La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONSIGNES Sur chaque diapositive vous avez 4 propositions de réponses. Vous devez entourer la, ou les, bonne(s) réponse(s). Sur chaque diapositive il y.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONSIGNES Sur chaque diapositive vous avez 4 propositions de réponses. Vous devez entourer la, ou les, bonne(s) réponse(s). Sur chaque diapositive il y."— Transcription de la présentation:

1 CONSIGNES Sur chaque diapositive vous avez 4 propositions de réponses. Vous devez entourer la, ou les, bonne(s) réponse(s). Sur chaque diapositive il y a au moins une réponse exacte. Mais il peut y avoir jusquà 4 réponses exactes. Remerciements à lINRS pour la quasi totalité des photographies illustrant les diapositives Olympiades Santé Sécurité

2 Contexte : Dans ce contexte : A – Il ny a pas de danger si le cariste a serré le frein à main du chariot. B – Il existe un risque de chute de la charge transportée. C – Il faut utiliser un second chariot pour équilibrer la charge. D – Il ny a pas de risque si le cariste met la charge en position basse. Le cariste a préparé le chargement dun camion de livraison. En attendant larrivée du camion il laisse son chariot dans cette position au milieu de la cour de lusine. 1

3 Contexte : Afin daméliorer les conditions de travail de cet opérateur : A – Un siège avec dossier réduirait le risque de mal de dos. B – Un coussin réduirait le risque de mal de dos. C – Un écran plat, en remplacement de lécran cathodique, réduirait le risque de mal de dos. D – Un siège avec accoudoirs réduirait le risque de mal de dos. Poste de saisie informatique. 2

4 Contexte : Cette étiquette permet de dire que : A – Cet extincteur peut être utilisé sur tous types de feux. B – Il faut être habilité BC02V pour utiliser cet extincteur. C – La classe B correspond aux feux de produits chimiques. D – La classe B correspond aux feux gras. Les moyens de lutte contre lincendie. 3

5 Contexte : Dans ce contexte : A – Le soudeur doit tourner le dos au poste à souder. B – En le regardant, vous risquez des lésions aux yeux. C – Le soudeur doit mettre des panneaux de protection. D – Lopérateur doit boire du lait pour éviter les intoxications. Mécanique, fabrication densembles mécano soudés. 4

6 Contexte : Quelle est la principale cause daccidents du travail en France? A – Les manutentions manuelles. B – Les machines. C – Les engins de travaux publics. D – Les manutentions avec engins. Statistiques concernant les accidents du travail. 5

7 Contexte : Classer, du moins efficace au plus efficace, ces 3 possibilités de prévention du risque de coupure : A – B – C – D – Restauration. Lobjectif est de présenter à table des portions individuelles de pain sans risque de coupure

8 Contexte : Ces principes disent : A – Il faut privilégier les protections individuelles. B – On doit adapter le code du travail en fonction du travail à réaliser. C – On doit remplacer ce qui est dangereux par ce qui nest pas dangereux ou moins dangereux. D – Il faut remplacer la prévention intrinsèque par les protections collectives. art. l du 31/12/1991) Suivant le code du travail (art. l du 31/12/1991) On doit respecter les principes généraux de prévention. 7

9 Contexte : Parmi ces 4 possibilités, laquelle est une prévention intrinsèque ? A – Proposition 1 B – Proposition 2 C – Proposition 3 D – Proposition 4 Restauration. Quatre moyens pour prévenir le risque de coupure

10 Contexte : Il y a un risque daccident du fait que : A – Il ny a pas dallée de circulation pour les piétons. B – Le cariste nest pas assis dans le sens de la marche. C – Il est interdit de transporter du café dans les entrepôts. D – Ni le conducteur ni la piétonne nont de visibilité. Circulations internes dans un hall de stockage. Un chariot automoteur circule dans le sens de la flèche. 9

11 Contexte : Dans ce contexte : A – La tranchée devrait être blindée (protégée contre les risques déboulement). B – Lopérateur ne risque rien, il porte un casque et un gilet fluorescent. C – La tranchée est peu profonde, lopérateur ne risque rien. D – Lopérateur devrait porter un casque jaune pour être visible de loin. Travaux publics. Lopération en cours consiste à remblayer une tranchée. 10

12 Contexte : Dans ce contexte : A – Le charpentier porte un harnais, il nest donc pas soumis à un risque de chute de hauteur. B – Le charpentier risque de tomber. C – Les harnais doivent être vérifiés régulièrement. D – Le charpentier devrait porter des gants de manutention. Travaux de pose de charpente sur une habitation collective en cours de construction. 11

13 Contexte : Dans ce contexte : A – Léchelle nest pas conforme. B – Louvrier ne devrait rien porter pour monter à léchelle. C – Louvrier devrait porter le seau et les planches dune seule main afin de pouvoir se tenir à léchelle. D – Les matériaux doivent être montés à laide dun moyen de manutention. Bâtiment. Accès à un plancher situé en hauteur à laide dune échelle. 12

14 Contexte : Dans ce contexte : A – La scie devrait être reliée à un système daspiration. B – Louvrier devrait porter un masque anti-poussières. C – Louvrier devrait porter des lunettes de sécurité. D – Les poussières de plâtre sont toxiques. Travaux de second œuvre dans le bâtiment. Découpe dune plaque de placoplâtre à laide dune scie circulaire portative. 13

15 Contexte : Dans ce contexte : A – La lisse (partie supérieure du garde corps) doit être à une hauteur comprise entre 1 mètre et 1,10 mètre du plancher. B – Louvrier devrait passer par lextérieur de léchafaudage. C – Etant donné que le travail est de courte durée, louvrier devrait travailler à léchelle. D – La lisse est trop basse. Travaux de second œuvre de bâtiment. Tirage de câbles électriques. 14

16 Contexte : En ce qui concerne lutilisation de ces engins de manutention : A – Les chariots automoteurs doivent être vérifiés tous les 6 mois. B – Le cariste devrait rouler en marche arrière avec une charge de ce type. C – Il est interdit de transporter 2 palettes en même temps. D – Les chariots automoteurs doivent être équipés dune ceinture de sécurité. Utilisation dun chariot automoteur à conducteur porté. 15

17 Contexte : Dans ce contexte : A – Le risque principal est de trop cuire les frites. B – Le dommage prévisible pour lopérateur est la projection de gouttelettes dhuile chaude. C – Le dommage prévisible pour lopérateur est la brûlure. D – Lutilisation des friteuses est interdite en restauration collective. Restauration collective. Utilisation dune friteuse. 16

18 Contexte : Lors de lutilisation de ce produit : A – Lopérateur ne risque rien, il porte un masque et des lunettes. B – Il y a un risque dintoxication, même à lextérieur. C – Les insecticides ne sont pas dangereux pour l homme. D – Le simple contact avec ce produit provoque la mort. Entretien des espaces verts. 17

19 Contexte : Lors de cette opération de dégraissage : A – Louvrier devrait porter un masque de protection. B – Il est interdit de dégraisser avec de lessence sans plomb. C – Quand on utilise de lessence pour dégraisser, il faut ouvrir les portes du garage pour supprimer tout risque. D – Louvrier devrait porter des gants de protection adaptés au produit utilisé. Dégraissage dans un garage. 18

20 Contexte : Que signifie ce symbole ? A – Le produit est irritant. B – Le produit est corrosif. C – Le produit est inflammable. D – Le produit est explosif. Etiquetage des produits chimiques. 19

21 Contexte : Dans ce contexte : A – Il est impossible de remettre le courant. B – Le cadenas empêche le vol du sectionneur. C – Cette situation correspond à une « consignation dinstallation ». D – Le cadenas empêche de couper le courant. Installation électrique en entreprise. Circuit force. 20

22 Contexte : Dans ce contexte : A – Les fiches de poste doivent être obligatoirement plastifiées. B – Les fiches de poste suffisent pour assurer la sécurité du personnel. C – Les fiches de poste présentent les risques au poste de travail ainsi que les moyens dy pallier. D – Les fiches de poste doivent être affichées au poste de travail. Fiches de poste. 21

23 Contexte : Dans ce contexte : A – Il est interdit de peindre au pistolet sans capter et filtrer les vapeurs. B – Si le peintre portait un masque, il ny aurait pas de risque. C – Toutes les personnes présentes dans la pièce doivent boire du lait. D – Si le peintre utilisait un pinceau, il ny aurait pas de risque. Utilisation dun pistolet de peinture par pulvérisation. La peinture utilisée contient des solvants pétroliers. 22

24 Contexte : Dans ce contexte : A – La salariée devrait porter une coiffe enveloppante. B – Les gestes répétitifs peuvent provoquer des maladies professionnelles. C – Il est interdit, dans lindustrie alimentaire, de porter bague, montre, bijou, … D – La position debout est fatigante. Industrie alimentaire. Poste de contrôle et de conditionnement de biscottes. 23

25 Contexte : Dans ce contexte : A – Si le malade est trop lourd, il faut le porter à plusieurs. B – Laide soignant en vert doit monter sur la table afin déviter un lumbago. C – La manutention des malades représente 1/3 des accidents du travail dans les hôpitaux. D – Ce nest pas grave de se blesser dans un hôpital, les médecins sont sur place. Manutention de malade en milieu hospitalier. 24

26 Contexte : Au vu de cette photo : A – Le casque de lopérateur est trop petit, il doit en changer. B – Le casque de lopérateur est mal réglé. C – Il faut que le casque, les gants et le gilet soient de la même couleur. D – Il faut être vacciné contre la grippe quand on travaille dans un centre de tri de déchets. Poste de tri de déchets en déchetterie. 25

27 Contexte : Dans ce contexte : A – La farine de blé est un produit explosif dans certaines conditions. B – La poussière de farine présente un risque dallergie respiratoire. C – Il existe une réglementation particulière concernant la fabrication de machines pour les boulangeries. D – La farine de blé est un produit naturel et ne présente pas de risque pour la santé. Boulangerie artisanale. Fabrication du pain. 26

28 Contexte : Dans ce contexte : A – Elle doit refixer la prise dans le mur afin de pouvoir terminer son travail. B – Elle doit balayer plutôt quaspirer. C – Elle doit immédiatement prévenir son chef. D – Elle doit immédiatement prendre une journée de R.T.T. Entreprise de nettoyage. Une salariée de lentreprise de nettoyage constate quune prise de courant est défectueuse. 27

29 Contexte : Dans ce contexte : A – La femme de chambre est soumise à un risque de lumbago. B – La femme de chambre doit porter des chaussures de sécurité. C – La femme de chambre doit porter une coiffe (une charlotte). D – La femme de chambre doit porter des gants en polypropylène. Hôtellerie. Entretien des chambres. 28

30 Contexte : Lors de cette activité : A – Il ny a pas de risque, lopérateur nest pas dans la trajectoire des étincelles. B – Il y a un risque pour les yeux de lopérateur. C – Lopérateur plisse les yeux parce quil est myope. D – Pour éviter dêtre accidenté, il faut faire appel à un intérimaire. Utilisation de machines portatives. Projection détincelles (petits copeaux incandescents). 29

31 Contexte : Dans ce contexte : A – Il faut mettre de la sciure de bois par terre afin déviter de glisser. B – Le pantalon blanc est obligatoire dans les cuisines. C – Le risque de glissade est important dans la restauration collective. D – Il faut mettre en place un tapis afin de ne pas se prendre les pieds dans la grille. Restauration collective. Circulation. 30

32 Contexte : Dans ce contexte : A – Il sagit ici dun début dincendie. B – Il sagit ici dune opération de « flambage ». C – Le cuisinier doit appuyer sur le bouton darrêt durgence. D – Le cuisinier devrait porter des gants en amiante. Restauration collective. Cuisine. 31

33 Contexte : Dans ce contexte : A – Lopérateur doit porter un masque. B – Cest une zone « fumeur ». C – Les vapeurs de ce produit peuvent prendre feu. D – Les vapeurs de ce produit sont corrosives. Un opérateur nettoie des plaques photographiques en utilisant un produit marqué : 32

34 Contexte : Dans ce contexte : A – Il est soumis à un risque de chute de plain-pied. B – Il est soumis à un risque dhygromas du genou gauche. C – Il est soumis à un risque de chute latérale. D – Il est soumis à un risque de chute de hauteur. Un opérateur est monté sur ce marche pied glissant pour dégager une pièce coincée dans la machine. 33

35 Contexte : Dans ce contexte : A – Il ny a pas de risque délectrisation car le câble possède un fil de terre. B – Lopérateur peut réparer le câble avec du ruban adhésif isolant (chatterton). C – Le risque délectrisation est nul si les mains de lopérateur sont sèches. D – Lopérateur est soumis à un risque délectrisation ou délectrocution. Utilisation dune machine électrique portative dont le câble dalimentation a été endommagé. 34

36 Contexte : Dans ce contexte : A – Lopérateur risque un TMS. B – Lopérateur risque une coupure. C – Lopérateur risque une électrisation. D – Lopérateur risque une chute. Remplacement dun outil sur une machine de production (fraiseuse). 35

37 Contexte : Dans ce contexte lopérateur doit : A – Changer lorientation du jet détincelles. B – Prévenir son chef afin de faire éloigner les bidons. C – Déplacer les bidons jusquau poste de travail voisin. D – Consulter les étiquettes collées sur les bidons. Un opérateur meule régulièrement des pièces à coté de bidons contenant des produits chimiques. 36

38 Contexte : Quelle est la meilleure des solutions à adopter ? : A – Equiper les deux opérateurs avec les mêmes EPI (équipements de protection individuelle). B – Mettre la pièce à hauteur. C – Prévoir un dispositif de centrage automatique qui libère lopérateur agenouillé. D – Fournir des genouillères à lopérateur travaillant à genoux et en imposer lutilisation. Deux opérateurs travaillent sur une grande série de pièces en soudage. Lopérateur agenouillé est présent afin de centrer la pièce à souder. 37

39 Contexte : Quelle est la meilleure des solutions à adopter ? A – Faire porter des gants à lopérateur. B – Mettre en place une protection interdisant laccès à la zone dangereuse. C – Afficher une consigne interdisant de mettre la main dans la zone dangereuse. D – Organiser la production de telle façon quil y ait toujours un carton au niveau de la zone à risque. Bande transporteuse. Lopérateur peut avoir les doigts écrasés entre le tapis roulant et larmature métallique. 38

40 Contexte : Dans ce contexte : A – Lopérateur encourt un risque de maladie professionnelle provoquée par les poussières de bois. B – Lopérateur devrait porter des gants de manutention. C – Lopérateur devrait remonter le protecteur afin de voir la ligne de coupe. D – Lopérateur devrait dépoussiérer la table de la machine à laide dune soufflette. Utilisation dune scie à ruban dans lindustrie du bois. 39

41 Contexte : Dans ce contexte : A – Le protecteur empêche tout risque de coupure. B – Lopérateur est soumis à un risque de coupure avec loutil. C – Ce travail doit être réalisé à deux ouvriers. D – Lopérateur doit porter des gants de manutention. Utilisation dune dégauchisseuse dans lindustrie du bois. 40

42 Olympiades Santé Sécurité (source Sécurité Sociale) Question subsidiaire 1 En 2007, combien y a-t-il eu daccidents mortels par électrocution ? Question subsidiaire 2 En 2007, combien y a-t-il eu daccidents mortels dûs aux machines ?


Télécharger ppt "CONSIGNES Sur chaque diapositive vous avez 4 propositions de réponses. Vous devez entourer la, ou les, bonne(s) réponse(s). Sur chaque diapositive il y."

Présentations similaires


Annonces Google