La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 MODELE RELATIONNEL concept mathématique de relation relation : sous-ensemble du produit cartésien dune liste de domaines domaine : ensemble de valeurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 MODELE RELATIONNEL concept mathématique de relation relation : sous-ensemble du produit cartésien dune liste de domaines domaine : ensemble de valeurs."— Transcription de la présentation:

1 1 MODELE RELATIONNEL concept mathématique de relation relation : sous-ensemble du produit cartésien dune liste de domaines domaine : ensemble de valeurs soient D1, D2, …, Dn, n domaines P = {n-uplets (v1,v2,…,Vn) / vi Di pour i=1,2,…,n}

2 2 Ex. : MODELE RELATIONNEL

3 3 arité dune relation : nombre dattributs décrivant les individus les éléments de la relation sont appelés n-uplets ou tuples cardinal ou cardinalité dune relation : nombre de n-uplets de la relation Ex. : dans la relation précédente, arité = 7 cardinalité = 4 attribut dune relation : couple (nom,domaine) MODELE RELATIONNEL

4 4 Ex. : le schéma de la relation PATIENT est : PATIENT (N_SS : nombre(13), nom: chaîne(20), adresse : chaîne(30), age : entier, poids : entier, taille : nombre, diabete : caractère) schéma dune relation : nom de la relation + liste des attributs + contraintes clé dune relation : ensemble dattributs permettant didentifier un n-uplet parmi tous les autres Ex. : dans la relation précédente, N_SS est la clé MODELE RELATIONNEL

5 5 schéma de base de données relationnel : ensemble de schémas de relations + un certain nombre de contraintes différents types de contraintes dintégrité : contraintes de domaine dépendances fonctionnelles contraintes référentielles ou contraintes dinclusion MODELE RELATIONNEL

6 6 patient N_SS nom adresse age poids taille diabète médecin N_O nom prénom adresse_pro tel_pro specialiste specialité consulte date 0,n

7 7 MODELE RELATIONNEL règles de passage modèle E-A modèle relationnel règle 1 : tout type dentité est traduit en une relation dont les attributs proviennent du type dentité. La clé primaire de la relation est celle du type dentité. règle 2 : un type dassociation est traduit en une relation dont les attributs proviennent du type dassociation ainsi que des clés des types dentité participant au type dassociation. La clé primaire de cette relation est constituée des attributs provenant des types dentités associées. règle 3 : un type dassociation binaire ayant une cardinalité égale à 0,1 ou 1,1 pour un type dentité Ei et quelconque pour Ej ne donne pas lieu à la création dune relation. On ajoute à la relation représentant Ei les attributs du type dassociation ainsi que lensemble des attributs clés de Ej.

8 8 MODELE RELATIONNEL Ex. : patient N_SS nom adresse age poids taille diabète médecin N_O nom prénom adresse_pro tel_pro specialiste specialité consulte date PATIENT (N_SS : nombre(13), nom: chaîne(20), adresse : chaîne(30), age : entier, poids : entier, taille : nombre, diabete : caractère) MEDECIN (N_O : nombre(10), nom : chaîne(20), prénom : chaîne(15), adresse_pro : chaîne(30), tel_pro : chaîne(10), specialiste : caractère, specialite : chaîne(20)); CONSULTATION (N_patient : nombre(13), N_medecin : nombre(10), date : DATE) 0,n

9 9 MODELE RELATIONNEL Ex. : dans la relation PATIENT, les valeurs de lattribut sont compris entre 0 et 130 les valeurs de lattribut diabète sont Oui ou Non la valeur de lattribut age peut être calculé à partir de la valeur de lattribut N_SS dans la relation MEDECIN, si specialiste = F alors specialite est null contraintes de domaine : définition extensive ou intensive du domaine dun attribut lexistence de la valeur dun attribut dépend de celle dun autre attribut la valeur dun attribut est déduite, par calcul, de celle dun autre attribut

10 10 MODELE RELATIONNEL dépendances fonctionnelles un attribut ou groupe dattributs Y dépend fonctionnellement dun autre attribut ou groupe dattributs si à une valeur donnée de X correspond une valeur unique de Y Ex. : soit la relation VOITURE (N_chassis, type, marque, couleur, puissance), (type, marque) puissance dans la relation PATIENT, lensemble des attributs nom, adresse, age, poids, taille, diabete dépend fonctionnellement de la valeur de N_SS

11 11 MODELE RELATIONNEL Ex. : dans la relation CONSULTATION, N_patient fait référence à un N_SS existant dans PATIENT N_medecin fait référence à un N_O existant dans MEDECIN contraintes référentielles ou contraintes dinclusion contrainte entre ensembles dattributs de 2 relations R1 et R2 si E1 de R1 fait référence à E2 de R2, on impose que pour tout t1 de R1, il existe un tuple (et un seul) t2 tel que t2(E2) = t1(E1)


Télécharger ppt "1 MODELE RELATIONNEL concept mathématique de relation relation : sous-ensemble du produit cartésien dune liste de domaines domaine : ensemble de valeurs."

Présentations similaires


Annonces Google