La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMPOSTAGE DE PROXIMITÉ,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMPOSTAGE DE PROXIMITÉ,"— Transcription de la présentation:

1 COMPOSTAGE DE PROXIMITÉ,
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. COMPOSTAGE DE PROXIMITÉ, une idée fertile pour des déchets utiles Authume Mardi 14 octobre 2008 BIENVENUE A TOUS ! Grand Dole Commission Environnement Groupe de travail déchets

2 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Au menu ce soir … Le contexte Qu’est-ce que le compostage de proximité ? Des expériences existent ! Un projet pour le Grand Dole … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

3 Nos déchets explosent …
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Nos déchets explosent … Le volume des déchets dans nos sociétés, déchets des ménages comme des professionnels, atteint des niveaux préoccupants (plus de 360 kg par hab./an) Les déchets professionnels ne sont pas à sous-estimer. En effet, avec les déchets des entreprises, des collectivités, de l’agriculture et de la sylviculture, leur production annuelle atteint plus de 475 millions de tonnes par an. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

4 Pourquoi les déchets organiques ?
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Pourquoi les déchets organiques ? L’incinération et l’enfouissement posent des problèmes environnementaux et sanitaires et sont aujourd’hui confrontés à l’opposition des riverains. Afin de réduire le volume de nos déchets et leurs impacts, il est indispensable d'augmenter la part du traitement biologique en s'attaquant aux déchets organiques. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

5 Pourquoi les déchets organiques ?
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Pourquoi les déchets organiques ? Gérer les déchets des ménages, c’est aujourd’hui concilier la maîtrise : D’une production en augmentation constante, De coûts de collecte et de traitement très élevés, Du risque de pénurie d’installations de traitement Un enjeu quantitatif important : Pour un nouveau foyer pratiquant le compostage domestique, la diminution de la poubelle peut représenter jusqu’à 100 kg/habitant/an. Pour une collectivité où 30 % des foyers ont adopté le compostage domestique, le flux des ordures ménagères peut être réduit de 10 % en poids. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

6 Les déchets organiques en détail
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets organiques en détail Une part importante des produits résiduels des ménages : Le volume de déchets valorisables biologiquement peut s’élever jusqu’à 100 kg/habitant/an, soit près d’un tiers de notre poubelle ! (source ADEME) Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

7 Des caractéristiques physiques nécessitant un traitement spécifique
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Des caractéristiques physiques nécessitant un traitement spécifique Pourquoi ne pas incinérer les déchets organiques ? Leur composition à forte proportion en eau (60 à 90%) rend l’incinération difficile et le rendement énergétique moindre du fait de leur faible potentiel calorifique. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

8 Des caractéristiques physiques nécessitant un traitement spécifique
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Des caractéristiques physiques nécessitant un traitement spécifique Pourquoi ne pas enfouir les déchets organiques ? En décharge, leur dégradation conduit à la production de biogaz qui est principalement constitué de méthane et de CO2, tous deux gaz à effet de serre (le méthane a une capacité d’absorption des rayons ultraviolets 21 fois plus importante que celle du CO2). Le traitement biologique permet une captation de ces éléments polluants pour éviter ou limiter leur dispersion dans l’atmosphère. L’ enfouissement des biodéchets entraîne la production de jus de décharge riches en composés organiques, nécessitant un traitement préalable avant rejet en milieu naturel. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

9 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Quels traitements ? Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

10 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Fermentations … La gestion des déchets fermentescibles peut faire appel à deux types de traitement biologique : La méthanisation, fermentation de la matière organique en absence d’air (voie anaérobie), conduit à la production d’énergie renouvelable (biogaz) et d’un résidu liquide ou pâteux appelé digestat Le compostage, processus de dégradation de la matière organique par des micro-organismes en présence d'air et d'humidité (voie aérobie) en un produit comparable au terreau : le compost Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

11 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Fermentations … Le compostage est caractérisé par : une production de chaleur au début du processus : températures couramment observées comprises entre 40 et 70°C, consécutive à la forte activité des micro­organismes aérobies décomposeurs (oxydations exo­thermiques), une perte de volume, due à la perte de matière (CO2 et eau produits à partir des matières organiques), à l'évaporation de l'eau sous l'effet de la chaleur et au tassement (perte de structure), une transformation des matières organiques par voies chimique, biochimique (microbienne) et physique (changement de couleur, d'aspect, de granulométrie), notamment avec la production de composés humiques stabilisés. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

12 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Retour à la terre ! Composts et digestats constituent des amendements aux sols et permettent d'en améliorer la fertilité et la structure. Leurs qualités agronomiques dépendent des matières entrantes et des spécificités de chaque procédé. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

13 Prévention des déchets
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Prévention des déchets Le compostage domestique fait partie des pratiques permettant le traitement et la valorisation à domicile des déchets organiques des ménages . Il participe donc à la prévention de la production de déchets à collecter et traiter collectivement Composter ne doit donc pas être réservé au jardinier averti qui souhaitent produire lui-même un amendement naturel et l’utiliser directement dans son jardin ... Cela permet de mieux prendre conscience du cycle de vie de la matière organique et de la transformation utile des déchets : chaque citoyen peut assumer sa responsabilité en réduisant le volume d’ordures ménagères qu’il produit Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

14 Prévention des déchets
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Prévention des déchets Dès lors que 30% au moins de la population d’un territoire adopte le compostage domestique, on peut tabler sur une réduction d’au moins 10% du tonnage global d’ordures ménagères. Souvent, une partie de cette réduction est liée à une amélioration des performances de collecte sélective des emballages suite à l’action de promotion du compostage domestique. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

15 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Que peut-on composter ? Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être valorisés par compostage : épluchures de légumes, restes de repas, déchets de jardin, … Mais aussi : mouchoirs en papiers et essuie-tout, papiers et cartons souillés, sciure et cendre de bois non traité, … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

16 Un plan national pour développer le compostage domestique en France
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un plan national pour développer le compostage domestique en France Loi de juillet 1992 sur les déchets 21 septembre 2005, le Conseil des Ministres décide la relance de la politique de gestion des déchets : mobilisation en faveur de la réduction de la production de déchets, développement du recyclage, valorisation organique … Un principe : mettre les Français au coeur de la gestion des déchets Un objectif : chaque Français produit 360 kg d’ordures ménagères par an, dont 290 kg finissent en décharge ou sont incinérés ... La gestion de proximité n’est pas une nouvelle mode, ni l’application tardive d’un volet longtemps négligé de la loi de juillet 1992 sur les déchets. C’est d’abord la prise en compte d’une réalité, la gestion domestique, et ensuite la recherche, à l’échelle d’un territoire, de solutions limitant les transports en établissant des synergies entre différents acteurs, différents déchets organiques produits et différentes installations, notamment en partageant des matériels mobiles. C’est d’abord et avant tout une réalité. Gérer les déchets au plus près de leur production, c’est précisément ce que font, depuis toujours, des millions de foyers en France avec leurs biodéchets. Le 21 septembre 2005, Nelly OLIN, ministre de l’écologie et du développement durable, a présenté en Conseil des Ministres une relance de la politique de gestion des déchets avec, notamment, une mobilisation en faveur de la réduction de la production de déchets en France et un développement du recyclage et de la valorisation organique. Un principe a été fixé : il faut mettre les Français au coeur de la gestion des déchets et un objectif a été défini : chaque Français produit aujourd’hui 360 kg d’ordures ménagères par an, sur ces 360 kg, 290 kg finissent en décharge ou sont incinérés. L’objectif est que les quantités orientées vers la mise en décharge et l’incinération passent à 250 kg par habitant et par an dans 5 ans et à 200 kg par habitant et par an dans dix ans. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

17 Un plan national pour développer le compostage domestique en France
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un plan national pour développer le compostage domestique en France nouveaux foyers adoptant chaque année le compostage domestique : c’est l’objectif du Plan national quinquennal, lancé fin novembre 2006 par le ministère de l’Écologie et du Développement durable et l’ADEME. 4 axes : Le développement des connaissances L’information et la formation des acteurs Du conseil et de l’expertise Un soutien à la réalisation d'opérations … Lancement du plan national de soutien au compostage domestique Créé le 27 novembre Source : Le ministère de l’Ecologie et du Développement durable lance aujourd’hui, 27 novembre 2006 le plan national de soutien au compostage domestique, préparé avec l’agence de la maîtrise de l’énergie et de l’environnement (ADEME) Le compostage domestique est un des moyens les plus évidents pour réduire les quantités de déchets prises en charge par le service public des déchets (la diminution peut aller jusqu’à 70 kg par habitant et par an ) et permet à tous ceux qui logent en habitat individuel d’agir de façon simple pour l’environnement. Concrètement, cet objectif doit se traduire par l’implication annuelle de 100 000 foyers supplémentaires concernés par le compostage domestique sous toutes ses formes. Ce Plan vient en complément des aides actuelles de l’Ademe et vise à augmenter leur impact en valorisant des opérations exemplaires. Sa mise en œuvre devrait conduire, d’ici 5 ans, à la mobilisation de plus d’un million de nouveaux foyers dans le cadre d’opérations collectives de promotion, soit plus du double de la situation à fin 2005. Ce plan de développement du compostage domestique s’inscrit dans la politique de gestion des déchets présentée par, Nelly OLIN, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, le 21 septembre 2005 en conseil des ministres avec, notamment, une mobilisation en faveur de la réduction de la production de déchets en France et un développement du recyclage et de la valorisation organique. Cette politique a pour principe de mettre les Français au cœur de la gestion des déchets. Pour Nelly Olin, « ce plan national de soutien au compostage domestique est un des outils mis en place afin d’atteindre les objectifs que j’ai fixé. Chaque Français produit aujourd’hui 360 kg d’ordures ménagères par an, sur ces 360 kg, 290 kg finissent en décharge ou sont incinérés. L’objectif est que les quantités orientées vers la mise en décharge et l’incinération passent à 250 kg par habitant et par an dans 5 ans et à 200 kg par habitant et par an dans dix ans ». Contact presse :Eva QUICKERT-MENZEL / Aurelie HERZ Tél : fax : , avenue de Ségur PARIS Dossier de presse PDF  ko (http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_presse_plan_compostage.pdf) Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

18 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Répartition géographique des 39 Opérations de promotion du compostage Domestique en France Le SYDOM du Jura a répondu à l’appel à projet fin 2006 et a été retenu parmi les 39 opérations jugées exemplaires Fortes hétérogénéités dans les opérations : La date de démarrage de l’opération Le territoire Milieu rural, montagnard et urbain Le type de collectivité Ville, Communautés de communes, Syndicat, Parc naturel régional…etc Les objectifs affichés Moyenne visant un taux d’équipement de 30 % de l’habitat individuel La stratégie d’équipement des composteurs vvv Opérations exemplaires Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008 CPIE du Haut-Jura – 05/09/2009 SUIVI D'UNE OPERATION DE PROMOTION DU COMPOSTAGE DOMESTIQUE

19 Le parc des installations de compostage en France
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Le parc des installations de compostage en France Le parc est très récent puisque de 153 installations existantes avant 1998, on est passé à 500 installations fin 2004 … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

20 Développer la gestion de proximité
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Développer la gestion de proximité A mi chemin entre la gestion domestique et la gestion collective à grande échelle, la gestion de proximité consiste à gérer les déchets organiques au plus près du lieu de leur production. Elle recouvre le compostage de quartier, le compostage au sein d’un établissement, le compostage sur de petites installations communales ou encore le co-compostage à la ferme. Encore peu développée en France, cette gestion collective locale permet de traiter de petites quantités et de limiter les transports de déchets. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

21 Développer la gestion de proximité
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Développer la gestion de proximité Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

22 Une réglementation adaptée aux faibles tonnages
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Une réglementation adaptée aux faibles tonnages L’Autriche, la Suisse et l’Allemagne disposent de procédures simplifiées pour les petites unités. En France, la circulaire du Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement du 5 janvier 2000 permet aux unités produisant de 1 à 10 t/j de compost (environ 700 à 7000 t/an de déchet entrant) et utilisant moins de 200 kW de puissance de n’être soumises qu’à déclaration La rubrique 2170 de la nomenclature des installations classées (fabrication d’engrais et supports de culture à partir de matières organiques) s’impose aux installations de compostage de biodéchets. Si la production est inférieure à 1 t/jour c’est le règlement Sanitaire Départemental qui s’applique Une réglementation favorable La rubrique 2170 de la nomenclature des installations classées (fabrication d’engrais et supports de culture) s’impose aux installations de compostage de biodéchets. Elle clarifie le régime préfectoral des plates-formes en permettant à celles qui produisent moins de 10 tonnes par jour de compost d’être en simple déclaration ; mais, en même temps, la sortie, en janvier 2002, d’un arrêté-type de déclaration pour cette même rubrique 2170, apporte des prescriptions sévères en imposant notamment des seuils de rejet pour les eaux de ruissellement à la fois vers le milieu naturel et un réseau d’assainissement, des limites de bruit et un contrôle des odeurs. Pour la gestion de proximité, deux voies intéressantes sont à retenir. Les petites unités produisant moins d’une tonne de compost par jour sont en dessous du seuil de déclaration préfectorale et échappent donc à ses sévères prescriptions. Elles doivent cependant respecter le Règlement Sanitaire Départemental. Les établissements d’élevage peuvent pratiquer du compostage de leurs déjections animales sans être rattachées à la rubrique 2170 (circulaire du 17/1/02). Il est évident que si l’on devait respecter les prescriptions de la rubrique 2170 sur les micro-installations de compostage, les coûts en deviendraient complètement prohibitifs, condamnant sans appel la gestion de proximité. Cela ne veut pas dire que l’on peut faire n’importe quoi sur de telles installations, mais simplement que la nécessité de réglementer plus strictement apparaît avec la forte concentration de matières organiques en un même lieu. La réglementation : Les plates-formes de compostage sont des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) soumises à la rubrique 2170 «  fabrication des engrais et supports de culture à partir de matières organiques ». Le classement en autorisation et déclaration dépend du niveau de production de compost : Production > à 10 t/jour Autorisation préfectorale 1 t/jour > Production < 10 t/jour Déclaration préfectorale Production < 1 t/jour Règlement Sanitaire Départemental Le règlement sanitaire interdit pour tout dépôt supérieur à 5m3, l’implantation : à moins de 100 m de puits, sources et forages servant à la production d’eau destinée à la consommation humaine, à moins de 35 m des aqueducs, des installations souterraines utilisées pour le stockage des eaux, des rivages, des cours d’eau, à moins de 200 m de tout immeuble habité, des zones de loisirs et de tout établissement recevant du public, à moins de 5 m des voies de communication. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

23 Des expériences existent !
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Des expériences existent ! programme d’aide piloté par l’ADEME de 2001 à 2004 9 opérations pilotes représentatives de la diversité des types de gestion possibles : en termes de collecte (implication ou non de la collectivité locale), d’échelle (compostage de quartier ou sur de petites plates-formes), d’organisation (autonome ou en réseau), de déchets traités (déchets verts seuls ou en co-compostage avec des déchets de cuisine ou des déjections animales). . Contact : Denis Mazaud Tél. : ou Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

24 Des expériences existent !
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Des expériences existent ! Cette démarche est à l’origine de partenariats entre des acteurs variés (collectivités, monde agricole, structures d’insertion, associations, sociétés privées) et passe par un nécessaire engagement de chacun sur la qualité du service et du produit.  Ainsi elle implique l’adhésion des producteurs de déchets (ménages notamment) mais aussi des utilisateurs du produit final (agriculteurs, particuliers) renforçant la confiance de chacun dans la gestion biologique des déchets. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

25 Pays de Colombey et du Sud Toulois (54)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Pays de Colombey et du Sud Toulois (54) Objectifs : expérimenter une gestion de proximité par l’EPCI sous forme de micro plates-formes en réseau; réussir une gestion autonome, peu coûteuse en infrastructures et en transport de déchets peu denses, obtenir l’adhésion des habitants en leur proposant des lieux de dépôt proches puis la reprise du compost produit Réseau de 7 micro plates-formes communales collecte des apports volontaires de déchets verts ; exploitation mobile tournante par l’EPCI (broyage, retournement); sites mis à disposition par les communes ; Aujourd’hui : 300 t/an traitées sur 15 sites … EPCI du Pays de Colombey et du Sud Toulois Contact : Laurent MARIE 6, impasse de la Colombe COLOMBEY LES BELLES Tél : /Fax : ADEME Lorraine 34, avenue André Malraux METZ Tél : /Fax : Cible : 300 à 500 habitants Acquisition d’un broyeur autoporté manipulé par une équipe d’insertion (8 personnes !) Mai 2005 : fin de la collecte des Dev  convention avec les agriculteurs des villages pour assumer le retournement. C’est le personnel de la comm comm qui assure le broyage. Certain agriculteurs ajoutent des déjections animales … 3 tas : maturation NB : pas de surveillance, pas de personnel d’accueil : éviter d’éloigner l’installation trop loin des villages, ou la proximité des anciennes décharges … Qualité : objectif d’amélioration Pas de déchets de cuisines pour le moment … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

26 Communauté de Communes des Duyes et Bléone (04)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Communauté de Communes des Duyes et Bléone (04) Opération pilote en zone de montagne de compostage à l’échelle d’un village en 2 volets : compostage de quartier dans des bacs-fermenteurs (22 foyers soit 60 habitants), En raison d’apports trop faibles, la température restait insuffisante Aujourd’hui : bio collecteur pour collecte avant acheminement vers l’autre site (absence de relais local …) Communauté de Communes des Duyes et Bléone contact : M. Nicolas RIGAL Ancienne Gare – MALEMOISSON Tél : – Fax : ADEME PACA 2 Bd de Gabès BP MARSEILLE cedex 8 Tél : – Fax : Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

27 Communauté de Communes des Duyes et Bléone (04)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Communauté de Communes des Duyes et Bléone (04) Opération pilote en zone de montagne de compostage à l’échelle d’un village en 2 volets : compostage de quartier dans des bacs-fermenteurs (22 foyers soit 60 hab.), compostage en bioréacteur des biodéchets de 12 points de regroupement au centre du village (450 hab). Aujourd’hui : composteur en attente de réinstallation suite à la construction d’une maison de retraite Communauté de Communes des Duyes et Bléone contact : M. Nicolas RIGAL Ancienne Gare – MALEMOISSON Tél : – Fax : ADEME PACA 2 Bd de Gabès BP MARSEILLE cedex 8 Tél : – Fax : Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

28 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
ÎLE DE GROIX (56) La Communauté d'Agglomération du Pays de LORIENT a expérimenté 3 filières pilotes de gestion de proximité des biodéchets sur la commune de Groix : ✓ Compostage individuel (à partir de 2002) ✓ Compostage de quartiers (3 sites puis extension à 12) ✓ Collecte en porte à porte des biodéchets avec co-compostage des biodéchets et des déchets verts sur une petite plate-forme centrale (début 2003) Communauté d'Agglomération du Pays de Lorient Contact : BP LORIENT cedex Tél. : Fax : ADEME Bretagne 33, Boulevard Solférino - CS41217 35012 Rennes cedex Tél. : Fax : Les quantité et qualité des apports ont été très variables suivant les hameaux (15kg/h/an environ) ; des difficultés d’adhésion à la démarche causant des problèmes de qualité et des risques sanitaires ont conduit à supprimer ce volet, et à le remplacer soit par une collecte en porte à porte en zone agglomérée, soit à l’utilisation du compostage domestique individuel Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

29 Saint Philbert de Bouaine (Vendée)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Saint Philbert de Bouaine (Vendée) En 2002, le Syndicat Mixte de Montaigu-Rocheservière a mis en œuvre sur cette commune une opération de compostage de quartier, mode de collecte/traitement hybride entre compostage individuel et collecte de la Fraction Fermentescible des OM (FFOM) en porte-à porte. Il est demandé aux usagers de venir déposer, à période fixe, le contenu de leur bio-bac en tête d'andain, puis de recouvrir la FFOM d'une couche de déchets verts broyés, disponibles à proximité. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

30 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine L’usager : chaque foyer s'est vu attribuer un bio-seau de 10 L pour la pré collecte de la fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM) , et un bio-bac de 35 L, pour le transport jusqu'au site de compostage. Parallèlement, les déchets verts sont apportés sur une plate-forme spécifique. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

31 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Sur la plate-forme des déchets verts : Les déchets verts sont réceptionnés et contrôlés aux heures d’ouverture. Ils sont broyés chaque trimestre. Le broyat est stocké puis apporté sur la plate-forme de compostage au fur et à mesure des besoins. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

32 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Sur la plate-forme de compostage : Le maître composteur accueille les usagers aux heures d’ouverture Il pèse les bio bacs et les bio seaux pour le suivi des dépôts et de la participation. Un agent du syndicat mixte consacre un tiers-temps aux tâches suivantes : - suivi du processus de compostage sur la plate-forme (mesure de l’hygrométrie et de la température, entre autre, pour programmer les retournements d’andain) et déclanchement de livraison des déchets verts - gardienne du site et accueil des usagers - contrôle des dépôts effectués - communication auprès de la population (information des relais de secteur, organisation de réunions, conseil sur le site de dépôt, visite des habitants) - suivi des résultats obtenus (taux de participation de la population, tonnages apportés, qualité du produit obtenu, impact sur les tonnages d’ordures résiduelles) - gestion de l’écoulement du compost Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

33 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Sur la plate-forme de compostage : L’usager verse le contenu de son seau dans le bio récepteur. Le maître composteur vérifie l’absence de déchets indésirables L’usager recouvre son dépôt avec du broyat de déchets verts, Il lave ses récipients. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

34 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine La distribution du compost : Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

35 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Commune rurale de habitants (915 foyers), superficie de hectares (densité 49 hab/km2). La partie agglomérée composée d’environ 600 foyers est plus particulièrement concernée par cette installation (les habitants des écarts peuvent plus facilement composter individuellement). Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

36 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine L'opération en chiffres… 600 foyers concernés, sur une commune rurale de moins de 50 hab/km², une participation de 45% des foyers, une collecte de FFOM de 4 t/mois, soit environ 20% du poids des produits résiduels des ménages Aide ADEME : € HT sur 2 ans Aide Vendée : € HT Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

37 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

38 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Le budget 2007 … Investissements : €/an Clôture plate-forme : € Une cabane : € Matériel (affichage, thermomètre, …) : € bio-bacs et bio-seaux : € (amortissements sur une durée de 5 à 15 ans) Fonctionnement : €/an maître composteur (1/3 temps) : € broyage des déchets verts : € retournement des andains : € analyses de compost : 500 € Petit matériel : 500 € Amortissements annuels : € (Soit environ 140 €/t pour 115 tonnes en OM : 40%) Ne pas oublier la communication ! L’investissement est de € TTC. Il pourrait être amorti selon le tableau suivant : objet montant durée coût annuel € TTC année € TTC cabane en bois ,00 € ,70 € clôture en bois ,21 € ,81 € panneaux d'information 602,59 € ,52 € thermomètre 323,21 € 5 64,64 € bio-bacs et bio-seaux ,66 € ,81 € TOTAL € ,48 € Tableau d’amortissement des équipements liés à l’expérimentation Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

39 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

40 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Évolution de la production des ordures résiduelles L’intéressement financier par la redevance incitative Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

41 Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Fonctionnement du compostage collectif à Saint Philbert de Bouaine Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

42 La Maison Radieuse (Le Corbusier) à Rezé
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. La Maison Radieuse (Le Corbusier) à Rezé L'association des Habitants de la Maison Radieuse mobilise les bénévoles, sensibilise les habitants et assure le suivi du compostage sur place. Elle anime entre autre un projet de jardins familiaux sur le site. Le compost servira bien entendu  à ces jardins mais également, à l'entretien du parc de la Maison Radieuse. Chaque samedi en fin de matinée (de 11h00 à 13h00), en concomitance avec la permanence du tri-tout (récupération-échange d'encombrants), un habitant assure une permanence. Le composteur et les 40 familles Depuis août 2007, une quarantaine d'habitants du Corbusier mettent en commun leurs déchets de cuisine. Ce projet de compostage collectif urbain est une première en France Tous les samedis, le rituel est le même : entre 10h et 13h, une quarantaine d'habitants de la Maison Radieuse, dotés d'un "bio-seau" (un récipient de 5 litres) déposent leurs épluchures de légumes et autres déchets organiques de la semaine dans un composteur collectif situé au pied de l'immeuble. "Nous redonnons à Ia nature ce qu'elle nous a offert ", résume Yannick Métriau, l'instigateur, vice-président de l'association des habi­tants et membre de l'association Compostri. "Et nous le faisons ensemble car ce/a participe aussi au lien social. " Du terreau pour jardinières L'expérimentation connaît déjà son petit succès. Plus d'une tonne de déchets se décomposent. De 10 famil­les au départ, le nombre a atteint les 40 en novembre et ne cesse de croî­tre. Et tous attendent avec impa­tience le mois de mars et la pre­mière récolte. Ce sera l'occasion d'un moment festif où chacun repartira avec sa part de terreau pour enrichir ses jardinières ou sa petite parcelle de jardin familial au fond du parc. Imaginez les déchets fermentescibles de plus de 150 foyers ! Entre 30 et 50 de tonnes pourraient ainsi être détournés de l'incinération. L'association Compostri espère développer cette première expé­rience sur d'autres sites de l'agglo­mération nantaise. Renseignements : Conseil syndical : Association des habitants : Association Compostri : Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

43 La Maison Radieuse (Le Corbusier) à Rezé
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. La Maison Radieuse (Le Corbusier) à Rezé Son travail consiste à ouvrir le pavillon et mettre en place le cahier où les habitants marqueront leur passage par un trait (on note le nombre de foyers participant et le nombre de seaux déchargés). En fin de permanence, il rajoutera un volume égal de déchets végétaux (broyat), mélangera l'ensemble et recouvrira le tout d'une couche de quelques centimètres de broyats évitant ainsi les éventuelles nuisances (odeurs, moucherons). Il lui suffira ensuite de refermer le pavillon. Le pavillon de compostage le samedi matin est avant tout un lieu de rencontres et de lien social fort. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

44 Rennes Métropole : compostage en pied d’immeuble
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Rennes Métropole : compostage en pied d’immeuble En partenariat avec le centre d'information sur l'énergie et l'environnement, l’agglomération a inauguré en janvier 2006 le premier composteur collectif, dans le jardin d’un immeuble de 48 habitations. Après cette expérience, les demandes se sont multipliées: 45 composteurs collectifs ont été installés, regroupant près de 500 foyers volontaires. Les foyers volontaires s’engagent à apporter leurs déchets de cuisine fermentescibles (principalement les épluchures de fruits et légumes, le marc de café) dans le composteur. En échange Rennes Métropole leur fournit le bio-seau leur permettant de stocker ces déchets avant le dépôt dans le composteur. Contact : Carole GAUDICHE , ou Un habitant d’un immeuble avec espace vert peut solliciter Rennes Métropole pour une visite d’étude de faisabilité. 45 composteurs d’immeuble ont été mis en place sur le territoire de Rennes Métropole et le succès de l’opération ne cesse de s’amplifier. Madame Carole Gaudiche de Rennes Métropole explique « Nous n’avons plus besoin de démarcher pour de nouvelles installations, le bouche à oreille fonctionne très bien et les nouveaux volontaires sont déjà très nombreux.» Les résidences partenaires prennent contact avec Rennes Métropole qui fait le lien avec un prestataire sous contrat, l’entreprise FC Environnement : présentation du projet en assemblée générale de syndic, formation d’un maître-composteur, communication auprès des habitants, puis suivi du bon processus de fabrication. Le prestataire étudie la faisabilité sur le site, évalue le dimensionnement des composteurs à mettre en place en fonction des personnes impliquées, identifie les référents sur chaque site, leur fournit une formation au compostage. Ces référents deviennent les « guides composteurs » sur chaque site. Le suivi est également réalisé par le prestataire. « Le compostage doit devenir indépendant. » Il faut pérenniser le traitement par les habitants, d’où l’importance de l’identification des référents et la responsabilisation de la population participante. Une charte est d’ailleurs signée par les habitants lors de la remise du bioseau. « L’aspect le plus important est la création de lien social dans les immeubles concernés. La population se fédère autour d’un projet commun notamment avec les inaugurations, les formations ou les pots lors de la récolte. » Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

45 Le Compostage des déchets organiques de cantine
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Le Compostage des déchets organiques de cantine le Conseil Régional PACA a financé l’expérimentation d’un dispositif de compostage suédois au lycée Pierre Gilles de Gênes à Digne Actuellement, une étude est en cours sur 9 autres lycées de cette région Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

46 Le lycée Pierre Gilles de Gênes à Digne (04)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Le lycée Pierre Gilles de Gênes à Digne (04) Les déchets traités Les 700 à 1000 repas servis tous les jours produisent environ 100 à 150 kg de déchets alimentaires quotidiennement. Ces déchets sont principalement des retours de salle ou des repas non servis, de composition très variable donc. Le dispositif mis en place Un composteur mécanisé constitué d'un trommel rotatif d'un volume d'environ 6m3 a été installé dans les cuisines du lycée. A la fin du service, un employé charge la machine et gère la production de compost. Une extraction d'air limite les odeurs. Le compostage au lycée Pierre Gilles de Gennes (Digne 04) Les acteurs Établissement : Lycée technologique Pierre Gilles de Gennes - Quartier Saint Christophe Digne les Bains Etablissement public de formation technique, environ 700 élèves, en majorité demi-pensionnaires, quelques internes Contact : Maître d'ouvrage : Conseil régional (direction des lycées) Maître d'oeuvre : Lycée Pierre Gilles de Gennes / Costic / Gesper Suivi - évaluation : association Gesper Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

47 Le lycée Pierre Gilles de Gênes à Digne (04)
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Le lycée Pierre Gilles de Gênes à Digne (04) Le compostage au lycée Pierre Gilles de Gennes (Digne 04) Le projet Construit en 1985, le lycée s'est lancé depuis maintenant quelques années dans une politique volontariste en faveur de l'environnement. Cet engagement s'est d'abord concrétisé par la mise en place du tri sélectif des papiers dans les bureaux puis par une attention particulière aux effluents dangereux produits par les laboratoires de chimie. Un suivi des consommations énergétiques a également été mis en place. Après une première action de tri des déchets alimentaires (tri la source, collecte et traitement par compostage hors site), le projet de traitement sur place s'est concrétisé fin 2004, profitant d'un projet de réhabilitation de la cuisine avec l'implantation d'un composteur électro-mécanique. Les déchets traités Les 700 à 1000 repas servis tous les jours produisent environ 100/150 kg de déchets alimentaires. ces déchets sont principalement des retours de salle ou des repas non servis. Leur composition est donc très variable suivant les menus et suivant comment le repas est apprécié par les élèves. On y trouve de la viande et du poisson en sauce, des légumes mais aussi beaucoup de pain. Le dispositif mis en place Un composteur mécanisé constitué d'un trommel rotatif a été installé dans les cuisines du lycée lors de leurs réorganisations. Cet appareil, d'un volume d'environ 6m3, est situé dans l'ancien local poubelle attenant la cuisine et à la plonge. A la fin du service de midi, un employé charge la machine et gère la production de compost. Une extraction d'air limite les odeurs. Cet air est traité dans un bio-filtre installé à proximité. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

48 Le Bouscat (33) : le collège composte ses restes
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Le Bouscat (33) : le collège composte ses restes Depuis 2007, le collège Ausone est pilote pour l'opération de compostage semi collectif dans les collèges girondins. Il est équipé d'une machine permettant le broyage et la fermentation des déchets organiques, avant leur utilisation comme compost au sein des espaces verts de l’établissement. L'objectif est de réduire la quantité de déchets produits d’une quinzaine de tonnes/an grâce à la valorisation biologique des déchets de cuisine. Après ce test, le Conseil Général de Gironde entend élargir cette action à d'autres collèges du département. LE BOUSCAT. -- Le collège Ausone apprend à ses élèves demi-pensionnaires à trier leurs déchets, afin de les transformer en compost.  Mai 2007 C'est un cas unique en France ! Trions pour nous (par Francine Moreau, Sud Ouest) Anciennement Pailleron, le collège a été entièrement refait, il y a peu, par le Conseil général. Aujourd'hui flambant neuf, il accueille 600 demi-pensionnaires, qui produisent un volume de déchets ménagers important et, selon le principe du pollueur payeur, l'établissement doit s'acquitter d'une taxe d'enlèvement des ordures ménagères de euros par an. Cette somme importante prise sur le budget de l'établissement grève la partie réservée aux projets pédagogiques. Le principal, Christian Lavesque, ne peut le supporter. Ayant appris qu'un collège de Dignes (Alpes-de-Haute-Provence) travaille avec une association de conseil visant à la mise en place de composteurs de déchets. Il a décidé qu'il allait mettre les élèves à contribution dans une opération d'« écocitoyenneté » : « Nous leur avons demandé de ranger leur plateau en fin de repas en mettant les assiettes d'un côté, les couverts et le verre de l'autre. Puis, nous avons demandé aux demi-pensionnaires de trier ce qui est compostable (pain, reliefs de repas) de ce qui ne l'est pas (barquettes alu, pots de yaourt, etc.) Ils ont vite compris. » 15 tonnes de déchets réutilisables par an. Expérimentée pendant une semaine, une évaluation a donné des résultats encourageants : « A raison de 150 grammes par repas, cela donne la production de 15 tonnes de déchets réutilisables par an ! Soit, sur euros, une économie d'au moins euros », espère Christian Lavesque. Intéressé par la démarche, le Conseil général a installé dans le fond de la cour un composteur de moyenne importance dont s'occupera un agent spécialisé. « C'est une sorte de gros tube qui tourne. Puis le contenant sera mis dans un bac à maturation fabriqué par notre section Segpa, sans bruit, ni odeur pour le voisinage. A cette production, nous devrons rajouter du carbone tiré des serviettes en papier recyclable du restaurant scolaire et de la sciure de bois produite par la Segpa. Quand le mélange sera prêt, nous nous en servirons pour amender la terre de nos plantations qui est pauvre par nature », assure le principal. « Je n'enseigne pas l'histoire ni les maths, mais mon rôle n'est pas seulement de siffler pour que tout le monde se mette en rang, poursuit-il. Ces enfants s'éparpilleront ensuite dans différents lycées ou autres établissements. Je leur aurai au moins appris cela. » Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

49 Nozeroy (39) : un projet autour du collège
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Nozeroy (39) : un projet autour du collège L’établissement envisage la mise en place de bacs séparatif à la 1/2 pension (environ 200 repas par jours) pour valoriser les déchets de cuisine, la commune complétera avec des tontes et tailles de haies C'est un agent de l'établissement qui fera tourner le composteur installé sur le terrain du collège Après 6 mois de maturation le compost sera utilisé pour le fleurissement de la ville La maison de retraite (40 lits, 60 lits en 2009) s'associerait peut être au projet, tout comme un centre de vacances, La DDE voisine pourrait installer un broyeur sur le site pour ajout de branchages … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

50 Un projet pour le Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un projet pour le Grand Dole Installer des aires de compostage semi collectif : L’installation d’aires de compostage de proximité dans quelques quartiers de Dole et à la périphérie de la ville centre viserait à réduire le poids des bacs gris en retirant une part de la fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM). Il s’agirait de détourner de l’incinération des matières valorisables, évitant par la même occasion des transports inutiles par un traitement au plus prêt du lieu de production. La collecte en apport volontaire permettrait de responsabiliser les citoyens sur une problématique aujourd’hui trop délaissée. C’est en effet de manière plus générale, le geste du tri sélectif qui serait ainsi remis à l’honneur, avec l’espoir de voir progresser également la qualité des bacs bleus en parallèle Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

51 Un projet pour le Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un projet pour le Grand Dole Utiliser les déchets verts : Les déchets verts sont indispensables comme structurant d’un compost issu du traitement des bio-déchets des ménages (au moins 30% des apports, sous forme de copeaux déchiquetés). L’entretien des espaces collectifs représente un gisement potentiel dont il faut encore préciser le volume. Pour collecter les déchets verts des particuliers, 21 quais et 3 bennes gérés par le Grand Dole sont aujourd’hui opérationnels (la ville centre gère de son côté 27 bennes supplémentaires). Cela permet la collecte de tonnes de DeV/an aujourd’hui compostés à Brevans Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

52 Un projet pour le Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un projet pour le Grand Dole Mobiliser d’autres acteurs locaux : La motivation des habitants, la qualité du produit fini, l’optimisation des coûts en personnel induits par l’installation d’aires de compostage de proximité, passe par le traitement de volumes suffisamment importants et surtout réguliers … Si la participation active des citoyens progressera sans doute au fil des années, l’association de partenaires de type collectivités (hôpitaux, cantines des lycées et collèges, …) aux côtés des ménages permettrait dès le démarrage de l’opération de mobiliser une masse critique suffisante pour assurer un fonctionnement satisfaisant des installations (tant sur le plan quantitatif que qualitatif). Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

53 Un projet pour le Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Un projet pour le Grand Dole Motiver les participants : L’engagement de chacun sera d’autant plus fort qu’il trouvera sur place des relais formés et compétents … Le suivi et l’accompagnement de l’opération par des « guides composteurs » habitants à proximité est un facteur capital ! La mise en place de régies de quartier pourrait être un atout … Bénéficier personnellement du compost en fin de cycle, ou voir son usage dans les espaces collectif du quartier, peut être un puissant moteur : le développement et la gestion de jardins familiaux semblent indissociable du projet La redevance incitative viendra récompenser financièrement les foyers mobilisés en faveur du compostage de proximité Pour information, un porteur de projet souhaite rencontrer le Grand Dole pour étudier les potentialités de mettre en place une unité de méthanisation sur le territoire de l’agglomération. Ce dossier est entre les mains de la commission développement économique. Il sera important de vérifier la compatibilité et l’éventuelle complémentarité de ce projet avec la mise en place de solutions de compostage de proximité … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

54 Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets.
Agir maintenant ! Composter, un défi pour le XXIème siècle ? Nous avons tous à y gagner ! MERCI de votre attention Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

55 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole A raison d’environ 4 nouvelles installations chaque année depuis 2004, 21 quais et 3 bennes sont aujourd’hui opérationnels autour de Dole. A noter que la ville centre a parallèlement développé un dispositif propre et gère aujourd’hui de son côté 27 bennes. LE DISPOSITIF « DECHETS VERTS » MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU GRAND DOLE Après une étude d’opportunité réalisée en 2003 par l’ASCOMADE, le Jura Dolois a décidé en 2004 d’implanter sur le territoire des communes membres qui le souhaiteraient des quais et bennes destinés à collecter les déchets verts des particuliers. A raison d’environ 4 nouvelles installations chaque année, 21 quais et 3 bennes sont aujourd’hui opérationnels autour de Dole. A noter que la ville centre a parallèlement développé un dispositif propre et gère aujourd’hui de son côté 27 bennes. Plusieurs communes attendent aujourd’hui un équipement de ce type (Châtenois, Romange, …). Sur la programmation de travaux 2008, il reste le quai de Goux, le choix de l’entreprise est en cours. Hormis l’installation de Rainans qui est partagée avec Biarne et Jouhe, chaque benne est en principe réservée à l’usage strict des habitants de la commune. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

56 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole L’ENLEVEMENT Lorsque elle est pleine, c’est la commune qui demande l’enlèvement de la benne qui est alors dirigée vers la compostière de Brevans gérée par le SICTOM de la zone Dole. C’est le SIVOM qui réalise cette opération pour un coût d’environ € en 2007 (soit environ 27 €/tonne) ; ce prix est très fortement lié au nombre de levées (60€/levée). La convention avec le SIVOM est reconduite d’année en année de manière tacite. La plupart des sites doivent être relevés de façon hebdomadaire. Damparis et Foucherans font figures d’exceptions avec des tonnages très importants qui justifient la présence permanente de deux bennes et un enlèvement presque quotidien (202 levées/an à Damparis, 180 levées/an à Foucherans). Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

57 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole Augmentation du nombre de bennes collectées : De 2005 à 2006 : % De 2006 à 2007 : % De 2007 à 2008 : % Les produits collectés représenteront probablement tonnes en 2008, soit le tiers des déchets verts traités par la compostière de Brevans. Il n’a été possible de préciser le coût de traitement de ces DeV, celui-ci étant inclus dans la facture globale OM réglée au SICTOM (à rechercher). Il s’agit de tailles de haies et de tontes de gazon. Ces matériaux représentent d’importants volumes pour des tonnages modérés (une benne pèse en moyenne 2,5 tonne). M. Perchat (Parcey) a suggéré d’envisager un broyage sur place. Le coût de l’équipement est élevé. Une installation mobile de type broyeur forestier (équipé d’un grappin) semblerait peut être envisageable mais la manutention est importante. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

58 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole Poids moyen des bennes : Année Poids Mini Maxi 2005 0,18 6,86 2006 0,22 11,36 2007 0,30 6,22 2008 0,34 7,56 L’analyse de la situation particulière de Malange où la commune réalise un compactage des matériaux à l’aide d’une fourche agricole est intéressante. Le poids d’une benne pleine y est pratiquement le double de la valeur moyenne ! Il faudrait étudier le coût de la généralisation de cette pratique à l’ensemble des bennes afin de réduire significativement le nombre de levées. Au-delà d’un gain économique (probablement modeste) il conviendrait d’étudier également l’éventuel gain environnemental lié à la réduction des transports vers Brevans. Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

59 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole EVOLUTION DES TONNAGES COLLECTES La progression des tonnages collectés entre 2005 et 2008 est très rapide, en lien direct avec l’installation de nouveaux quais, mais cette progression est aussi constante sur chacun des sites. Cela correspond sans doute à des changements de comportement des habitants : fin du brûlage, fermeture des décharges communales, (moindre effort de compostage individuel ? à vérifier …) Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

60 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole Coût annuel de 2005 à 2008. De 2005 à 2006 : %. De 2006 à 2007 : %. De 2007 à 2008 : % Le prix d’une levée 2008 ne répercute sans doute pas complètement la hausse du coût des carburants … Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008

61 Les déchets verts du Grand Dole
Grand Dole-Commission Environnement, groupe déchets. Les déchets verts du Grand Dole Collecte ville de Dole en 2007 27 points de collecte 3 400 tonnes Grand Dole-Groupe déchets Pascal Blain 14 Octobre 2008


Télécharger ppt "COMPOSTAGE DE PROXIMITÉ,"

Présentations similaires


Annonces Google