liquide amniotique pour s’entraîner à déglutir et faire travailler ses reins. Il urine donc pour évacuer les substances inutiles contenues dans sont sang. Le liquide amniotique se renouvelle toutes les cinq heures en moyenne pour que le fœtus ne s’intoxique pas avec sont urine. Les autres déchets qu’il ingère (poils, cheveux…) sont stockés dans son côlon. Il les évacuera dans les vingt-quatre heures suivant la naissance. Il s’agit du méconium. Par ailleurs, c’est à ce stade que le sexe apparaît clairement sur l’écran de l’échographe car l’appareil reproducteur est déjà semblable à celui d’un humain développé (sauf pour les males dont les testicules ne sont pas encore descendus). LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

24 Embryologie humaine 6 mois : développement osseux - 650g, 30cm
L’ossification se poursuit. A sa naissance, le fœtus dispose de 300 os. Certains fusionneront, pour arriver à un total de 206 à l’âge adulte. Le crâne est constitué de quatre plaques osseuses reliées de façon assez lâche. Cela lui permet de se déformer sans risque au moment de l’accouchement. Sans compter que le cerveau d’un nourrisson triple de volume la première année… La fontanelle, l’espace situé entre les os du crâne, ne se solidifiera qu’entre 18 mois et 2 ans après la naissance. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

25 Embryologie humaine 6 mois : développement cutané
A ce stade, la peau du fœtus s’épaissit . Elle se recouvre d’une sécrétion – le vernix caseosa – qui l’aide à garder sa souplesse et à se protéger des agressions extérieures. En effet, le liquide amniotique contient certains résidus non organiques pouvant irriter le fœtus. Certains prématurés naissent encor recouverts de ce vernis. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

26 Embryologie humaine 7 mois : viabilité - 1,15kg, 35cm
Le fœtus arrive à un seuil décisif. Son système nerveux est assez mature pour contrôler sa respiration et il est capable de réguler la température de corps. Si il naissait au septième mois, il serait viable. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

27 Embryologie humaine 7 mois : protection calorifique
De la graisse apparaît entre ses os et sa peau. Elle le protégera du froid, une fois qu’il sera sorti de l’utérus de sa mère. Elle lui donnera son aspect potelé. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

28 Embryologie humaine 7 mois : le fœtus se recroqueville
Le fœtus se sent de plus en plus à l’étroit dans l’utérus de sa mère. Il va naturellement se mettre en "position fœtal" : menton rentré et les jambes repliées bien haut sur la poitrine. Une position qui restera instinctive tout au long de sa vie… LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

29 Embryologie humaine 8 mois : parachèvement de la croissance - 1,9kg, 41cm Les gestes du fœtus sont de plus en plus précis. Il se frotte le visage, se gratte… d’autant plus que ses ongles sont complètement formés. Les os s’allongent et se calcifient. Chez le male, les testicules descendent dans le scrotum. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

30 Embryologie humaine 7 mois : finalisation de l’encéphale fœtal
Le cerveau du fœtus poursuit sa croissance. Il lui permet d’avoir conscience de ce qui l’entoure, de prendre des décisions, de réagir aux sollicitations de ses parents à l’extérieur, etc. Il ne sera réellement achevé que cinq ans après la naissance. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

31 Embryologie humaine 8 mois : mise en position
Il effectue une série de mouvements pour se retrouver la tête en bas, prêt à sortir. Il doit parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour y parvenir. En général, la mère ressent ce mouvement brusque. Si le foetus ne se retourne pas, il naîtra en siège par voie basse, ou par césarienne si l’accouchement est jugé à risque. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

32 Embryologie humaine 8 - 9 mois : évolution immunitaire - 2,2kg, 43cm
A ce stade, le fœtus peut naître à n’importe quel moment, même s’il n’a pas encore atteint un "bon" poids de naissance. Pour le préparer à sa sortie, la mère lui envoie, par le biais de son sang, des anticorps qui le protégeront quelques temps de certaines maladies (grippe, coqueluche, rubéole,…). On appelle cela le transfert d’immunité. Par ailleurs, le fœtus prend du poids et perd son duvet. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

33 Embryologie humaine 9 mois : accouchement – 3,3kg, 50cm
Sous la force des contractions, le fœtus entame sa descente. Il appuie avec sa tête sur le col de l’utérus qui se raccourcit, puis se dilate progressivement. La poche des eaux, dans laquelle il baignait depuis neuf mois, se fissure. Les contractions augmentent en intensité et en fréquence. Le rythme cardiaque du fœtus ralentit à chacune d’elles. Le col de l’utérus est complètement dilaté : l’accouchement peut commencer. Le fœtus oriente d’abord sa tête de façon oblique pour passer plus facilement le détroit osseux du bassin. Il dégage ensuite une épaule, puis l’autre. Enfin, tout son corps se libère. En quelques secondes, tous ses organes (poumons, reins, intestins, estomac…) se mettent à fonctionner. LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012

34 Embryologie humaine sources
Mes sources viennent exclusivement d’internet, voici leurs adresses: -http://www.infobebes.com/Grossesse/Femme-enceinte/Le-foetus/Son-evolution/Le-foetus-en-images# -http://www.babymovie.be/evolution -http://www.youtube.com/watch?v=njlw4-ba4AE&feature=related (vidéo: miracle-de-la-vie édité par hedibalha) Les images utilisées sont des photos extraites de Photos extraites de L’Odyssée de la vie, de Nils Tavernier (2006) LEONARD François & VANOUTRYVE Simon / 5°TSA / Biologie appliquée / mai 2012


Télécharger ppt "Embryologie humaine 1er jour"

Présentations similaires


Annonces Google